Archives par mot-clé : asiatique

Le poulet Jalfrezi



J’adore la cuisine indienne, mais j’avoue que je ne connaissais pas ce plat qui est pourtant un des préférés de nos amis d’outre Manche. Depuis, je l’ai repéré dan notre resto habituel. Je l’essaierai certainement pour voir comment il diffère de cette recette de Chetna. en tous les cas, c’est un curry agréable et plein de légumes.

Je mets les ingrédients dans l’ordre d’apparition dans la recette. Attention, certaines épices sont là 2 fois et l’huile de cuisson doit être divisée en 2 car il y a 2 cuissons en parallèle.

Ingrédients :

  • 650 g de blanc de poulet en lanières
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1/2 càc de sel
  • 1/2 càc de poudre de piment
  • 1 càs de poudre de curry
  • 1 càs d’huile (pour la marinade)
  • 4 càs d’huile (pour la cuisson)
  • 2 oignon hachés finement
  • 1 grosse tomate mixée
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1/2 càc de sel
  • 1 càc de garam masala
  • 1 càs de coriandre moulue
  • 20 cl d’eau bouillante
  • 1 oignon émincé
  • 1 petit piment vert émincé
  • 1 poivron rouge émincé
  • 1 poivron vert émincé
  • 2 càs de ketchup
  1. Mélanger le poulet, les épices et l’huile dans un saladier. Bien recouvrir le poulet et le laisser mariner pendant 30 minutes.
  2. Faire chauffer dans une grande poêle 2 cuillères à soupe d’huile et y faire revenir les oignons hachés jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Remuer souvent pour éviter que ça ne brûle.
  3. Dans une 2ème poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile et y faire revenir le poulet jusqu’à ce qu’il soit doré sur toutes les faces (cela devrait prendre environ 6 à 7 minutes). Réserver.
  4. Ajouter dans les oignons une tomate mixée et le concentré de tomate. Bien remuer et laisser cuire encore quelques minutes.
  5. Ajouter les autres épices et laisser cuire pendant 1 minute. Délayer avec 10 cl d’eau bouillante. Quand l’eau s’est évaporé, rajouter de nouveau 10 cl d’eau bouillante.
  6. Dans la poêle qui a servi à faire cuire le poulet, faire revenir l’oignon et le piment émincé ainsi que les poivrons finement taillés.
  7. Une fois que les légumes sont bien revenus, les ajouter dans le mélange oignons tomates ainsi que le ketchup et le poulet. Mélanger intimement et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  8. Servir avec un bon riz blanc.

Via :

Le poulet à la mode du Cachemire

J’adore les curries. Tous les curries, mais plus particulièrement ceux qui sont doux et qui développent des arômes délicats. Celui-ci fait partie de cette catégorie et il est vraiment délicieux.

Ingrédients :

  • 1,5 kg de poulet en morceaux (pas que du blanc svp)
  • 6 gousses de cardamome
  • 1/2 càc de graines de coriandre
  • 1/2 càc de graines de cumin
  • 2 cm de bâton de cannelle
  • 8 grains de poivre
  • 6 clous de girofle
  • 100 g d’amande mondées
  • 65 g de pistaches décortiquées
  • 2 càs d’huile
  • 1 oignon finement haché
  • 4 gousses d’ail finement hachées
  • 5 cm de gingembre finement haché
  • 15 cl de bouillon (à adapter en fonction de la cocotte)
  • 25 cl de yaourt nature épais (type grec)
  • 1/2 càc de filaments de safran
  1. Faire revenir tour à tour dans une petite poêle, les graines de cardamome (préalablement retirées des gousses), puis les grains de poivre et de coriandre, la cannelle et enfin les graines de cumin jusqu’à ce que les saveurs s’exhalent. Mettre tout ça et les clous de girofle dans un mortier ou un moulin à épices et réduire en poudre.
  2. Passer les amandes et les pistaches dans une moulinette et réduire en poudre. On peut aussi se servir de poudre d’amande si on préfère. Mais pour les pistaches, on est obligé de passer par le décorticage et la moulinette.
  3. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile à feu moyen. Une fois chaude, y faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il commence à dorer.
  4. Ajouter alors l’ail, le gingembre et le poulet et laisser cuire 5 minutes. Faire bien attention à ne pas laisser brûler.
  5. Ajouter les épices moulues et mouiller à hauteur avec le bouillon. Assaisonner et laisser cuire à couvert au moins 30 minutes.
  6. Après ce laps de temps, ajouter les poudres d’amandes et de pistaches, ainsi que le yaourt et le safran délayé dans un peu d’eau. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter à découvert jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit (entre 15 et 20 minutes).

