Archives du mot-clé ampli

NAMM 2017 – Conférence de presse de John Mayer chez PRS

J’adore John Mayer et j’adore aussi Paul Reed Smith.
Le premier a un feeling extraordinaire et a apporté un sacré vent de fraîcheur dans l’univers de la guitare depuis maintenant un paquet d’années.
Le second a fait la même chose pour la lutherie depuis un peu plus longtemps :-).

Ce sont tous les 2 sont des personnes avec les pieds sur terre et qui paraissent vraiment des personnes bien.

Pas étonnant donc que la conférence de presse pour la présentation du nouvel ampli signature de John chez PRS soit aussi sympathique à regarder.

Je vous laisse apprécier la classe du monsieur et son humour.

Trop classe le porte clé ampli Fender tweed

On ne peut pas enlever une chose à Joe Bonamassa, même si on n’aime pas sa musique : il a un sens du marketing très affûté. Ca n’arrête pas, de nouveaux produits dérivés arrivent sans arrêt dans sa boutique.
Et là quand je reçois ça dans ma boite mail, je suis à 2 doigts de craquer !!!

Bona-Fide_Fender_Inspired_Tweed_High_Powered_Twin_Amp_Replica_Key_Holder_Left_Side_View Bona-Fide_Fender_Inspired_Tweed_High_Powered_Twin_Amp_Replica_Key_Holder_Top_Right_Side_View

Si je n’avais pas déjà un truc du même genre (et une femme aussi …), c’est sûr que je l’aurais déjà commandé.

Et la démo, un poil ringarde qui va avec le produit.

Via Joe Bonamassa Shop

[Vidéo] Philip Sayce utilisant le Yamaha THR10 de Yamaha

J’aime beaucoup Philip Sayce, c’est un excellent jeune guitariste dont on va certainement entendre parler plus largement dans les années à venir.
Ce jeune homme a quand même  gagné le concours qui désignait le guitariste (plus ou moins) inconnu qui allait ouvrir le dernier festival Crossroads organisé par Eric  Clapton.

Pour l’avoir vu en live il y a quelques années (grâce à mon ami Pierre Journel de la Chaine Guitare), ça envoie sévère, il joue fort et sur du matériel vintage (Strat Serie L, amplis Fender vintage, pédales du même acabit). Alors quand j’ai vu qu’il faisait une démo du petit ampli à modélisation THR10 de chez Yamaha, ma curiosité fut piquée au vif. Et bien ça sonne vachement bien !!! Évidemment, il y a la gratte de folie et surtout les doigts, mais quand même, pour une minuscule boite sans lampe, ça le fait extrêmement bien.

[Test] Two Notes Torpedo C.A.B ou la prise de son sans prise de tête

J’ai reçu de la part de la société Two Notes un exemplaire de test de leur Torpedo C.A.B, qui est un excellent simulateur de haut parleur au format pédale.

Si l’utilité d’un « simple » simulateur de haut parleur peut paraître quelque chose de superflu pour un guitariste standard, que celui qui a déjà essayé de brancher un casque sur un ampli ou un multieffet (voire une pédale) en étant satisfait du résultat se fasse connaitre … C’est bien ce que je pensais. Tout d’abord laissez moi vous présenter le Torpedo C.A.B.

P1090490

C’est un boitier robuste tout en métal qui est grosso modo large comme 2 pédales standard ou une wah-wah. C’est important à noter car ce modèle a été créé avec l’idée d’être intégré à un pedalboard, ce qui facilitera le branchement du guitariste moderne, que ce soit sur la sono en direct ou en parallèle de son setup habituel, avec un ampli en bout de chaîne.

P1090486P1090485

Les utilisations de cette boite magique sont multiples. On peut donc le brancher pour envoyer un son retraité en sortie de pedalboard ou ampli vers la sono ou sa carte son pour enregistrement. C’est aussi un simulateur de luxe pour jouer au casque (demandez à Pierre Journel de La Chaine Guitare).

Dans mon cas, je suis le possesseur d’un Blackstar HT5, qui est pourvu d’une sortie avec simulateur de HP. Quand je fais la comparaison entre le son retraité par cette sortie et celui du C.A.B, le son est bien meilleur en sortie du C.A.B. Ça n’a rien à voir.

Autre cas, le branchement directement sans ampli, « au cul » de pédales. Là encore, on trouve facilement un son extrêmement utilisable et ce rapidement en partant des nombreux presets fournis avec le C.A.B.

P1090482

Et justement, la facilité d’utilisation est bien là. Même sans lire le manuel (pas bien, je sais), on arrive facilement à naviguer dans les menus à l’aide de la connectique fournie. Il faut dire qu’elle est simple et efficace : deux switchs et deux boutons à rotation infinie (j’adore) et un bouton … et c’est tout.

Et avec ça, on arrive à gérer et modifier une tripotée de paramètres. Car ce n’est pas parce que la boite est assez petite et les boutons peu nombreux  que les possibilités sont limitées. C’est plutôt le contraire.

P1090477P1090483

 En fait avec un son de base et en bidouillant un poil tous les presets qui sont à disposition, on arrive à se fabriquer des masses de sons différents. Et quand je dis différents, c’est vraiment différent à l’oreille, pas genre équalisation subtile seulement discernable par des spécialistes de l’audiophilie (c’est pas une déviance sexuelle hein!!).

Il y a donc des heures d’amusement en perspective pour se trouver LE son, et je ne pense pas qu’un type de matériel ne puisse pas s’adapter au C.A.B. D’ailleurs, on trouve désormais des guitaristes de tout poil qui ne jurent plus que par Two Notes pour leur prise de son, du métal au rock, en passant par le blues et le jazz.

Mais si le C.A.B existe, ce n’est pas que pour rester en studio. Il a été créé spécialement pour trouver sa place dans un pedalboard et l’utilisation live est possible (et recommandée).

A ce niveau, pas de souci, la connectique d’entrée / sortie est fournie et permet de faire face à tous les cas : un switch  de niveau d’entrée (line ou guitare), un autre de sortie (line ou ampli), un jack d’entrée et un de sortie, plus une sortie casque et une midi In. Et enfin, on a droit à une prise USB pour brancher son Torpedo C.A.B sur son PC ou son Mac pour charger de nouveaux modèles d’enceintes.

P1090481

Bref, vous l’avez compris, j’ai vraiment aimé ce Torpedo C.A.B. C’est un boite à outil pour le guitariste moderne, à la fois utile en studio ou pour le home studio, en live ou simplement pour jouer au casque avec une qualité professionnelle. Reste que le prix (499 € TTC prix public) ne le met pas à la portée de toute les bourses, mais si vous voulez LE son, c’est le prix à payer.

[Test] Line 6 Pod HD 500X

Ça fait maintenant quelques semaines que je suis en possession du nouveau fleuron de la gamme Pod HD de chez Line6, le Pod HD500X. Il s’agit d’un pédalier rempli des excellentes modélisations d’amplificateurs et d’effets qui ont fait la renommée de la marque depuis de nombreuses années (et qui ont certainement mené à son rachat par Yamaha, annoncé il y a quelques semaines). 

POD_HD500X_3qtrLeft_Med

Ce nouveau pédalier est une évolution de la précédente version, le Pod HD500, sorti il y a 4 ans. En fait, il n’y a pas de révolution dans les entrailles de ce nouveau Pod, puisque les modélisations restent les mêmes. Mais à ce niveau pas la peine d’améliorer ce qui fonctionne bien, puisque les effets comme les amplis restent d’une qualité bluffante (surtout au niveau de prix affiché). Ce n’est pas pour rien que Line6 est le leader sur ce segment, la qualité est là.

Moi qui possède un Pod HD300 (ancienne génération donc), je peux vous garantir que vous ne serez pas déçu pour le son, tous les Pod de la série HD possédant les mêmes banques de son, la différence se faisant simplement au niveau  du nombre de modélisations disponibles et  du matériel embarqué.

Et c’est justement sur le matériel que Line6 a mis l’accent pour cette nouvelle version. Voici la liste des nouveautés (pompée honteusement suer le site officiel) :

CARACTERISTIQUES

  • Vaste collection d’amplis HD primés d’une incroyable authenticité.
  • Plus de 100 effets de studio et de pédales – superposez-en jusqu’à huit simultanément.
  • Enceintes et micros au choix.
  • Flexibilité incomparable pour réaliser vos sonorités:
    • Deux chaînes de signaux
    • Multiples options de routage
    • DSP dynamique dégageant plus de puissance pour les amplis et les effets
    • Boucle d’effet stéréo pouvant être insérée n’importe où dans la chaîne de signal
  • Commutateurs au pied professionnels avec anneaux de LED bien visibles
  • Palette complète d’E/S comprenant notamment des prises USB 2.0, MIDI, S/PDIF, des sorties XLR symétriques, un préampli de micro intégré etc.
  • Entrée de guitare à impédance réglable.
  • Contrôleur MIDI programmable: les commutateurs et la pédale d’expression peuvent être utilisés pour piloter des dispositifs MIDI externes.
  • Connexion L6 LINK™ permettant d’intégrer et de piloter des amplificateurs DT et des enceintes StageSource®.
  • Connexion VDI pour l’intégration et le pilotage d’une guitare James Tyler® Variax®.
  • 8 «Set Lists» de 64 mémoires.
  • 512 mémoires pour presets utilisateur.
  • La pédale d’expression assignable pilote des paramètres d’ampli et d’effet.
  • Looper interne de 48 secondes avec commutateur au pied dédié.
  • Accordeur chromatique incorporé.
  • Commutateur au pied Tap Tempo.
  • Fabrication de qualité professionnelle avec un boîtier en métal plié, une barre de protection chromée et une pédale d’expression moulée.

Donc à mon sens, le gros plus de cette version ce sont ses tous nouveaux switchs, qui font toute la différence lors de l’utilisation, et ce que l’on soit un guitariste de chambre ou de concert / répète. Ils sont beaucoup plus agréables à l’utilisation que ceux de l’ancienne version. Doux sous les pieds, mais fermes en même temps, on a beaucoup moins d’effort à produire pour changer les patchs, les banques ou jouer avec le looper.
Le fait qu’ils soient rétro éclairés, c’est la cerise sur le gâteau.

pod hd500X dark

Autre point positif pour moi qui vient du HD300, c’est la deuxième rangée de switchs (en haut de la bête), qui permettent un accès direct aux pédales que l’on peut se programmer dans chaque patch. C’est un plaisir de mettre en route directement un Tube Screamer ou un delay sans avoir à appuyer sur deux bouton pour le faire. En live, c’est quand même beaucoup plus facile à gérer. Idem pour la double chaîne de signal et le looper dont la durée est doublée.

pod hd500X 02

Le seul point que j’ai trouvé ennuyeux (et qui n’a pas évolué par rapport à la version précédente), c’est que la modification de l’égalisation, du niveau de drive ou de volume d’une simulation d’ampli via les boutons de la façade se fait avec comme point de départ la position actuelle des dits boutons et pas de celles de l’ampli dans le patch.

Par exemple si on part d’une simu de Fender Deluxe avec un gain bas mais qu’avant on a retouché un patch avec un ampli où le gain était au taquet, en bougeant les potards on va se retrouver avec un gain très élevé sur notre simu de Deluxe. Pas très pratique à mon goût.
En même temps, je n’ai pas compulsé complètement le manuel du pédalier (pardon, le manuel de pilotage, … dixit Line6. Ils ne manquent pas d’humour), alors il est possible que j’ai raté quelque chose.

En conclusion, je dirais que si vous avez déjà en votre possession un Pod HD qui vous convient au niveau du son, pas la peine de changer de matériel. Par contre, si les switchs vous embêtent ou que vous désirez un accès plus rapide aux fonctions de base comme la mise on / off des effets, foncez, c’est une excellent mouture.

Et si vous n’êtes pas encore un client de chez Line6 et que vous cherchez un pédalier qui vous rendra tous les services attendus par un multieffet moderne pour guitariste, c’est la Rolls actuellement sur le marché dans cette gamme de prix.

Ils ne sont pas joueurs chez Vox et Wampler en fait les frais

Wampler a joué et Wampler a perdu. L’excellent facteur de pédales d’effet a récemment sorti une pédale « émulant » le son des ampli Vox AC15 et AC30, avec un certain succès semble t’il. Cette pédale s’appelle (enfin s’appelait) l’Ace Thirty (soit à l’anglaise Eïse Sirty). C’est très proche de Eïsi Sirty, le nom de l’ampli imité. Vox n’a pas trouvé ça drôle et leur a demandé gentiment de changer le nom de la pédale.

Brian Wampler qui préfère payer des composants et de la R&D que des avocats va obtempérer, d’autant plus facilement que tout son stock du premier batch d’Ace Thirty est écoulé. Toutes ? Non, une seule reste disponible et elle est à gagner sur Facebook.

Pour la gagner, rendez-vous ici (https://www.facebook.com/wamplerpedals/posts/10152077277946077) et trouvez le nouveau nom de la pédale coupable de copie de patronyme (encore une économie pour Brian !!).

 wampler-ace-thirty_01xl

Voici le communiqué de Brian Wampler, pour la bonne bouche :
Recently we released a pedal which is my take on the sound and feel of one of my favorite amps, an old vintage VOX AC-30 amp – we called it “Ace-Thirty”.

While legally we couldn’t find any trademark problems with this, the good folks over at VOX seemed to be less than thrilled with our choice of name! We have
to sell through our stock that is already built, so this is your chance to have a very limited edition Wampler Ace Thirty pedal before the graphical change… since
we’d rather spend money on coming up with new designs and building pedals than pay attorneys, we need a new name for the pedal so… Name that pedal!

Winner gets the last Wampler Ace Thirty ever!!!

To enter, you will need to post on our facebook page, at this link:
https://www.facebook.com/wamplerpedals/posts/10152077277946077

Thanks, and good luck!
Brian Wampler

Line6 présente le nouveau PodHD 500X

C’est le summer NAMM, et l’heure est aux annonces de nouveautés et de mises à jour. Après Reverend et sa nouvelle Gil Parris, Line6 nous sort la nouvelle mouture de son PodHD 500, le PodHD 500X.

line6 podhd 500X

Cosmétiquement pas mal de modifications et surtout le processeur qui fait tourner les 100 modélisations d’amplis et les centaines d’effet a été changé et permet d’en avoir toujours plus dans ses presets. D’ailleurs, vous devriez avoir de quoi voir venir avec les 512 emplacements utilisateurs prévu dans la bête.

Vous aurez toujours la souplesse d’utiliser deux chaines de signal distinctes pour pouvoir avoir par exemple ne parallèle un ampli en clair et un autre en saturé pour faire ressortir au sein d’un même son les avantages des deux. Cool.

Et enfin, les footswitches ont été changé par rapport à la première version. Il y a maintenant un effet lumineux quand on les sélectionne (sympa) mais surtout ils sont de bien meilleure qualité (le point faible de mon HD300 c’était eux …).

Au rayon déception, le looper ne fait toujours que 48 petites secondes, c’est un peu juste à mon avis.

Je vous laisse découvrir la bête en vidéo. Ça fait toujours autant envie.