Archives mensuelles : novembre 2008

GTA IV sur PC en novembre : EDIT en décembre finalement

Là je suis TRES CONTENT !!!! GTA IV est annoncé officiellement sur PC.

 alt=

Les Newsgroups vont chauffer dès le 21 novembre (je sais c’est mal).

Ah le bonheur de voler des caisses, abattre des passants sans défense et leur piquer leur portefeuille, … On s’y croirait déjà.

Vu sur SVM

EDIT : finalement ce sera le 3 décembre … Il est en pré commande sur le site de Steam en téléchargement à 49.99 dollars soit moins de 40 € au cours du jour. Et en prime, ils vous offrent GTA Vice City. Un pote me disait d’ailleurs ce week end qu’on ne ferait jamais mieux que celui-là en terme de GTA.

Hum, Noël approche, si vous voulez me faire plaisir …

Info glanée sur GTA4.fr

Reprise du travail de l’Atelier de Musiques Actuelles

GroupeSi vous suiviez mes aventure sur mon ancien blog, vous savez que je fais partie d’un Atelier de Musiques Actuelles (euphémisme pour « ceux qui font du bruit avec leurs instruments électriques » dans une école de musique classique).

L’année dernière nous avions un programme imposé et sympa qui nous a conduit à jouer de grands classiques de la musique noire américaine des années 60 à nos jours. Au menu, nous avions du Ray Charles, du James Brown, du Stevie Wonder et du Michael Jackson, tout ça accompagné par un chœur de 10 personnes et un orchestre de 50 instruments classiques (cordes, cuivre et vents). Ça le fait.

Cette année, nous avons décidés de revenir aux fondamentaux du genre rock’n’roll et nous avons changé de chanteur. Donc, on repart à zéro (ou presque). Nous nous sommes donc recentrés sur de la musique à guitares (je suis un des deux guitaristes du groupe). Pour l’instant, nous avons retenu deux de mes propositions, Gimme all your loving de ZZ Top et Life in the fast lane des Eagles. Je pense que la set list va s’étoffer dans les semaines qui viennent, mes camarades ayant proposé du Toto, AC/DC, The Fratellis et Gothard. On risque de se marrer.

Le 11 octobre (oui je suis très à la bourre), nous avons eu notre première répétition avec notre nouveau chanteur, Yannick et ça c’est plutôt bien passé. On a repris des chansons que nous jouions précédemment, Money for nothing de Dire Straits,  Shoot to thrill d’AC/DC et Wait until tomorrow de Jimi Hendrix.

Voici donc les extraits audio que j’ai capturé avec mon Zoom H2, et que j’essaierai de poster aussi régulièrement que possible. De cette manière, vous pourrez apprécier (hum, hum) nos progrès sur les diverses chansons.

Ces extraits audio, je vais les poster sur Deezer en créant une playlist, comme ça on aura sous la main tous les extraits au même endroit, classés chronologiquement.

Je vous invite donc à cliquer sur ce lien vers la playlist (qui s’ouvrira dans une nouvelle page). Et n’hésitez pas à commenter, je resterai calme c’est promis.

Photo Michael Jastremski

La pâte sablée va ensoleiller vos desserts

Longtemps, je me suis trouvé avec un gros complexe vis à vis de la pâte sablée. Autant la pâte brisée ne m’a jamais posé aucun problème à faire (je l’ai apprise en cours d’EMT au collège), mais la sablée … Compliquée à faire, chiante à étaler, que des tares. Je ne m’y étais donc jamais aventuré.

Et puis un jour, j’ai pris le taureau par les cornes (oui, je suis taureau, personne n’est parfait) et je m’y suis mis. Et en fait, c’est simple à faire et peut être pas aussi facile que la pâte brisée, mais ça reste gérable. Et c’est tellement meilleur pour une tarte aux fraises ou une tarte amandine aux poires.

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 100 g de sucre
  • 150 g de beurre
  • 1 œuf
  1. Mélanger la farine et le sucre.
  2. Y ajouter le beurre coupé en petits morceaux.
  3. Travailler ce mélange jusqu’à ce qu’il forme un sable (comme pour la pâte brisée ou le crumble).
  4. Ajouter l’œuf et le faire rentrer petit à petit dans le sable,  jusqu’à former un pâton uniforme.
  5. Réfrigérer pendant au moins 3 heures avant utilisation.

J’utilise mon robot Kenwood pour faire cette pâte, mais rien ne vous empêche de le faire à la main, ce sera juste plus long.

Voici le résultat final.

pate sablée

La recette d’origine (tirée de l’excellent livre « Le grand livre de la pâtisserie et des desserts ») préconise l’utilisation de beurre à température, moi je préfère au contraire quand il est bien froid, comme çà il ne part pas en sucette dans le bol du robot quand je mélange. Mais même quand je faisais à la main, je  faisais de cette manière. C’est une histoire de goût, il faut essayer.

Prochaine étape, la pâte feuilletée, …

Tutoriel Phatch, avec fichiers de paramétrage

Comme promis dans le billet de présentation de Phatch, ce super petit programme de traitement des photos en masse existant sous Linux (et donc Ubuntu ;-)) Windows et Mac, je vous présente aujourd’hui quelques options dont je me sers et les fichiers « action Phatch » qui vous permettrons de reproduire mes traitements.

DÉMARRAGE

La première chose à faire quand vous ouvrez le programme est de choisir les actions que vous voulez appliquer à vos photos. Elles sont nombreuses, je ne vais pas les détailler toutes, il y en a quand même 35 !! Pour cela, il suffit de cliquer sur le + et de choisir dans la liste.

01-Capture-Liste actions non sauvegardée - Phatch

Vous pouvez réduire ou allonger cette liste en choisissant une famille dans le menu déroulant qui se trouve en haut à droite. Vous pouvez également chercher par nom si vous connaissez la fonction.