Le poulet au saté

Voici une simple et délicieuse recette de poulet au saté extraite d’un livre que je n’avais pas ressorti depuis fort longtemps (et c’est bien dommage), Cuisiner au wok par Kem Hom. Je vous le conseille.

poulet au saté 01

Ingrédients :

  • 500 g de poulet sans peau
  • 2 càs d’huile d’arachide

Marinade :

  • 3 càs de sauce de soja légère
  • 1 càs de vin de riz
  • 2 càc de maizena
  • sel et poivre

Sauce :

  • 3 càs de beurre de cacahuète lisse
  • 1 càs d’ail haché
  • 2 càs de vinaigre de vin de riz
  • 2 càs de sauce soja légère
  • 2 càc d’eau chaude
  • 2 càc de sucre
  • sel et poivre

Garniture :

  • 1 petit oignon émincé finement
  1. Couper le poulet en dés de 2,5 cm.
  2. Dans un saladier, ajouter les ingrédients de la marinade (en commençant par la maizena) et bien mélanger. Ajouter le poulet et le couvrir de la marinade. Laisser au moins 20 minutes à température ambiante.
  3. Pendant ce temps, mettre tous les ingrédients de la sauce dans une moulinette ou un robot et mixer jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et assez liquide.
  4. Une fois le poulet mariné, l’égoutter.
  5. Faire chauffer l’huile dans un wok (ou une poêle) jusqu’à ce qu’elle soit fumante. Verser le poulet (attention aux éclaboussures) et laisser cuire environ 5 minutes, jusqu’à ce que les morceaux soient dorés.
  6. Ajouter alors la sauce et laisser cuire encore 5 minutes en remuant fréquemment.
  7. Pendant ce temps, si le goût des oignons crus vous incommode, vous pouvez les recouvrir pendant 30 s / 1 mn avec de l’eau bouillante. Cela enlèvera le côté agressif de l’oignon.
  8. Servir immédiatement accompagné d’un riz blanc et des oignons.

poulet au saté 02

Les noix de saint jacques à la sauce cacahuètes sur nouilles Soba



Cette année, le réveillon de nouvel an pour les grands c’était le midi :-), tranquille sans les marmots. Donc on s’est décidé pour des coquilles Saint Jacques façon asiatique, avec une sauce Saté. Rapide et facile à faire.

st jacques sauce saté

Pour 2 personnes

Ingrédients :

Sauce cacahuètes :

  • 5 cm de gingembre
  • 1 bouquet de coriandre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 échalote
  • 4 poignées de cacahuètes grillées et salées
  • Le jus d’un demi citron vert
  • 1 càs de sauce soja

Reste des ingrédients

  • 200 g de saint jacques
  • 150 g de nouilles soba
  • 1 carotte
  • 1/3 de concombre
  • 3 càs de vinaigre blanc de riz ou usuel
  • 3 càs de sucre blanc
  • 1 càc de sel
  • 1 càs d’huile neutre
  • sésame noir
  1. Découper le concombre et la carotte en petits bâtonnets et les faire pickler (comme ici) dans le mélange de vinaigre, sel et sucre que vous aurez préalablement chauffé.
  2. Mettre tous les ingrédients de la sauce à la cacahuète dans une moulinette ou un blender.
  3. Mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte que l’on rallongera d’un peu d’eau pour obtenir une consistance assez souple.
  4. Mettre la sauce dans une petite casserole et faire chauffer. Cela permet de perdre le côté un peu agressif de l’ail et de l’échalote et aussi de … chauffer la sauce.
  5. Faire cuire les nouilles soba comme indiqué sur le paquet.
  6. Faire saisir les saint jacques dans la poêle très chaude jusqu’à coloration (1 minute de chaque côté environ).
  7. Monter les assiettes en mettant un lit de nouilles, que vous recouvrirez de sauce et ajouter les pickles. Ajouter les saint jacques et saupoudrez de sésame noir.

Bonne année 2016 !!!

