Archives mensuelles : avril 2013

JamMan Express XT un nouveau petit looper

Après la présentation du Ditto de chez TC Electronics (et la super démo de celui-ci par Andy de PGS), Digitech a annoncé à son tour au MusikMesse de Frankfort son petit looper, le JamMan Express XT.

looper express_xt_34

Il est petit mais il ne s’agit malgré tout pas d’un looper au rabais puisqu’il bénéficie d’un maximum de 10 minutes de boucles (quand je pense que mon Pod HD300 en a 40 secondes …). On a aussi le true bypass du Ditto, votre son sera entre de bonnes boucles.

Mais le petit plus sympathique, c’est qu’il peut fonctionner sur pile, chose que ne fait pas le looper de TC. Bon 3 heures d’utilisation, ce n’est pas énorme, mais ça dépanne bien. Il doit être aussi un peu plus gros (encore que …) sur le pedalboard.

looper expressxt_graphic

Enfin Digitech l’annonce à 99 dollars, ce qui commence à être franchement compétitif.

looper express_top

 

Bon vous avez compris qu’en ce moment, j’ai très envie d’un looper. Mon anniversaire est dans 15 jours, si vous voulez me faire un cadeau 😉

[Vidéo] Excellente démo du TC Electronic Ditto Looper

Andy de ProGuitarShop est vraiment un tueur … et le Ditto Looper de TC Electronics est vraiment un produit qui me fait de l’œil (on en a déjà parlé il y a quelques semaines).

Quand on le voit l’utiliser, on se dit que c’est vraiment facile. En fait ça parait facile, ça l’est moins en réalité. Mais ça n’enlève rien aux qualités de ce petit looper et à Andy.

Si monsieur TC Electronics veut m’en envoyer un, il peut me contacter sans problème.

Le pain pita à la poêle

Pour aller avec le houmous, rien de tel que des pains pita maison. La préparation est un peu longue, mais cette recette (honteusement pompée sur Le Pétrin) est délicieuse. De plus, elle a l’immense avantage de faire faire la cuisson des pains à la poêle. Les proportions sont pour une dizaine de petits pita.

P1080017

Ingrédients :

  • 450 g farine T55
  • 2 càc de levure sèche instantanée
  • 2 càc sel
  • 27 g d’huile d’olive
  • 300 ml d’eau
  1. Dans un saladier, mélanger 425 g de farine avec le sel et la levure.
  2. Verser ensuite l’huile d’olive et l’eau. Former une pâte et la travailler jusqu’à ce qu’elle forme une boule molle.
  3. Transvaser la pâte sur le plan de travail fariné avec un peu des 25 g de farine restante. Pétrir pendant 5 minutes. Si la pâte est vraiment trop collante, vous pouvez rajouter le reste de farine petit à petit (ce qui fut le cas pour moi).
  4. Laisser ensuite la pâte reposer en posant le saladier à l’envers sur la boule pendant 20 minutes.
  5. Découvrir la pâte et recommencer à pétrir pendant 5 à 10 minutes, jusqu’à ce qu’elle devienne souple et lisse et à peine collante au toucher (le doigt adhère à la pâte sans l’arracher).
  6. Mettre la pâte dans un saladier légèrement enduit d’huile d’olive et en badigeonner sa surface également. Couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer pendant minimum 1h30.
  7. Transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. La diviser en 10 morceaux de même poids. Façonner ensuite chaque pâton en boule puis l’écraser en un disque épais. Laisser détendre 20 minutes couverts avec un linge (dans mon cas, je n’ai pas laissé détendre, j’ai attaqué tout de suite l’étape suivante car je manquais de temps).
  8. Préchauffer une poêle à fond épais sur feu vif (sur une plaque vitro céramique. Sur du gaz, il sera peut être bon de mettre moins fort).
  9. Pendant ce temps, étaler au rouleau un ou deux pâtons (en fonction de la taille de votre poêle) de manière à former un disque ovoïde d’environ 0,8 cm d’épaisseur (correspond à un ovale d’environ 15 cm x 12 cm). N’hésitez pas à fariner la surface de la pâte et de la retourner 2 ou 3 fois pendant l’étalement.
  10. Dès que la poêle est très chaude, la huiler légèrement (ou pas si c’est de l’anti adhésif) et y déposer rapidement une (ou deux) pita (en évitant de mettre de la farine). Laisser cuire 30 secondes, le temps de voir apparaître quelques bulles et retourner  avec une large spatule. La pita au bout d’une petite minute doit buller, gonfler et se transformer en mignon petit ballon (ça c’est la théorie, chez moi elle n’a jamais fait le ballon. Elle a gonflé, mais point de baballe). La retourner encore et laisser dorer quelques secondes. L’opération de cuisson de la pita à la poêle ne devrait pas excéder 3 min par pita.

Même si elles n’ont pas autant gonflé que prévu (peut être dû à un manque de repos de la pâte), le pain était délicieux pour aller avec le hoummous.

P1080012

Le hoummous

Voici une recette que l’on retrouve sur tout le pourtour du bassin méditerranéen, le houmous. Encore une recette ultra facile, on met tout dans une moulinette ou un blender et on mixe. Et voilà c’est fini.

L’original se fait avec du tahiné, mais je n’en avais pas donc je l’ai remplacé par de l’huile de sésame. On peut adapter les proportions en fonction de ses goûts, plus d’huile d’olive, de citron ou d’huile de sésame, c’est selon vos envies. Personnellement, je l’aime pas trop mou, donc je ne rajoute pas plus de liquide, mais si on veut on peut le détendre avec un peu de jus de cuisson des poix chiche.

P1080013

Ingrédients :

  • 400 g de pois chiche en boîte ou en bocal (égouttés)
  • le jus d’un demi citron
  • 1 gousse d’ail
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 1 càs d’huile de sésame
  • sel et poivre
  1. Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un mixer et mouliner jusqu’à formation d’une belle pâte homogène.
  2. Rectifier l’assaisonnement et ajouter un peu de zeste de citron si vous voulez.
  3. Mettre au frais et déguster avec des pains pita.

P1080019

Des guitares en skate, ça roule

Il y a pas mal de cross feeding entre les skaters / surfeurs et la guitare. Surtout dans le domaine du rock ou punk rock. Mais le luthier Ezequiel Galasso est allé plus loin dans le mélange des genres en faisant carrément des guitare à partir de planches de skate (2 pour un corps pour être précis) !!! Original et carrément intéressant. En plus elles ont de la gueule.

Et quand on voit la vidéo, on se dit que finalement ça ne sonne pas si mal non plus. Par contre, l’ampli ressemble carrément à une machine à laver 🙂

Via Audiofanzine

Le poisson à la bordelaise

Le poisson à la bordelaise, c’est un plat de chez Findus (pré lasagne au cheval) que nous mangions quand ma femme et moi étions seuls dans notre premier petit appartement. Ça fait longtemps avec les enfants que nous n’en avions pas fait et j’avais aussi envie de le cuisiner moi-même. Bizarrement, je pensais que ça allait être compliqué, mais c’est tout l’inverse.
C’est facile (30 minutes avec un peu d’organisation, cuisson comprise), pas trop cher (en fonction du poisson choisi, de préférence un peu épais) et avec des ingrédients que l’on a souvent sous la main. C’est donc un bon candidat pour un repas du soir ou de week end.

Poisson à la bordelaise

Ingrédients :

  • 2 dos de cabillaud
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 demi bouquet de persil
  • le jus d’un demi citron
  • 2 gousses d’ail
  • 5 échalotes (à adapter en fonction de leur taille)
  • 6 càs de chapelure
  • 6 càs d’huile d’olive
  • Sel et poivre
  1. Dans une casserole, faire revenir à feu doux dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive l’ail et les échalotes hachés. Assaisonner.
  2. Ajouter le vin blanc et poursuivre la cuisson à feu vif jusqu’à évaporation du liquide.
  3. Hacher le persil finement avec un peu de sel.
  4. Mélanger la chapelure, le persil, le jus de citron avec le hachis d’échalotes et d’ail. Rectifier l’assaisonnement.
  5. Déposer une cuillère à soupe d’huile d’olive au fond d’un plat passant au four.
  6. Saler et poivrer les dos de chaque côté puis les napper de pâte. Arroser avec le reste d’huile.
    Poisson à la bordelaise
  7. Enfourner 15 minutes à 180 °C puis 5 minutes sous le grill.

Servir avec un riz blanc et profiter de la bonne sauce.

Poisson à la bordelaise