Archives du mot-clé carotte

La blanquette de veau à l’ancienne

Un souvenir d’enfance, il s’agit d’un des plats que ma maman me cuisinait le mieux. Je me devais de faire honneur à la tradition et sa mémoire.

Ingrédients :

Préparation du veau

  • 700 g de morceaux de veau à blanquette
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 blancs de poireau
  • 1 petite branche de céléri
  • 2 clous de girofle
  • Sel et poivre
  • Eau

Préparation des champignons de Paris

  • 150 g de champignons de Paris
  • 1 citron jaune
  • 20 g de beurre
  • 1 pincée de sel

Préparation de la sauce

  • 30 g de farine
  • 40 g de beurre
  • Sel et poivre
  • 50 cl du bouillon
  • 20 g de crème fraîche épaisse
  • 1 jaune d’œuf
  1. Couper la viande en cubes et la mettre dans une cocotte. Recouvrir d’eau froide et porter à ébullition. Maintenir l’ébullition 5 minutes, puis égoutter la viande dans une passoire et la rincer à l’eau froide. Nettoyer également la cocotte pour se débarrasser de toutes les impuretés qui sont remontées pendant l’ébullition.
  2. Éplucher l’oignon et le piquer avec les clous de girofle. Couper les carottes en 2 ou 3 morceaux. Fendre le poireau dans la longueur et laver sous l’eau froide pour ôter toute trace de terre.
  3. Remettre la viande dans le faitout. Ajouter l’oignon, les carottes, le poireau, le céleri. Recouvrir une nouvelle fois d’eau froide, saler et poivrer.
  4. Porter à ébullition et écumer si nécessaire. Couvrir et laisser mijoter au moins une heure à feu doux.
  5. Pendant ce temps, nettoyer les champignons de Paris et les couper en 2 ou en 4 en fonction de leur taille.
  6. Les mettre dans une petite casserole avec 20 g de beurre, un verre d’eau et le jus du citron plus une pincée de sel. Faire cuire à petit feu pendant 10 minutes. Égoutter à l’aide d’une écumoire et réserver les champignons et leur jus de cuisson dans 2 récipients différents.
  7. Une fois que le veau est cuit, pêcher les morceaux de viande et les réserver au chaud. Garder 50 cl du bouillon dans le quel il a cuit.
  8. Dans une autre casserole, faire fondre les 40 grammes de beurre et y verser la farine pour faire un roux. Mélanger et cuire 2 minutes sans cesser de remuer au fouet. Ajouter petit à petit 50 cl du bouillon de cuisson ainsi que le jus des champignons en remuant au fouet. Faire cuire quelques minutes, jusqu’à obtention d’une sauce épaisse. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  9. Mettre la viande dans une cocotte, y verser la sauce et les champignons. Faire chauffer quelques minutes sur feu doux en mélangeant.
  10. Mélanger dans un bol la crème fraîche épaisse et le jaune d’œuf.
  11. Retirer la cocotte du feu et y verser cette liaison. Mélanger et réchauffer sur feu doux.

Le thiep de poulet

Depuis le temps que je voulais faire un plat africain, mon coeur balançait entre le thiep et le yassa. C’est le thiep qui a remporté cette manche et nous ne l’avons pas regretté car nous nous sommes régalés.

Finalement ça ressemble à un couscous qui remplace la semoule par du riz et dont les épices sont presque absentes. Mais même principe.

Poulet thiep 01

Ingrédients :

  • 1 sachet de Riz cassé 1 ou 2 fois. Perso, j’ai eu la flemme d’aller en acheter en épicerie exotique donc on a utilisé un riz rond italien
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 2 cube de bouillon de poulet
  • sel, poivre
  • 8 morceaux de poulet (cuisse et haut de cuisse)
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • 5 ou 6 carottes
  • 2 patates douces
  • 1/2 chou
  • 2 ou 3 poivrons rouges
  • 1 tomate
  • 2 càc de piment en poudre
  • 3 càs d’huile neutre
  • de l’eau
  1. Éplucher tous les légumes, enlever la peau du poulet et réserver.
  2. Hacher l’oignon et l’ail.
  3. Faire chauffer l’huile dans le couscoussier assez profonde. Y faire revenir les morceaux de poulet jusqu’à coloration. A ce moment, ajouter les oignons et l’ail et laisser revenir 2 ou 3 minutes. Attention à ne pas laisser brûler.
  4. Délayer le concentré de tomate dans un bol d’eau. Ajouter le dans la cocotte avec les légumes coupés en morceaux et les cubes de bouillon. Mouiller à hauteur. Rectifier l’assaisonnement et ajouter le piment.
  5. Au bout de 30 minutes de cuisson, rincer le riz pour le débarrasser de son amidon. L’eau doit être claire. L’égoutter 5 minutes puis le verser dans le panier vapeur du couscoussier et le mettre au dessus du thiep pendant 30 minutes.
  6. A partir de ce moment, surveiller la cuisson des légumes et du poulet et retirer les éléments cuits au fur et à mesure. Ça va vous éviter de vous retrouver avec un plat de purée à l’effilochée de poulet ;-). Tenez tout ça au chaud.
  7. Pour finir, retirer une bonne partie du bouillon du couscoussier et ajouter le riz. Le but est qu’il soit juste cuit (on évite encore l’effet bouillie), donc on ajoute du bouillon au fur à à mesure, un peu comme un risotto, pour arriver à la cuisson désirée. Du coup avec mon riz italien, ça m’a pris bien 15 – 20 minutes de plus et j’au manqué de bouillon, donc j’ai fini à l’eau bouillante.
  8. Servir bien chaud.

Poulet thiep 02

Le Bo Bun au boeuf

Voilà un plat que j’ai voulu faire depuis très longtemps car c’est un excellent souvenir que j’avais de plusieurs restaurants asiatiques que j’ai fréquenté il y a plusieurs années. Mais je n’ai jamais eu le courage, me disant que la préparation des nems et du boeuf, plus du reste …  c’était trop de boulot.

En fait, en s’organisant bien, ce n’est pas si terrible que ça. Le truc, c’est d’acheter des bons nems pour économiser du temps. Avec ce cheat, ça m’a pris environ une heure à réaliser à partir de la seconde fois, une fois que j’avais bien toutes les étapes en tête.

Bo bun

Le plat se compose de plein de petites choses, donc je vais faire une entorse à ma présentation habituelle et classer par composant du plat (avec un lien vers chaque composant). On a donc au final dans l’ordre de dressage :

 

Préparation (dans l’ordre à effectuer) :

Carottes au vinaigre :

  • 3 càs de vinaigre blanc de riz ou usuel
  • 3 càs de sucre blanc
  • 1 càc de sel
  • 2 carottes moyennes en fines allumettes ou râpées
  1. Dans une casserole, faire chauffer le vinaigre avec le sucre et mélanger jusqu’à complète dissolution du sucre. Ajouter le sel. Mélanger. Laisser tiédir.
  2. Éplucher et couper les carottes julienne (fines allumettes). Verser la marinade vinaigrée sur les carottes dans un bol. Laisser reposer jusqu’au montage.

Bœuf mariné à la citronnelle (marinade) :

  • 400 g de rumsteak de bœuf (100 g par personne)
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 gousses d’ail
  • 2 càs de sauce de poisson
  • 2 càs de sauce soja (facultatif)
  • 1 càs de sucre
  • Poivre blanc selon goût
  • 2 càs d’huile
  1. Couper le bœuf en très fines lamelles.
  2. Laver la tige de citronnelle. Enlever la première enveloppe de la citronnelle. Couper le bulbe (partie blanche et charnue). Réserver le 1/3 haut de la tige pour un bouillon ou congeler. Hacher très finement les 2/3 bas de tige de citronnelle.
  3. Dans un grand bol ou récipient, mettre le bœuf en lamelles, ajouter l’ail et la citronnelle hachés, la sauce de nuoc mam pur non préparée, le sucre et la sauce de soja (facultatif). Mélanger. Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile. Mélanger. Laisser mariner 15 à 30 minutes.

Sauce de poisson préparée :

  • 4 càs de sauce de poisson – nuoc mam pur
  • 3 càs de sucre
  • 2 càs de jus de citron vert
  • 2 càs de vinaigre de riz
  • 8 à 10 càs d’eau chaude.
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1 piment rouge épépiné et ciselé (facultatif)
  1. Mélanger tous les ingrédients sauf l’ail et le piment.
  2. Ajouter l’ail haché et le piment (si vous le voulez) avant utilisation.

Salade et herbes aromatiques :

  • 4 feuilles de salade verte (batavia ou laitue iceberg)
  • 4 tiges de menthe ciselées
  • 8 tiges de coriandre fraîche.
  1. Laver et essorer la salade et les herbes aromatiques.
  2. Effeuiller les herbes
  3. Ciseler la salade et les feuilles d’herbes.
  4. Réserver dans des bols séparés.

