Archives pour la catégorie Ubuntu Linux

Ouvrir un fichier swf avec Firefox ou Chromium sous Ubuntu 14.XX

Depuis que je suis passé sous Ubuntu 14.04, j’ai des problèmes pour ouvrir des fichiers swf (Shockwave Flash). J’ai essayé avec Firefox, avec Chrome et Chromium et rien n’y faisait. Au lieu d’ouvrir le fichier, il me propose de le télécharger. Ce qui n’aide pas vraiment.

Vous allez me dire, pourquoi tu t’embête avec ces m**** de fichiers Flash. Et bien parce que TrueFire (un éditeur de vidéos et méthodes de guitare) a la bonne idée de penser aux utilisateurs de Linux (merci à eux, c’est ce qui m’a décidé à acheter cette vidéo de David Grissom, excellent et talentueux guitariste que je vous conseille chaleureusement au passage) et donc leur met à disposition un lecteur (certes en Flash), mais que l’on peut lancer assez facilement sous Linux dans un navigateur. Enfin, sauf si on a Ubuntu 14.04 …

La solution est un bidouillage, mais elle a le mérite de ne rien toucher dans le système et d’être assez facile à mettre en œuvre, en tous les cas, si on n’a pas des dizaines de fichiers swf à ouvrir.

Il suffit de créer un page html dans laquelle on va insérer le lien vers le fichier swf sur le disque dur de sa machine.

On copie colle le code suivant dans un éditeur de texte :

<!DOCTYPE html><html lang="en"><head> <title>Titre</title> <meta charset="utf-8"></head><body><embed width="800" height="600" src="fichier_flash.swf"></body></html>

fichier_flash.swf est le nom du fichier flash.
width="800" height="600" peuvent être adaptés en fonction de vos besoins et de votre écran.

On enregistre la page html avec le nom que l’on veut, de préférence dans le même dossier que le fichier swf. Sinon, on adapte le src de la page avec le chemin vers le fichier.
Ensuite, un simple double clic sur le fichier html et ça se lance dans le navigateur par défaut.

Chromium_grissom

Via le forum Ubuntu-fr.org

[Post it] Comment supprimer de manière récursive tous les fichiers d’un certain type

Je suis en train de me renumériser tous mes CD et de ranger mes nombreux mp3. Dans la bataille, je me retrouve souvent avec des fichiers wave extraits des cd audio dans un dossier particulier et les mp3 de ces mêmes albums une fois convertis. Quand on les fait un par un ça va encore, mais quand il y en a quelques uns, autant faire ça en masse et récursivement via la ligne de commande.

Voici donc comment supprimer ces foutus wav de mon dossier de musique et de ses sous répertoires :

find /mon/dossier/de/musique/ -name \*.wav -exec rm {} \;

Et si vous voulez l’explication de cette commande , c’est ICI

Via Tuxette

Coverlovin télécharge les pochettes de vos albums de musique pour vous

Je suis en train remettre sur mon nouveau disque dur tous les mp3 que j’ai sauvegardé sur CD et DVD depuis 10 ans. Et ensuite, une bonne sauvegarde de tout ça histoire de faire ceinture et bretelles.

En dehors du travail herculéen de mettre les galettes et d’attendre que ça se passe pendant la copie (sans parler des doublons, des cd abimés, …), je me paluche ensuite tous les dossiers pour tagger mes albums. Un par un …

Alors quand je rapatrie la musique dans Quodlibet, j’aime bien avoir l’image de l’album en question. Il y a bien un plugin pour faire ça, mais c’est encore un par un. Donc ça suffit. Un peu d’automatisation ne peut pas faire de mal. Donc un peu de recherche m’a permis de trouver sur Webupd8 un petit script python bien sympathique et assez efficace.

Coverlovin (c’est son nom) va en ligne de commande scanner dans un répertoire qu’on lui indique de manière récursive les tags des albums et recherche un peu partout sur le Net la pochette correspondante.

Pour le lancer, on le télécharge d’abord (ici), on le décompresse dans un dossier. Puis dans un terminal on se place dans le-dit dossier. Et on lance la commande suivante :

./coverlovin.py "/chemin/vers/les/mp3s"

Ensuite en fonction du nombre de jaquettes à rapatrier ça peut prendre plus ou moins de temps. Profitez-en pour admirer la variété des site que le script va crawler …

En ce qui me concerne, il y a eu très peu de ratés et dans plus de 95% des cas, il a récupéré la bonne pochette. Donc mission réussie et un certain temps de gagné.

Via Web Upd8.

[Post it] Utiliser wget pour télécharger des fichiers d’un répertoire et de ses sous répertoires

Un post it à vocation personnelle, pour me permettre de me souvenir comment télécharger en une seule fois les fichiers d’un certain type se trouvant dans un dossier et ses sous répertoires.

Avant je faisais ça en graphique avec Firefox et DownThemAll, mais sous Linux à la maison, c’est quand même plus pratique en ligne de commande.

Voici la ligne magique à saisir dans le terminal :

wget -r -np -A.mp3 -A.jpg -nH http://adresse_du_site

Explications :

-r : récursif, télécharge ce qui se trouve dans les répertoires parents et enfants de celui qui est indiqué dans l’url.

