Archives mensuelles : mai 2009

[Firefox du mercredi] Firefox Addons

Firefox addonsAujourd’hui je vais vous entretenir d’un moteur de recherche fort utile pour ce qui nous intéresse, celui du site Firefox add-ons, ou des extensions Firefox en français.

Ce site est la caverne d’Ali Baba pour ceux qui cherchent de nouvelles fonctionnalités à ajouter à notre navigateur favori.

Bizarrement, je n’ai pas trouvé sur Mycroft de moteur avec ce site, il va donc falloir vous le créer vous même en suivant la procédure que j’ai expliqué dans mon billet sur AddToSearchbar. Rendez-vous sur le site des addons de Firefox et ajoutez le moteur dans votre liste de moteurs de recherche. (EDIT : autant pour moi, bien sûr que ça existe !!)

C’est particulièrement pratique d’avoir ce genre de moteur sous la main, quand par exemple vous vous rendez compte qu’une fonctionnalité vous manque en surfant, ou que vous tombez sur un commentaire qui vous parle d »une super extension, mais sans vous donner de lien vers celle-ci.

Sur ce site on peut passer pas mal de temps à explorer simplement la liste des addons remontés sur une recherche vague comme « souris » ou « clavier ». Par contre, comme le site est en anglias, mieux vaut avoir des notions de la langue de Shakespeare. Il existe aussi une version française sur Geckozone, malheureusement beaucoup moins complète. Malgré tout elle peut vous rendre service si vous n’êtes pas un anglophone confirmé.

Un riz aux épices pour accompagner le curry

Ce riz aux épices accompagnera très bien tous vos curries indiens (comme mon agneau bunha par exemple), mais rien n’empêche de l’utiliser en accompagnement d’un poisson ou d’une viande grillée.

Ingrédients :

  • 300 g de riz basmati
  • 1 c à s de ghee ou d’huile végétale neutre
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousse d’ail écrasées
  • 2 c à c de curcuma en poudre
  • 2 c à c de gingembre en poudre
  • 6 graines de cardamome
  • 4 clous de girofle
  • 1/2 c à c de garam massala
  • 50 cl d’eau
  • 50 g de raisins secs
  1. Rincez le riz à l’eau froide et le laisser s’égoutter.
  2. Dans une casserole, faire chauffer l’huile et quand elle est chaude y faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit ramolli.
  3. Ajouter ensuite l’ail, le curcuma et le gingembre. Bien remuer et faire cuire une minute.
  4. Ajouter ensuite le riz et bien mélanger jusqu’à ce que toute la matière grasse soit absorbée.
  5. Ajouter la cardamome, les clous de girofle, le garam massala et l’eau. Saler.
  6. Couvrir et laisser cuire à feu doux 20 minutes.
  7. Une fois que le riz est cuit, retirer du feu et ajouter les raisins secs (que vous aurez éventuellement fait regonfler dans de l’eau chaude s’ils sont vraiment très secs). Laisser reposer 5 minutes et vous pouvez servir.

Photo 011

Bon appétit

[Firefox du mercredi] Fireform : remplir des formulaires c’est facile

C’est à cause d’extension comme celle-ci que passer sur un autre navigateur est une expérience douloureuse. Fireform va en un seul clic (quand tout se passe bien), vous permettre de remplir des lignes entières de questionnaires. Vous savez ces champs nom, prénom, adresse, code Postal, ville, email, N° de téléphone (bien sûr tous obligatoires …) qu’on doit remplir à la main pour s’inscrire sur un site ou un forum ou tenter de gagner la dernière console à la mode ou le dernier baladeur Apple. Bref, ce temps est révolu, une fois que vous aurez installé Fireform.

QU’EST CE QU’IL FAIT

Fireform permet de se créer des profils qui serviront à remplir des champs de formulaires. Mais comme on peut se créer plusieurs profils, je m’en suis servi pour me créer un profil pour les commentaires que je laisse sur les blogs (pseudo, adresse mail et URL du blog) et un autre avec mes coordonnées personnelles (adresse postale, email personnel, nom et prénom, téléphone, …). Grâce à un raccourci clavier assignable à chaque profil (que l’on choisit lors de sa création) lorsque l’on est sur une page avec un formulaire, tous les champs reconnus se remplissent automatiquement. Pour ceux qui ne le sont pas, Fireform peut apprendre grâce à un clic droit. Voyons tout ça en détail.

PARAMETRAGE

Le premier onglet des préférences de l’extension, « Édition des profils », donne accès à tous les profils via un menu déroulant. Vous pouvez aussi à l’aide de boutons, ajouter supprimer ou copier des profils.

Fireform extension Firefox Edition profils

Les champs que l’on peut compléter sont regroupés par « familles », nom, adresse, contact et divers. Tous ces champs sont optionnels, vous pouvez donc très bien choisir de n’en remplir qu’un seul si vous le désirez (un profil vide n’ayant pas des masses d’intérêt …). Je vous laisse regarder le choix des données saisissables, c’est assez complet pour un usage de surf intensif, en tous les cas, pour le mien ça c’est toujours avéré suffisant.

Tout en bas de la fenêtre, on remarque la zone de raccourci clavier. La case à remplir vous permet de choisir un caractère (ici la virgule) qui associé à la touche Ctrl du clavier appellera Fireform et le profil associé pour remplir les champs de la page qui sont similaires à ceux complétés dans le profil. Mon conseil est de choisir un caractère qui n’est pas déjà associé à un raccourci clavier de Firefox sinon vous risquez de ne plus pouvoir vous servir de l’une des deux fonction (j’ai toujours évité de le faire, donc je ne peux pas vous dire lequel prend le dessus). Choisissez également un caractère différent pour chaque profil !

Le second onglet, Options générales, donne accès à certaines options plus ou moins utiles selon votre usage.

Fireform extension Firefox Options generales

La zone « Profils » va permettre d’exporter, importer et supprimer tous les profils. Ce qui peut être intéressant si vous effectuez vos sauvegardes de manière manuelle. Si vous utilisez un logiciel de sauvegarde automatique (sous Linux en sauvegardant le dossier de configuration de Firefox) ou une extension de sauvegarde des profils Firefox, ce ne sera pas très utile.

La zone « Option de remplissage » donne accès à deux options via des zones cliquables.

« Écraser les champs pré remplis » va vous autoriser à écraser des champs déjà remplis. Utile si par exemple vous voulez laissez votre vraie adresse postale qui est dans un profil A, mais avec votre adresse mail junk qui est dans un profil B.

« Utiliser une valeur une seule fois » est complémentaire en ne permettant de ne remplir qu’une seule fois un formulaire avec une certaine valeur.

La zone suivante permet de se créer un profil avec des informations totalement bidon. Je dois avouer que je n’ai pas la moindre idée de la manière de se constituer ce profil … En tous les cas directement dans l’extension.

APPRENTISSAGE EN COURS DE ROUTE

Quand des champs ne sont pas reconnus sur certains sites, Fireform peut apprendre à les reconnaitre pour les remplir automatiquement la prochaine fois. Pour cela, rien de plus simple, un clic droit dans le champ qui n’a pas été reconnu et choisir « Fireform reconnaitre comme ». Vous pouvez alors choisir la zone qui vous semble adéquate dans la liste qui vous est fournie (et qui se base sur le profil actif à ce moment là).

Fireform extension Firefox Apprentissage

Notez également que au lieu de choisir « Fireform reconnaitre comme », vous avez une option « Fireform remplir avec », qui fait ce qu’elle annonce, à savoir remplir seulement le champ sélectionné avec l’information que vous allez choisir dans la liste qui vous sera fournie.

CONCLUSION

C’est une des extensions qui fait partie du petit noyau de celles qui tournent toujours dans mon Firefox de base. Elle est utilisée tous les jours, principalement quand je commente sur des blogs nouveaux ou qui ne retiennent pas mes coordonnées. Elle représente un gain de temps non négligeable, ce qui est très important pour moi et me permet de ne pas toucher à ma souris, ce qui est également important 😉

Bref, je vous la conseille très fortement, l’essayer, c’est l’adopter.

Coup double : Pains à hot dog et pains au lait pour le petit déjeuner



Aujourd’hui une recette double. Les petits pains que je vais vous présenter peuvent servir tels quel à vous faire de délicieux hot-dogs buns maison, une fois qu’ils seront fourrés avec une bonne saucisse et un peu de fromage et de moutarde.
Mais si vous ne mettez que du lait et pas d’eau et que vous augmentez légèrement la quantité de sucre, vous allez vous retrouver avec de délicieux petits pain, style pain au lait, qui seront idéaux pour le petit déjeuner avec du beurre et de la confiture, du nutella, du miel ou de la confiture de lait.

J’ai honteusement repompé cette recette sur l’excellentissime blog « Le Pétrin« , que je ne saurais trop vous recommander de parcourir si vous voulez vous mettre à la confection de pains et viennoiseries en tous genres. C’est une mine.

Ingrédients : (pour environ 15 pains)

  • 850g de farine
  • 4 cac de levure sèche instantanée (ou 2 sachet de briochain)
  • 1,5 cac de sel
  • 2 cas de sucre
  • 1 œuf et 1 jaune
  • 30 g de beurre mou
  • 250 ml de lait
  • 240 ml d’eau
  • 1 blanc d’œuf et des graines de pavot ou sésame pour le glaçage
  1. Dans un grand saladier ou le bol du robot, mélanger la farine avec la levure, le sel et le sucre (attention à la taille du saladier, car ça fait beaucoup de farine). Creuser un puits et ajouter l’œuf entier, le jaune, le lait, l’eau et le beurre ramolli en morceaux. Mélanger en partant du centre pour incorporer les éléments liquides et en ajoutant ensuite l’eau petit à petit (selon le type de farine, il faudra peut être en mettre plus ou moins).
  2. Quand la pâte forme une boule assez molle qui se détache des parois, la verser sur un plan de travail légèrement fariné et la pétrir une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’elle devienne souple et élastique (sauf si vous faites ça dans un robot comme moi, laissez faire la mécanique). Remettre en boule dans le saladier, couvrir avec du film alimentaire ou un torchon humide et laisser lever environ 1h. Elle doit doubler de volume.

    Petits pains au lait buns hot dog 04

    Petits pains au lait buns hot dog 08

  3. Une fois levée, dégazer la pâte avec le plat de la main. Peser et diviser la pâte en morceaux de même poids. Tout dépend de la taille des saucisses, mais 100 g ça fait un bun de belle taille.
  4. Façonner les morceaux en boudins et les allonger à la taille de vos saucisses. Pour le façonnage, aplatir à la main un morceau de pâte sur le plan de travail légèrement fariné et lui donner une forme de rectangle. Plier la partie supérieure au 1/3 et appuyer du bout des doigts pour souder et recommencer à plier 2 ou 3 fois jusqu’au bout en soudant bien l’extrémité (un peu comme si on roulait la pâte sur elle-même mais en soudant à chaque tour). Allonger le boudin en le roulant avec le bout des doigts pour former une mini-baguette.
  5. Déposer les boudins sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Attention à laisser suffisamment d’espace entre chaque pain, car ils gonflent beaucoup pendant la 2ème levée et la cuisson.

    Petits pains au lait buns hot dog 10

    Petits pains au lait buns hot dog 14

  6. Laisser reposer environ 45 min à 1h selon la température ambiante.
  7. Préchauffer le four Thermostat 6 (180°C).
  8. Badigeonner les pains avec un peu de blanc d’œuf allongé d’eau et saupoudrer de graines selon votre goût.

    Petits pains au lait buns hot dog 18

  9. Cuire environ 13 min jusqu’à obtenir une coloration blond doré.
  10. Laisser refroidir sur une grille.

Voilà, vous n’avez plus qu’à garnir à votre convenance, avec du salé pour un hot dog (accompagné de coleslaw par exemple) ou du sucré si vous les mangez au petit déjeuner.

Hot Dog 01

Un netbook qui fonctionne sur piles !!

Ce n’est pas tous les jours que l’on trouve un netbook qui sort du lot par son originalité. Aujourd’hui ils sont tous basés plus ou mois sur la même plateforme ATOM + Windows XP avec un Giga de RAM et le Wifi et un écran 10 pouces.
Celui-ci, le Norhtec Gecko Edubook est vraiment particulier à plus d’un titre. Tout d’abord, il utilise un processeur Xcore86 au lieu d’un ATOM. Ce processeur peut faire tourner aussi bien Linux que Windows. C’est d’ailleurs Ubuntu qui a été choisi pour propulser la bête.
norhtec edubook netbook

Ensuite, il n’utilise pas de disque dur ou de SSD mais un emplacement SD card. On peut malgré tout lui adjoindre un disque dur de portable si on le souhaite. La liste des possibilité d’évolution customisation s’allonge encore car il a à disposition un port usb interne pour brancher le périphérique que l’on souhaite comme une carte 3G ou un module bluetooth par exemple.

Mais ce qui me parait le plus différenciateur, c’est sa capacité à fonctionner sur piles !! On a en effet un espace pour placer 8 piles 1.5 V de format AA (standard ou rechargeable). L’autonomie annoncée par le constructeur varie de 4 à 6 heures selon leur type.

norhtec edubook netbook

Je ne dis pas que je m’en porterais acquéreur mais avoir ce type de netbook, pour un prix vraiment très bas (200 dollars prix annoncé) avec ces possibilités de customisations, ça fait réfléchir.

Gérer deux écrans avec Ubuntu et Nvidia Settings

nvidia logoJe me suis acheté pour Noël (merci les chèques cadeau du boulot :-)) un écran 22 pouces Samsung T220. Ça fait du bien, mon bureau respire et moi aussi. Mais j’ai également gardé mon ancien écran Iiyama de 15 pouces (d’ailleurs, je vois vraiment la différence entre les deux, et moi qui pensait qu’il rendait plutôt bien les couleurs … le nouveau l’emporte haut la main). Donc, j’ai décidé de me faire un double affichage, un dual screen comme disent les anglophones (et les geeks ;-)).