Concombre :

  • 1/3 de concombre
  1. Éplucher le concombre et le détailler en grosses allumettes.
  2. Réserver dans un bol.

Vermicelles :

  • 320 g de vermicelles de riz (bun) soit 80 g par personne
  • Gros sel
  1. Dans un saladier, mettre les vermicelles et les recouvrir d’eau bouillante, saler et remuer.
  2. Laisser tremper 5 minutes. Vérifier la cuisson.
  3. Une fois la consistance désirée atteinte (attention à ne pas les laisser trop cuire), les égoutter sous l’eau froide pour stopper la cuisson et pour éviter que cela colle. Réserver dans le saladier et recouvrir d’eau froide.

Cacahuètes et / ou noix de cajou :

  • 4 càs de cacahuètes et / ou noix de cajou grillées
  1. Piler les cacahuètes et / ou noix de cajou.
  2. Réserver dans des bols

Lait de coco : 

  • 10 cl de lait de coco (facultatif)
  1. Ouvrir la boite ou la brique et réserver.

Nems – 20 minutes avant de servir

  • 8 nems soit 2 nems par personne
  1. Préchauffer le four à 210°C.
  2. Disposer les nems dans un plat et enfourner pendant 15 à 20 minutes en les retournant à mi cuisson.

Bœuf mariné à la citronnelle (cuisson) – 5 minutes avant de servir :

  • 1 oignon
  • 3 càs d’huile
  1. Hacher l’oignon.
  2. Dans une poêle ou un wok, faire chauffer l’huile sur feu vif.
  3. Faire suer l’oignon pendant 2 minutes.
  4. Ajouter le boeuf et le faire revenir à feu vif pendant 5 minutes, jusqu’à ce qu’il soit un peu coloré et n’ai plus de trace de sang. Ne pas le laisser trop cuire, au risque de se retrouver avec de la semelle.
  5. Réserver et passer au montage du Bo Bun immédiatement.

Montage du Bo Bun :

  1. Pour chaque convive, remplir la moitié du bol avec les vermicelles égouttés
  2. Ajouter ensuite la salade, du concombre et des carottes au vinaigre.
  3. Ajouter le lait de coco, la sauce soja préparée.
  4. Mettre ensuite, la viande, les nems coupés en 3 (au ciseau), les cacahuètes et les herbes.
  5. Mélanger et régalez-vous !!!

Bien entendu, tout ça peut se faire à table et au goût de chacun avec plus ou moins de chaque ingrédients.

Attention à prévoir des bols suffisamment grands pour pouvoir remuer confortablement sinon, la table et vos vêtements seront repeint ;-).

Via Miss Tam Kitchenette (où il y a une mine de recettes vietnamiennes dans laquelle je pense que je n’ai pas fini de piocher)

L’estouffade de volaille

Encore un grand classique de ma belle famille. Cette recette d’estouffade de volaille est vraiment simple à préparer et goûteuse. un plat d’hiver délicieux à avoir dans sa panoplie.

Estouffade de volaille

Ingrédients :

  • un poulet
  • 200 g de lardons fumés
  • 2 oignons
  • 6 carottes
  • 40 g de beurre
  • 1 bouquet garni
  • 25 cl de bouillon
  • 20 cl de vin blanc sec
  • sel et poivre
  1. Découper le poulet en morceaux (vous pouvez aussi utiliser des hauts de cuisse et / ou des cuisses. Mais privilégiez des morceaux avec os pour plus de goût).
  2. Éplucher les oignons et les carottes. Les couper respectivement en lamelles et en tronçons de 5 mm
  3. Faire fondre le beurre dans une cocotte. Ajouter les oignons, lardons et morceaux de poulet. Faire cuire sur feu doux jusqu’à ce que le poulet soit bien doré.
  4. Ajouter les carottes, le vin et le bouillon. Saler et poivrer. Le poulet doit être juste couvert par le liquide. Adapter la dose de bouillon pour que ce soit le cas.
  5. Laisser une bonne heure à feu doux (ou dans le four à 160° si votre cocotte le permet).
  6. Servir bien chaud avec un bon riz blanc.

La salade de pois chiche au mesclun et herbes fraiches

Voilà comment recycler un reste de pois chiche après un couscous ou un houmous. En été, ça fait une salade fraîche et nourrissante. Parfaite après un petit apéro sur la terrasse.

Salade de pois chiche au mesclun

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 150 g de pois chiche en boite ou en bocal
  • 1 belle carotte
  • un 1/2 citron jaune
  • 15 brins de ciboulette
  • 10 feuilles de menthe
  • 10 brins de coriandre
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 2 càc d’huile de sésame
  • 2 poignées de mesclun ou de salade variée
  • sel et poivre
  1. Rincer les pois chiche à l’eau fraîche. Les laisser s’égoutter.
  2. Hacher finement la menthe et la ciboulette.
  3. Mélanger dans un saladier les pois chiche, la menthe, la ciboulette, la carotte râpée, le jus d’un demi citron, une cuillère à soupe d’huile d’olive et l’huile de sésame. Assaisonner à votre goût. Laisser reposer au frais pendant une heure.
  4. Au moment de servir, rajouter le mesclun et la coriandre hachée grossièrement ainsi que le reste de l’huile d’olive. Rectifier l’assaisonnement.

Cette salade va très bien avec des pitas.

Salade de pois chiche au mesclun

Les linguine au sugo finto ou la fausse sauce bolognaise

Alors voilà typiquement une recette de sauce de pâtes que je n’aurais jamais eu l’idée d’inventer. Pour moi, une bolognaise, c’est à la viande alors faire une bolognaise sans viande, c’est juste inconcevable. Et bien en fait, c’est excellent, assez facile à réaliser et très goûteux pour un plat sans aucune protéine carnée.

linguine sugo finto

Ingrédients :

  • 400 g de linguine
  • 2 carottes
  • 2 oignons rouges (ou blanc ou jaune, ça marche aussi)
  • 2 branches de céleri
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 càc de concentré de tomate
  • 12 cl de vin rouge
  • 20 cl de bouillon de poulet
  • 10 cl d’huile d’olive
  • sel et poivre
  1. Éplucher et émincer en fins bâtonnets les légumes.
  2. Mettre l’huile dans une casserole et la faire chauffer sur feu moyen.
  3. Ajouter les légumes ainsi que les feuilles de laurier et les faire cuire doucement pendant 10 minutes pour qu’ils commencent à ramollir.
  4. Ajouter le concentré de tomate et faire cuire de nouveau 2 minutes. Ça doit commencer à chanter dans la casserole et accrocher un peu.
  5. Déglacer avec le vin et laisser s’évaporer tout le liquide.
  6. Ajouter le bouillon et assaisonner de sel et poivre. Laisser mijoter à feu doux pendant encore 15 minutes.
  7. Faire cuire les pâtes al dente et mélanger intimement à la sauce et servir très chaud avec une bonne dose de parmesan râpé ou mieux du pecorino.

Le dos de cabillaud avec sa julienne de légumes et sauce coco citronnelle

Voici une petite improvisation sur le thème toujours efficace de l’Asie. Ce plat nous a été inspiré par un repas que nous avons fait en Alsace dans un Winstub, le Vitisbar, que je vous recommande chaudement, ainsi que les vins produits par le patron.

L’alliance des légumes légèrement croquants, du lait de coco et du poisson, c’est une réussite.

P1080653

Ingrédients :

  • 2 dos de cabillaud
  • 25 g de beurre + 1 càs d’huile d’arachide (pour la cuisson du poisson)
  • 2 tiges de citronnelle
  • 20 cl de lait de coco
  • 2 courgettes
  • 3 carottes
  • 2 petits poireaux
  • 2 càs d’huile d’arachide
  • 1 càs de sauce poisson
  • 1 càs de vinaigre de vin de riz
  • 400 g de nouilles de riz
  1. Éplucher la citronnelle. La couper en gros morceaux et l’écraser avec le dos du couteau.
  2. Mettre le lait de coco et la citronnelle dans une casserole et amener le tout à ébullition. Mettre de côté et laisser infuser.
  3. Laver et éplucher les légumes. Couper les courgettes et les carottes en julienne (en bâtonnets)  et émincer finement les poireaux.
  4. Faire revenir dans l’huile le poireau émincé et les bâtonnets de carottes pendant 5 minutes. Ajouter ensuite les courgettes.
  5. Laisser cuire 10 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient tendres mais encore un peu al dente. Déglacer avec la sauce poisson et le vinaigre de vin de riz. Rectifier l’assaisonnement et réserver.
  6. Préparer les nouilles de riz comme indiqué sur le paquet.
  7. Faire cuire le poisson à la poêle dans le mélange beurre et huile. Quand il est doré réserver au chaud.
  8. Pendant ce temps, mélanger les nouilles avec les légumes et la sauce au coco.
  9. Servir le poisson sur un lit de nouilles.

P1080656