Les meringues

Mes madeleines de Proust de boulangerie ce sont les lunettes et les meringues. Le vieux boulanger du village dans lequel je passais toutes mes vacances en faisait des énormes qui craquaient et on s’en fichait partout en les mangeant. Alors quand ma petite femme m’a fait la surprise de me faire des meringues avec un petit reste de blancs d’oeuf d’une précédente recette (le lapin à la bressane), j’en aurais (presque) pleuré.

Quelques trucs avant de commencer. Il faut sortir les oeufs du frigo un quart d’heure avant de les utiliser et surtout ne pas mettre de jaune dans les blancs, faute de quoi ils ne monteraient pas.

meringues

Ingrédients :

  • 2 blancs d’oeufs
  • 115 g de sucre en poudre
  1. Préchauffez le four à 120°.
  2. Battre les blancs en neige très ferme en ajoutant une pincée de sel.
  3. Ajouter le sucre par petites quantités tout en continuant de battre.
  4. Mettre le mélange dans une poche à douille et faire de petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  5. Mettre au four entre 30 minutes et 1 heure en fonction de la cuisson désirée. Au bout de 30 minutes, on obtient des meringues blanches et moelleuses. Au bout d’une heure, on obtient des meringues rosées, craquantes et fondantes. J’ai choisi la deuxième option et elles étaient toutes craquantes. Miam.

Je pensais que ça n’allait pas se conserver et qu’elles allaient ramollir, mais en fait pas du tout. Elles se sont conservées parfaitement (jusqu’à extinction de la dernière d’entre elles) pendant plus d’une semaine dans une boite hermétiquement fermée.

Via Marmiton

3 réflexions au sujet de « Les meringues »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *