Archives mensuelles : octobre 2008

Le navarin d’agneau

Dans la série des grands classiques de la cuisine française, voici le Navarro d’Hanin, … euh non le navarin d’agneau !!!

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 800 g d’agneau coupé en gros dés (du gigot désossé par exemple)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 6 carottes
  • 6 petits navets
  • 6 pommes de terre
  • 6 tomates
  • 200 g de petits pois surgelés
  • 50 g de beurre
  • 2 c à s de farine
  • 50 cl de bouillon de bœuf
  • 1 bouquet garni
  1. Éplucher, laver les légumes et les couper en morceaux assez gros (2 cm environ). Peler les tomates et hacher grossièrement la chair.
  2. Faire fondre le beurre dans une cocotte allant au four.
  3. Faire dorer la viande et les oignons hachés. Saupoudrer de farine.
  4. Ajouter le bouillon et délayer jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Ajouter tous les légumes (sauf les petits pois), l’ail et bien mélanger. Si nécessaire, rajouter un peu de liquide, mais il ne faut pas que ça « baigne » trop.
  6. Rectifier l’assaisonnement et insérer le bouquet garni. Mettre au four pendant 2 heures.
  7. Au bout d’une heure 15, rajouter les petits pois.
  8. Sortir du four et servir bien chaud. Pas besoin d’accompagnement.

navarin d'agneau 05

Ce plat se réchauffe très bien et n’en est même que meilleur. Vous pouvez donc le préparer en avance et le mettre au four à 180° pendant un quart d’heure au moment de le servir. De plus, c’est une manière agréable de manger pas mal de légumes en une seule fois.

Bon appétit.

Le crumble pomme fraises

Ma recette de tiramisu aux fraises est un tel succès sur ce blog, que je me suis dis que le crumble serait également un favoris de mon lectorat. Mais pas n’importe quel crumble, le crumble pommes fraises.

Bien sûr, on peut utiliser n’importe quel fruit, du moment qu’il ne rende pas trop de jus et noie la croute. La mangue, la banane et l’ananas sont parfaits pour les fruits exotiques, la pomme, la poire et la myrtille (entre autres) pour les fruits plus traditionnels également.

Dans celui-ci, j’ai choisi de mélanger pommes et fraises, ce qui donne un mélange à la fois acidulé et sucré.

Ingrédients (pour un plat de 20×30 cm) :

  • 6 pommes
  • 500 g de fraises
  • 200 g de beurre + 20 g pour le plat
  • 200 g de sucre brun type vergeoise ou sucre roux
  • 150 g de farine
  • 80 g de poudre d’amandes
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • le jus d’un citron
  1. Peler et couper les pommes en lamelles. Éplucher et couper en quatre les fraises.
  2. Mettre le four à chauffer à 190°.
  3. Beurrer un plat passant au four.
  4. Mélanger les fruits dans le plat et les arroser du jus de citron. Parsemer avec le sucre vanillé.
  5. Préparer le sable en mélangeant le beurre coupé en dés, la farine, le sucre, la poudre d’amandes. Le tout doit être homogène pas besoin que ce soit très fin. Personnellement, je le fais dans mon robot Kenwood avec le crochet K, avec le beurre bien froid, tout juste sorti du frigo ou mieux du congélateur (comme pour une pâte brisée en fait).
  6. Répartir uniformément le sable sur les fruits.
  7. Mettre au four 25 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré et croustillant.
  8. Servir tiède avec une boule de glace vanille.

Bon appétit.

MobaLiveCD ou comment esssayer des LiveCD sous Windows sans rebooter

MobaliveCD est une petite application gratuite pour Windows qui ne fait qu’une chose et le fait bien. Elle permet de tester des LiveCD linux sans rebooter son ordinateur.

Pour ce faire, elle utilise un logiciel d’émulation (une machine virtuelle) nommé Qemu, qui est semblable aux ténors du genre, VMware ou Virtualbox (qui est lui aussi open source et disponible dans les dépôts d’Ubuntu).

UTILISATION

On ne peut plus simple !! On double clique sur l’exécutable de MobaliveCD (que l’on a mis où l’on veut puisqu’il est portable).

MobaliveCD2

Ensuite, on choisit son image iso en cliquant sur le bouton « Lancer le Live CD » et c’est tout.