Les kofta à la sauce tomate et au yaourt

Vous n’êtes maintenant pas sans savoir que j’adore la cuisine indienne. Voici une très bonne recette de boulettes (keftas) d’agneau qui n’est pas très compliquée. Elle demande par contre d’avoir pas mal d’épices dans la réserve, mais elle est vraiment délicieuse.

kofta à la tomate et au yaourt 02

Ingrédients :

Pour les koftas

  • 1 oignon
  • 500 g de viande d’agneau hachée
  • 1 morceau de gingembre de 2 cm
  • 3 gousses d’ail
  • 2 piments vert
  • 1/2 càc de sel
  • 1 oeuf

Pour la sauce

  • 2 càc de graines de coriandre
  • 2 càc de graines de cumin
  • 3 càs d’huile
  • 1 bâton de cannelle
  • 6 clous de girofle
  • 6 gousses de cardamome
  • 1 oignon
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1 càc de paprika
  • 1 càc de garam masala
  • 1/2 càc de sel
  • 200 g de tomates en boite concassées
  • 1 yaourt grec
  • de la coriandre fraîche (pour la présentation)
  1. Râper l’oignon et le mettre dans une passoire. Le presser au dessus d’un saladier pour récupérer un maximum de jus.
  2. Y ajouter le gingembre, les piments, l’ail (tous hachés finement), le sel, l’oeuf et la viande. Mélanger intimement.
  3. Faire des boulettes de la taille d’une balle de golf et les mettre à reposer sous un film alimentaire au frigo.
  4. Faire griller à sec les graines de coriandre dans une petite poêle. Réserver puis faire de même avec les graines de cumin. Attention, elles brûlent très vite. Les réduire en poudre dans un mortier.
  5. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile. Quand elle est chaude, y faire revenir la cannelle, les clous de girofle, la cardamome et l’oignon, jusqu’à ce que ce dernier soit doré.
  6. Ajouter alors les épices en poudre, moulues et le sel et laisser revenir 30 secondes.
  7. Incorporer la tomate et le yaourt. Mélanger et ajouter les keftas.
  8. Laisser mijoter à feu très doux pendant une heure à découvert. Remuer de temps en temps et ajouter un peu d’eau si la sauce s’évapore.
  9. Retirer les épices entières avant de servir avec un riz blanc et de la coriandre hachée.

kofta à la tomate et au yaourt 01

Le Bo Bun au boeuf



Voilà un plat que j’ai voulu faire depuis très longtemps car c’est un excellent souvenir que j’avais de plusieurs restaurants asiatiques que j’ai fréquenté il y a plusieurs années. Mais je n’ai jamais eu le courage, me disant que la préparation des nems et du boeuf, plus du reste …  c’était trop de boulot.

En fait, en s’organisant bien, ce n’est pas si terrible que ça. Le truc, c’est d’acheter des bons nems pour économiser du temps. Avec ce cheat, ça m’a pris environ une heure à réaliser à partir de la seconde fois, une fois que j’avais bien toutes les étapes en tête.

Bo bun

Le plat se compose de plein de petites choses, donc je vais faire une entorse à ma présentation habituelle et classer par composant du plat (avec un lien vers chaque composant). On a donc au final dans l’ordre de dressage :

 

Préparation (dans l’ordre à effectuer) :

Carottes au vinaigre :

  • 3 càs de vinaigre blanc de riz ou usuel
  • 3 càs de sucre blanc
  • 1 càc de sel
  • 2 carottes moyennes en fines allumettes ou râpées
  1. Dans une casserole, faire chauffer le vinaigre avec le sucre et mélanger jusqu’à complète dissolution du sucre. Ajouter le sel. Mélanger. Laisser tiédir.
  2. Éplucher et couper les carottes julienne (fines allumettes). Verser la marinade vinaigrée sur les carottes dans un bol. Laisser reposer jusqu’au montage.

Bœuf mariné à la citronnelle (marinade) :

  • 400 g de rumsteak de bœuf (100 g par personne)
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 gousses d’ail
  • 2 càs de sauce de poisson
  • 2 càs de sauce soja (facultatif)
  • 1 càs de sucre
  • Poivre blanc selon goût
  • 2 càs d’huile
  1. Couper le bœuf en très fines lamelles.
  2. Laver la tige de citronnelle. Enlever la première enveloppe de la citronnelle. Couper le bulbe (partie blanche et charnue). Réserver le 1/3 haut de la tige pour un bouillon ou congeler. Hacher très finement les 2/3 bas de tige de citronnelle.
  3. Dans un grand bol ou récipient, mettre le bœuf en lamelles, ajouter l’ail et la citronnelle hachés, la sauce de nuoc mam pur non préparée, le sucre et la sauce de soja (facultatif). Mélanger. Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile. Mélanger. Laisser mariner 15 à 30 minutes.

Sauce de poisson préparée :

  • 4 càs de sauce de poisson – nuoc mam pur
  • 3 càs de sucre
  • 2 càs de jus de citron vert
  • 2 càs de vinaigre de riz
  • 8 à 10 càs d’eau chaude.
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1 piment rouge épépiné et ciselé (facultatif)
  1. Mélanger tous les ingrédients sauf l’ail et le piment.
  2. Ajouter l’ail haché et le piment (si vous le voulez) avant utilisation.

