Archives mensuelles : septembre 2011

Le poulet au cidre



Voici une recette, délicieuse, goûteuse e surtout pas onéreuse. L’original est fait avec du veau, mais ce type de préparation s’accommode très bien avec du poulet ou du porc par exemple. et c’est bon à chaque fois. Je suis étonné de ne pas l’avoir encore publiée car c’est une des recettes que je fais depuis le plus longtemps. L’erreur est réparée.

Ingrédients (pour 6 – 8 personnes) :

  • 1 poulet et 2 cuisses – hauts de cuisse
  • 1 oignon
  • 25 g de beurre
  • 3 c à s d’huile
  • 1 litre de cidre brut
  • 1 bouquet garni
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  1. Éplucher et émincer l’oignon.
  2. Enlever la peau du poulet et le débiter en morceaux.
  3. Faire fondre le beurre additionné de l’huile dans un faitout.
  4. Faire dorer le poulet dans la matière grasse et réserver la viande sur une assiette (attention aux projections de gras !!).
  5. Mettre l’oignon dans le faitout et faire dorer à feu moyen.
  6. Déglacer avec le cidre et bien racler tous les sucs de viande présents au fond du faitout.
  7. Remettre la viande, ainsi que le bouquet garni. Saler et poivrer.
  8. Laisser mijoter doucement une bonne heure (attention le poulet ça se défait).
  9. A partir de là, vous pouvez laisser votre préparation tranquille. Par exemple la préparer la veille ou le matin pour le soir.
  10. Un peu avant de servir, réserver la viande au chaud (dans un plat couvert dans le four chauffé à 80° par exemple).
  11. Faire chauffer le « bouillon » pour le réduire s’il est trop clair. Ne pas oublier d’enlever le bouquet garni.
  12. Dans un bol, mélanger les jaunes d’oeufs et la crème.
  13. Hors du feu dans le bouillon chaud, délayer le mélange crème + jaunes d’oeufs.
  14. Napper la viande avec cette sauce et servir immédiatement avec du riz blanc et des haricots verts.

Les belles miches tressée de Kay Scarpetta

Désolé pour le titre du billet, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je vous rassure, rien de porno cette fois, pas de sextoy en vue, simplement de la boulange.
Pour ceux d’entre-vous qui ne connaissent pas l’œuvre de Patricia Cornwell (quoi ? Il y en a qui ne connaissent pas, précipitez vous), Kay Scarpetta est l’un des personnages fétiches de l’auteur. Elle est médecin légiste, d’origine italienne et adore cuisiner. On a donc à chaque fois droit à des passages où Kay pour se calmer fait la cuisine. Et elle est douée. Si bien que l’idée en est venue à Patricia Cornwell de compiler les recettes énumérées dans ses premiers romans dans un livre de cuisine, illustré des extraits en rapport avec les recettes. Et ça donne un très bon bouquin de cuisine. Duquel est extrait cette recette de pain tressé d’influence italienne.

Ingrédients :

  • 400 g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger type Briochain
  • 1 c à c de sel
  • 175 g de lait
  • 60 g d’eau
  • 2.5 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de miel
  1. Mettre le miel, le lait, l’eau et l’huile à chauffer. Le miel doit être dissous et le mélange tiède.
  2. Dans un saladier, faire un puits avec la farine, le sel et la levure.
  3. Ajouter le liquide dans le mélange farine, sel levure. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui se détache des parois.
  4. Pétrir ensuite pendant une dizaine de minutes.
  5. Couvrir le saladier avec un film alimentaire et laisser lever jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.
  6. Remettre la pâte sur le plan de travail. La dégazer et repétrir légèrement.
  7. Partager le pâton en trois portions égales. Les former en boudins d’un trentaine de centimètres.
  8. Souder d’un côté les extrémités des trois boudins et tresser. Souder les extrémités quand la tresse est terminée. Tresse Scarpetta 01
  9. Laisser gonfler de nouveau pendant une demie heure.
  10. Préchauffer le four à 190°.
  11. Dorer le pain avec un peu de lait. Si vous voulez, vous pouvez mettre du sésame ou du pavot sur le dessus.
  12. Enfourner pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que la tresse soit dorée et que le dessous sonne creux.
  13. Faire refroidir sur grille et déguster de préférence avec un plat italien.