MobaliveCD4

Le logiciel va vous demander si vous voulez créer un disque dur pour ce live CD, à vous de voir. J’ai répondu oui à chaque fois mais je n’en ai pas eu l’utilité. Je pense que si vous comptez vous servir du programme pour avoir toujours avec vous vos documents et fichiers de configuration, cela peut être utile. Sinon …

POINTS FORTS

L’un des gros points fort pour moi de ce petit bout de logiciel est le fait qu’il soit portable et qu’on puisse donc l’emporter avec soit partout sur une clé USB. Il suffit de mettre l’image iso de sa distribution favorite sur la même clé ou de la télécharger sur le PC hôte et nous voilà prêt à retrouver le monde de linux. Plus ou moins rapidement, il faut bien le dire.

POINTS FAIBLES

Car si la compatibilité avec les liveCD que j’ai testé est bonne, la vitesse de chargement et d’exécution est très variable d’une distribution à l’autre et d’un PC à l’autre.

Mes machines de test sont toutes les deux des dual core récents (à 1,8 et 2,5 GHZ) avec respectivement 1,5 et 2 gigas de RAM. Pas des F1, mais de bonnes machines. Et bien dans tous les cas, le fonctionnement a été vraiment lent. Il ne faut pas compter se retrouver dans une situation de liveCD standard. Le fait que c’est l’émulation qui fait tourner l’OS ralentit sensiblement l’exécution.

De plus, pour certains CD, la mise en route a pu être très longue, voire trop longue. Il vaut mieux faire autre chose en même temps, sinon on peut perdre patience.

LES DISTRIBUTIONS TESTEES

  • Luitlinux qui est basé sur une Damn Small Linux (voir ci dessous).

Le lancement du CD s’est fait sans problème, par contre une fois le LiveCD  lancé, je me suis retrouvé avec une souris non reconnue et ce sur mes deux PC de test : dommage, pas moyen d’aller plus loin.

  • Damn Small Linux, distribution miniature (environ 50 Mo) mais qui fait le maximum.

Celle-ci a fonctionné parfaitement tout le long de mon test : réseau reconnu, souris aussi, clavier (en anglais mais je ne suis pas rentré dans le détail, on doit pouvoir le passer en français), navigateur opérationnel, bref tout ce qu’il faut pour un usage basique. La lenteur n’est pas trop prononcée, mais il y a un léger temps de latence entre les frappes au clavier et à la souris et l’action à l’écran.

MobaliveCD1

MobaliveCD3

  • Slax, basée sur Slackware, encore une distribution minimaliste mais très complète et basée sur KDE.

Comme pour DSL, tout fonctionne et le lancement du CD s’est fait facilement. Par contre, on sent que le gestionnaire de bureau est plus lourd, car là il commence à y avoir une certaine latence entre les actions et leur affichage à l’écran. C’est toujours utilisable, mais pas très fonctionnel pour une utilisation régulière.

Mais elle m’a bien plus la Slax, je pense que je vais lui donner une chance sur un de mes PC.

MobaliveCD5 Slax

  • CD Linux :

Encore une distribution minimaliste (l’iso fait moins de 60 Mo). Tout s’est bien passé également, chargement (long) mais impeccable, possibilité de choisir la résolution de l’écran au démarrage notamment. Elle est basée sur XFCE. Le petit plus est qu’elle est francisée (suisse) par défaut.

Les logiciels installés semblent un peu juste pour autre chose que du surf ou écouter de la musique (je n’ai pas vu de traitement de texte par exemple), mais je suppose que l’on peut rajouter facilement des logiciels.

MobaliveCD7 cdlinux
MobaliveCD6 cdlinux2

Je pense que je la testerai également, car son look m’a bien accroché aussi.

Horrible est le 1er mot qui me vient à l’esprit. Pas pour la distribution, qui doit certainement être très bien, mais pour l’utilisation. C’est tout simplement impossible. Il y a vraiment trop de latence pour que ce soit utilisable.

Il semble donc que MobaliveCD soit à proscrire sur des Iso et des distributions trop grosses et lourdes.

AU FINAL

Si le concept et la réalisation sont excellents, le programme pêche par sa lourdeur sur les distributions les plus importantes en terme de volume et de fonctionnalités. A tester pour voir, si vous avez une bête de course qui pourra faire tourner sans ralentissement d’autres Iso. Tenez moi au courant si vous le faites.

Il n’empêche que ce petit soft gratuit a trouvé une place sur ma clé USB de programmes portables, puisqu’il me permet de faire tourner du Linux sur tout PC Windows sans rebooter ma machine.

A suivre

Les scones anglais

Encore une douceur du petit déjeuner en provenance de l’autre côté de la Manche, après les muffins, les scones. Un grand classique également. Et très rapide à faire car il n’y a pas de levée.

