Archives par mot-clé : classique

La tartiflette

Ce n’est pas peu de dire que la tartiflette est avec la raclette la reine des plat de fromage de l’hiver. Peu d’ingrédients, mais beaucoup de goût grâce au reblochon et de calories (lardons, reblochon, beurre). Mais qu’est ce que c’est bon.

Ingrédients :

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 1 reblochon (fermier de préférence)
  • 300 g de lardons (mixte fumé et salé)
  • 3 échalotes
  • 1 càs d’huile
  • 50 g de beurre
  • sel, poivre
  1. Éplucher et couper les pommes de terre en cubes d’un centimètre et demi de côté.
  2. Émincer les échalotes finement.
  3. Mettre le beurre et l’huile dans une poêle. Quand le mélange est chaud, ajouter les lardons et les échalotes. Laisser cuire pendant trois minutes.
  4. Ajouter alors les pommes de terre. Laisser cuire à feu moyen jusqu’à ce que tout soit bien doré et que les pommes de terre soient cuites.
  5. Mettre le mélange aux pommes de terre dans un plat allant au four, de préférence assez petit en diamètre pour garder une bonne épaisseur de pomme de terre (et ne pas trop étaler le fromage).
  6. Enlever la croûte du reblochon (ou pas si vous aimez ça) et disposer sur le dessus du plat des lamelles de fromage jusqu’à recouvrir complètement les pommes de terre.
  7. Mettre le plat sous le grill du four à  220 ° jusqu’à ce que le fromage soit fondu et commence à rentrer dans le gratin. Servir immédiatement.

J’ai testé en passant les pommes de terre déjà coupée en cube au micro onde pendant 5 minutes avant de les ajouter à la poêle et ça marche vraiment pas mal. Une bonne solution pour gagner du temps si vous êtes à la bourre pour le dîner.

Les tomates farcies



Encore un grand classique. Il y a plusieurs avantages à préparer des tomates farcies. D’abord, quand les tomates sont bonnes, le plat est délicieux. Ensuite, si on a de la viande hachée préparée à l’avance, c’est finalement assez rapide à préparer. Il n’y a que la cuisson qui soit longue, mais on peut vaquer à ses occupations pendant que le four prend soin des tomates. Et ça se réchauffe bien. Sans compter que c’est un plat qui fait plaisir, de la comfort food comme dise les ricains.

En plus, la viande hachée que je prépare pour les tomates peut servir à de multiples recettes : tomates farcies bien sûr, mais aussi, gratin de pâtes, aubergines ou courgettes farcies, voire sauce bolognaise ou lasagnes.

En général, nous utilisons des restes de viandes qui sont mis de côté au congélateur. Il faut par contre bien faire attention à recuire soigneusement la viande si vous voulez faire des paquets de viande hachée à congeler.

Ingrédients :

Pour la viande hachée :

  • des restes de viande cuite (côtes de porc, de veau, steack, pot au feu, jambon, lard, tout ce qui n’est pas mangé. Plus c’est varié, mieux c’est.)
  • une botte de persil
  • une botte de ciboulette
  • 4 branches de thym
  • 25 g de beurre
  • 2 c à s d’huile
  • 2 oignons

Pour les tomates farcies :

  • 15 tomates
  • 6 gousses d’ail
  • 5 branches de thym
  • 300 g de viande hachée
  • sel
  • poivre
  • sucre
  • 15 cl d’huile d’olive
  1. Préparer la farce : faire revenir dans le beurre et l’huile tous les morceaux de viande coupés en petits bouts avec les oignons grossièrement détaillés. Bien faire recuire la viande pour qu’elle soit dorée.
  2. Laisser tiédir et passer au hachoir (le top) ou dans une moulinette (moins bien).
  3. Laver et essorer le persil. L’effeuiller et le hacher finement. Faire de même avec la ciboulette.
  4. Mélanger les herbes avec la viande hachée.
  5. Préparer les tomates : les laver et les équeuter. Couper la calotte supérieure de chaque fruit (oui oui, c’est un fruit).
  6. Les vider et garder la chair de l’intérieur dans un bol ou un saladier.
  7. Placer toutes les tomates dans un plat à four. Assaisonner l’intérieur de chacune d’elles de sel, poivre et sucre.
  8. Les remplir avec de la viande hachée. Tasser un petit peu. Remettre le chapeau.
  9. Insérer dans le plat les gousses d’ail en chemise écrasées, les branches de thym et les morceaux de chair de tomates réservés lors du vidage.
  10. Arroser d’huile d’olive et saler.
    tomates farcies 03
    tomates farcies 02
  11. Mettre au four préchauffé à 160° pendant 1h30 environ.
  12. Déguster avec un riz blanc que vous mélangerez avec l’huile qui aura pris le goût du plat.

