Archives mensuelles : août 2008

Quel usage faites vous de votre Eeepc, Wind, Acer Aspire One…

Depuis quelques mois, le buzz grossit autour des netbooks, ces petits ordinateurs portables, dont l’initiative revient à Asus et son Eeepc 701. Il y a donc aujourd’hui une ribambelle de produits sur le marché (Eeepc donc en plusieurs versions, 701, 900, 901, 1000, MSI Wind, Acer Aspire One, Medion Akoya, HP Mininote, …).

Mais je me pose une question : que faites vous avec ces Netbooks au quotidien ?

Pour répondre à ma propre question, je me suis aperçu que je  démarrais désormais beaucoup plus souvent mon Eeepc que ma grosse bécane, tout d’abord parceque c’est beaucoup plus rapide, et aussi parceque ça suffit largement pour vérifer mes mails et mes flux RSS et surfer.

Maintenant, je ne le trimballe pas partout (jamais en extérieur par exemple, car je suis pas vraiment dans un coin couvert par du wifi partout, loin de là). Ca se limite en fait à deux pièces : le salon / cuisine et la chambre.

  • La cuisine

L’utilisation principale est là (je ne le crois pas moi-même). Ecouter de la musique sur Deezer en cuisinant, pendant que mes marmots squatte la télé (et donc la chaine qui est à côté), c’est super confortable et très pratique.

Sans compter qu’une bonne part des recettes de cuisine que je teste (qui se retrouvent ensuite en recette du lundi) se trouvent sur internet. Et là, avoir l’Eeepc, qui ne prend presque pas de place sur le plan de travail, est super pratique pour suivre les recettes.

Bien sûr, je l’utilise aussi pour surfer et lire mes flux, entre deux remuages de casserole, ça passe le temps.

  • Le salon

Vérifier que « la tête de cet acteur ne m’est pas inconnue, mais dans quoi je l’ai vu, vite imdb« , ça sert pas mal aussi. Mais aussi toutes les vérifications rapides (mais il et né quand Roger Moore au fait ?) que l’on oublie de faire après quand on n’a pas le Net à proximité, c’est désormais possible et facile.

Le programme télé papier aussi, a été aussi remplacé par l’eeepc (bye bye Télérama).

Le surf (encore et toujours) pendant que Madame ou les marmots regardent un truc qui ne me botte pas.

  • La chambre

Ben là, il y aurait d’autres trucs à faire (comme dirait Netgui), mais parfois à la place d’un bouquin ou d’un magazine, je me culture en lisant mes flux RSS dans Google Reader (si, si c’est une forme de culture).

C’est sûr que si je bossais sur Paris et devais me taper trois heures de transports en commun, je l’utiliserai encore plus, par exemple pour taper des billets en offline ou lire mes flux en retard grâce à gears, (que je n’arrive pas à faire fonctionner d’ailleurs). Mais là, je n’en ai pas plus l’utilité que ça.

Et vous ?

Je ne sais pas si mes utilisations sont vraiment orthodoxes (je pense, il n’y a rien d’exceptionnel) mais que faites vous avec votre Netbook, vous autres ?

Devenez parrain Linux

En lisant un billet sur le blog StandarTux, j’ai redécouvert l’idée (géniale) des parrains Linux. Du coup, je me suis inscrit dans la foulée. J’en avais déjà eu l’idée, mais je n’étais jamais passé à l’action.

Vous me direz, qu’est ce que c’est qu’un parrain Linux ? C’est une personne qui se sent assez à l’aise avec une ou plusieurs distributions Linux pour aider les autres et en particulier les débutants. La cerise sur le gâteau c’est que cette personne se trouve à côté de chez vous. Il y a une forte idée de proximité et d’échange dans la vraie vie derrière le concept. On reconnait la volonté de forger une communauté Linux, c’est un concept important dans le logiciel libre.

Bref, si vous êtes dans la région de Chantilly et que vous voulez un coup de main, contactez moi.

Si vous vous en sentez capable (pas la peine d’être une bête en ligne de commande ou en programmation), rejoignez les parrains Linux.

Parrains Linux

Le page Rank … je m’en balance, mais ça fait plaisir

Juste un petit mot pour vous dire que le Michtoblog a chopé un PageRank Google de 4 lors de la dernière Google Dance. J’en reviens pas … Bon, je m’en fous, mais ça fait plaisir d’être pas mal classé.

Page Rank

Ce mois-ci, je suis aussi (enfin) rentré dans le classement Wikio (ils ont mis le temps). Là c’est pas folichon, 38772 ème du high tech, faut dire que la concurrence est rude.

Vérifier des fichiers par2 dans Ubuntu

Si vous utilisez les newsgroups pour … récupérer des iso de distributions par exemple, vous connaissez surement les fichiers de récupération par2.

Ces fichiers servent à réparer les fichiers binaires (les fichiers de donnée quoi, ceux qui vous intéressent dans le téléchargement) quand ceux-ci sont endommagés ou manquants. Si leur nombre est suffisant vous pourrez les utiliser pour réparer.

Exemple : le fichier que vous voulez télécharger se compose de 20 fichiers (en général au format rar). On vous propose de télécharger en plus 10 fichiers par2. Une fois votre téléchargement terminé, il vous suffit de lancer la vérification à l’aide d’un logiciel gérant le format par2 pour savoir si vos fichiers rar sont bons ou endommagés ou s’il en manque. C’est pratique pour éviter de se casser les dents quand vous ferez l’extraction du fichier d’origine (l’iso de la distribution par exemple). Si le nombre de fichier par2 est suffisant, vous pourrez réparer les rar et procéder à l’extraction comme si aucun d’eux n’avait été endommagé.

Tout ça pour dire qu’Ubuntu ne gère pas en natif ce type de format et qu’il faut installer un paquet spécifique (présent dans les dépôts universe) pour y arriver. En plus, il possède une interface graphique, c’est royal.

Donc on ouvre un terminal et on tape la commande suivante :

sudo apt-get install gpar2

Il vous demandera peut être d’installer le paquet libpar2-0. Dites oui.

Si vous préférez vous pouvez utiliser synaptic en tapant dans la barre de recherche par2.

Gpar2

Une fois le logiciel installé, en double cliquant sur un fichier par2, il devrait vous ouvrir gpar2. Il vous suffit alors de cliquer sur le bouton vérifier (le vert avec la flèche) pour savoir si vos blocs sont endommagés ou pas. Si c’est le cas, cliquez sur le bouton réparer (les engrenages) pour corriger les erreurs. Ce n’est pas plus compliqué que cela.

Pour info, sous Windows vous pouvez utiliser le freeware quickpar pour faire la même chose.

Une extension Firefox formidable pour Google Reader

Bonne nouvelle hier, en surfant au gré de mes flux RSS, je suis tombé sur le site de David Le Faucheur, Webqualité. Il a très sympathiquement partagé ses extensions Firefox préférées et j’en ai relevées quelques unes sympathiques. Notamment Better Greader qui, dans le même esprit que Better Gmail (du même auteur), permet d’améliorer grandement l’ergonomie du lecteur de flux RSS de Google.

La liste des améliorations est plutôt sympathique, jugez plutôt :

  • ajout automatique à Google Reader en bypassant IGoogle (super, ça me gonfle toujours de devoir cliquer trois fois pour ajouter un flux)
  • ajoute de couleurs aux billets dans le volet de droite
  • preview du site (ça c’est pas mal, vous voyez la page du billet comme si vous étiez sur le site, donc vous avez la mise en page, la sidebar, les widgets, les pubs, les commentaires …). Vous pouvez choisir de le faire afficher automatiquement ou de le déclencher au coup par coup.
  • affichage des favicons des flux quand ils existent (très pratique, on distingue d’un coup d’oeil le site d’origine des flux, sans lire l’intitulé)
  • Smart subscribe : une icône de souscription RSS s’affiche en transparence sur le côté droit des sites quand un flux est disponible. Plus la peine d’aller cliquer dans la barre d’adresse.
  • enfin, plusieurs skins sont à votre disposition, l’une donnant un look de Mac OSX, une autre rendant la lecture plus claire ou maximisant la surface d’affichage (super sur un eeepc)

Voici les captures d’écran des pages d’options.

Options Better GreaderOptions Better Greader 2

Je vous laisse tester les différentes options, elles sont toutes très utiles, tout est coché dans mon cas, sauf la preview (car comme on charge le site d’origine, c’est moins rapide à l’affichage, mais on a accès aux commentaires directement dans Greader, c’est vraiment top !! Il va y avoir un choix à faire). Il suffit d’un petit rafraichissement (raccourci clavier F5, pour rappel) de la page pour voir immédiatement la différence.

Un grand merci à Gina Trapani pour son travail sur ces super extensions.

Gagner de la place sur votre bureau Gnome

J’aime bien masquer automatiquement mes barres d’application dans GNOME. Seulement voilà, elles ne sont pas tout à fait masquées. Il en reste quelques pixels, qui gênent par la même occasion les applications qui veulent se mettre en plein écran (hormis Firefox 3 quand on appuie sur F11, ça c’est une fonction que j’attendais).

Heureusement, je suis tombé par le plus grand des hasards sur ce billet, qui m’a permis de mettre fin à tout çà.

Rien de compliqué, il suffit d’aller modifier une propriété (enfin une pour chaque barre, si comme moi vous en avez 2, … des barres) dans gconf-manager

Donc on tape dans un terminal

sudo gconf-editor

Et on va chercher ensuite dans apps/panel/default-setup/toplevels/top_panel_screen0/auto_hide_size. Puis, vous cliquez droit sur auto_hide_size et vous modifiez la clé de cette entrée pour remplacer la valeur existante par 1 (et surtout pas 0, sinon bye bye la barre).

Si votre barre du bas est aussi concernée (on vient de faire celle du haut pour ceux qui ne suivent pas), c’est l’entrée bottom_panel_screen0 qu’il faut modifier de la même manière.

Voilà une astuce qui me sera utile sur tous mes postes, eeepc en tête.

Changer de fond d’écran automatiquement dans Ubuntu 8.04 Hardy Heron

J’ai découvert une application qui permet de changer très facilement à intervalle régulier le fond d’écran de  mon PC sous Ubuntu 8.04. Il s’agit de Drapes.

Comme en plus, elle est dans les dépôts (Universe, activez-les si ce n’est pas déjà le cas), rien de plus simple pour l’installer. Dans un terminal, taper la commande suivante :

sudo apt-get install drapes

Et voilà. vous la retrouverez désormais dans Applications → Graphisme → Desktop Drapes

Le paramétrage est simple et intuitif, je vous laisse consulter la documentation francophone pour plus de détail.