Archives mensuelles : octobre 2010

Enregistrer un flux audio en sortie de carte son sous Linux

Dans le billet que j’ai fait pour vous montrer le fonctionnement de yatm, j’ai dû procéder à une petite illustration sonore. Le problème c’est qu’au départ, je ne savais pas comment capturer le flux audio qui sortait dans mes hauts parleurs. Une petite recherche plus loin, j’ai trouvé la solution avec le duo de programmes pavucontrol et Audacity. Voici comment procéder.

Le premier pré requis est tout d’abord d’utiliser PulseAudio, ce qui devrait être le cas si vous fonctionnez avec une des dernières versions d’Ubuntu (depuis la 9.04). Il faudra ensuite installer pavucontrol, de la manière que vous préférez, en ce qui me concerne en ligne de commande.

sudo apt-get install pavucontrol

On retrouve pavucontrol sous le nom de « Contrôle de volume » dans la catégorie Audio et Vidéo des programmes.

Pour enregistrer votre flux audio, il vous faut un enregistreur, Audacity est de loin celui qui est le plus répandu et complet à mon goût. A installer donc, si vous ne l’avez pas déjà fait. Mais ça devrait fonctionner de la même manière avec l’enregistreur de son qui est par défaut dans les logiciels d’Ubuntu (Son et Vidéo > Enregistreur de sons).

Dans les préférences d’Audacity, il faudra choisir ALSA en hôte et défaut en lecture et enregistrement.

Préférences d'Audacity

Lancer ensuite les deux logiciels, plus votre source audio (dans mon cas yatm).

Dans l’interface de pavucontrol, il y a deux onglets qui vont nous intéresser, ce sont Enregistrement et Lecture.

Dans Lecture vous retrouvez toutes les applications utilisant pulseaudio pour générer du son, dont yatm.

pavucontrol lecture

Dans enregistrement, vous verrez votre logiciel d’enregistrement, ici Audacity à partir du moment où vous avez lancé l’enregistrement.En cliquant sur le gros bouton comportant les interfaces disponibles, vous allez pouvoir choisir celle vers laquelle vous voulez router le flux audio à enregistrer. Dans mon cas, il s’agit de Monitor of Audio Interne Analog Stereo, mais le vôtre sera certainement différent. Il faut essayer et vous verrez tout de suite si ça fonctionne ou pas car le dessin du flux audio enregistré dans Audacity passera de plat à complètement affolé.

enregistrement avec Audacity

Et voilà, après il ne reste plus qu’à retravailler un peu l’audio dans Audacity si nécessaire et exporter le fichier.

Accélérer ou ralentir une piste audio avec yatm

J’aime assez le principe de pouvoir ralentir ou accélérer une piste audio (principalement des mp3 dans mon cas et surtout pour les ralentir) afin de pouvoir repiquer plus facilement un morceau, une rythmique, un plan ou un solo de guitare. Sous Windows, il y a pas mal de softs pour faire ça (notamment Amazing Slow Downer que j’ai pas mal cracké utilisé quand j’étais plus jeune et sous Win), mais sous Linux, je ne m’étais jamais penché sur la question.

Prenant mon courage à 2 mains, j’ai plongé dans la logithèque Ubuntu en y faisant une recherche et 2 logiciels sont remontés à la surface. Le premier (et le plus sympa à mon goût) est yatm. Je vais vous le présenter rapidement. A titre informatif, le second est wsola.

D’abord le point négatif. C’est en ligne de commande. Mais ce n’est pas très gênant pour un usage basique, le plus embêtant restant la sélection du fichier audio s’il n’est pas dans votre dossier utilisateur. Pour le reste, c’est assez simple.

La syntaxe donne ceci :

yatm [options] fichier

Les options que l’on peut passer dans la commande sont les suivantes :

-b commence à jouer à partir d’un moment donné, qui est déterminé par un décalage par rapport au début du fichier au format 0:00:00 (soit heures:minutes:secondes)

-e arrête la lecture du fichier après une certaine durée, donnée en secondes (sans décimale)

-t spécifie le tempo auquel on souhaite faire jouer le fichier. Le tempo de base du morceau est de 1.0. Donc le faire démarrer à 90% de la vitesse donne 0.9 et plus vite à 120% donne 1.2

-s transpose par demi-tons (utile si votre idôle joue en Mi bémol)

-c transpose par centième de ton

Je vous laisse compulser le manuel (man yatm dans une console) pour voir les quelques autres commandes qui ne sont pas reliées directement à son usage musical.

