Archives mensuelles : septembre 2014

Le poulet punjabi aux épinards

Plus simple, tu meurs. En gros, tout va dan le blender ou la moulinette chacun son tour sauf le poulet, puis on fait cuire. Avec un bon riz blanc, c’est le top.

Je vous conseille d’ailleurs les émissions d’Anjum Anand sur la BBC. Tous les extraits que j’ai vu sur Youtube paraissent vraiment être d’excellentes recettes. A chaque fois que j’ai essayé, ça s’est vérifié.
P1110054

Ingrédients :

  • 2 feuilles de laurier
  • 3 gousses de cardamome (noire si possible)
  • 1 bâton de cannelle
  • 4 càs d’huile d’arachide
  • 2 oignons hachés
  • 1 piment vert haché
  • 6 cuisses et hauts de cuisses (12 pièces au total)
  • 4 tomates entières moulinées
  • 4 gousses d’ail hachées
  • 5 cm de gingembre haché
  • 2 càc de coriandre en poudre
  • 1,5 càc de garam masala
  • 1 yaourt grec
  • 600 g d’épinards surgelés hachés fin
  • sel
  1. Mettre dans une cocotte à fond épais le laurier, les gousses de cardamome et le bâton de cannelle, l’oignon et le piment à revenir dans l’huile à feu moyen.
  2. Lorsque le mélange est doré, ajouter le poulet. Bien mélanger.
  3. Ajouter la tomate, l’ail, le gingembre, le yaourt et les épices. Mélanger et finir par les épinards.
  4. Rectifier l’assaisonnement et laisser cuire pendant au moins 1h30.
  5. Servir avec un riz blanc.

Je pense que cette recette doit très bien se marier avec du poisson qui du coup cuira beaucoup plus vite. C’est le prochain test que je ferai.

P1110060

[Vidéo] Arte présente : The Life of Riley B King

Alias BB King, le dernier roi du blues encore en vie.

Arte nous fait le plaisir de diffuser presque 2 heures de documentaire  sur le plus grand bluesman encore de ce monde : BB King – The Life of Riley

Un petit copier coller du résumé :
 Riley B. King est né en 1925 à Itta Bena, dans le Mississippi. Livré à lui-même dès son plus jeune âge, il se découvre une passion pour la musique en chantant le blues lors du travail aux champs. au cours de sa longue carrière, il a exercé une influence capitale sur le monde de la musique, toujours en restant un homme modeste. Ce documentaire dessine son portrait bouleversant.

Dépêchez-vous, car il ne reste que 5 jours de diffusion, sauf si vous utilisez Qarte sous Linux ou un autre programme de ce genre sous un autre OS. Moi, je me le garde au chaud pour le déguster un de ces soirs.

Le minestrone paysan

Dans quelques semaines (ou jours), nous serons sortis de l’été et le retour des soupes se fera sentir. En voici une bonne, le classique minestrone. Il est un peu long à cuire mais le jeu en vaut la chandelle. C’est une soupe très réconfortante et qui change du potage simple de légumes. En plus, elle se congèle très bien car vous risquez d’avoir des restes avec les proportions indiquées.

Ingrédients :

  • 125 g de haricots cannelinni frais
  • 3 càs d’huile d’olive
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 3 tranches de bacon
  • 2 litres d’eau
  • 3 branches de thym
  • 4 tomates
  • 2 carottes
  • 2 pommes de terre
  • 1 navet
  • 2 branches de céleri
  • 250 g de chou vert
  • 50 g de pâtes pour potage
  • sel et poivre
  1. Hacher les oignons et le céleri, écraser les gousses d’ail et couper le bacon finement. Les faire revenir à feu doux dans une grande cocotte avec l’huile d’olive pendant 5 minutes.
  2. Ajouter ensuite l’eau, les haricots, les tomates pelées et épépinées ainsi que les herbes. Assaisonner et laisser cuire pendant 2 heures à feux doux.
  3. Couper les carottes, pommes de terre et navet en cubes. Émincer le chou en fines lanières.
  4. Ajouter les carottes et laisser cuire 10 minutes de plus, puis mettre au bouillon les pommes de terre, les navets et le chou. Laisser cuire encore 10 minutes puis ajouter les pâtes. Lorsqu’elles sont cuites, servir immédiatement avec du parmesan et du persil frais haché.

Le tagine de légumes aux pois chiches

Pas envie de viande en ce moment ou pas le budget pour cette magnifique entrecôte qui vous fait de l’oeil ?

Pas de problème, le repas de ce soir aura du goût, des épices et pas du tout de viande, tout en vous calant l’estomac.