tomates farcies 01

Bon appétit.

[Restaurant] Ô relais de la côte – Gouvieux – 60 (Oise)

Voici encore une vieillerie que je traîne dans mes brouillons depuis fort longtemps, et il est bien dommage que je n’ai pas pris le temps de partager ce fort bon repas avec vous.

Si vous habitez ou êtes de passage dans Chantilly (Oise) et sa région (c’est la saison des courses), je vous recommande chaudement d’aller vous restaurer au restaurant Ô Relais de la côte, à Gouvieux.

Le cadre est sympathique, la cuisine est délicieuse, fraîche et faite maison,  la présentation classe, les prix sont raisonnables et les quantités plus que suffisantes.

Une image vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse juger avec les photos.

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

Restaurant O Relais de la Côte

 

Joli duo de Tommy Emmanuel et Pedro Javier Gonzales – Bella Soave

Une de mes plus belles expériences de musique Live reste le concert de Tommy Emmanuel auquel j’ai eu la chance d’assister
à Chantilly il y a quelques années. Non seulement le gars est une pure tuerie en terme de guitare, qui sait tout jouer et avec la manière, mais en plus c’est un showman exceptionnel. Il a un jeu de scène extraordinaire, blague, fait participer le public. Bref, allez le voir s’il passe dans votre secteur, vous ne le regretterez pas.

Mister Emmanuel a sorti récemment un nouvel album intitulé « Endless Road ». La chanson « Bella Soave » en est extraite, mais jouée ici avec un guitariste flamenco dont je n’avais encore as entendu parlé, Pedro Javier Gonzales. L’alliance du picking de Tommy Emmanuel et les notes flamencistes de Gonzales s’allient à merveille et il y a une grande complicité entre les deux guitaristes dans cette vidéo. Au final, une belle rencontre.

Enjoy

Via GuitarNoize

Les profiteroles au chocolat

Il m’arrive rarement de laisser passer aussi peu de temps entre le moment où je finis la dernière bouchée du repas et le moment où je rentre la recette sur le blog. Là, il ne va y avoir qu’une petite heure (le temps de faire la vaisselle). Mais ce dessert est tellement bon, tellement facile et si classique que ce n’était plus possible de passer une minute de plus sans qu’il soit recensé sur l’index des recettes du michtoblog.

En effet, les profiterole sont ce qu’on peu sans aucun doute un grand classique de la pâtisserie française. Mais je suis toujours déçu quand j’en prends au restaurant, alors les faire à la maison est comme d’habitude le remède idéal. Vous allez voir, rien de sorcier, juste un peu de patience. et ne lésinez pas sur les quantité, en général, c’est 5 par personne (au moins !!).

Les proportions sont pour une trentaine de petits choux.

