La Harira marocaine



Voici le plat que je prends toujours au moins deux ou trois fois lors de mes déplacements au Maroc. Cette soupe est à la fois, réconfortante et nourrissante.

Elle est traditionnellement servie avec un œuf dur, des dattes et un gâteau appelé chebakia (frit et trempé dans le sirop ou le miel). La soupe étant acide, le côté sucré de ces deux derniers accompagnements s’accorde parfaitement avec elle.

Ingrédients :

  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 200 g de veau (tendron ou sauté)
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 50 cl de passata de tomate
  • 1 grosse carotte
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • 1 càc de curcuma
  • 1/2 càc de cannelle
  • sel, poivre
  • 2 litres d’eau
  • Un bouillon de volaille en cube (ou 2 litres de bouillon maison)
  • 3 poignée lentilles
  • 3 poignées pâtes
  • 1/2 bocal de pois chiche
  • 2 càc de maizena
  • Un peu d’eau
  1. Hacher ensemble, l’oignon, l’ail, la coriandre et le persil.
  2. Nettoyer la viande et la couper en dés d’un centimètre.
  3. Faire chauffer une cocotte à feu vif. Y verser l’huile d’olive et faire revenir le veau jusqu’à ce qu’il soit doré.
  4. Ajouter le mélanger d’herbes, d’oignon et d’ail et faire suer pendant quelques minutes.
  5. Ajouter la carotte, les épices et la tomate. Bien mélanger.
  6. Mouiller avec l’eau et diluer le bouillon.
  7. Rectifier l’assaisonnement de sel et poivre et laisser cuire pendant 30 minutes.
  8. Ajouter les lentilles et laisser mijoter jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
  9. Avant de servir, faire cuire à part les pâtes.
  10. Diluer la maïzena dans un peu d’eau et ajouter à la soupe pour l’épaissir en laisser bouillonner à petit feu pendant quelques minutes.
  11. Ajouter les pois chiches et les pâtes pour que l’ensemble soit chaud.
  12. Servir immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *