Archives par mot-clé : antilles

Le ragoût de cochon antillais version 2



Version 2.0 de cette recette, ce ragoût de cochon est meilleur que l’original. C’est une recette très locale et ça change du traditionnel colombo.

Ingrédients :

  • 500 g de porc dans l’échine
  • 2 citrons verts
  • 3 gousses d’ail
  • 2 oignons
  • 1 bouquet de fines herbes (persil, cives, thym)
  • 1 verre d’eau
  • 1 càs de vinaigre
  • 2 càs d’huile + 2 càs pour la cuisson
  • 1 piment végétarien ou normal en fonction de vos goûts
  • sel et poivre
  • 1 càs de maizena (ou de farine si vous pouvez manger du gluten)
  1. La veille, faire mariner le cochon.
  2. Couper l’échine en cubes de 3 cm de côté. La mettre dans un saladier avec le jus des citrons, le sel, le poivre, l’huile, le vinaigre, l’eau et les oignons, l’ail et les herbes hachés. Bien mélanger et mettre au frigo pour la nuit.
  3. Le jour du repas, sortir le porc et retirer la marinade et tous les morceaux d’oignons des morceaux de viande. Bien conserver la marinade.
  4. Faire chauffer une cocotte avec 2 càs d’huile. Faire revenir les morceaux de porc jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés sur toutes les faces.
  5. Ajouter alors la marinade que vous avez réservée et une cuillerée de maïzena. Bien mélanger et laisser cuire environ 2 heures, jusqu’à ce que le porc soit bien tendre. Vous pouvez ajouter un peu d’eau si la sauce semble trop sèche
  6. servir avec un riz haricot rouge pour faire local, mais un riz blanc fera aussi bien le job.

Les patates douces à la sauce Jerk

Non, ce ne sont pas des patates douces qui se conduisent comme des imbéciles, mais seulement le nom d’un sauce des Antilles anglophones. Sa principale composante est le allspice, piment de la Jamaïque en français, ou bois d’Inde pour les Guadeloupéens.

Jerk sweet potato

Ingrédients :

  • 2 patates douces
  • 1 oignon rouge
  • 1/2 càc de piment en poudre ou un piment rouge sans les graines
  • quelques tomates cerises bien mûres
  • 2 càs de sucre
  • 1 càc de piment de la Jamaïque ou bois d’Inde
  • 1/2 citron
  • 1 càs d’huile neutre
  • 1 càs de persil haché (optionnel)
  1. Préchauffer le four à 200º.
  2. Laver puis percer les patates avec une fourchette sur toute leur surface et les placer sur une tôle recouverte de papier cuisson. Laisser cuire pendant 45 mn environ.
  3. Peler et couper finement l’oignon rouge et le piment si vous en utilisez un.
  4. Mettre dans une casserole l’oignon, le piment, le sucre, les tomates coupées en 4, le bois d’Inde et l’huile. Laisser cuire pendant quelques minutes.
  5. Gouter et si le mélange n’est pas trop acide, zester le demi citron et ajouter son jus. Attention vraiment à ne pas amener trop d’acidité dans la sauce.
  6. Faire bouillir et réduire le feu pour que les tomates soient cuites.
  7. Une fois que les patates douces sont cuites, les sortir du four (admirer au passage le caramel que ce merveilleux tubercule a formé !!!) et le couper en deux dans le sens de la longueur mais pas complètement pour que les deux moitiés restent attachées l’une à l’autre.
  8. Gratter la chair de la patate et ajouter la sauce à la tomate.
  9. Ajouter le persil haché si vous en avez.

via SORTED FOOD

Le flan coco

Voici une délicieuse recette ramenée des Antilles. Elle est parfaite pour se rafraîchir le soir en terrasse, mais de préférence quand même après un repas léger, parce que c’est quand même un peu riche.

La recette présentée est celle de base, mais rien n’empêche de rajouter d’autres saveurs, comme par exemple un zeste de citron vert pour parfumer encore plus la préparation.

flan coco

Ingrédients :

  • 1 boîte de 400 g de lait concentré sucré
  • 400 ml de lait de coco
  • 4 œufs
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 150 g de sucre pour le caramel (à adapter en fonction de votre plat)
  1. Commencer par faire un caramel bien foncé pour remplir le fond de votre plat. Mettre le sucre avec un peu d’eau dans une casserole à fond épais et faire chauffer jusqu’à obtenir une belle couleur brun foncé. Ne pas remuer pendant la cuisson. Verser dans votre plat et en tapisser le fond. Attention ça brûle !!
  2. Préchauffer votre four à 180°.
  3. Dans un saladier, mélanger le lait concentré et le lait de coco.
  4. Ajouter les œufs battus, la noix de muscade et l’extrait de vanille.
  5. Verser dans le plat et mettre au four pendant 30 à 40 minutes.

Servir très frais.

Le poulet coco

Cette semaine, une bonne recette antillaise, comme souvent hyper simple et délicieuse. Le poulet coco est un grand classique des Antilles, au même titre que le colombo par exemple.

Poulet coco

Ingrédients :

  • un poulet découpé en morceaux
  • 250 g d’oignons
  • 1 boite de lait de coco
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet garni
  • 4 c à c de poudre de curry ou d’épices à colombo
  • 1 c à s de farine
  • 25 cl de bouillon de volaille
  • 2 c à s de crème fraîche
  • sel, poivre
  • 80 g de beurre
  • 1 c à s d’huile
  1. Faire revenir le poulet dans le beurre et l’huile dans une cocotte.
  2. Le fariner et saupoudrer également de poudre de curry. Laisser colorer.
  3. Mouiller avec le bouillon.
  4. Ajouter ensuite les oignons hachés, le lait de coco, le bouquet garni et la gousse d’ail.
  5. Saler et poivrer et laisser cuire environ 45 minutes.
  6. Au moment de servir, retirer l’ai let le bouquet garni et lier la sauce avec la crème fraîche.
  7. Servir avec un riz blanc, des bananes revenues au beurre.

Le nougat aux noix de cajou

Cette année, nous n’avons mangé qu’une fois du nougat cajou en Guadeloupe. Je n’en ai jamais vu que là bas et c’est bien dommage car cette petite friandise antillaise est une tuerie. Ils le font aussi en version cacahuètes, qu’ils appellent  localement « pistaches ». Mais nous celui que l’on préfère, c’est bien celui aux cajoux.

En regardant l’étiquette, nous nous sommes rendus compte qu’il n’est composé que de sucre et de noix de cajou. Difficile de faire une recette avec moins d’ingrédient. Donc une fois rentrés, il ne nous a pas fallu longtemps pour tester la confection de ce nougat délicieux. Nous avons décidés de partir des noix que nous avons toujours dans le placard, c’est à dire de noix de cajou salées pour apéritif. Le caramel et le sel allant bien ensemble, ça ne semblait pas être une hérésie 🙂

Ingrédients :

  • 100 g de noix de cajou (salée ou non)
  • entre 60 et 80 g de sucre blanc
  • un peu d’eau
  1. Dans une casserole à fond épais, mettre à chauffer le sucre avec un peu d’eau.
  2. Laisser se former un caramel brun doré.
  3. Jeter dans ce caramel les cajoux (débarrassées de leur excédent sel) et bien les enrober.
  4. Verser rapidement sur une plaque antiadhésive ou une feuille de silicone et aplatir pour obtenir une épaisseur d’un centimètre environ.
  5. Laisser refroidir un quart d’heure environ (si vous en avez la force).

Si vous n’utilisez pas des cajoux apéritif salées mais des natures, je vous conseille de les passer au four pendant quelques minutes car la cajou nature peut être toxique. Une dizaine de minutes à 180° devrait suffire. Attention simplement à ne pas les laisser brûler.

En ce qui concerne le caramel, les proportions de sucre seront à adapter en fonction de vos goûts. Nous avions commencé avec 50 g de sucre mais c’était un poil pas assez. En fonction de votre goût pour le sucre et de la force de vos dents, il faudra modifier la quantité de départ.

Blog en vacances … encore

Salut à tous. A partir de … maintenant je suis officiellement en vacances et je vole vers les îles ensoleillées de la Caraïbe, comme d’hab.

Donc pas d’inquiétude à avoir si des recettes du lundi sautent (je n’ai pas eu le temps de les programmer et maintenant ça devient une mauvaise habitude) ou si je ne suis pas aussi présent, je suis sûr que je vais subir des coupures de courant et / ou d’internet. Mais je reste connecté.

Bonnes vacances si vous avez la chance d’en prendre et bon courage pour les autres.

Les bananes flambées

Cette semaine, le classique des classiques de la cuisine et des desserts antillais, la banane flambée. On est loin de la chose immonde qu’on sert par exemple dans les restaurants chinois, qui est plutôt un beignet. Ici, rien que des bananes, du sucre, du jus d’orange et bien sûr, du rhum.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 6 à 8 petites bananes (ici des figues pommes de Guadeloupe)
  • 1 orange
  • 25 g de beurre
  • 3 à 4 c à s de sucre (de canne si possible)
  • 3 à 4 c à s de rhum agricole
  1. Dans une poêle, faire fondre le beurre.
  2. Faire revenir les bananes (coupées en 2 si nécessaire), jusqu’à ce qu’elles soient dorées.
  3. Ajouter le sucre et attendre qu’il se transforme en caramel.

    bananes flambées 02

  4. Mettre le jus de l’orange et bien mélanger avec le sucre / caramel.

    bananes flambées 05

  5. En fin de cuisson, lorsque les bananes sont bien moelleuses, ajouter le rhum et le faire flamber.
  6. Servir immédiatement avec une boule de glace vanille ou de sorbet coco.

bananes flambées 09