Archives par mot-clé : accompagnement

Le boulgour aux petits légumes sautés

Voici un plat simple, assez rapide à préparer et peu onéreux qui va bien aussi bien avec de la viande que du poisson. Et en plus c’est bon :-).

Ça permet également de manger du boulgour, ce n’est pas si courant. Mais on peut aisément le remplacer par de la semoule de blé dur (à couscous) voire par de simples pâtes comme des coquillettes ou une céréale (du blé ou du quinoa par exemple).

Ingrédients :

  • 1 oignon
  • 1 c à c de cumin en poudre (facultatif)
  • 1 courgette
  • 1 aubergine
  • 1 poivron
  • 150 g de boulgour
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • sel et poivre
  1. Faire cuire le boulgour dans une grande quantité d’eau bouillante salée (comme des pâtes). Je ne minute pas car ça va dépendre de boulgour utilisé et honnêtement, ça reste toujours un peu ferme alors à moins de le laisser des heures dans la casserole, il sera toujours bien cuit, mais jamais sur cuit.
  2. Éplucher et tailler tous les légumes en petits dés de taille équivalente.
  3. Mettre l’huile d’olive à chauffer dans une poêle.
  4. Faire rissoler l’oignon une minute, puis ajouter les autres légumes.
  5. Laisser cuire d’abord à feu vif pendant 5 ou 10 minutes, histoire d’obtenir un peu de coloration.
  6. Ajouter le cumin (si ça vous chante) et assaisonner de sel et poivre.
  7. Baisser le feu et laisser cuire sur feu doux en couvrant (avec un papier aluminium si vous n’avez pas de couvercle) pendant une vingtaine de minutes.
  8. Mélanger dans la poêle le boulgour et les légumes et faire revenir pendant quelques minutes pour que tout soit intimement mélangé. Rectifier l’assaisonnement.
  9. Servir seul ou en accompagnement d’une viande ou d’un poisson.

Ça se marie très bien avec l’agneau, ou le poulet, la dinde.

Brochette d'agneau au cumin 02

Les belles miches tressée de Kay Scarpetta

Désolé pour le titre du billet, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je vous rassure, rien de porno cette fois, pas de sextoy en vue, simplement de la boulange.
Pour ceux d’entre-vous qui ne connaissent pas l’œuvre de Patricia Cornwell (quoi ? Il y en a qui ne connaissent pas, précipitez vous), Kay Scarpetta est l’un des personnages fétiches de l’auteur. Elle est médecin légiste, d’origine italienne et adore cuisiner. On a donc à chaque fois droit à des passages où Kay pour se calmer fait la cuisine. Et elle est douée. Si bien que l’idée en est venue à Patricia Cornwell de compiler les recettes énumérées dans ses premiers romans dans un livre de cuisine, illustré des extraits en rapport avec les recettes. Et ça donne un très bon bouquin de cuisine. Duquel est extrait cette recette de pain tressé d’influence italienne.

Ingrédients :

  • 400 g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger type Briochain
  • 1 c à c de sel
  • 175 g de lait
  • 60 g d’eau
  • 2.5 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de miel
  1. Mettre le miel, le lait, l’eau et l’huile à chauffer. Le miel doit être dissous et le mélange tiède.
  2. Dans un saladier, faire un puits avec la farine, le sel et la levure.
  3. Ajouter le liquide dans le mélange farine, sel levure. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui se détache des parois.
  4. Pétrir ensuite pendant une dizaine de minutes.
  5. Couvrir le saladier avec un film alimentaire et laisser lever jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.
  6. Remettre la pâte sur le plan de travail. La dégazer et repétrir légèrement.
  7. Partager le pâton en trois portions égales. Les former en boudins d’un trentaine de centimètres.
  8. Souder d’un côté les extrémités des trois boudins et tresser. Souder les extrémités quand la tresse est terminée. Tresse Scarpetta 01
  9. Laisser gonfler de nouveau pendant une demie heure.
  10. Préchauffer le four à 190°.
  11. Dorer le pain avec un peu de lait. Si vous voulez, vous pouvez mettre du sésame ou du pavot sur le dessus.
  12. Enfourner pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que la tresse soit dorée et que le dessous sonne creux.
  13. Faire refroidir sur grille et déguster de préférence avec un plat italien.

La tresse de Kay Scarpetta 03

La tresse de Kay Scarpetta 02

La tresse de Kay Scarpetta 01

Tresse Scarpetta 03

Tresse Scarpetta 02

La focaccia au fromage et ciboulette

Une soirée italienne sans pain, ce n’est pas possible. Quoi de mieux et de plus facile qu’une focaccia faite rapidos avec un peu de parmesan et quelques ciboulettes du jardin.

Ingrédients :

  • 5 g de levure sèche (ou  un sachet de briochain)
  • 1 c à c de sucre
  • 375 g de farine
  • 175 g d’eau
  • 1 c à c de sel
  • 40 g de parmesan (ou de pecorino si vous en trouvez)
  • 1 c à s de ciboulette hachée
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de farine de maïs
  • 2 c à s de gros sel marin (facultatif)
  1. Dans un petit bol mettre la levure, le sucre, une cuillère à café de farine et l’eau tiédie. Mélanger et laisser reposer couvert pendant 10 minutes jusqu’à ce que le mélange mousse.
  2. Dans un saladier (ou le bol de votre robot si vous avez la chance d’en avoir un) mélanger la farine, le sel, le parmesan et la ciboulette. Faire un puits et y verser le mélange eau + levure et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  3. Travailler la pâte pendant une dizaine de minute, jusqu’à ce qu’elle soit lisse.
  4. La mettre en boule dans un saladier légèrement huilé. Laisser reposer pendant 40 minutes dans un endroit chaud. La pâte doit doubler de volume.
  5. Préchauffer le four à 210°.
  6. Dans un moule à manqué (c’est ce qui est le plus pratique je trouve), verser la farine de maïs et la répartir uniformément.
  7. Dégazer la pâte et la retravailler 1 minute.
  8. Mettre dans le moule et l’étaler avec les mains du centre vers les bords. Attention à ne pas la trouer et à garder une épaisseur assez régulière. Piquer la pâte avec une brochette pour faire des trous réguliers sur toute la surface de la focaccia.
  9. Asperger légèrement d’eau et enfourner.
  10. Laisser cuire 10 minutes et ré asperger la focaccia avec de l’eau. Enfourner pour 10 minutes. A ce stade, passer une cuillère à soupe d’huile d’olive et remettre à cuire 5 minutes. C’est à ce moment que vous pouvez saupoudrer le sel marin.
  11. Servir chaud ou tiède. Avec une salade de roquette et parmesan par exemple.

foccacia ail et ciboulette 01

foccacia ail et ciboulette 02

Le chou du Punjab

Quand on pense indien, on pense d’abord à des choses très pimentées, au riz (blanc ou avec des épices). Mais en fait en guise d’accompagnement, la cuisine indienne est assez variée et ils utilisent pas mal de légumes différents. Pour la recette du jour (que j’ai tirée de l’excellent livre Inde : Saveurs du bout du monde), nous allons mettre à profit un chou blanc. Ça change du riz et surtout c’est délicieux. En plus, c’est une recette assez rapide à faire puisque le chou ne cuit pas plus d’un quart d’heure.

Ingrédients :

  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 morceau de gingembre de 2,5 cm
  • 1 ou 2 piments verts épépinés (très important !!)
  • 4 c à s d’huile
  • 1 c à c de graines de cumin
  • 1 c à c de curcuma en poudre
  • 500 g de chou blanc finement émincé (à la mandoline c’est l’idéal)
  • 1 c à c de sel
  • 1/2 c à c de poivre noir moulu
  • 2 c à c de cumin en poudre
  • 1 c à c de coriandre en poudre
  • 1/4 de c à c de piment en poudre
  • 20 g de beurre
  1. Hacher finement l’oignon, l’ail, le gingembre et les piments. Attention, ne pas en faire une purée.
  2. Dans un faitout, faire chauffer l’huile à feu doux. Y faire revenir le mélange à base d’oignon, jusqu’à ce qu’il soit tendre. Ne pas le laisser dorer.
  3. Ajouter les graines de cumin et le curcuma et faire revenir pendant une minute.
  4. Incorporer le chou et bien remuer pour qu’il soit enrobé de la sauce.
  5. Ajouter le sel, le poivre, le cumin en poudre, la coriandre et la poudre de piment. Mélanger.
  6. Laisser cuire 10 minutes à mi couvert jusqu’à ce que le chou soit tendre et en remuant de temps en temps pour que ça n’attache pas. Éventuellement, ajouter un petit peu d’eau si la sauce disparaît.

    P1020313

  7. Juste avant de servir incorporer le beurre et bien mélanger.

Ca va très bien avec un agneau bunha par exemple.

P1020321

Les galettes végétales aux carottes et flocons d’avoine

Voilà une recette végétarienne et qui malgré tout cale bien l’estomac, car les flocons d’avoine c’est nourrissant. Ça ne l’empêche pas non plus d’être gouteuse et délicieuse, notamment grâce à la sauce au fromage blanc et aux herbes qui l’accompagnent.

Ingrédients :

  • 400 g de carottes
  • 1 citron
  • 1 bouquet de persil
  • 2 petits oignons hachés
  • 200 g de flocons d’avoine
  • 2 œufs
  • quelques branches d’estragon
  • 250 g de fromage blanc
  • 75 ml de lait
  • 3 c à s d’huile d’arachide
  • sel, poivre
  1. Zester la moitié du citron.
  2. Éplucher, laver et râper les carottes. Les arroser de jus de citron.
  3. Laver le persil, le sécher et le hacher finement.
  4. Dans un grand saladier, mêler les carottes, les flocons d’avoine et l’oignon.
  5. Incorporer les œufs et mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Vous devez pouvoir former des boulettes qui se tiennent entre vos mains.

