Archives mensuelles : avril 2011

Comment ouvrir directement des fichiers Guitar Pro avec Guitar Pro 6

Le logiciel Guitar Pro (non libre et payant certes, mais tellement plus efficace que Tuxguitar) existe sous Linux, ce qui est une très bonne chose. On pouvait faire fonctionner la version précédente avec Wine, mais en natif, c’est quand même mieux.
Il n’y a qu’un petit problème que j’ai pu rencontrer par rapport à la même version sous Windows, c’est l’absence d’association des fichiers avec le programme. Même les fichiers gpx (donc produits par la version 6, c’est à la mode de finir les extensions avec un x en ce moment), il ne se passe rien si on double clique dessus dans Nautilus.

J’ai trouvé la solution sur le site du support de GP6, je me permets de la traduire ici pour les non anglophones. Vous allez voir, ça ne va pas bien loin.

    • Éditer le fichier /opt/GuitarPro6/gp-launcher.sh

Dans une ligne de commande taper :
gedit /opt/GuitarPro6/gp-launcher.sh

    • Remplacer la ligne : ./GuitarPro par ./GuitarPro « $1 »

gp-launcher.sh (-opt-GuitarPro6) - gedit_006

    • Cliquer droit dans Nautilus sur un fichier GP (gp3, gp4, gp5 ou gpx. Chez moi avec les gtp ça ne fonctionne pas.) et sélectionner ‘Propriétés’.

Menu_002

    • Choisir ensuite l’onglet ‘Ouvrir avec’ et cliquer sur le bouton ‘Ajouter’.

Propriétés de 02Hit the road jack.gp5_004

    • Cliquer sur ‘Utiliser une commande personnalisée’ et rentrer (sans les guillemets) « /opt/GuitarPro6/gp-launcher.sh ».

Propriétés de 02Hit the road jack.gp5_005

  • Fermer la fenêtre et désormais lorsque vous double cliquerai sur un de ces fichiers c’est GP6 qui s’ouvrira ou les ouvrira (s’il est déjà ouvert).

J’ai eu parfois des problèmes lors du premier lancement avec une nouvelle extension. Mais, en rechoisissant le script gp-launcher.sh comme application pour lancer le fichier, ça fonctionne.

Frittata aux pommes de terre et brocolis

Ou l’art d’accommoder les restes. quand les enfants font du nez sur de beaux brocolis, il faut bien trouver un moyen de les recycler. Mission réussie avec cette frittata, qui n’est ni plus ni moins qu’une omelette un peu améliorée. Normalement, tout devrait se trouver dans vos placards, pas besoin de faire de grosses courses pour cette recette, qui est en plus assez économique, … et calorique :-).

Ingrédients :

  • 6 œufs
  • 10 petites pommes de terre cuites
  • 1 brocoli cuit
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de crème
  • 100 g de gruyère ou mieux, de comté
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  1. Émincer finement les oignons ou les hacher, c’est selon votre goût.
  2. Dans une poêle, les faire revenir dans le mélange huile et beurre, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et commencent à dorer.
  3. Ajouter les pommes de terre coupées en gros morceaux. Laisser cuire jusqu’à ce que le tout soit bien doré.
  4. Ajouter le brocoli en petites fleurettes, l’ail passé au presse ail, et laisser encore cuire quelques minutes pour que toutes les saveurs se mélangent.
  5. Dans un grand bol, fouetter les œufs, la crème liquide, le sel et le poivre.
  6. Râper le fromage et réserver.
  7. Verser l’appareil aux œufs dans la poêle, bien répartir entre les légumes.
  8. Parsemer de fromage sur toute la surface de la frittata.

    frittata 01

  9. Laisser cuire pendant quelques minutes, jusqu’à ce que l’œuf ait bien pris. Normalement, environ 5 minutes. Attention à ne pas laisser brûler au fond (comme moi …).
  10. Si vous avez ça dans votre four et si votre poêle le permet, passer pendant quelques secondes la frittata au grill. Mais c’est optionnel. Si vous n’avez pas, laissez simplement fondre le fromage et servez.

Comme toujours avec ce type de plat, le plus amusant c’est de le transformer. On peut y mettre tous les légumes que l’on veut, comme des courgettes et des poivrons par exemple, en plus des pommes de terre. On peut ajouter aussi de la viande (du jambon, du rôti de porc, du poulet pourquoi pas). Et le fromage peut aussi être changé. Bref, amusez-vous.

Dernier conseil, la frittata doit être épaisse, ce n’est pas une omelette classique. Il faut penser tortilla.

Gâteau à la poudre de noisettes et pépites de chocolat

Parfois, on n’a pas vraiment envie de se prendre la tête avec un gros gâteau compliqué. D’ailleurs, dans ce cas, je me retrouve souvent à faire des financiers. Mais cette fois, nous avions une très bonne poudre de noisettes dans le placard et nous avons décidé de l’utiliser.

Ingrédients :

  • 125 g de poudre de noisettes
  • 150 g de sucre
  • 50 g de beurre
  • 4 œufs
  • 8 cuillères à soupe de farine
  • une pincée de sel
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • 100 g de pépites de chocolat
  1. Préchauffer le four à 170°C.
  2. Séparer les jaunes des blancs d’œufs.
  3. Battre les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  4. Ajouter le beurre fondu puis la vanille.
  5. Verser la poudre de noisettes et la farine.
  6. Battre les blancs en neige avec une pincée de sel.
  7. Incorporer délicatement les blancs battus dans la préparation.
  8. Verser l’appareil dans un moule à gâteau rond de 20 cm de diamètre ou dans de petits moules individuels.
  9. Enfourner et laisser cuire 30 minutes pour le grand moule. Attention à ne pas laisser trop cuire sinon, le gâteau risque de devenir trop sec. Il doit être juste doré.

Bon gouter !

via Marmiton.

Tarte au chèvre et aux épinards

Une bonne petite recette d’hiver qui réchauffe et qui nourrit bien. En plus, les épinards et le chèvre sont deux aliments qui vont très bien ensemble, donc pas possible de se tromper.

Ingrédients :

  • 1 kg d’épinards surgelés (moitié moitié en branches et hachés)
  • 1 pâte feuilletée
  • 3 œufs
  • 20 cl de crème fraiche liquide
  • 150 g de fromage de chèvre frais
  • 100 g de chèvre affiné (type chevreau)
  • sel, poivre
  1. Faire préchauffer le four à 185°.
  2. Décongeler les épinards dans une casserole jusqu’à ce que toute l’eau en soit évaporée. Ne pas oublier de les assaisonner légèrement.
  3. Mélanger dans un saladier la crème, les œufs et le chèvre frais coupé en dés grossiers. Rectifier l’assaisonnement avec le sel et le poivre.
  4. Incorporer les épinards dans ce mélange.
  5. Garnir un moule à tarte avec la pâte.
  6. Verser l’appareil dans le moule.
  7. Répartir les morceaux de fromage de chèvre affiné sur le dessus de la tarte.

    Tarte au chèvre et aux épinards 01

  8. Enfourner pour 40 minutes ou jusqu’à ce que l’appareil soit cuit.

Tarte au chèvre et aux épinards 01

Une bonne salade par là dessus, c’est l’idéal, mais tout seul ça passe bien également.

Le pesto alla genovese, l’original déformé

J’adore le pesto, c’est simple rapide et facile à faire. En plus, employer des herbes fraiches donne un goût inimitable aux pâtes. Celui qui est le plus connu est sans conteste le pesto alla genovese, basilic, pignons et parmesan.
Lors de mes dernières vacances, je n’avais pas de pignons alors je les ai remplacés par des noix de cajou (ma noix préférée, ça reste entre nous) et c’est très bon comme ça.

Ingrédients :

  • un beau bouquet de basilic
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de noix de cajou (ou de pignons de pin si vous êtes un puriste :-))
  • 30 g de parmesan râpé
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • sel et poivre
  1. Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un mixer et mixer (ou dans un mortier et pilonner).

    pesto genovese cajou

  2. Rectifier l’assaisonnement et la consistance en salant. poivrant et rajoutant un peu d’huile si nécessaire.

De manière traditionnelle, on utilise le pesto comme suit : on fait cuire les pâtes, puis on les égoutte en gardant un peu de l’eau de cuisson (l’équivalent de 2 ou 3 cuillères à soupe suivant la quantité de pâtes et de pesto). On « dilue » le pesto dans cette eau. Enfin on remet les pâtes dans la casserole et on fait bien adhérer la sauce.

La recette n’est qu’un prétexte ou un guide car tout se fait à l’oeil et au nez. Si vous voulez plus de basilic ou de parmesan, pas de problème. Amusez-vous bien.