Avec une carte graphique Nvidia (une 9600 GT dans mon cas, avec deux sorties DVI bien entendu), ça n’est vraiment pas sorcier.

PRE REQUIS

Avoir installé un driver nvidia (celui intégré dans Ubuntu par défaut ou via le site du constructeur, suivant que vous vouliez la dernière version ou pas).

Ensuite, il faudra utiliser le logiciel mis à disposition par nvidia pour gérer les paramètres du driver, nvidia-settings. Normalement, il devrait s’installer automatiquement avec le driver si vous utilisez la version des dépôts.

Si ce n’est pas le cas, ou que vous utilisez la version du site nvidia, il suffit de taper dans un terminal

sudo apt-get install nvidia-settings

Ou alors vous pouvez chercher le paquet dans Synaptic.

Une fois que c’est installé vous le retrouverez dans  Système > Administration > Nvidia X server settings

UTILISATION

Pour gérer le double affichage, il faut cliquer dans le menu de gauche sur la deuxième ligne, X server display configuration (configuration de l’affichage du serveur X). Il se présente alors sous vos yeux émerveillés, vos deux écrans. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur le bouton detect displays pour automatiquement détecter vos écrans.

Je vous mets les copies d’écran de mon paramétrage, sachant que je suis en twinview et que mon affichage principal est sur le 22 pouces (ce qui veut dire pour moi que les menus et barres sont sur cet écran).

nvidia-settings ecran 22 pouces

PROBLEMES RENCONTRES

Le seul souci que j’ai rencontré, hormis le tatonnage pour les réglages aux petits oignons (pendant un bon moment, il ne voulait pas de mon 22 pouces comme moniteur principal) est le fait qu’il ne voulait pas enregistrer les modifications dans le fichier xorg.conf (bouton « Save to X Configuration File »). C’est plutôt con, car je devait reparamétrer tout le bazar à chaque fois.

Un coup de google plus tard, je me suis rendu compte que ce n’était qu’un problème de permission sur les fichiers.

Donc, il suffit de lancer la commande nvidia-settings en tant que super utilisateur, ce qui donne, dans un terminal

sudo nvidia-settings

Par précaution, je vous conseille de sauvegarder votre xorg.conf avant de faire la manipulation, ça peut éviter bien des soucis si jamais l’affichage plante ensuite. Il vous le propose de toutes manières lorsque vous cliquez sur « Save to X Configuration File ». Choisissez un nom différent de « xorg.conf », de type « xorg.conf.bak » par exemple.

CONCLUSION

C’est quand même chouette d’avoir un outil graphique pour gérer ce genre de problème, car on voit instantanément le résultat. Ça évite de tâtonner en modifiant un fichier de configuration à la main.

Merci Nvidia pour le portage de ce logiciel sous Linux.

Et surtout, quelle joie de pouvoir utiliser deux écran à la maison.

Le boeuf bourguignon

En ce moment, j’adore cuisiner les grands classiques de la cuisine française. Aujourd’hui ce sera un bœuf bourguignon. La cuisine avec du vin donne toujours un très bon goût et surtout, il n’y a plus d’alcool à la fin de la cuisson, ce qui en fait une cuisine idéale pour les régimes.

Ingrédients :

  • 1 kg  de viande de bœuf à bourguignon
  • 4 ou 5 carottes (selon votre goût)
  • 1 paquet de lardons salés
  • 1 oignon
  • 1/2 bouteille de vin rouge corsé, de préférence du bourgogne
  • de l’eau ou du bouillon
  • 2 c à s de farine
  • 30 g de beurre
  • sel, poivre
  • bouquet garni

Boeuf bourguignon 01

  1. Couper la viande en gros cubes de 3 cm de côté
  2. Faire fondre le beurre dans une cocotte.
  3. Quand il est fondu, y faire revenir la viande de tous les côtés pour qu’elle dore vraiment bien. Réserver.
  4. Boeuf bourguignon 06

  5. Ajouter dans la cocotte les oignons émincés, les carottes et les lardons et laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les oignons ramollissent et que les lardons soient colorés.
  6. Boeuf bourguignon 11

  7. Remettre la viande dans la cocotte et la fariner. Bien remuer pour répartir la farine.
  8. Ajouter le vin et couvrir avec de l’eau ou du bouillon à hauteur de la viande.
  9. Saler, poivrer et ajouter  le bouquet garni
  10. Laisser mijoter au moins deux heures.
  11. Boeuf bourguignon 13

Vous pouvez préparer ce plat la veille, il n’en sera que meilleur et surtout c’est très pratique !

Vous pouvez servir avec de la purée, des pommes de terre vapeur ou des pâtes, voire avec des haricots verts pour minimiser les féculents.

Boeuf bourguignon

Bon appétit.