    Galette carotte flocons d'avoine 00

  6. Dans un bol mélanger les ingrédients de la suce : fromage blanc, lait, estragon haché finement, sel, poivre et le zeste de citron. Laisser reposer au frigo, le temps de préparer les galettes.
  7. Faire chauffer l’huile dans la poêle. Quand elle est bien chaude, façonner des boulettes e vous allez aplatir pour en faire des galettes. Il faut utiliser de 1 grosse à 2 c à s de pâte pour façonner les boulettes. Mettre les galettes dans l’huile chaude.

    Galette carotte flocons d'avoine 02

  8. Les faire cuire de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient dorée (2 à 3 par fournée) et réserver.
  9. Faire autant de fournée qu’il faut jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte.
  10. Servir chaud ou tiède avec la sauce.

Galette carotte flocons d'avoine 01

Pour la sauce, vous pouvez vous lâcher tant que vous restez sur une base de yaourt / fromage blanc, vous pouvez ajouter les herbes que vous avez sous la main (fraiches, c’est mieux bien entendu, du jardin c’est encore meilleur).

Le cornbread : un pain au maïs spécial

J’ai déjà posté une recette de pain au maïs sur le blog, mais ce pain-ci est américain. Il ne mériterait d’ailleurs pas vraiment le nom de pain, car il y a beaucoup plus que de la farine, de l’eau, de la levure et du sel dans la pâte.

C’est une recette que je tiens d’un livre de cuisine cajun et ça accompagne parfaitement un chili ou un jambalaya par exemple.

Ingrédients :

  • 160 g de farine de maïs
  • 160 g de farine de blé
  • 4 c à s de sucre
  • 1 paquet de levure chimique
  • 1 c à c de sel
  • 1 c à s d’origan
  • 1/2 c à c de sauge en poudre (optionnel)
  • 24 cl de lait
  • 2 œufs
  • 50 g de beurre fondu
  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier.
  3. Dans un autre, battre les œufs et ajouter le lait.
  4. Avec le beurre fondu, badigeonner les parois de votre moule s’il n’est pas en silicone et ajouter ce qui reste au mélange lait et oeufs. Mélanger.
  5. Ajouter les ingrédients secs aux ingrédients liquides en remuant doucement. Comme pour les pancakes, ne pas trop travailler la pâte. Il peut même rester quelques grumeaux.
  6. Verser la pâte dans le moule et enfourner.
  7. Laisser cuire 20 à 25 minutes jusqu’à ce que le pain prenne une belle couleur dorée. Vérifier la cuisson en piquant avec un couteau (attention  ne pas percer le moule !!).

cornbread

Ce pain se congèle très bien, et ça tombe bien car il y a peu de chance que vous le finissiez en une seule fois.

La mild chili sauce, épicée mais pas trop

Voici une sauce mexicaine épicée juste ce qu’il faut pour vous émouvoir les papille mais sans voir les larmes couler après son absorption. La cuisine mexicaine est célèbre pour ses piments, mais on va essayer d’éviter de ne plus pouvoir se servir de sa bouche pendant 3 heures, on adapte.

Normalement, cette sauce sert de condiment ou en remplacement d’une sauce pimentée, mais nous l’utilisons pour assaisonner un mélange de viande de boeuf qui sert à fourrer les tacos. Celle-là ce sera pour une prochaine fois (teaser !!!).

Ingrédients :

  • une grande boite et une petite de tomates entières
  • 1 gros oignon émincé grossièrement
  • 1 gousse d’ail
  • 130 g de sucre en poudre
  • 1 c à c de sel
  • 12 cl de vinaigre de cidre
  • 1 c à c de cannelle
  • 1/2 c à c de gingembre en poudre
  • Piment en poudre (à doser selon vos goûts)
  1. Mettre dans un blender la tomate, l’ail et l’oignon. Mouliner jusqu’à ce que le mélange forme une purée.
  2. Mettre dans une casserole et ajouter le reste des ingrédients. Mélanger.
  3. Laisser cuire à feu doux en remuant régulièrement pendant environ 1 heure et demie, jusqu’à ce que le mélange soit épais et réduit au quart du volume initial.
  4. Laisser refroidir.

Pour le piment, je conseille vivement le chipotle powder, qui est fort mais qui possède un petit goût de fumé délicieux.

Cette sauce se conserve admirablement bien au congélateur, donc au moment de la profusion des tomates mûres, utilisez des fraiches et faites des réserves. Bien entendu, ce conseil s’applique aussi avec des tomates en boite.