Les macarons c’est bon et c’est super tendance

Depuis quelques années, le macaron fait un retour en force, grâce notamment à des personnalités comme Pierre Hermé ou les grands gourous de chez Ladurée. Par contre, à faire à la maison, c’est pas de la tarte … De l’avis même des professionnels, c’est vraiment un petit gâteau de professionnels, il faut pas mal de matériel spécifique et il y a des difficultés que l’on ne peut contourner qu’avec du doigté et une très bonne connaissance.

Malgré tout on peut quand même faire de délicieux macarons à la maison, et je vais essayer de vous guider grâce au stage que ma chère moitié a suivi il y a quelques mois avec un chef pâtissier. Ceux que nous vous présentons sont à la vanille et ganache au chocolat et ils sont délicieux.

Ingrédients :

Pour les macarons :

  • 200 g de sucre glace
  • 200 g de poudre d’amandes
  • 150 g de blanc d’œuf
  • 200 g de sucre semoule
  • 2 gousses de vanille

Pour la ganache de garniture (à préparer la veille)

  • 200 g de crème fraiche liquide
  • 250 g de chocolat noir
  • 40 g de beurre à température ambiante

Pour la préparation des biscuits ou gerbets :

  1. Faire le tant pour tant : mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace.

    Macarons 03

  2. Réaliser un meringue française, montée en bec d’oiseau : faire mousser les blancs dans un robot à vitesse maxi, incorporer ensuite le sucre et les graines de vanille, robot arrêté. Puis remettre le robot vitesse maxi pour monter la meringue. Celle-ci doit être ferme et former comme une corne en bec de perroquet lorsqu’on sort le fouet.

    Macarons 04

    Macarons 05

  3. Incorporer le tant pour tant à la maryse dans la meringue, en soulevant le mélange sans casser les blancs d’œufs. Pour tester la consistance, prendre un peu de pâte à l’aide de la maryse et la laisser tomber d’un coup dans le mélange. La pâte doit s’écraser lentement et la base ne doit pas s’étaler. Si la pâte est trop dure, c’est à dire qu’elle ne s’écrase pas lentement, il faut battre le mélange avec la maryse pour casser les blancs. Si c’est trop liquide, dommage, il faut recommencer …

    Macarons 06

  4. Remplir une poche à douille munie d’un embout non cannelé de 10 mm avec de la pâte.

    Macarons 07

  5. Sur une tôle garnie de papier sulfurisé, faire des petits tas de pâte de 25 mm placés en quinconce grâce à la technique suivante. Poser l’embout de la poche sur la tôle en formant un angle de 45 degrés. Presser pour faire sortir la pâte, arrêter de presser puis soulever l’embout en remontant.

    Macarons 09

  6. C’est à la cuisson que l’on reconnait si la consistance était bonne. Si la pâte est trop molle, le macaron est  tout plat et ne monte pas comme il faut. Si elle est trop dure, le macaron garde une petite corne apparente et forme une coque creuse. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de procéder à la cuisson de quelques exemplaires pour se faire la main et vérifier la qualité de sa pâte.
  7. Dans notre four, nous avons chauffé à 160 degrés, chaleur tournante et la tôle au milieu du four. Le macaron doit monter en restant bien plat sur le dessus et en faisant le pied, c’est à dire qu’il se forme comme une base mousseuse caractéristique (cf. photo). Le biscuit est cuit lorsqu’il ne bouge plus lorsqu’on le prend entre le pouce et l’index et qu’on le remue de droite à gauche.

    Macarons 17

Pour la ganache au chocolat et le garnissage des macarons :

  1. Couper le chocolat en petits morceaux dans un saladier.
  2. Faire bouillir la crème fraiche liquide et la verser sur le chocolat.
  3. Remuer pour obtenir une sauce onctueuse.

    Macarons 10

  4. Ajouter le beurre à température ambiante.
  5. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur toute la nuit.
  6. Après la cuisson des gerbets, émulsionner la ganache à l’aide d’un robot ou d’un fouet à pleine vitesse. Vous pouvez réchauffer très rapidement le cul du saladier avec un chalumeau par exemple. Le mélange doit être léger et onctueux.

