Archives mensuelles : septembre 2010

Petits gateaux au chocolat et noisette



Une adaptation d’une recette de marmiton pour se faire un bon petit dessert chocolaté le dimanche. Le format des petits cakes est super mais on en a aussi fait dans des moules à tartelettes, le rendu est différent mais agréable également.

Ingrédients :

  • 100 g de beurre
  • 75 g de noisettes en poudre
  • 75 g de farine
  • 80 g de chocolat noir
  • 150 g de sucre roux
  • 3 œufs
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • sel
  1. Préchauffer le four à 170°.
  2. Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie dans un saladier.
  3. Quand le mélange est bien lisse, ajouter le sucre puis la poudre de noisettes.
  4. Mélanger ensuite la farine avec la pincée de sel.
  5. Finir en ajoutant les œufs un par un et l’extrait de vanille.
  6. Mettre environ 2 cm de pâte dans des moules à cakes ou à financiers.
  7. Enfourner pour 15 minutes.
  8. Servir froid ou tiède avec une boule de glace à la vanille, « à la mode ».

Petit gateau chocolat noisette 02

Petit gateau chocolat noisette 01

Télécharger facilement les programmes de catchup TV avec TVDownloader

J’adore le programme Arte7+recorder, mais j’ai trouvé (via le Planet-Libre sur le blog de Devil505) un soft plus complet qui permet de télécharger la plupart des émissions proposées en catch-up TV sur France Télévision (Pluzz), Arte, M6Replay, Canal+ et RTL, Radio France et Europe1 pour des podcasts audio. Il s’appelle TVDownloader.

Il y a de tout, c’est vraiment sympa, lors de mes essais en revanche, M6Replay ne fonctionnait pas, ça moulinait dans le vide. Les podcasts ne fonctionnent que pour Radio France. Pour Europe1 et RTL, rien ne se passe quand on les sélectionne.

TVDownloader Preferences_003

L’installation se fait via un paquet deb que l’on récupère sur le site du programme. Pour les autres distributions, il faudra partir des sources ou pour Frugalware suivre les instructions de Devil505.

Depuis la version 0.5, il existe aussi un PPA, mais je n’ai pas eu le temps de tester cette version.


TVDownloader_002

TVDownloader_004

TVDownloader_005

L’utilisation du programme est très simple. On a un menu déroulant sur la gauche qui permet de choisir le site de catchup TV, un autre au milieu pour déterminer la chaine (dans le cas de Pluzz) ou le « canal approprié » et enfin un dernier sur la droite pour le type d’émission ou le nom de l’émission.
Juste en dessous, se trouve la zone d’affichage des émissions qui correspondent aux choix que l’on a effectués via les menus déroulant. On peut alors cocher celle(s) que l’on veut récupérer et on appuie sur le bouton ajouter.
L’émission est alors mise dans une file d’attente, et un clic sur le bouton « Lancer le téléchargement » suffit pour commencer le download.

Au niveau de l’interface, il y a du bien et du moins bien. Il y a trop de menus déroulants à mon goût on s’y perd un peu et ce n’est pas toujours utilisé en fonction des « chaines ». Je suppose que ça dépend justement de l’organisation de chaque site. Les icônes de la file d’attente ne sont pas toutes très explicites et il n’y a pas d’infobulle au passage de la souris. Mais ce n’est pas non plus la mer à boire. On se fait prendre une ou deux fois et après on prend le pli.

Ce qui m’a plus gêné dans la présentation, c’est l’absence des résumés des émissions (qu’il y a sur Arte7+recorder) et des images. C’est vraiment spartiate et parfois ça aide d’avoir un visuel pour faire son choix rapidement.

De plus, lors de mes tests, j’ai quand même rencontré pas mal de bugs :

  • quand on sélectionne plusieurs fois une chaine, le menu déroulant du milieu fait apparaitre plusieurs fois les entrées dans ce menu.
  • TVDownloader_006

  • les émissions choisies et qui sont dans la file d’attente ne se téléchargent pas automatiquement si elle sont de différentes chaines. Ce point est assez désagréable si on planifie ses téléchargement la nuit et qu’au petit matin on s’aperçoit que seuls quelques uns sont terminés.
  • Comme je l’ai dit plus haut pour certaines chaines, rien ne se passe quand on les sélectionne.
  • le chargement des émissions après la sélection du menu déroulant ad hoc est trèèèèèssss longue. C’est peut être du à ma connexion, mais là encore c’est un peu saoulant, surtout quand on doit en faire 5 ou 6 d’affilée.

Bref, vous l’aurez compris, j’aime le principe de ce programme, mais il pêche pour l’instant au niveau de la réalisation. Il est toutefois encore jeune et j’espère que la version 0.5 corrigera certaines de ces erreurs. Je vais prendre le temps de tester tout ça.

Le veau à l’Orloff

Encore une recette que je tiens de ma gentille belle mère, le rôti de veau à l’Orloff. C’est très bon, c’est très riche, c’est très cher et c’est assez long à faire. Mais le jeu en veau la chandelle ;-).