02-Capture-Phatch actions

Une fois les actions choisies, on les met dans l’ordre que l’on désire. Ici, on redimensionne d’abord et ensuite on sauvegarde.

03-Capture-Liste d'actions non sauvegardée - Phatch

J’ai utilisé seulement les fonctions sauvegarder et redimensionner. Du basique quoi.

REDIMENSIONNER

Chaque action possède un certain nombre d’options que l’on peut paramétrer pour arriver au résultat escompté.

Pour Redimensionner, ce sont :

  • la largeur et la hauteur : en nombre de points ou en pourcentage de l’image à traiter
  • la résolution
  • la possibilité de conserver les proportions de l’image
  • le ré-échantillonnage de l’image
  • uniquement réduire l’échelle

SAUVEGARDER

Pour Sauvegarder, ce sont :

  • le type de fichier (jpg, png, bitmap, …)
  • le dossier de sauvegarde des fichiers retouchés. Là ça se complique, je dois dire que je n’ai pas tout compris sur cette option. En l’état, comme sur la copie d’écran, il va créer un sous dossier « Phatch » dans le dossier parent de celui où se trouvent les fichiers à traiter. Je n’ai pas trouvé le moyen de faire créer un sous dossier dans le dossier où se trouvent les photos.
  • la résolution
  • l’optimisation du png (par défaut sur Oui)
  • la qualité du fichier jpg. Vous pourrez régler grâce à un curseur la qualité du fichier final, entre 0 et 100. Je renseigne 50 pour réduire le poids de mes photos à mettre sur le blog, tout en gardant une lisibilité correcte.
  • la taille maxi du fichier de sortie en jpg (0 par défaut, donc pas de limite)
  • jpg taille tolérance

MODIFICATION DES IMAGES

Reste maintenant à choisir les fichiers ou dossier cibles. Ce n’est d’ailleurs pas très logique de faire ça à la fin je pense mais bon ce n’est que mon opinion.

04-Capture-sélection_dossier

FICHIERS PHATCH ACTION

Comme promis et pour vous faciliter la tâche, enfin j’espère, voici quelques uns de mes fichiers d’action Phatch (cliquez droit sur le lien –> « Enregistrer sous » pour les sauvegarder sur votre disque dur).

Pour les possesseurs d’Eeepc 701, celui ci va redimensionner les images à la résolution de l’écran, à savoir 800*480 et en jpg.

Même chose pour les pauvres comme moi qui ont encore un écran 15 pouces, avec une résolution de 1024*768.

Enfin, le dernier redimensionne les images en 800*600 en les allégeant avec un fichier de sortie qui sera en jpg.

Voilà pour ce que j’utilise principalement. Je ne vais pas rentrer en détail dans toutes les options de toutes les possibilités de ce logiciel, sinon, ce sera un peu long et je ne suis pas la doc officielle. Mais j’ai testé rapidement le Watermark (marquer une image avec une autre image ou un logo que l’on va positionner dans un coin par exemple en guise copyright) et l’insertion d’écriture sans problème particulier. Ça demande un peu de tâtonnement mais ce n’est pas sorcier.

Franchement, quand je  vois le nombre de possibilités offertes par le logiciel, je me dis qu’il y a largement de quoi faire, surtout que ça reste facile d’accès et les tests des fonctions ne prennent pas des heures. Ce qui est vraiment sympa c’est de pouvoir tout combiner et de le sauvegarder si c’est une utilisation récurrente.

C’est l’un des programmes que je suis le plus content d’avoir découvert jusque là sous Linux.

Si vous utilisez ce logiciel, je serais heureux de mettre à jour le billet avec des fichiers d’actions créés par vos soins (et un lien vers votre site ou blog s’il existe bien entendu).

Amusez-vous bien !!

Tous sur le site Monbeausapin.org

Je ne connaissais pas Pénélope Bagieu il y a encore 5 minutes, mais le concept qu’elle a mis en place pour trouver des cadeaux de Noël à des enfants défavorisés en association avec la Croix Rouge me plait bien.

Mon beau sapin

Il suffit juste d’aller faire un tour sur le site Monbeausapin.org, et de trainasser en se délectant des planches de BD que des dessinateurs vont nous offrir. Et fin décembre le nombre de visiteurs sera converti en espèces sonnantes et trébuchantes par de gentils mécènes (dont Orange), afin d’acheter des cadeaux de Noël à des enfants qui ne peuvent se les offrir.

Une belle opération. Allez sur Monbeausapin.org et bookmarkez le !!

via spawnrider

Le pain au maïs

Cette recette de pain au maïs est une vraie recette de pain, pas ce que les américains appellent du cornbread, qui se fait avec des œufs. Ici, on reste classique, farine, levure, sel et liquide pour lier la pâte.

Ingrédients :

  • 15 cl d’eau
  • 7 cl de lait
  • 1 c à c de sel
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 300 g de farine blanche
  • 100 g de farine de maïs
  • 2 c à c de sucre (optionnel)
  • 1 sachet de levure de boulangerie
  1. Mélanger tous les ingrédients secs.
  2. Faire chauffer l’eau et le lait mélangé pour que le liquide soit tiède.
  3. Délayer la levure dans un peu du liquide si nécessaire.
  4. Mélanger les ingrédients secs et les liquides plus la levure si elle a été diluée.
  5. Pétrir et laisser reposer un heure.
  6. Reprendre la pâte, la repétrir un peu et la façonner.
  7. Laisser encore lever jusqu’à ce que le pâton ai doublé de volume.
  8. Faire préchauffer le four à 200°.
  9. Faire cuire 20 mn.

Délicieux au petit déjeuner avec juste du beurre.

Recette originale sur le forum au féminin