Ingrédients :

  • 250 g de farine complète
  • 125 g de farine type 55
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c à c de sel
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 1 c à c de noix de muscade râpée
  • 180 ml de lait
  • 2 c à s de miel
  • 45 g de beurre fondu
  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Mélanger les ingrédients secs, farines, levure, sel et épices. Faire la même chose avec les ingrédients liquides, beurre, lait et miel. Chauffez les pour faciliter la levée de la pâte dans le four.
  3. Ajouter les ingrédients liquides aux solides et mélanger. Pétrissez la pâte ainsi obtenue rapidement sur un plan fariné.
  4. Mettre le pâton sur un papier sulfurisé sur une tôle. Le façonner en forme de cercle de 20 cm de diamètre environ (à peu près 2 cm d’épaisseur).
  5. Couper le pâton en 8 parts que vous séparerez un petit peu pour éviter qu’elles collent à la cuisson.
  6. Badigeonner de lait et enfourner pendant 15 / 20 minutes.
  7. Dégustez encore tiède avec du beurre et de la confiture.

Bon petit déjeuner.

Mea culpa, mea maxima culpa

Répète :  » je ne ferai plus d’installation hasardeuse de plugin sur le blog en live ».

Oui maître, désolé Maître.

Martinet

Maintenant que c’est clarifié, je suis désolé chers lecteurs pour cette interruption de deux jours sur l’affichage des billets, je suis un gros lourd, je ne le ferai plus.

Et dire qu’après le 100ème billet, le blog avait décollé comme un malade grâce à mon inscription sur le planet-libre. Quel con.

Du réseau sans réseau avec le T’nB Magic Copy

Vous voulez partager facilement des fichiers de PC à PC, mais vous n’y connaissez rien en réseau ? Le T’nB Magic Copy est fait pour vous.

Ce câble USB vous permettra simplement en le reliant à vos 2 PC de transférer des données sans configurer de réseau. Comme c’est de l’USB, c’est plug’n’play, on branche et ça marche. A l’initialisation, une interface va s’ouvrir sur chacun des PC qui permettra cet échange immédiatement et dans les deux sens.

En plus, le prix est très raisonnable au vue du service rendu, 29 €. Le câble en lui-même est rétractable et mesure 75 cm.

Pour l’instant, on ne peut l’utiliser que de Windows à Windows (quelle que soit la version, si elle est postérieure à Windows 98). Dans l’avenir T’nB projette la sortie d’un modèle Mac à Mac et Mac à PC.

News trouvée sur Audiofanzine

Le braisé d’agneau aux deux olives

Une recette de la grand mère de ma moitié, excellente qui plus est (la recette, pas la grand mère). Des parfums méditerranéens (les olives) avec du vin blanc et des carottes, font que ce plat est très équilibré et pas trop riche.

Les proportions sont pour 6 personnes.

Ingrédients :

  • 1.2 kg d’agneau dans l’épaule
  • 200 g de lard demi sel
  • 1 c à s de farine
  • 5 cl d’huile d’olives
  • 2 gousses d’ail
  • 2 gros oignons
  • 750 g de carottes
  • 20 cl de vin blanc
  • 2 tomates épluchées et égrainées
  • 2 branches de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 150 g d’olives vertes
  • 75 g d’olives noires
  • sel et poivre
  1. Découper la viande en morceaux de 4-5 cm. Couper le lard en lardons.
  2. Éplucher les carottes et les couper en rondelles de 5 mm. Éplucher les oignons et les émincer. Éplucher l’ail.
  3. Saupoudrer la viande de farine et enlever l’excédent.
  4. Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Ajouter la viande et laisser la dorer. Égoutter et réserver.

    braisé d'agneau aux olives02

  5. Dans l’huile chaude ajouter les oignons, l’ail, les carottes et le lard. Mélanger et laisser cuire 15 minutes. Remettre la viande dans la cocotte, saler et mélanger.

    braisé d'agneau aux olives04

  6. Ajouter le vin blanc, la tomate, le thym et le laurier. Couvrir et laisser cuire doucement une heure et demie.

    braisé d'agneau aux olives06

  7. Avant de servir, ajouter les olives et laisser les réchauffer et rectifier l’assaisonnement.

    braisé d'agneau aux olives11

Vous pouvez servir ce plat avec des pommes de terre, de la semoule ou de la polenta. Bref des féculents.

braisé d'agneau aux olives18