Tous les articles par agatzebluz

Le poulet à la citronnelle



Le sentiment de plaisir indicible que m’a procuré cette recette lorsqu’elle est sortie du four … je ne peux que vous exhorter à l’essayer. C’est comme au restaurant (en mieux car c’est fait à la maison). En plus, si vous avez de la citronnelle au congélateur (c’est un excellent moyen de la conserver si vous en avez acheté un gros paquet), tous les ingrédients font partie du fond d’épicerie asiatique habituel, donc pas de course à faire mis à part le poulet.

Ingrédients :

  • 8 hauts de cuisse de poulet ou 4 cuisses / hauts de cuisse
  • 2 tiges de citronnelle (partie blanche / bulbe finement hachée)
  • 1 piment oiseau rouge ou vert épépiné, finement ciselé
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 1 échalote hachée
  • 2 càs de nuoc mam pur
  • 1 càs de sauce soja
  • 1 càs de vinaigre de riz
  • 2 càs de sucre
  • 4 càs d’eau
  1. Séparer les cuisses et les hauts de cuisse si ce n’est pas déjà fait. Nettoyer le poulet en enlevant la graisse et la peau en surplus. Il est important de laisser de la peau qui va donner du croustillant à ce plat. D’habitude, je ne suis pas fan de la peau de poulet, mais là, ça apporte vraiment un plus.
  2. Enlever les premières couches des tiges de citronnelle (une ou deux). N’utiliser que la partie claire (le bulbe) à environ une dizaine de centimètres à partir de la base. La hacher ensuite très finement.
  3. Peler et hacher l’échalote. Presser l’ail.
  4. Épépiner et hacher le piment si vous l’utiliser.
  5. Dans un bol, verser le nuoc mam, la sauce de soja, le sucre, le vinaigre de riz et l’eau. Mélanger. Ajouter la citronnelle, l’échalote et l’ail ainsi que le piment. Bien mélanger jusqu’à dissolution du sucre.
  6. Verser la marinade sur les morceaux de poulet et mettre au frais pendant au moins 2 heures. L’idéal est de le faire la veille au soir pour le midi suivant. Le plus pratique pour ce type de marinade est un sachet plastique refermable de type Ziplok.
  7. Préchauffer le four à 240°C.
  8. Disposer les morceaux de poulet dans un plat, côté peau au dessus. Verser la marinade sur le poulet. Enfourner à mi-hauteur, et baisser la température à 210°C.
  9. Laisser cuire pendant 40 minutes et arroser le poulet avec la sauce toutes les 10 ou 15 minutes. Allonger avec un peu d’eau chaude en cours de cuisson si nécessaire. Dans mon cas, je l’avais même fait dès que j’ai enfourné mon poulet car la marinade ne me semblait pas assez importante pour tenir toute la cuisson. En fin de cuisson, les morceaux de poulet doivent être bien dorés, grillés, avec une peau croustillante. Attention à bien surveiller à partir de 30 minutes car les échalotes ont tendance à brûler, il faut bien contrôler, quitte à baisser la température du four.
  10. Servir avec du riz blanc parfumé.

Via : La kitchenette de Miss Tâm

Faire refonctionner Subliminal dans Ubuntu 18.04 et suivants



Apparemment, il y a un problème avec la version de subliminal des dépôts, il faut donc installer une autre version via pip pour pouvoir profiter à nouveau de ce merveilleux outil qui va chercher tout seul les sous titres de nos films et séries préférés.

On installe subliminal par les dépôts :

sudo apt-get install subliminal

Puis on installe l’autre version :

pip3 install --user subliminal stevedore==1.19.1

Via : Ask Ubuntu

Les cookies de Bernard aux noisettes



Je suis toujours à la recherche de recettes de cookies, c’est plus fort que moi. Je pense avoir trouvé LA recette en ce qui concerne le cookie aux pépites de chocolat, mais quand j’ai vu cette recette chez Bernard avec des noisettes, il a fallu que je l’essaie.

Bonne pioche, ce sont d’excellents cookies. J’ai un peu adapté la recette en diminuant le sucre et torréfiant les noisettes.

Elle est extrêmement facile à réaliser, si ce n’est la contrainte de peser l’œuf. Je n’ai pas essayé, mais je pense qu’en doublant les proportions, on doit arriver à un oeuf entier 😉

Recette pour une douzaine de cookies:

Ingrédients :

  • 75 g de cassonade
  • 35 g de sucre semoule
  • 105 g de beurre
  • 4 bonnes pincées de sel
  • 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille
  • 25 g d’œuf
  • 150 g de farine
  • 1/3 de cuillerée à café de levure chimique
  • 60 g de pépites de chocolat
  • 40 g de noisettes (si possible torréfiées) hachées grossièrement
  1. Mélanger les sucres, le beurre, le sel et la vanille jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
  2. Ajouter l’œuf préalablement pesé. 
  3. Quand le mélange est homogène, verser la farine et la levure.
  4. Une fois la pâte formée, ajouter le chocolat et les noisettes.
  5. Enrouler la pâte en un boudin de 6 cm de diamètre dans un film plastique.
  6. Laisser reposer au frais le temps que la pâte soit un peu plus dure, 15 minutes devrait suffire. Faire ensuite des boules de pâte de 4 cm environ.
  7. Faire cuire sur une plaque entre 16 minutes à 180°C. Commencez à regarder la couleur des biscuits à partir d’une douzaine de minutes, car en fonction du four, le temps de cuisson peut varier. Laissez-les ensuite refroidir sur grille.

Via lacuisinedebernard.com

Faire fonctionner Guitar Pro 7.5 sous Ubuntu



Etant donné qu’Arobas a cessé de fournir des paquets compatible linux pour son logiciel phare et que les derniers paquets que j’avais sauvegardé ne s’installent plus pour la version 6, je me suis fait une raison et j’ai acheté la dernière version (la 7) et j’ai tenté de l’installer avec les moyen à notre disposition sous linux, à savoir Wine et PlayOnlinux. Sur le site de ce dernier le logiciel était mentionné (par une seule personne) comme fonctionnel, donc je me suis lancé.

La version 7.5.2.1620 tourne maintenant parfaitement sur mon ordinateur sous Ubuntu 19.04. Ce n’était pas le cas auparavant mais en cherchant quelques minutes (par moi même car je n’ai pas vu beaucoup de topic traitant de la question sur les forums), j’ai trouvé une manipulation pour avoir le son en plus de l’image (ce qui est la moindre des choses pour ce type de logiciels).

Installer le logiciel avec PlayOnLinux. En suivant le wiki Ubuntu, on y arrive facilement.

Une fois que GP est installé, quand j’essayais de lancer une chanson, le son était extrêmement haché et inécoutable. Il faut régler les paramètres Audio pour y remédier.

Dans les options, Son > Réglages Audio Midi

Choisir en « Sortie Audio » : Pulse Audio

Et en Entrée Audio : None

Bien sûr si vous compter brancher un instrument audio dans votre GP il y a des chances que ça ne vous aide pas, mais je ne pense pas que ce soit le cas de la majorité des utilisateurs du logiciel.

Allez, je retourne faire de la guitare.

[kestékout] Mes albums favoris des derniers mois



Bon, je me dis que ça fait bien longtemps que je n’ai pas partagé mes coups de cœur musicaux des derniers mois.

Si vous en avez d’autres que vous souhaitez me recommander, n’hésitez pas, j’adore découvrir de nouveaux albums et artistes 🙂

Flevans : leur dernier album Part Time Millionaire est un bon album de funk old school mais en même temps moderne au niveau du son. C’est idéal pour faire la cuisine, passer l’aspirateur ou se donner un bon rythme ariver au bureau à l’heure.

Shinyribs : découvert sur Austin City Limits, son dernier album The Kringle Tingle est un pur bonheur. Pour un album de Noël, il s’écoute divinement bien tout le reste de l’année. Mention spéciale à la chanson Don’t Go Chasing Santa Claus qui pour une raison qui m’échappe me fait immédiatement penser à Ally McBeal 🙂

Admirez le look, c’est ce qui m’a fait approfondir le personnage !!

-M- : Lettre Infinie est un retour aux recettes qui ont fait le succès de Matthieu Chedid. Là aussi on tape des pieds et des mains avec une furieuse envie de danser. Un pur bonheur musical et comme les textes sont vraiment ciselés aux petits oignons, c’est un double plaisir. Mention spéciale à la chanson Grand Petit Con qui et devenue la chanson totem de mon fils aîné.

Le boeuf Loc Lac



Le Bo Bun est un des best sellers de la maison. Les enfants nous le réclament tout le temps quand on leur demande s’ils ont une idée de ce qu’ils veulent manger. Et bien je pense que cette recette vietnamienne a de bonne chance d’être un successeur ou au moins une bonne alternative au Bo Bun.