Le bon point c’est que yatm peut jouer les fichiers au format Vorbis, Speex et mp3.

Pour une utilisation très simplifiée, il suffit de rentrer la commande sans aucune option. Dans ce cas, en appuyant sur les touches + et – de votre pavé numérique, vous agissez directement sur le tempo en cours de lecture.

Voici ce que ça donne sur une de mes chansons favorites du moment, du guitariste David Grissom :

David Grissom – Lonesome Dove retraité

Le seul point faible que je trouve à ce programme est l’impossibilité de mettre en boucle une partie du fichier.

Et merci à Netgui pour la trouvaille de ce joli player.

TVDownloader 0.6 est sorti

Si vous êtes « abonné » au PPA de TVDownloader, ce programme tout à fait recommandable permettant de télécharger les émissions proposées sur les sites de catch-up TV du PAF, vous avez pu mettre à jour vers la version 0.6.

Il y a quelques améliorations au menu :

  • Distinction des téléchargements et de l’affichage des programmes pour un « canal » donné grâce à 2 onglets distincts
  • Apparition des images et / ou présentation de l’émission
  • Case à cocher pour choisir les émissions à télécharger

Le développement du logiciel avance vite, c’est bien (la dernière version en cours est la 0.7.2, mais pas encore dans le PPA).
Malgré tout, un petit tour rapide m’a permis de voir que Pluzz ne fonctionne plus (sniff), mais cette fois, j’ai fait une remontée de bug. Dans les historiques des issues, je vois que je ne suis pas le seul, la prochaine mise à jour devrait corriger ce problème.

Ça reste malgré tout une appli super pratique, merci aux développeurs.

Photo en provenance du site officiel.

Le cake au nutella et au pralin

Une bonne recette de cake régressif et bien calorique. C’est facile et rapide à faire, ça plait bien aux enfants.

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 160 g de vergeoise
  • 150 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 150 g de beurre ramolli
  • 100 g de Nutella
  • 60 g de pralin
  1. Faire préchauffer le four à 180°.
  2. Mélanger au fouet les œufs et le sucre, jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
  3. Ajouter la farine, puis le beurre. La pâte va reprendre un peu de corps.
  4. Incorporer le Nutella et le pralin. Bien mélanger pour que les ingrédients soient présents partout dans la pâte.
  5. Verser dans un moule à cake et enfourner pendant 40 minutes.
  6. Démouler une fois que le gâteau a tiédi.

Il faut bien faire attention à ne pas surcuire ce cake car il est meilleur un peu « mi-cuit ». Ensuite il est trop sec à mon goût, même s’il reste délicieux.

Les syndicats doivent retourner à l’école … et la police aussi

Vous vous êtes toujours demandés comment une manifestation peut passer de 800 000 à 3 millions de manifestants suivant l’organisation qui compte les participants ?

Le Petit Journal de Canal+ a réussi à répondre à cette épineuse question. Et en passant on se fend bien la poire.


Le Petit Journal : comptage manifestants par les syndicats
envoyé par ParlonsTV. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

Au passage, les motards ont quand même une bonne dose d’autodérision …

La soupe chinoise de maïs au poulet

Voici une recette chinoise qui n’en est pas une. Vous ne trouverez jamais dans l’empire du milieu cette recette qui a en fait été inventé au XIXème siècle par des immigrants chinois ayant le mal du pays. J’imagine qu’ils ont pris ce qui leur tombait sous la main, et le maïs aux US ce n’est pas ce qui manque. Quant au poulet, ça a toujours été une viande peu chère.