Ingrédients :

Pour les choux :
  • 1/4 de litre d’eau
  • 3 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de sucre en poudre
  • 80 g de beurre
  • 125 g de farine
Pour la sauce au chocolat :
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • 200 g de chocolat
  1. Faire échauffer le four à 190°.
  2. Dans une casserole, mettre l’eau, le sel, le sucre et le beurre. Faire chauffer jusqu’à ce que le beurre soit fondu.
  3. Mettre en une seule fois la farine et remuer vigoureusement jusqu’à obtention d’une pâte molle.
  4. Toujours sur le feu (moyen), remuer cette pâte jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui ne colle plus aux parois de la casserole.
  5.  Hors du feu ajouter un par un chaque oeuf. Bien mélanger pour que la pâte soit bien uniforme entre chaque oeuf.
  6. Sur une plaque avec un papier sulfurisé, placer une cuillère à café de pâte en boule (environ 3 cm de large). Espacer chaque boule car les choux gonflent à la cuisson.
  7. Mettre au four pendant 20 à 25 minutes suivant le four et la cuisson désirée.
  8. Laisser refroidir sur grille.
  9. Préparer la sauce au chocolat : couper le chocolat en carrés et dans une casserole mélanger avec la crème. Laisser fondre à feu doux. On peut préparer cette sauce un peu en avance et la réchauffer légèrement avant de servir les profiteroles.
  10. Au moment du dessert, fendre chaque choux en deux (mais pas totalement) et le fourrer avec de la glace vanille et le refermer.
  11. Servir immédiatement recouvert généreusement de sauce au chocolat. Bon appétit.

Profiteroles au chocolat
P1050428
P1050426

La tarte aux oignons

Aujourd’hui, un classique de la cuisine française, la tarte à l’oignon. Finalement, c’est un genre de soupe à l’oignon dans une tarte 🙂

Comme tous les classiques (bourguignon, blanquette, pot au feu, quiche lorraine, …), chaque cuisinier a sa recette. Dans la mienne, j’ai voulu rester simple et efficace, donc c’est juste des oignons et c’est tout. On pourrait rajouter un peu de lard par exemple, mais je voulais rester fidèle à la tradition.

Ingrédients :

  • 6 ou 7 beaux oignons
  • 20 cl de crème épaisse
  • 2 œufs
  • 30 g de beurre
  • 1 pâte feuilletée
  • sel et poivre
  1. Éplucher puis couper les oignons très finement. J’utilise une mandoline pour faire ça, mais au couteau ce sera aussi bien (mais un peu plus long).
  2. Dans une poêle, faire fondre le beurre et y ajouter les oignons émincés. Les faire revenir à feu doux pendant 15 à 20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendre mais pas colorés. Assaisonner de sel et poivre.
  3. Pendant ce temps, garnir un moule à tarte d’une pâte feuilletée et mettre le four à chauffer à 180°.
  4. Dans un saladier, mélanger les œufs entiers avec la crème fraîche. Saler et poivrer.
  5. Une fois les oignons cuits, les laisser tiédir un peu et les ajouter au mélange crème et œufs.
  6. Verser dans le moule et enfourner.
  7. Laisser cuire une trentaine de minutes, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré et que la pâte soit bien cuite.

    P1040342

  8. Servir avec une bonne salade verte.

P1040344

Les champignons à la grecque

Un peu une de mes madeleines de Proust. Je mangeais ça quand j’allais au restaurant avec mon papa quand j’étais petit garçon (… je repassais mes leçons, en chantaaaaaant, arghhhhhhhh Michel sors de ce corps !!!). C’est un grand classique des buffets et des traiteurs car c’est une petite entrée simple à faire et très gouteuse. Par contre, attention car ça tâche à mort. Gare aux chemises blanches et aux cravates !!!

Ingrédients :

  • 250 g de champignons de Paris (les plus petits possibles)
  • 10 cl de vin blanc
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 petit oignon
  • le jus d’un demi citron
  • 1 c à s de concentré de tomate
  • 1 c à c de graines de coriandre
  • sel, poivre
  1. Éplucher les champignons et s’ils sont trop gros les couper en deux ou en quatre.
  2. Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans une casserole avec l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit translucide.
  3. Mettre tous les ingrédients dans la casserole et faire réduire de moitié. Un conseil : mettez les graine de coriandre dans une gaze ou une compresse bien fermées pour éviter de les retrouver sous la dents.
  4. Rectifier l’assaisonnement et corriger l’acidité avec du sucre si nécessaire (en fonction du vin utilisé).
  5. Laisser refroidir et déguster à température ambiante.

Champignons à la grecque