Salade et herbes aromatiques :

  • 4 feuilles de salade verte (batavia ou laitue iceberg)
  • 4 tiges de menthe ciselées
  • 8 tiges de coriandre fraîche.
  1. Laver et essorer la salade et les herbes aromatiques.
  2. Effeuiller les herbes
  3. Ciseler la salade et les feuilles d’herbes.
  4. Réserver dans des bols séparés.

Concombre :

  • 1/3 de concombre
  1. Éplucher le concombre et le détailler en grosses allumettes.
  2. Réserver dans un bol.

Vermicelles :

  • 320 g de vermicelles de riz (bun) soit 80 g par personne
  • Gros sel
  1. Dans un saladier, mettre les vermicelles et les recouvrir d’eau bouillante, saler et remuer.
  2. Laisser tremper 5 minutes. Vérifier la cuisson.
  3. Une fois la consistance désirée atteinte (attention à ne pas les laisser trop cuire), les égoutter sous l’eau froide pour stopper la cuisson et pour éviter que cela colle. Réserver dans le saladier et recouvrir d’eau froide.

Cacahuètes et / ou noix de cajou :

  • 4 càs de cacahuètes et / ou noix de cajou grillées
  1. Piler les cacahuètes et / ou noix de cajou.
  2. Réserver dans des bols

Lait de coco : 

  • 10 cl de lait de coco (facultatif)
  1. Ouvrir la boite ou la brique et réserver.

Nems – 20 minutes avant de servir

  • 8 nems soit 2 nems par personne
  1. Préchauffer le four à 210°C.
  2. Disposer les nems dans un plat et enfourner pendant 15 à 20 minutes en les retournant à mi cuisson.

Bœuf mariné à la citronnelle (cuisson) – 5 minutes avant de servir :

  • 1 oignon
  • 3 càs d’huile
  1. Hacher l’oignon.
  2. Dans une poêle ou un wok, faire chauffer l’huile sur feu vif.
  3. Faire suer l’oignon pendant 2 minutes.
  4. Ajouter le boeuf et le faire revenir à feu vif pendant 5 minutes, jusqu’à ce qu’il soit un peu coloré et n’ai plus de trace de sang. Ne pas le laisser trop cuire, au risque de se retrouver avec de la semelle.
  5. Réserver et passer au montage du Bo Bun immédiatement.

Montage du Bo Bun :

  1. Pour chaque convive, remplir la moitié du bol avec les vermicelles égouttés
  2. Ajouter ensuite la salade, du concombre et des carottes au vinaigre.
  3. Ajouter le lait de coco, la sauce soja préparée.
  4. Mettre ensuite, la viande, les nems coupés en 3 (au ciseau), les cacahuètes et les herbes.
  5. Mélanger et régalez-vous !!!

Bien entendu, tout ça peut se faire à table et au goût de chacun avec plus ou moins de chaque ingrédients.

Attention à prévoir des bols suffisamment grands pour pouvoir remuer confortablement sinon, la table et vos vêtements seront repeint ;-).

Via Miss Tam Kitchenette (où il y a une mine de recettes vietnamiennes dans laquelle je pense que je n’ai pas fini de piocher)

Le dal de lentilles corail au lait de coco

J’adore les lentilles et ça tombe bien car les indiens les aiment aussi. Ce dal (ou dahl) de lentilles corail au lait de coco est vraiment très simple à réaliser, assez rapide (10 minutes de préparation et 40 minutes de cuisson) et fait un très bon repas du soir avec un riz blanc. Il accompagnera aussi très bien un curry.

Ingrédients :

  • 300 g de lentilles corail
  • 1 oignon rouge
  • 25 cl de lait de coco
  • de l’eau pour couvrir
  • 1 petite boite de tomates concassées
  • 1/2 càc de graines de moutarde
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • sel et poivre
  • 2 càs d’huile neutre (ou de ghee)
  1. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile à feu vif. Une fois chaude, y jeter les graines de moutarde (elles doivent faire pchhhhhhhhhhh) et laisser cuire 30 secondes.
  2. Ajouter l’oignon coupé en petits dés et laisser cuire 2 minutes.
  3. Mettre les lentilles, bien remuer pour qu’elles soient enrobées de matière grasse.
  4. Ajouter tous les autres ingrédients et couvrir à 1 cm au dessus du niveau des lentilles.
  5. Laisser cuire pendant 40 minutes en vérifiant régulièrement qu’il y ait suffisamment de liquide. Les lentilles sont cuites lorsqu’elles sont tendres mais qu’elle sont encore visibles et pas totalement en purée.