    Macarons 11

  7. A l’aide d’une poche à douille, déposer une dose de ganache sur un gerbet et assembler le macaron en en collant un deuxième.

    Macarons 12

    Macarons 13

Ne mangez pas tout de suite vos œuvres d’art car il faut qu’ils reposent pendant au moins 24 heures au réfrigérateur afin de prendre l’humidité et devenir bien fondants. Cela peut prendre jusqu’à 3 ou 4 jours suivant la météo et votre frigo.

Voici le produit fini avant réfrigération et dévorage.

Macarons 16

Sur la photo ci-dessous, les macarons sont à la noisette avec un fourrage au praliné, délicieux également.

Macarons 02

Bon appétit.

18 réflexions au sujet de « Les macarons c’est bon et c’est super tendance »

  1. Tu me mets l’eau à la bouche. J’imprime ça et je fait ça ce week-end ( pas le temps avant 😉 ). En tout cas ça à l’air pas mal.

  2. @ Dhoko : tu m’en diras des nouvelles, ils sont très bon et ma petite femme s’est donnée du mal.
    Regarde bien la vidéo, ça peut servir aussi.

  3. Superbe cette recette en détails avec photos et vidéos à l’appui ! Un peu trop calorique pour moi mais ca donne un furieuse envie en effet ! Il y a une très bonne patisserie à Bâle j’adore leurs macarons à la pistache c’est un vrai délice

  4. c’est vrai trop bon les macarons!en plus jeudi c’est la journée dédiée au macarons….c’est sûr par contre que niveau calories!!ai ai ai

  5. Arf pas eu le temps ce week end, dès que je les fais je te dis ce que j’en pense 🙂

  6. merci pour cette recette, ca se voit que les macarons sont réussis sur la photo, je regarde en ce moment plusieurs sites pour apprendre à les préparer, et les vôtres sont les plus beaux, pas de colorants flashy, un simple vanille/choco….miaammmmmmmm

    alors je vais m’y mettre mais je n’ai pas le matériel encore…pourrais-je avoir une photo de la poche à douille idéale? et comment fait-on pour la remplir sans s’en mettre plein les doigts ou gommer toute la poche?

    qu’est-ce que c’est le « tant pour tant » et « la maryse »?

    désolée pour toutes les questions…soyez sympas svp je débute! bisous

  7. @ Pitchounette :
    Pour la photo de la poche à douille, clique sur les photos et elle seront affichées en plus grand. De mémoire c’est une douille lisse de 10 mm. Demande conseil dans un magasin de cuisine, ils t’aideront à choisir si tu n’est pas sûr.
    Dans notre cas, la poche à douille était un kit macaron tout prêt, avec des poches e n plastique, comme un sac congélation. Et pour la remplir, il faut utiliser une maryse (c’est une spatule en plastique souple ou en silicone) ou une corne (un racloir en plastique encore un fois).
    Le tant pour tant c’est dans la recette, c’est même le 1er point : « Faire le tant pour tant : mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace.  »

    Bon courage pour les macarons, c’est quand même pas ce qu’il y a de plus facile pour débuter.

  8. okk merci beaucoup pour les définitions!!!! j’ai déja fais des génoises fourées, et gâteaux montés…les macarons me paraissent plus facile quand même 🙂 merci encore !!

  9. Bonjour, la recette me plait , mais 200 grs de sucre pour les blancs ce n’est pas trop? j’en ai déjà fait avec moins et c’était archi sucré, merci pour la réponse.

  10. @ tortilla : tous les goûts sont dans la nature, mais avec la recette comme ça, ça ne m’a jamais paru trop sucré.
    Maintenant, le macaron, ce n’est pas vraiment une pâtisserie régime et pas trop sucrée. 😉

  11. Une catas, je pense avoir loupé mon incorporation des œufs en neige avec le reste de la préparation (sucre+poudre d’amande). Mais bon, je ne m’avoue pas vaincu et re-testerais cette recette plus-tard.

  12. Les recettes des macarons ont souvent l’air plus facile qu’elles ne le sont réellement…
    En tout cas les macarons, c’est un peu trop bon ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *