Archives pour la catégorie Firefox du mercredi

[Firefox du mercredi] YouTube Caption Downloader

Ça faisait trèèèèèès longtemps que je n’avais pas présenté une extension pour Firefox. La première raison à cela, c’est que j’utilise à la maison exclusivement (ou presque) Chromium. Et l’autre, c’est que mes habitudes de surfs sont largement stabilisées et je n’avais pas besoin de plus de fonctionnalité que ce que j’avais présenté jusque là.

Mais cette semaine, j’ai eu un besoin nouveau. Comme vous le savez peut être, Youtube propose désormais des sous titres dans certaines vidéos. Le problème, c’est que lorsqu’on télécharge les vidéos en question (il y a des addons pour ça également car la présence des vidéos sur Youtube n’est malheureusement pas garantie comme éternelle …), on ne récupère pas ces sous titres.

Mais un peu comme pour l’Iphone, dans Firefox, il y a une extension pour ça aussi : YouTube Caption Downloader.

Son fonctionnement est on ne peut plus simple. On l’installe, on redémarre Firefox, et désormais sous la vidéo, à coté du nombre de vues, on a un menu déroulant permettant de choisir la langue du CC (Close Caption, le sous titres) et un bouton qui lance le téléchargement au format srt (certainement le plus répandu à ce jour).

youtube subtitle downloader

[Firefox] Drag & DropZones, une recherche plus intuitive et facile dans ton navigateur

Je suis un peu conservateur quand il s’agit de mes moteurs de recherche (sous Firefox en tous les cas, car sous Chrome, j’ai mis de l’eau dans mon vin … vu que ce n’est pas très développé, Google oblige). J’aime avoir un belle liste de moteurs, que je classe bien comme il faut, regroupé par thèmes et / ou par fréquence d’utilisation.
Ça marche pas mal tant que l’on se contente d’aller chercher dans la zone de recherche, mais beaucoup moins quand c’est un terme d’une page web qu’on veut rechercher. Il faut faire un copier coller en plus.
J’utilise bien l’extension Context search qui marche bien mais ça demande de bouger beaucoup trop la souris à mon goût. C’est là qu’entre en scène Drag & DropZones. Cette extension pour Firefox va permettre tout tranquillement de sélectionner du texte dans une page web et d’un simple glisser déposer (Drag & Drop … ahhhhh d’accord) de le déposer dans une zone (ahhhh Zone …) d’un quadrillage qui va alors apparaitre en fond de la page et qui reprend tous les moteurs de recherche renseignés dans votre Firefox.

Un dessin vaut mieux qu’un long discours :
On sélectionne du texte sur une page web

drag and dropzone 02

On fait glisser dans une zone qui est en fait un moteur de recherche (ici le moteur personnalisé du Michtoblog)

drag and dropzone 03

La recherche déclenche l’ouverture d’un nouvel onglet avec le résultat de la requête.

drag and dropzone 04

Simple et efficace, j’adore. Moi qui cherche souvent des mots en espagnol, je suis un gros consommateur de recherche dans les dictionnaires comme le Larousse ou directement Google Translate. Ça va devenir plus pratique.

On peut également faire des glisser déposer de liens ou d’images. Si pour les liens je comprends, pour les images, j’ai plus de mal à saisir l’intérêt mais c’est parce que je dois être un vieux c**.

Il y a quelques options permettant de règler l’extension selon ses désirs, mais rien de bien insurmontable.

drag and dropzone 01

On trouve la possibilité de colorer chaque moteur de recherche d’une façon différente, ce qui permet de les classer par thème par exemple, le temps après lequel la grille va apparaitre, le nombre de cases de ladite grille, si la recherche est ouverte dans un nouvel onglet ou pas et si cet onglet sera activé.
Je dois dire que j’ai adopté tout de suite cette extension et que son usage est hyper intuitif. Même moi qui suis un acharné du clavier, je trouve que c’est bien plus pratique de cette manière. Bref, adopté.

Une astuce sympa de Google Reader quand on ne sait plus quoi lire

J’ai découvert récemment un truc tout bête dans Google Reader pour trouver des info qui sont similaires à un flux donné.

Il y a dans les propriétés des dossiers ou des flux, une entrée qui se nomme More like this (désolé mon Reader est en anglais …, cf. la copie d’écran pour voir où ça se trouve).

Il y a aussi dans le bandeau de gauche une entrée dans le menu Explore qui se nomme Recommandation, mais je la trouve moins pertinente (pour mes flux et mes centres d’intérêt en tous les cas).

Voilà, avec ça vous ne devriez plus vous ennuyer devant votre agrégateur.

[Firefox du mercredi] Un script Greasemonkey pour Google Reader qui fait peur

On reprends les bonnes (trop) vieilles habitudes avec un script greasemonkey. J’ai déjà expliqué ici ce qu’était un script greasemonkey et ce que ça pouvait apporter. Reportez-vous à mes articles précédents sur le sujet, ce sera plus simple.

Le script en question va s’appliquer sur agrégateur de flux RSS de Google, Google Reader. J’utilise l’extension Better Greader pour formater son apparence comme je souhaite, mais il y a toujours un truc qui me chiffonne surtout en ce moment où je suis un peu largué dans mes lectures. Le nombre de mes billets non lus reste bloqué sur 1000+. Or, j’aimerais vraiment savoir où j’en suis.

Donc, je fais un clic droit sur l’icône de Greasemonkey dans la barre du bas de Firefox et je vois qu’il y a plusieurs centaines de script disponibles …

Celui qui a fourni la solution à mon problème est Google Reader Unread Count. Il permet tout simplement d’avoir un compte des billets non lus qui ne reste plus bloqué, et le même nombre aussi mis à jour dans le favicon. Je clique donc sur le bouton « installer » et je rafraichis ma page de Greader.

La preuve en image :

Le seul point noir que j’ai pu voir jusque là, c’est que le script ne se recharge pas quand la page se rafraichit automatiquement. Mais bon, un petit coup de F5 et c’est résolu.

[Firefox du mercredi] Favicon Picker

Simple mais indispensable dans certains cas. C’est dans cette catégorie qu’il faut ranger l’extension pour Firefox Favicon Picker 3.

ON LA TROUVE OU ?

Comme d’habitude sur le site des extensions de Firefox.

CA FAIT QUOI ?

Tout simplement, ça permet de choisir facilement d’associer une image à un favori ou un raccourci qui est dépourvu de favicon (cette petite image que l’on voit sur la gauche des liens). De cette manière, c’est visuellement plus joli et ça permet de choisir soi-même ce qu’on veut voir.

Dans mon cas, j’avais créé des raccourcis dans la barre de lien de FF vers des documents sur mon disque et forcément, ils n’avaient pas de favicon.

COMMENT ON S’EN SERT ?

Pas très compliqué, les options se résument à deux choix :

  • empêcher les pages de mettre en place et remplacer leur propre favicon.
  • empêcher Firefox de chercher et remplace les favicons.

Dans mon cas, rien n’est coché car je ne l’utilise que si un favicon est absent.

Pour utiliser l’extension, on clique droit sur un raccourci de lien de manière à rentrer dans ses propriétés et on arrive sur l’image ci-dessous.

Là, on remarque que la zone « Icon » en bas à gauche est vide. Pour choisir une image, on clique sur « Browse » et on va choisir sur son disque le fichier que l’on veut en guise de Favicon.

Attention, il vaut quand même mieux choisir une image de petite taille, sinon le rendu risque de ne pas être terrible. Le mieux étant d’avoir un fichier de favicon.

On valide et on apprécie le résultat.

C’est aussi simple que ça.

[Firefox du mercredi] DownThemAll!

Pour reprendre en douceur ces éditions du Firefox du mercredi (et je vous rappelle que tous mes billets traitant de Firefox se trouvent sur cette page), voici une extension qui figure dans mes indispensables depuis plusieurs années. Il s’agit de DownThemAll! (DTA pour les intimes). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un addon servant exclusivement à gérer les téléchargements et les faciliter.
Vous autres, les fous du téléchargement (de n’importe quel type de fichier hein, je ne parle pas de téléchargement illégal !!!), vous allez me remercier car cette extension va vous faire aller beaucoup plus vite.

ON LA TROUVE OU ?

Comme d’habitude sur le site des extensions de Firefox. Ou alors sur le site officiel de l’extension.

CA FAIT QUOI EXACTEMENT ?

L’extension présente par défaut des boutons qui vont permettre de choisir de télécharger certains fichiers de la page en cours, selon des filtres que l’on aura défini auparavant (jpg, gif, avi, wmv, mp3, au choix et tout cela pouvant s’additionner bien entendu).
Cette possibilité est aussi donnée via un clic droit dans la page dans le menu contextuel.

ET CA MARCHE COMMENT ?

Faisons un petit tour des préférences :

  • Onglet  »Principales » :

Dans la partie Téléchargements, on va pouvoir régler le nombre simultané de téléchargements. 10 au maximum, en général, je le règle à 3, ma connexion n’étant pas terrible. Rien n’empêche de le mettre au taquet, ça dépend de ce que vous téléchargez, de votre patience et de votre connexion.

On peut choisir de renommer le fichier à l’arrivée si un autre fichier porte le même nom dans le dossier de destination.

On peut également choisir de réessayer quand un fichier échoue, choisir le délai au bout duquel on réessaie et le nombre tentatives pour le retélécharger.

Enfin, on a le comportement de l’extension lorsque tous les téléchargements sont finis (son, notification, fermeture).

  • Onglet « Filtres » :

J’avoue, celui-là est assez indigeste. Il permet de régler les extensions des fichiers qui seront automatiquement mis en file d’attente de téléchargement (voir plus bas dans l’exemple pratique). Je ne me suis jamais penché sur la question puisque les filtres par défaut me vont parfaitement bien.