P1100462

Ingrédients :

  • 1 courgette
  • 250 g de patate douce
  • 400 g de pois chiche cuits (en boite ou bocal)
  • 1 petite boite de tomates
  • 2 carottes
  • 1 branche de céleri
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 citron
  • 500 ml de bouillon de légume
  • 1 càs de miel
  • 1 baton de cannelle
  • 1 càc de cumin
  • 1 càs de gingembre râpé
  • 1 bouquet de coriandre
  • 50 g d’amandes salées (celles de l’apéro)
  • Huile d’olive
  • Sel  et poivre
  1. Couper l’oignon en gros cubes. Hacher le céleri. Les faire revenir à feu doux dans un cocotte (ou un plat à tajine si vous avez ça) avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
  2. Ecraser la gousse d’ail avec le plat d’un  couteau et l’ajouter dans la cocotte avec le gingembre et les épices. Salerpoivrer (comme dirait Guillaume Long).
  3. Hacher grossièrement la tomate et l’ajouter à la cocotte avec le jus de citron.
  4. Peler la patate douce, les carottes et la courgette et les couper en gros morceaux.
  5. Ajouter dans la cocotte le bouillon et les légumes ainsi que les pois chiches rincés. Remuer et couvrir. Laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
  6. Ajouter alors le miel. Si le bouillon est encore trop liquide, faire réduire en retirant auparavant les légumes. Rectifier l’assaisonnement.

Servir accompagné de semoule ou de riz avec de la coriandre hachée et des amandes par dessus (salées dans mon cas).

Via El Comidista.

[Post it] Choisir le bon disque de boot pour éviter le message Reboot and select proper boot device

Je me suis fait plaisir en rentrant de vacances et je me suis offert de l’espace disque pour mon stockage (2 To) et surtout un SSD pour l’installation du système.
J’ai du sortir des disques des entrailles de mon PC pour remettre les 2 nouveaux et du coup quand j’ai installé mon Ubuntu 14.04 tout neuf, je me suis retrouvé au reboot suivant avec un vilain message d’erreur : « Reboot and select proper boot device »

Au lieu de chercher tout de suite, j’ai fait ma réinstallation plusieurs fois pour avoir à chaque fois le même message. Alors, un coup de Google plus tard, je suis tombé sur cette vidéo qui a solutionné mon problème en deux temps trois mouvements.

En fait, en changeant de disque système, le disque sur lequel le PC boote a changé. Mais le BIOS lui ne le savait pas. Il fallait donc aller changer ça dans les option adéquates de mon BIOS pour choisir mon SSD comme disque de boot.

 

Les cookies pistaches romarin

Voici une recette de cookies trouvée dans le livre  de Tim Ferriss, The Four Hour Chef, des cookies qui ont gagné le concours des 15 ans du site epicurious.com quand même.

Le truc en plus c’est l’ajout de pistaches et de romarin. Ça peut sembler bizarre mais en fait ça se marie très bien. A tester. Mais si vous laissez ces 2 ingrédients de côté, ce sont quand même d’excellent cookies, très moelleux.

P1100973

Pour 24 grands cookies

Ingrédients :

  • 224 g de beurre (à température ambiante)
  • 330 g de sucre brun
  • 2 gros oeufs
  • 290 g de farine
  • 60 g de pistaches
  • 170 g de pépites de chocolat
  • 1  petite càc de romarin haché
  • 1 càc de levure
  • 1 pincée de sel
  1. Chauffer le four à 190° C.
  2. Battre le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit onctueux.
  3. Ajouter les oeufs entiers, un par un.
  4. Mettre ensuite la farine, la levure, le sel, les pistaches, le romarin  et les pépites. Mélanger pour former une pâte homogène.
  5. Faire des pâtés de 3 cm de large sur une plaque avec 4 ou 5 cm d’écart entre chacun. Pas plus de 12 par plaque car ils s’étalent beaucoup.
  6. Faire cuire 10 minutes. Ils doivent être dorés sur les bords.
  7. Faire refroidir sur grille et déguster.

P1100974

P1100970

[Vidéo] Philip Sayce utilisant le Yamaha THR10 de Yamaha

J’aime beaucoup Philip Sayce, c’est un excellent jeune guitariste dont on va certainement entendre parler plus largement dans les années à venir.
Ce jeune homme a quand même  gagné le concours qui désignait le guitariste (plus ou moins) inconnu qui allait ouvrir le dernier festival Crossroads organisé par Eric  Clapton.

Pour l’avoir vu en live il y a quelques années (grâce à mon ami Pierre Journel de la Chaine Guitare), ça envoie sévère, il joue fort et sur du matériel vintage (Strat Serie L, amplis Fender vintage, pédales du même acabit). Alors quand j’ai vu qu’il faisait une démo du petit ampli à modélisation THR10 de chez Yamaha, ma curiosité fut piquée au vif. Et bien ça sonne vachement bien !!! Évidemment, il y a la gratte de folie et surtout les doigts, mais quand même, pour une minuscule boite sans lampe, ça le fait extrêmement bien.