La brioche sans gluten

Une recette très simple de brioche sans gluten à la machine à pain.
On met dans l’ordre tous les ingrédients ci-dessous dans la cuve de la machine et on lance le programme français (sur notre machine).

  • 175 g de lait
  • 220 g de mélange de farines (tapioca, sarrasin, riz, un tiers de chaque)
  • 1 càc de sel
  • 60 g de sucre
  • 1 sachet de briochin
  • 3 oeufs
  • 100 g de beurre

La tarte génoise au chocolat

Voici la recette du dessert de mon anniversaire de cette année. On l’a tellement bien mangé que je n’ai pas eu le temps de prendre de photos.

C’est une tarte façon allemande avec une base de génoise qui fait la croûte de la tarte grâce à un moule un peu spécial (dont je vous mets la photo un peu plus bas). Ici, point de salut si vous n’avez pas ce moule. Mais ça vaut le coup car c’est vraiment délicieux.

Ingrédients :

  • 250 g de chocolat noir
  • 6 œufs
  • 100 g de sucre
  • 170 g de beurre + 20 g pour le moule
  • 100 g de farine
  • 2 càc de levure chimique
  • 1 càc d’extrait de vanille
  1. Préchauffer le four à 190°.
  2. Faire fondre 120 g de beurre.
  3. Séparer les blancs des jaunes de 3 œufs.
  4. Dans un saladier, fouetter le sucre avec les jaunes d’œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse, puis ajouter le beurre fondu, la farine, la levure et l’extrait de vanille.
  5. Battre les 3 blancs en neige bien ferme (en ajoutant une pincée de sel) et les incorporer doucement à la préparation précédente en faisant bien attention à ne pas casser les blancs.
  6. Beurrer le moule (je vous mets une image ci-dessous) généreusement et y verser la pâte. Faire cuire environ 10 minutes, jusqu’à ce que la tarte soit dorée.
  7. Préparer la mousse. Faire fondre le chocolat cassé en morceaux au bain-marie ou au micro ondes. Mélanger pour obtenir une préparation bien homogène.
  8. Séparer les jaunes des blancs des 3 œufs restants.
  9. Hors du feu, ajouter les jaunes au chocolat fondu et bien mélanger. Refaire chauffer 3 minutes (si vous utilisez la méthode du bain-marie ou 2 minutes si vous faites au micro ondes, à adapter en fonction de votre four).
  10. Ajouter 50 g de beurre en morceaux petit à petit tout en remuant.
  11. Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Ajouter un tiers environs de vos blancs dans le mélange au chocolat et incorporer doucement en faisant attention à ne pas casser les blancs. Ajouter ensuite la totalité de vos blancs.
  12. Verser la préparation dans le fond de génoise et mettre au réfrigérateur pendant 4 heures pour que la mousse prenne.

VLC streame enfin sur la Chromecast

Pour ceux qui n’ont pas une grosse collection de musique ou qui n’ont pas l’usage d’un serveur de type Plex ou Kodi à la maison, l’usage d’un simple lecteur multimédia peut avoir du sens pour streamer du contenu.

Jusqu’à très récemment, VLC (mon player par défaut) ne pouvait lire les contenus qu’en local sur le PC sur lequel il était utilisé. Mais désormais, depuis la version 3, il est possible d’envoyer depuis VLC du contenu dans sa Chromecast (audio ou vidéo). C’est cool, ça dépanne bien si mon serveur n’est pas allumé par exemple ou si je viens de télécharger mon film de vacances sur mon portable et que je n’ai pas encore eu le temps de rentrer ça dans Plex.

Pour utiliser cette fonction, c’est très simple.

On se rend dans le menu « Lecture », puis « Rendu » et on choisit sa Chromecast dans la liste. Pour moi c’est Audio.

La salade de pois chiche aux tomates

Une recette toute simple qui me rappelle le Maroc. Les mêmes saveurs dans l’assiette que là bas.

Ingrédients :

  • 1 bocal de pois chiche sec
  • 2 à 3 grosses tomates charnues

Pour la sauce

  • 1 bouquet de persil plat finement haché
  • 1 bouquet de coriandre finement haché
  • 6 càs d’huile d’olive
  • 2 càs de jus de citron
  • 1 gousse d’ail pelées et passée au presse ail
  • 2 càc de paprika doux
  • 1 càc de cumin en poudre
  • Sel et poivre
  1. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients de la sauce.
  2. Épépiner les tomates et les détailler en cube. Les ajouter à la sauce avec les pois chiches.
  3. Bien mélanger et laisser reposer pour que les parfums se diffusent.

Délicieux avec des petits pains plats.

Via Beau à la louche

Les bucatoni ai gamberetti (à la tomate et aux crevettes)

Ce n’est pas souvent que l’on fait des pâtes au fruits de mer à la maison, mais un de mes fils est fan de crevettes alors, c’était l’occasion.

Ingrédients :

  • 2 tomates mûres pelées et épépinées
  • 300 g de queues de crevette décortiquées
  • 200 g de poivron rouge en lanières
  • 10 brins de persil hachés
  • 1 oignon haché
  • 6 càs d’huile d’olive vierge extra
  • 2 càs  de crème fraîche
  • Sel et poivre blanc
  1. Concasser grossièrement la chair des tomates.
  2. Décortiquer les crevettes, les rincer et les sécher avec un torchon.
  3. Faite fondre l’oignon dans une sauteuse avec 4 cuillerées d’huile, sans le laisser blondir. Ajouter les poivrons (en réserver une cuillerée), les tomates concassées, une pincée de sel et de poivre et 2 cuillerées d’eau. Couvrir la sauteuse  et faire cuire à feu moyen 30 min environ, en mélangeant de temps en temps.
  4. Retirer la préparation du feu et la passer au moulin à légumes.
  5. Dans une poêle, faire chauffer le reste de l’huile avec les lanières de poivron réservées et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter alors les crevettes, saler poivrer et faire revenir 2 minutes.
  6. Faire cuire les pâtes al dente.
  7. Réchauffer la sauce tomates et y ajouter la crème.
  8. Mélanger la sauce et les pâtes et recouvrir du mélange de crevette et de persil haché.
  9. Servir bien chaud.

L’agneau Biryani

Je l’ai déjà dit de nombreuses fois, mais j’adore la cuisine indienne. Nous avons un très bon restaurant pas très loin de la maison, mais ça ne m’empêche pas de cuisiner moi-même très souvent.

Traditionnellement, le biryani est cuisiné tout en un et servi à table avec le riz recouvrant la viande. Mais j’avoue que j’ai la flemme de sceller la cocotte alors je le fais comme un curry normal.

Biriani

Ingrédients :

  • 1 kg de gigot ou d’épaule d’agneau désossé et coupé en cubes de 3 cm
  • 1 morceau de gingembre de 7 cm râpé
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 2 càs de garam massala
  • 1/2 càc de piment en poudre
  • 1/2 càc de curcuma en poudre
  • 4 piment verts finement émincés
  • 20 g de feuilles de coriandre hachées
  • 15 g de feuilles de menthe hachées
  • 4 oignons finement émincés
  • 120 ml d’huile
  • 125 g de beurre
  • 25 cl de yaourt nature épais
  • sel
  1. Mettre dans un saladier l’agneau avec le gingembre, l’ail, le garam masala, la poudre de piment, le curcuma, les piments, la coriandre et la menthe. Mélanger et laisser mariner 2 heures ou mieux, toute la nuit.
  2. Faire dégorger les oignons dans une passoire pendant 10 minutes en les saupoudrant de sel. Les rincer puis les sécher dans du papier absorbant.
  3. Faire chauffer dans une cocotte le beurre et l’huile et ajouter les oignons pour les faire revenir pendant 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Les égoutter alors dans une passoire et réserver l’huile et le beurre.
  4. Retirer l’agneau de la marinade, réserver la marinade et faire revenir la viande dans l’huile et le beurre réservé jusqu’à ce qu’elle soit uniformément dorée.
  5. Remettre les oignons ainsi que la marinade et le yaourt et laisser cuire à feu doux pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que l’agneau soit tendre.

Servir avec un riz blanc que vous pouvez agrémenter de ghee et de safran si vous voulez faire comme un vrai biryani.

La blanquette de veau à l’ancienne

Un souvenir d’enfance, il s’agit d’un des plats que ma maman me cuisinait le mieux. Je me devais de faire honneur à la tradition et sa mémoire.

Ingrédients :

Préparation du veau

  • 700 g de morceaux de veau à blanquette
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 blancs de poireau
  • 1 petite branche de céléri
  • 2 clous de girofle
  • Sel et poivre
  • Eau

Préparation des champignons de Paris

  • 150 g de champignons de Paris
  • 1 citron jaune
  • 20 g de beurre
  • 1 pincée de sel

Préparation de la sauce

  • 30 g de farine
  • 40 g de beurre
  • Sel et poivre
  • 50 cl du bouillon
  • 20 g de crème fraîche épaisse
  • 1 jaune d’œuf
  1. Couper la viande en cubes et la mettre dans une cocotte. Recouvrir d’eau froide et porter à ébullition. Maintenir l’ébullition 5 minutes, puis égoutter la viande dans une passoire et la rincer à l’eau froide. Nettoyer également la cocotte pour se débarrasser de toutes les impuretés qui sont remontées pendant l’ébullition.
  2. Éplucher l’oignon et le piquer avec les clous de girofle. Couper les carottes en 2 ou 3 morceaux. Fendre le poireau dans la longueur et laver sous l’eau froide pour ôter toute trace de terre.
  3. Remettre la viande dans le faitout. Ajouter l’oignon, les carottes, le poireau, le céleri. Recouvrir une nouvelle fois d’eau froide, saler et poivrer.
  4. Porter à ébullition et écumer si nécessaire. Couvrir et laisser mijoter au moins une heure à feu doux.
  5. Pendant ce temps, nettoyer les champignons de Paris et les couper en 2 ou en 4 en fonction de leur taille.
  6. Les mettre dans une petite casserole avec 20 g de beurre, un verre d’eau et le jus du citron plus une pincée de sel. Faire cuire à petit feu pendant 10 minutes. Égoutter à l’aide d’une écumoire et réserver les champignons et leur jus de cuisson dans 2 récipients différents.
  7. Une fois que le veau est cuit, pêcher les morceaux de viande et les réserver au chaud. Garder 50 cl du bouillon dans le quel il a cuit.
  8. Dans une autre casserole, faire fondre les 40 grammes de beurre et y verser la farine pour faire un roux. Mélanger et cuire 2 minutes sans cesser de remuer au fouet. Ajouter petit à petit 50 cl du bouillon de cuisson ainsi que le jus des champignons en remuant au fouet. Faire cuire quelques minutes, jusqu’à obtention d’une sauce épaisse. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  9. Mettre la viande dans une cocotte, y verser la sauce et les champignons. Faire chauffer quelques minutes sur feu doux en mélangeant.
  10. Mélanger dans un bol la crème fraîche épaisse et le jaune d’œuf.
  11. Retirer la cocotte du feu et y verser cette liaison. Mélanger et réchauffer sur feu doux.