En revanche, cette histoire édifiante ne doit pas vous faire croire que cette soupe de maïs au poulet ne soit pas bonne. Je ne vous donne que le meilleur sur ce blog, je garde les trucs pas top pour moi :-). Elle est donc goûteuse et nourrissante (par contre si vous n’aimez pas le maïs, passez votre chemin !!).

soupe de poulet au mais 03

Ingrédients :

  • 2 épis de maïs (genre Lunor pour aller plus vite)
  • 1 boite de maïs doux
  • 2 blancs de poulet
  • 2 c à s de sauce soja légère
  • 1 c à s de vin de riz
  • 3 c à c d’huile de sésame
  • 2 c à c de maïzena
  • 1 c à s d’huile d’arachide
  • 25 cl d’eau
  • 75 cl de bouillon (idéalement de poule mais avec du bœuf ou du porc ça marche aussi) maison
  • 1 petit oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c à c de gingembre râpé
  • un bouquet de ciboules ou de ciboulettes
  1. Dans une casserole, amener le bouillon à ébullition. Y mettre les 2 filets de poulet et stopper le feu. Laisser refroidir le bouillon et le poulet ensemble.
  2. Égoutter le maïs en boite et détacher les grains des épis de maïs. Pour ce faire, utiliser un couteau bien aiguisé et découper les grains de haut en bas en suivant le plus possible le cœur de l’épi.
  3. Faire chauffer l’huile d’arachide dans un faitout. Y ajouter l’oignon et l’ail hachés ainsi que le gingembre. Laisser cuire à feu moyen pendant 2 minutes.
  4. Ajouter alors le bouillon, l’eau, les maïs, la sauce soja et l’alcool de riz. Mélanger et attendre l’ébullition. Réduire ensuite le feu et laisser mijoter 10 minutes.
  5. Pendant ce temps, couper les filets de poulet en fines lanières. Puis, les ajouter à la soupe.
  6. Dans un bol, mélanger la maïzena, l’huile de sésame et 1 c à s d’eau. Bien remuer pour rendre le mélange homogène. Délayer avec un peu de bouillon chaud.
  7. L’ajouter à la soupe et bien mélanger jusqu’à ce que la soupe épaississe (attention, ça ne doit pas devenir une bouillie non plus).
  8. Rectifier l’assaisonnement et servir avec comme garniture la ciboulette hachée grossièrement.

soupe de poulet au mais 04

Bon appétit.

Côtes de porc aux oignons caramélisés et au champagne



Cette semaine, je vous présente une de mes recettes de porc favorite, les côtes de porc aux oignons caramélisés et au champagne. Elle est très simple à réaliser et les ingrédients sont faciles à trouver et plutôt bon marché (sauf le champagne, que vous pouvez remplacer par un bon vin blanc sec). Par contre, ça demande un petit peu de temps  car il faut faire cuire oignons et porc à la suite et monter le plat. Mais une fois que c’est fait vous pouvez l’oublier au four, ce qui n’est pas mal quand on a des amis qui viennent à la maison.

Ingrédients :

  • 4 côtes de porc (dans l’échine de préférence)
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 50 g de beurre
  • 10 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 4 belles branches de thym
  • 4 feuilles de laurier
  • 4 feuilles de sauge
  • 15 cl de champagne
  • sel et poivre
  1. Émincer finement les oignons, couper les gousses d’ail en tranches fines.
  2. Faire fondre 25 g de beurre et 2 c à s d’huile d’olive dans une poêle. Quand le mélange prend une couleur noisette, y faire cuire les côtes de porc, jusqu’à ce qu’elles prennent une belle couleur dorée. Assaisonner des deux côtés. Réserver dans un plat à gratin.
  3. Dans la même poêle, mettre le reste de beurre et d’huile (si nécessaire en fonction du gras relâché par le porc). Ajouter les oignons et les faire cuire à feu doux jusqu’à ce qu’il soient bien tendres et caramélisés. Assaisonner.
  4. Recouvrir les côtes de porc avec les oignons. Parsemer avec les gousses d’ail en tranche, la sauge grossièrement hachée, le thym effeuillé.
  5. Sur chaque côte, disposer une feuille de laurier.

    Côtes de porc au oignons caramélisés et au champagne 03

  6. Enfin, verser le champagne au fond du plat et couvrir avec un papier aluminium.
  7. Enfourner au four préchauffé à 180° pendant 45 à 60 minutes. Plus ça cuit et plus tendre est la viande.

Côtes de porc au oignons caramélisés et au champagne 05

Servir avec une purée maison et régalez vous avec la sauce.

Cette recette est idéale pour recycler un petit reste de champagne ou de vin blanc alors ne vous gênez pas, ce n’est pas le prix des côtes de porc qui doit vous retenir 😉