La tresse de Kay Scarpetta 03

La tresse de Kay Scarpetta 02

La tresse de Kay Scarpetta 01

Tresse Scarpetta 03

Tresse Scarpetta 02

Les crevettes Mosca

Une fois n’est pas coutume, cette recette ne vient pas d’un livre de cuisine, … mais d’un podcast. Et un podcast de blues / jazz/ funk / rock. Il s’agit d’Austin Riffs que je vous conseille plus que chaleureusement. Comme ils disent, « We don’t play the bad stuff here, only the good stuff ». Et croyez moi sur parole, c’est vrai. Et après la recette que Mark l’un des deux animateurs m’a fait parvenir, je peux vous dire qu’en cuisine, c’est la même chose.

Cette recette de crevettes est simple et respecte le goût subtil de la crevette. Et en plus la sauce dans laquelle baignent les crevettes est délicieuse.

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 250 g de grosses crevettes grises décortiquées et déveinées
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 bonne pincée de sel
  • 1 bonne pincée de poivre noir fraîchement moulu
  • 1/4 de c à c d’origan sec
  • 1/4 de c à c de romarin sec
  • 1 feuille de laurier
  • 2 ou 3 gousses d’ail non pelées et écrasées
  • 20 cl de vin blanc sec
  1. Dans une poêle mélanger les crevettes, l’huile, le sel, le poivre, l’origan, le romarin, le laurier et l’ail. Faire chauffer à feu moyen.
    Crevettes Mosca 01
  2. Cuire et remuant de temps en temps pendant 5 à 7 minutes jusqu’à ce que les crevettes soient roses et que le liquide ait presque disparut de la poêle.
  3. Réduire le feu et ajouter le vin. Faire cuire à frémissement jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié, ce qui devrait prendre encore environ 5 minutes.
  4. Servir les crevettes avec le jus et un riz blanc.

Crevettes Mosca 03
Crevettes Mosca 02

Vente Privée : une selle … une selle ?

Aujourd’hui sur VentePrivée, il y a une vente de matériel de vélo. Alors, je ne sais pas vous, mais moi cette photo de selle me fait penser à autre chose !!

Sinon, j’en profite pour signaler que si vous n’êtes pas inscrit à ce très bon site qu’est VentePrivee.com, je peux vous parrainer. Il suffit de cliquer SUR CE LIEN et de suivre les instructions.

Les madeleines de Commercy

Dans la série des petits gâteaux délicieux qu’il m’arrive de préparer, il y a les financiers, les cannelés, les  cookies, les muffins, mais il y a également les madeleines. J’avais fait l’acquisition de moules en silicone depuis un certain temps, mais je n’avais pas eu le temps de tester des recettes. La première ne fut pas vraiment satisfaisante, mais celle-ci oui. Les madeleines sont fondantes et moelleuse, exactement ce que je recherchais.

Ingrédients :

Pour 25 petites madeleines de 6 cm de long

  • 3 œufs
  • 140 g sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé  ou de l’extrait de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 150 g farine
  • 1 càc de levure chimique
  • 125 g beurre en pommade
  • 1 ou 2 càc de fleur d’oranger
  1. Sortir le beurre au moins 30 minutes à l’avance pour le ramollir.
  2. Préchauffer le four th7 (200°C).
  3. Dans un saladier, fouetter les œufs avec le sucre, le sel et l’extrait de vanille et la fleur d’oranger.
  4. Une fois que le mélange a blanchi et qu’il est mousseux, ajouter la farine tamisée et la levure. Mélanger au fouet ou à la cuillère en bois jusqu’à ce obtenir un pâte lisse.
  5. Travailler le beurre avec une spatule ou une fourchette dans une assiette pour qu’il soit vraiment très mou. Le terme pommade n’est pas usurpé.
  6. L’incorporer à la spatule dans le mélange sans trop travailler la pâte.
  7. Beurrer et fariner les moules à madeleines s’ils ne sont pas en silicone et verser dans chaque alvéole l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe (le moule doit être rempli à ras).
  8. Enfourner et cuire 11 min en baissant le thermostat à 6 (170°C) au bout de 5 minutes de cuisson. Surveillez bien car en fonction des four, ce sera plus ou moins long. Dans tous les cas, ne les laissez surtout pas trop cuire, car elles sèchent et sont moins bonne. La madeleine ne doit pas être dorée, ou vraiment à peine.

Cette excellente recette est tirée du blog de Sandra, le Pétrin.