-np : bloque le téléchargement dans les répertoires parents. Permet de ne télécharger que dans les sous répertoires de celui indiqué dans l’url.

-A.mp3 : ne télécharge que les fichiers avec une extension correspondant à .mp3 dans cet exemple. On rajoute -A.jpg pour les covers par exemple.

-nH : ne crée pas le répertoire correspondant au nom du serveur.

A cette adresse, vous aurez une bonne idée des possibilités de wget et une explication pour chacune d’elles.

Soundconverter ne convertit pas que du son

Comme son nom ne l’indique pas le logiciel Soundconverter (Convertisseur audio en français), ne convertit pas que de l’audio.

Ce logiciel, présent par défaut dans les dépôts des grandes distributions Linux, accepte en entrée un fichier mp4 (qu’on aura récupéré de Youtube par exemple) pour ressortir un mp3 ou un ogg, plus pratique à écouter dans la voiture :-).

Comme ce concert dans le studio de FIP de la chanteuse mexicaine Lila Downs.

Parfois, les solutions les plus simples sont les meilleures.

Faire fonctionner une clé usb wifi avec un chipset Realtek 8192

Je me suis retrouvé il y a quelques temps avec un wifi qui déconnait à fond. Ma clé usb wifi ne tenait plus la connexion et j’étais obligé de redémarrer mon PC pour espérer avoir quelques minutes de connexion Internet. La plaie.

J’ai donc acheté une nouvelle clé en pensant que la précédente avait fait son temps. Las, après quelques jours, même topo. J’ai donc fait quelques recherche et j’en suis arrivé à la conclusion que d’une manière ou d’une autre, le firmware de mes clés wifi avait « sauté ». Il n’était plus installé.

Pour y remédier, il y a des solutions manuelles en installant le bon firmware et en complétant les fichiers de config. Mais comme je suis un fainéant, j’ai aussi trouvé un un package qui fait tout ça tout seul.
Attention, ce paquet deb ne doit être installé que si le chipset de votre clé wifi est un Realtek RTL8192.

Voici la traduction de la page où trouver le fameux paquet deb

Contient une version modifiée du code source du pilote RTL8192xC_USB_linux_v3.4.4_4749.20121105.zip qui est disponible sur la page http://tinyurl.com/c7k5m3a et qui tout seul ne se compile pas avec une Ubuntu 13.04 possédant un noyau 3.8 or 3.9

Ce paquet deb va compiler, installer le pilote 8192cu.ko, et insérer un module DKMS pour que ce soit fait à chaque mise à jour de noyau.

Ne pas oublier de blacklister le driver natif:
Créer (ou modifier s’il existe) un fichier dans /etc/modprobe.d/ et y ajouter les lignes ci-dessous :

# Blacklist native RealTek 8188CUs drivers
blacklist rtl8192cu
blacklist rtl8192c_common
blacklist rtlwifi

A noter que j’ai installé ce paquet sur une Xubuntu 12.04 et que ça a parfaitement fonctionné aussi.

Trier ses fichiers par ordre alphabétique sur son baladeur mp3

Je suis un radin et j’en suis fier. Aussi quand j’ai dû (enfin voulu) m’acheter un baladeur mp3, j’ai pris presque le moins cher, un Archos 18b Vision, qui fait le minimum syndical.

J’en suis malgré tout content, car il n’est pas prise de tête, il tient bien la charge et lit correctement les formats que j’utilise. Par contre (mais ce n’est pas lié au baladeur d’après ce que j’ai pu lire, mais à des limitations du format FAT), il met les pistes dans n’importe quel ordre quand on les transfère par le gestionnaire de fichiers. On se retrouve avec la piste 1 en 8ème position, le 2 en cinquième, etc, etc. Idem pour les dossiers, qui sont classés par ordre de transfert et pas par ordre alphabétique.

Pas cool quand comme moi on n’aime pas le mode shuffle et qu’on veut écouter ses albums dans le bon ordre.

Après des mois de tergiversation et de transfert piste par piste (c’est laborieux), je me suis enfin décidé à faire quelque chose. Initialement je voulais développer un petit script bash, mais je me suis dit que ça devait déjà exister à l’état de produit fini, vu l’universalité du problème. Et j’avais raison. Il y a même un outil qui est par défaut dans les dépôt d’Ubuntu / Debian (et sûrement des autres distros), qui s’appelle FATSort.

Donc pour l’installer, on fait :

sudo apt-get install fatsort

Pour l’utiliser, c’est très simple. On transfère ses fichiers sur son baladeur (ou clé usb par exemple, mais ça marche sur tous les volumes formatés en FAT). Puis, on démonte le volume et on applique la commande suivante sur son baladeur :

sudo fatsort /dev/sdX

Et voilà la travail.

fatsort thumbnail

Il faut bien sûr adapter sdX au nom de votre périphérique de votre baladeur, mais c’est la seule difficulté de la manipulation. Pour ça un petit :

sudo fdisk -l

Et comme d’habitude avec les commandes, il y a des tas d’options, donc n’hésitez pas à faire un petit man fatsort.

Et si c’est trop compliqué à retenir, rien ne vous empêche de mettre en place un alias.