Je n’en avais mangé qu’une fois au restaurant et j’avais vraiment aimé. Je ne suis pas déçu par cette version maison.

Ingrédients :

Marinade du bœuf :

  • 2 gousses d’ail haché
  • 1 càs de sauce de soja
  • 1 càs de nuoc mam
  • 1 càs d’huile d’arachide
  • 2 càc de sucre en poudre
  • Poivre

Pickle d’oignon rouge :

  • 1 oignon rouge
  • 2 càs de vinaigre blanc de riz
  • 1 càs de sucre en poudre
  • une pincée de sel

Sauce d’accompagnement pour le bœuf :

  • 1 citron vert
  • Poivre

Pour le reste de la recette :

  • 600 g de bœuf tendre (dans le faux-filet pour moi)
  • 2 oignons jaunes ciselés grossièrement
  • 1 càs de sauce d’huître
  • quelques càs d’huile d’arachide
  • quelque feuilles de salade
  • 1 tomate en quartier
  • 300 g de riz Thaï
  • 2 càs bombées de concentré de tomate
  • 1 càs de Nuoc mam
  • poivre

Marinade du boeuf :

  1. Dégraisser puis découper le bœuf en cubes de 1,5 à 2 cm.
  2. Dans un petit saladier, mélanger la sauce de soja, le nuoc mam, le sucre, le poivre noir et l’ail haché.
  3. Faire mariner le bœuf dans ce mélange et laisser reposer entre au moins 30 minutes.

Pickle de l’oignon rouge :

  1. Peler puis émincer le plus finement possible l’oignon rouge.
  2. Le mettre dans un bol et ajouter le vinaigre de riz, le sucre et le sel.
  3. Mélanger et laisser mariner.

Riz rouge :

  1. Rincer le riz jusqu’à ce que l’eau coule transparente.
  2. Le faire cuire selon votre méthode favorite. Pour moi mélanger un volume d’eau pour un volume de riz dans une casserole avec une bonne pincée de sel. Porter à frémissement, remuer et couvrir. Laisser cuire à feu très doux pendant 12 minutes. Porter hors du feu et laisser reposer une dizaine de minutes.
  3. Peler et couper les oignons jaunes en petits dés. Réserver.
  4. Pendant que le riz cuit, faire revenir les oignons dans une grande poêle avec un peu d’huile à feu moyen. Ils doivent devenir moelleux et translucides.
  5. Ajouter encore un peu d’huile et faire revenir le riz quelques minutes.
  6. Ajouter ensuite le concentré de tomates que vous aurez dilué dans un peu d’eau chaude. Continuer la cuisson 5 minutes puis ajouter la sauce poisson et faire revenir encore 5 minutes.
  7. Réserver au chaud.

Sauce au citron :

  1. Presser le jus du citron
  2. Ajouter le poivre et mélanger.
  3. Réserver dans de petits ramequins pour pouvoir y tremper la viande.

Garniture :

  1. Couper les tomates en quartier ou en rondelle.
  2. Laver et / ou préparer la salade

Cuisson du bœuf :

  1. Remettre la poêle ayant servi à cuire le riz sur feu vif avec trois cuillères à soupe d’huile.
  2. Y faire revenir le reste de l’oignon brièvement, puis saisir le bœuf avec sa marinade. Laisser cuire à feu vif pendant 3 ou 4 minutes en remuant régulièrement.
  3. Ajouter 1 cuillère à soupe de sauce d’huître et continuer la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite comme vous l’aimez (plus ou moins saignante).

Servir le bœuf avec le riz rouge et une petite salade de tomate et de pickle d’oignon.

Via la kitchenette de Miss Tam

[vidéo] Un beau channel youtube pour les backing tracks – Elevated Jam Tracks



J’ai découvert un excellent channel pour les Backtracks sur Youtube qui s’appelle Elevated Jalm Tracks.

Le mec poste tous les jours et les BT sont vraiment de très bonne qualité. Quand en plus, il se prend à poster un petit solo sur sa création, c’est très souvent une mine de plans. Double bénéfice.

Je vous le recommande chaudement et n’oubliez pas de vous abonner en cliquant sur la cloche.

En voici un premier qui m’a tapé dans l’œil.

Et un autre à la façon du dernier John Mayer

Enjoy.