Archives du mot-clé beurre

Le poulet au saté

Voici une simple et délicieuse recette de poulet au saté extraite d’un livre que je n’avais pas ressorti depuis fort longtemps (et c’est bien dommage), Cuisiner au wok par Kem Hom. Je vous le conseille.

poulet au saté 01

Ingrédients :

  • 500 g de poulet sans peau
  • 2 càs d’huile d’arachide

Marinade :

  • 3 càs de sauce de soja légère
  • 1 càs de vin de riz
  • 2 càc de maizena
  • sel et poivre

Sauce :

  • 3 càs de beurre de cacahuète lisse
  • 1 càs d’ail haché
  • 2 càs de vinaigre de vin de riz
  • 2 càs de sauce soja légère
  • 2 càc d’eau chaude
  • 2 càc de sucre
  • sel et poivre

Garniture :

  • 1 petit oignon émincé finement
  1. Couper le poulet en dés de 2,5 cm.
  2. Dans un saladier, ajouter les ingrédients de la marinade (en commençant par la maizena) et bien mélanger. Ajouter le poulet et le couvrir de la marinade. Laisser au moins 20 minutes à température ambiante.
  3. Pendant ce temps, mettre tous les ingrédients de la sauce dans une moulinette ou un robot et mixer jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et assez liquide.
  4. Une fois le poulet mariné, l’égoutter.
  5. Faire chauffer l’huile dans un wok (ou une poêle) jusqu’à ce qu’elle soit fumante. Verser le poulet (attention aux éclaboussures) et laisser cuire environ 5 minutes, jusqu’à ce que les morceaux soient dorés.
  6. Ajouter alors la sauce et laisser cuire encore 5 minutes en remuant fréquemment.
  7. Pendant ce temps, si le goût des oignons crus vous incommode, vous pouvez les recouvrir pendant 30 s / 1 mn avec de l’eau bouillante. Cela enlèvera le côté agressif de l’oignon.
  8. Servir immédiatement accompagné d’un riz blanc et des oignons.

poulet au saté 02

La pâte brisée

Je m’aperçois que je n’ai jamais posté ici la recette de ma pâte brisée, qui pourtant est une des recettes les plus basiques et une des premières que j’ai apprise (en EMT en 3ème, oui je suis un vieux con), alors que j’avais posté la pâte sablée.

On peut faire de tout avec cette pâte, aussi bien du sucré que du salé, la preuve :

Ingrédients :

  • 250 g de beurre froid
  • 500 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 verre d’eau froide
  1. Couper le beurre en carrés d’un centimètre de côté.
  2. Les mettre dans un saladier avec la farine et le sel. Travailler rapidement du bout des doigts jusqu’à obtenir un sable assez fin. Personnellement, je fais ça dans mon robot, mais je l’ai fait des années à la main, ça fonctionne aussi, c’est juste un peu plus long.
  3. Ajouter la moitié de l’eau, puis le reste petit à petit jusqu’à ce qu’une boule se forme. C’est tout le secret de la pâte brisée, il ne faut pas qu’elle soit trop sèche, mais surtout pas trop mouillée non plus. Ça dépend pas mal de la farine utilisée. Il faut le sentir sous les doigts. Quoi qu’il en soit, il ne faut surtout pas la travailler trop longtemps, sinon le beurre va se réchauffer et commencer à fondre. Il faut donc aller assez vite.
  4. Couper le pâton en 3 parts égales, que vous pouvez utiliser après les avoir fait reposer au moins une demie heure au frigo.

Comme je ne mange pas de tarte plusieurs fois par semaine, j’en congèle en général 2 pâtons. Il suffit de sortir la pâte quelques heures avant de s’en servir pour qu’elle soit comme il faut pour pouvoir l’étaler.

Les petits sablés au beurre

Pour des petits gâteaux pour le thé ou le quatre heures des enfants, j’ai trouvé une très bonne recette de sablés qui, en plus d’être excellente, est très facile et ne demande que des ingrédient de base.

Sablés au beurre 03

Il faut juste faire reposer un peu la pâte pour qu’elle puisse se travailler plus sereinement avec le rouleau et les emporte-pièces.

Ingrédients :

  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 120 g de sucre
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  1. Casser l’œuf dans un saladier sur le sel, le sucre et l’extrait de vanille.
  2. Fouetter énergiquement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  3. Incorporer la farine, puis mélanger avec les doigts pour obtenir un sable.
  4. Ajouter le beurre à température ambiante (mais pas pommade) et pétrir rapidement pour incorporer le beurre et obtenir une pâte bien homogène.
  5. Laisser reposer la pâte au réfrigérateur durant un quart d’heure.
  6. Étaler la pâte sur 3 millimètres d’épaisseur et découper au couteau ou à l’emporte-pièces.
    Sablés au beurre 01
    Sablés au beurre 02
  7. Disposer sur une tôle recouverte de papier sulfurisé ou d’une feuille de silicone et mettre à four moyen 180° durant 12 mn. Les bords doivent tout juste commencer à dorer. Attention  à bien les avoir à l’oeil car ça bascule vite de pas assez cuit à trop cuit.
  8. Faire refroidir sur grille quelques minutes et essayer d’en attraper un au milieu de la mêlée 🙂

Bien sûr, vous pouvez les aromatiser avec ce que vous voulez (un poil d’alcool, du zeste d’agrume, des pépites de chocolat (testé et très bon)), les faire plus épais (le temps de cuisson en sera modifié). C’est une bonne base pour expérimenter.

Sablés au beurre 04

via Marmiton

Les baguettes viennoises

Ça faisait un bon moment que je n’avais pas boulangé et j’ai eu soudain une furieuse envie de baguette viennoise. C’est toujours un truc qui fait envie dans les boulangeries, mais on est déçu dans 90% des cas (comme souvent maintenant je dois dire). Là en revanche, la première tentative a été la bonne. Les baguettes obtenues sont bonnes, belles et moelleuses, un sans faute. Merci Marmiton.

Ce sera un régal pour le petit déjeuner ou si on s’y prend à l’avance pour un bon goûter.

baguette viennoise 01

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 8 g de sel
  • 40 g de sucre
  • 1 sachet de levure de boulangerie sèche
  • 250 g de lait
  • 80 g d’eau
  • 100 g de beurre ramolli
  1. Mélanger le lait et l’eau. Les mettre à tiédir au micro onde.
  2. Délayer la levure dans un petit peu de ce mélange et laisser reposer 5 minutes.
  3. Dans le bol du robot ou la cuve de la machine à pain, mélanger les ingrédients secs : farine, sel et sucre.
  4. Ajouter les liquides : eau + lait et levure délayée. Battre jusqu’à obtenir une pâte souple et lisse.
  5. Ajouter alors le beurre ramolli en cubes et continuer à pétrir jusqu’à ce qu’il soit incorporé complètement. La pâte sera très molle, pas de panique, c’est normal.
  6. Laisser reposer dans un endroit tiède pour que la pâte double au moins de volume, environ une heure.
  7. Déposer ensuite la pâte sur un plan de travail farine et diviser en 4 pâtons de taille égale.
  8. Façonner en baguette et mettre dans un moule à baguette (ce truc, ça change la vie quand on fait des baguettes souvent. Finies les baguette raplapla).
  9. Laisser reposer 30 minutes pour qu’elles regonflent.
  10. Faire préchauffer le four à 200°.
  11. Les taillader sauvagement pour leur faire les entailles et les badigeonner de lait à l’aide d’un pinceau.
  12. Mettre au four et laisser cuire pendant 17 minutes à 200°.
  13. Les sortir et les mettre sur grille et tenter de résister à les tartiner de confiture.

baguette viennoise 02
baguette viennoise 03

La galette des rois

Ok, je suis en retard. Ok ce n’est pas original, mais c’est la tradition et un grand classique. Pas de début d’année sans galette, ou devrais-je dire galettes. Qui au bureau, qui à ses activités extra professionnelles, à la maison, en famille. Le tout arrosé d’un bon petit coup de cidre. Rien de tel. On risque l’overdose mais bon, ce n’est pas grave. Ce n’est qu’une fois dans l’année après tout.

Avec les proportions de la recette, on fait une belle galette de 30 cm de diamètre (le diamètre de la pâte feuilletée) avec 1 cm de garniture. En fonction de votre gourmandise, adaptez les quantités.

Galette des rois 03

Ingrédients :

  • deux pâtes feuilletées pur beurre
  • 200 g de poudre d’amande
  • 100 g de poudre de noisette
  • 200 g de sucre en poudre
  • 150 g de beurre mou
  • 2 œufs + 1 pour la dorure
  • 1 c à c d’extrait d’amande amère
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • une fève
  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Mélanger dans un saladier ou au robot les poudres d’amande et de noisette, le sucre, la vanille, l’amande amère, les œufs et le beurre mou jusqu’à obtenir une garniture homogène.
  3. Étaler la pâte si vous l’avez acheté en bloc. La placer sur un papier sulfurisé.
  4. Répartir la crème d’amande sur la pâte jusqu’à 1 cm des bords. Disposer la fève.
  5. Recouvrir avec la seconde pâte feuilletée (étalée).
  6. Souder les bords et décorer. La tradition est de dessiner des traits sur la surface de la galette. On fait ça facilement à l’aide d’un simple fourchette. Éventuellement faire une petite cheminée pour éviter que la galette ne ressemble à une coupole à la fin de la cuisson.
  7. Dorer avec l’œuf battu.
  8. Enfourner pour environ 30 minutes, il faut que la galette soit bien dorée.
  9. Faire tiédir sur grille si possible.