En cliquant sur ajouter un nouveau filtre, on peut ajouter de nouvelles extensions de fichier et la syntaxe doit permettre de prendre en compte des variations.

  • Onglet « Vie privée » :

Ici on peut régler quelques paramètres qui ne sont pas les plus indispensables, mais qui peuvent s’avérer utiles si l’ordinateur dont vous vous servez n’est pas que le vôtre : actions lors de la fermeture du gestionnaire de téléchargement (éléments à effacer notamment), la présence de logs et les éléments des menus déroulants.

  • Onglet « Interface utilisateur » :

La façon dont l’extension apparait peut être un peu customisée. On peut choisir de n’afficher que les noms des fichiers dans le gestionnaire de téléchargement, et / ou afficher des info bulles, démarrer en mode réduit, réduire vers la zone de notification (un autre module devra être téléchargé dans ce cas), ajouter DTA à la fenêtre d’enregistrement classique de Firefox. On peut également choisir les entrées devant apparaitre dans les menus contextuels et outils.

  • Onglet « Avancées » :

Dans cet onglet, on rentre dans le domaine du pinaillage et des réglages fins. On contrôle la taille des segments de téléchargement (qui détermine en combien de petits morceaux le fichier téléchargé est divisé), le dépassement de délai encas de connexion inactive, et divers autres paramètres, là encore pas essentiels pour un utilisateur de base.

Le dernier qui peut servir est le choix du dossier de stockage des fichiers temporaires. Utile si on n’a pas les droits nécessaires sur tous les répertoires d’un PC.

UN EXEMPLE CONCRET

C’est vrai que passer en revue les options c’est bien, mais un exemple c’est mieux.

Disons que je veux télécharger un bootleg de « The Dead » sur Archive.org. Le problème c’est que chaque chanson est un fichier différent et donc sans utiliser DTA, je devrais enregistrer chaque fichier séparément. La plaie.

Avec DTA, c’est plus simple.

Vous avez désormais normalement 3 icônes dans la barre du haut de Firefox (si ce n’est pas le cas, un clic droit sur la barre, « Personnaliser » et tirez les icônes où vous voulez).

La première est DTA One Click. En fonction des filtres définis dans les options, elle va choisir seule les fichiers à télécharger et les mettre dans le gestionnaire de téléchargement (qui correspond à la 3ème icône). Pratique, mais dans notre cas, ça va faire des doublons puisque nous avons pour chaque chanson 3 types de fichiers.

On choisit donc la deuxième icône, s’intitulant sobrement DownThemAll!!. Et une nouvelle fenêtre s’ouvre. Ça donne ça (cliquez dessus pour la voir en taille réelle) :

On a la liste de tous les liens et fichiers se trouvant sur la page. Ce qui nous intéresse, ce sont les liens pointant vers les fichiers mp3 (ou les FLAC si vous êtes mélomanes, ou ogg si vous êtes libristes). Nous allons donc paramétrer pour ne sélectionner (ce sont les lignes en vert, donc vous voyez que l’on a déjà des liens sélectionnés) que les fichiers mp3. Pour cela, on va désélectionner dans les filtres « Images », « Vidéos » et « Applications ».

Il nous reste encore les flac et ogg dont on ne veut pas. On va dans « Filtrage rapide » et on tape *.mp3. On désélectionne le filtre audio qui est au dessus pour se débarrasser des formats superflus et voilà.

Il ne reste plus qu’à choisir le dossier de destination (un conseil si vous téléchargez beaucoup de musique, un dossier par album, ça évite les prises de tête si les fichiers sont mal taggés !!). On clique ensuite sur « Démarrer » ou « Mettre en attente » selon son envie.

On peut suivre l’avancement dans le gestionnaire de téléchargement qui se lance. Là vous pouvez mettre en pause, reprendre un ou plusieurs téléchargements, en ajouter, faire monter ou descendre dans la file d’attente certains fichiers.

Bien sûr, vous pouvez adapter les types de formats à votre besoin. Je l’utilise avec bonheur pour des images et de la vidéo, mais rien ne lui résiste. Et si vraiment vous ne voyez pas, il reste toujours la solution de sélectionner les fichiers à la main dans la fenêtre en cliquant sur la petit coche tout à gauche.

Le retour des billets Firefox du mercredi

Ça faisait un moment que je n’avais pas trouvé le temps de faire quelques billets sur mes extensions et moteurs de recherche Firefox préférés. La bonne nouvelle, c’est que j’ai décidé de m’y remettre, la mauvaise, c’est que je n’ai pas beaucoup plus de temps.

Donc je passerai dans un premier temps à une publication plus espacée, toutes les 2 ou 3 semaines. Si ça va mieux, j’essaierai de revenir à un billet hebdomadaire. En même temps, le sujet n’est pas inépuisable, la liste de ce que j’utilise à ses limites.