Ingrédients :

  • 800 g de quasi de veau (ou de noix)
  • 60 g de beurre
  • sel et poivre

Sauce soubise :

  • 30 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 25 cl de lait
  • 125 g de champignons
  • 4 beaux oignons
  • 100 g de gruyère râpé
  • 3 c à s de chapelure
  1. Faire cuire le rôti de veau : le saler et poivrer et le recouvrir avec le beurre. Mettre à four moyen à 180° pendant 1h30, jusqu’à ce qu’il soit bien doré. Attention à ne pas le dessécher.
  2. Éplucher les oignons, parer les champignons.
  3. Faire chauffer deux casseroles d’eau. Jeter les champignons et les oignons dans l’eau bouillante et laisser cuire les champignons 5 minutes et les oignons 20 minutes. Faire égoutter.
  4. Hacher grossièrement les champignons et les oignons.
  5. Préparer la sauce soubise : comme pour une béchamel, faire fondre le beurre dans une casserole et y ajouter ensuite la farine. saler et poivrer. Laisser cuire quelques minutes à feu doux. Ajouter le lait et les oignons hachés. Laisser épaissir.
  6. Quand la sauce  a obtenu la consistance désirée, ajouter la moitié du gruyère et les champignons hachés. La sauce doit être assez épaisse.
  7. Couper le rôti en tranches et intercaler dans le plat de cuisson de la sauce entre chaque tranche. Mettre le reste du gruyère râpé sur le rôti et parsemer de chapelure. Remettre au four pour que le rôti soit doré et le gruyère fondu.

    Veau à l'orloff 01

    Veau à l'orloff 02

  8. Servir avec des pommes de terre noisettes.

J’ai lu que l’on pouvait remplacer le veau par du porc, ce qui rend le plat moins cher, mais pas moins gras. En revanche, avec du poulet ou mieux de la dinde, je pense que ça pourrait être tout aussi intéressant.

Le thé glacé

Pour avoir essayé plusieurs fois, il y a très longtemps avec des sachets, je me disais que faire un bon thé glacé, c’était presque une légende urbaine. Ce qu’on trouve en canette, ça n’a de thé que le nom et je n’en ai jamais gouté dans aucun bar. Un vrai mystère.

Mais en fait, après quelques recherches, c’est très simple de faire du thé glacé si l’on respecte 2 règles simples : prendre du thé de bonne qualité, en feuilles et avec un goût pas trop prononcé (enfin sauf si vous aimez votre thé glacé avec un goût prononcé) et le faire infuser à l’eau froide. Pas plus compliqué que ça.

thé glacé

Ingrédients :

  • 1 litre d’eau
  • 8 c à c de thé de bonne qualité
  • 4 c à s de sucre (au citron, c’est mon favori)
  1. Mettre le thé dans une bouteille en plastique, ou une carafe, ou un saladier
  2. Ajouter l’eau froide.
  3. Laisser infuser 2 à 3 heures.
  4. Sucrer à votre goût.
  5. Ajouter éventuellement un élément pour lui donner plus d’arôme : feuilles de menthe, morceaux de pêches. Mais je vous conseille de le faire au dernier moment pour ne pas gâter le breuvage et aussi pour que le goût de « l’aromate » soit au maximum de son intensité.

C’est très flatteur

J’ai été contacté il y a plusieurs semaines par Linux Identity afin d’écrire un article pour le numéro qui est paru en kiosque au mois d’aout à propos d’Ubuntu 10.10. Je ne connaissais ce magazine que de nom. Après l’avoir feuilleté, je peux vous dire que l’exemplaire que j’ai reçu est bien fini, c’est clair et les articles sont intéressants.

Par conter, ça fait vraiment bizarre de voir son nom sur un vrai mag papier. Et ça fait bien plaisir aussi, c’est vrai. 🙂

Au fait, l’article que j’ai écrit parle de la customisation de GRUB2 ou GRUB-PC, pour avoir un menu de démarrage bien sympathique et à sa convenance. J’aurai le droit de reproduire le contenu sur le blog une fois que le magazine sera paru, donc, vous n’y couperez pas, vous pourrez le lire dans quelques semaines. Et je pense que je vais renouveler l’expérience, c’est finalement très sympa et c’est une autre facette du « métier » de l’écriture par rapport à ce que je produit sur ce blog.

Une belle déclaration d’amour à Linux

Cette belle déclaration n’est pas de mon fait (même si j’adore Ubuntu que j’utilise avec bonheur quotidiennement), mais de celui de Sheldon Cooper, principal protagoniste de ma série favorite du moment, The Big Bang Theory.

C’est à mon sens la série geek ultime et les personnages sont de doux dingues scientifiques brillants, mais socialement déficients. Bref, la rigolade est assurée, surtout quand la voisine d’en face s’avère être une blonde délurée. Choc des cultures garanti.

Mais l’objet de ce billet est plus de présenter la percée que Linux peut faire dans une émissions très grand public. La vidéo ci-dessous, dans la quelle Sheldon avoue son amour à Ubuntu n’est pas isolée. On y parle souvent d’OS (quel qu’il soit), de reboot, de formatage, de backup et de Linux. Et les ordinateurs sont omniprésents.

Bref, vous aurez compris que j’adore cette série, que j’ai commencé à regarder un peu par hasard (merci chef ;-)). C’est un passage obligé pour tout geek qui se respecte. Ne serait-ce que pour se dire que l’on a encore de la marge avant d’être comme eux !!
Et bien entendu, je vous recommande chaudement la VO, qui est bien plus drôle que la VF (comme souvent). Par contre, il faut s’accrocher, ça part dans tous les sens. Débutants en anglais s’abstenir.