Et attention à ne pas se casser les dents sur la fève 😉

Galette des rois 02

Les brownies au chocolat

A partir de cette semaine et pendant tout le mois de juin, chaque lundi je vais vous présenter une recette de douceur américaine. Car s’il y a bien un truc pour lequel ce pays est renommé (mis à part le chili, les hamburgers et les hot dogs) c’est bien les dessert et les en cas sucrés.

Pour lancer cette série, nous allons commencer par LE grand classique : le brownie. Le brownie a tout pour lui, il est rempli de chocolat, fondant, bien gras (à moins que ça ne soit pas un avantage ça …). Un dessert délicieux quoi.

Vous pouvez choisir de mettre ou pas des noix, normalement il y en a, mais comme je n’aime pas ça … Maintenant, rien ne vous empêche de remplacer les noix par des noix de pécan, des noisettes, des amandes, ou des macadamia, … que sais-je.

Ingrédients :

  • 200 g de beurre
  • 200 g de chocolat noir
  • 200 g de sucre
  • 4 œufs
  • 100 g de farine
  • sel
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • 130 g de cerneaux de noix (facultatif)
  1. Allumer le four thermostat 5 (150 °)
  2. Faire fondre le chocolat. Ma préférence va au bain-marie car on est sûr de pas se rater et en plus, faire fondre le beurre est beaucoup plus facile.
  3. Faire fondre le beurre petit à petit dans le chocolat. La sauce doit être homogène et lisse. Laisser tiédir.
  4. Dans un saladier, fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Incorporer l’extrait de vanille et mélanger.
  5. Ajouter la sauce au chocolat. Bien mélanger.
  6. Verser la farine et le sel en pluie petit à petit. De nouveau bien mélanger pour obtenir une pâte bien homogène.
  7. Ajouter les cerneaux de noix si vous le désirez.
  8. Verser l’appareil dans un moule bien beurré (ou en silicone) pour obtenir une hauteur d’environ 3 cm.
  9. Enfourner et faire cuire 20 à 25 minutes.

Le brownie, comme tous les gâteaux fondants supporte mieux une sous cuisson qu’une sur cuisson, donc faites très attention à ne pas l’oublier dans le four.

Vous pouvez le servir tout seul ou encore mieux avec une bonne glace vanille.

Le fondant aux pommes

Voilà un gâteau que je réalise depuis fort longtemps, il est étonnant qu’il soit passé entre les mailles du filet des recettes du blog. Comme son nom l’indique ce gâteau est très moelleux, ce qui est je trouve assez rare dans le cas d’un gâteau aux fruits. On peut bien entendu remplacer les pommes par des poires ou même des pêches si l’on veut, le résultat sera toujours aussi délicieux.
La recette de base vient de l’une de mes bibles de la pâtisserie, Le Grand Livre de la pâtisserie et des desserts. C’est le premier livre que je sors quand je recherche une recette de dessert. J’ai très rarement été déçu.

Ingrédients :

  • 125 g de beurre
  • 1 sachet de sucre vanillé (ou de l’extrait de vanille)
  • 125 g de sucre en poudre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 200 g de farine
  • 3 œufs
  • 7 cl de lait
  • 600 g de pommes (3 ou 4 en fonction de leur taille)
  1. Sortir le beurre en avance pour qu’il soit à température ambiante, ou méthode bourrin, le mettre un petit peu au micro onde pour le ramollir.
  2. Préchauffer le four à 200°.
  3. Fouetter le beurre avec le sucre et le sucre vanillé si vous l’utilisez. La préparation doit devenir onctueuse et le sucre doit totalement disparaître.
  4. Incorporer ensuite les œufs un par un, tout en continuant à fouetter. Enfin mettre le lait. La pâte devient bizarre, pas de panique, c’est normal.

    P1040395

    P1040398

  5. Ajouter en pluie la farine additionnée de levure et miracle, la pâte reprend un aspect plus classique.

    P1040402

  6. Éplucher les pommes et les détailler en quartiers assez grossiers (j’aime sentir la pommes sous la dent) ou plus fins si vous êtes plus raffinés. En garder 8 ou 12 belles tranches pour la décoration.
  7. Mélanger les pommes à la pâte et verser le tout  dans un moule à manqué.

    P1040410

  8. Enfourner pour 40 minutes. Attention à ne pas le laisser trop cuire, il faut que ça reste bien fondant (comme son nom l’indique), donc vérifier la cuisson à l’aide d’un couteau à partir de 35 minutes.
  9. Une fois cuit, laisser reposer 10 minutes puis démouler et faire refroidir sur grille.

P1040412

P1040414

Dans l’idéal, il faudrait le napper avec un mélange de confiture d’abricot et d’un peu d’eau, mais il se suffit bien à lui même tel quel.