Xandros Presto est passé en version 1.0

presto logoÇa y est, on peut télécharger la version finale de Xandros Presto, dont j’ai précédemment parlé ici et .
J’ai reçu un mail de leur part m’informant que je pouvait sortir mon portefeuille pour profiter de ce produit en version finale.
Bon la fin de mon test ne m’a pas emballé plus que ça et surtout pas au point de payer.
Mais si vous êtes intéressés, sachez qu’en saisissant le code 5ac8d8 lors de votre achat, vous bénéficierez de 30 % de réduction sur les 19.95 $ que vous devriez normalement débourser. On arrive donc à environ 10 euros.

Pour se motiver, le site indique de nombreuses améliorations :
* Installation améliorée
* Boot et fermeture plus rapide
* Support matériel plus étendu
* Outil d’importation des favoris (c’est pas en standard dans Firefox ça ?)
* Interface utilisateur améliorée
* Clavier internationaux (ahhhhhhhhhhh)
* Switcher d’applications
* RealPlayer avec support pour les fichiers au format Windows Media

Bref, pas mal d’améliorations, mais est-ce que c’est vraiment la peine d’y souscrire ? Du Linux payant … 50 000 personnes ont téléchargé la béta, je serais curieux de savoir combien vont sortir la carte de crédit.

Quelqu’un veut tenter l’installation ? J’aimerais bien savoir si c’est vraiment mieux une fois passé en version finale.

10 réflexions au sujet de « Xandros Presto est passé en version 1.0 »

  1. Bonjour,

    « Du Linux payant … »

    Je viens de découvrir Presto, je vais peut être dire une bêtise, mais étant basée sur Debian les sources ne devraient-elles pas êtres disponibles gratuitement ?

  2. Les sources sont peut être disponibles.
    Rien n’empêche d’en faire une utilisation commerciale si ils modifient le code, il me semble …
    Enfin, il doit y avoir des Linuxien plus calés que moi sur le sujet je pense.

  3. Oui, le code source doit être fourni… à ceux qui achètent (plus précisément, à ceux à qui le logiciel est distribué). Donc libre à toi de le leur acheter, puis de recompiler les sources et d’héberger les mises à jour, et de fournir le tout gratuitement, ou très cher.

    La modification de code et l’utilisation commerciale sont des critères non-pertinents (ce qui différencie la GPL des Creative Commons NC ou ND).

  4. @ ahbon : debian est libre, non ?
    Sinon, si ça avait choqué les modérateurs du Planet, je pense qu’ils auraient supprimé le billet.

  5. On parle pas de Debian là mais d’un produit commercial dérivé de Debian non ?

  6. J’ai peut être pas compris ce qu’a dit Vlad, mais il me semble que libre et commercial ne sont pas forcément exclusifs l’un de l’autre.
    Si les sources sont bien disponibles quand tu achètes le produit.

  7. Pas de troll ici mais je m’explique :
    libre commercial
    tu auras peut être les sources de la distributions mais pas ceux des outils spécifiques à Presto (installateur et autres outils de conf) développés en interne. Donc c’est du produit pas Libre non ?

  8. @agatzebluz : « libre et commercial ne sont pas forcément exclusifs l’un de l’autre ». Et comment ! Allez demander à RedHat s’ils font pas du libre ! Pourtant ils vendent le produit, et c’est bien une société commerciale cotée en bourse…

    @ahbon : du libre commercial peut être complètement libre. Et du libre gratuit peut être en partie non libre (Ubuntu, ou plus encore, Linux Mint). CentOS, ce n’est rien d’autre que du RedHat recompilé et fourni gratuitement par des bénévoles. Ils en ont le droit, autant que RedHat de vendre son produit.

    Maintenant, je ne connais pas Presto, je vais aller vérifier (mais tu soulèves un point intéressant : une distribution peut-elle être « libre », puisqu’elle n’est qu’un ensemble de logiciels qui, eux, sont libres ou non, ou bsdiens…?).

  9. Zut, à quelques secondes près j’aurais pu éditer. 😉

    Comme beaucoup de distributions (toutes?), Xandros n’a pas une licence unique (même Debian n’a pas de licence ; par contre le projet debian établit une distinction selon des principes propres entre les paquets non libres et les paquets libres).

    Il inclut des logiciels libres et des logiciels propriétaires.

    Que celui qui n’ait jamais installé un plugin flash lui jette la première pierre. 🙂 (je suis confiant, xbright a quitté le Planet-Libre [joke] :p)

    Mais qu’on ne vienne plus jamais opposer paiement et libre, hein, les enfants !

    Quand on dit « libre ne veut pas dire gratuit » ou « free like free speech, not like free beer », ça ne veut pas seulement dire « le libre n’est pas seulement gratuit » mais aussi « le libre n’est pas nécessairement gratuit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *