Archives quotidiennes :

Un grand classique de la cuisine au wok : le boeuf aux oignons

Ce plat tout le monde le connait, c’est peut être celui qui est le plus servi dans les restaurants chinois. Il est très simple à faire et si vous n’avez pas de wok, une poêle classique fera parfaitement l’affaire.

En revanche, le choix de la viande est important, alors demandez conseil au boucher pour un morceau tendre. C’est encore meilleur quand elle a été congelée (et plus facile à découper en plus) et a permet de recycler une vente optimiste dudit boucher (c’est du vécu : mettez m’en pour 4 personnes et tu te retrouves avec 800 grammes de barbaque. Moralité, toujours parler en poids !!).

Je me suis inspiré de la recette trouvée sur ce site, mais l’expérience acquise avec les recettes de Ken Hom m’a été utile aussi.

Ingrédients :

  • 400 g de contre-filet de bœuf (ou de rumsteck)
  • 4 gros oignons
  • 1 c à s de maïzena
  • 4 c à s de vin de riz (ou de xérès sec)
  • 3 c à s de sauce de soja
  • 1 c à c de sucre roux
  • 2 c à c d’huile de sésame
  • huile d’arachide
  1. Émincer les oignons très finement
  2. Découper le bœuf (perpendiculairement aux fibres de la viande) en tranches aussi fines que possible (l’opération sera plus aisée si la viande est légèrement gelée). Découper ensuite les tranches en lanières.
  3. Dans un saladier, délayer la maïzena dans le vin de riz et ajouter la sauce soja.
  4. Ajouter le bœuf et laisser reposer minimum 15 minutes, l’idéal étant une heure.
  5. Chauffer le wok à feu vif et y verser 1 cuillerée à soupe d’huile d’arachide. Attendre qu’elle fume et ajouter le bœuf. Remuer la viande sans arrêt jusqu’à ce que la majorité des morceaux soient cuits à l’extérieur et certains encore rosés. Cela devrait prendre 10 minutes si vous le faites en une fois. Attention à ne pas trop cuire la viande, sinon elle sera beaucoup moins tendre.
  6. Arrêter la cuisson et réserver dans un saladier.
  7. Remettre 1 cuillerée à soupe d’huile d’arachide dans le wok et laisser chauffer jusqu’à ce qu’elle fume. Ajouter les oignons. Sans baisser le feu, remuer continuellement jusqu’à ce qu’ils soient cuits et tendres. Ajouter le sucre quand ils commencent à s’attendrir.
  8. Incorporer le bœuf et laisser réchauffer en remuant doucement et sans arrêt.
  9. Ajouter l’huile de sésame, mélanger et éventuellement rectifier l’assaisonnement avec de la sauce soja. Servir chaud.

Le classique riz blanc est excellent avec ce plat et permet de bien sentir toutes les saveurs. Mais un riz cantonais ou des nouilles à ma façon, c’est pas mal aussi.