Archives du mot-clé croissant

Trier ses fichiers par ordre alphabétique sur son baladeur mp3

Je suis un radin et j’en suis fier. Aussi quand j’ai dû (enfin voulu) m’acheter un baladeur mp3, j’ai pris presque le moins cher, un Archos 18b Vision, qui fait le minimum syndical.

J’en suis malgré tout content, car il n’est pas prise de tête, il tient bien la charge et lit correctement les formats que j’utilise. Par contre (mais ce n’est pas lié au baladeur d’après ce que j’ai pu lire, mais à des limitations du format FAT), il met les pistes dans n’importe quel ordre quand on les transfère par le gestionnaire de fichiers. On se retrouve avec la piste 1 en 8ème position, le 2 en cinquième, etc, etc. Idem pour les dossiers, qui sont classés par ordre de transfert et pas par ordre alphabétique.

Pas cool quand comme moi on n’aime pas le mode shuffle et qu’on veut écouter ses albums dans le bon ordre.

Après des mois de tergiversation et de transfert piste par piste (c’est laborieux), je me suis enfin décidé à faire quelque chose. Initialement je voulais développer un petit script bash, mais je me suis dit que ça devait déjà exister à l’état de produit fini, vu l’universalité du problème. Et j’avais raison. Il y a même un outil qui est par défaut dans les dépôt d’Ubuntu / Debian (et sûrement des autres distros), qui s’appelle FATSort.

Donc pour l’installer, on fait :

sudo apt-get install fatsort

Pour l’utiliser, c’est très simple. On transfère ses fichiers sur son baladeur (ou clé usb par exemple, mais ça marche sur tous les volumes formatés en FAT). Puis, on démonte le volume et on applique la commande suivante sur son baladeur :

sudo fatsort /dev/sdX

Et voilà la travail.

fatsort thumbnail

Il faut bien sûr adapter sdX au nom de votre périphérique de votre baladeur, mais c’est la seule difficulté de la manipulation. Pour ça un petit :

sudo fdisk -l

Et comme d’habitude avec les commandes, il y a des tas d’options, donc n’hésitez pas à faire un petit man fatsort.

Et si c’est trop compliqué à retenir, rien ne vous empêche de mettre en place un alias.

De bons croissants dorés et croustillants pour le week end

Depuis quelques mois, j’ai commencé à adorer travailler la pâte à pain sous toutes ses formes. Pain blanc, complet, pain de mie, au maïs, aux céréales et j’ai élargi au pain au chocolat, à la brioche. Mais, il me restait encore un bastion qui me semblait imprenable : la viennoiserie. Et bien, encore un mythe qui s’effondre !!! Les croissants et les pains au chocolat, ce n’est pas si compliqué à faire. Long, certes, mais pas compliqué.

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 3 g de levure sèche (ou 10 g de levure fraiche)
  • 5 g de sel
  • 30 g de sucre en poudre
  • 16 cl de lait
  • 100g de beurre (à température ambiante, le sortir au moins 3 ou 4 heures avant)
  1. Mettre la farine dans un saladier (ou le bol du robot) avec le sel et le sucre.
  2. Délayer la levure dans le lait. L’ajouter au mélange de farine et commencer à pétrir.
  3. Continuer à pétrir jusqu’à ce que la boule se détache des parois du saladier et que toute la farine soit incorporée.
  4. Façonner une boule et la laisser lever de la moitié de son volume.
  5. Une fois que la pâte est levée, la couvrir avec un fil étirable et la mettre pendant au moins 6 heures au réfrigérateur.
  6. Sortir la pâte du frigo et l’étaler en forme de carré de 1.5 cm d’épaisseur.

    Croissant et pain au chocolat 12

  7. Placer le beurre sur un grand morceau de papier sulfurisé. L’enfermer dans ce papier, l’abaisser en une épaisseur de 1 cm et le façonner en carré. Il faut faire un carré plus petit que celui de la pâte, de manière à pouvoir le positionner en quinconce sur celle-ci.

    Croissant et pain au chocolat 10

  8. Placer le beurre en quinconce sur la pâte et rabattre le bords de la pâte pour le recouvrir totalement, à la manière d’une enveloppe. (humidifier légèrement au pinceau les bords de la pâte aide à ce que la soudure sois efficace). Cette étape est importante car il faut que le beurre soit étroitement enfermé dans la pâte.

    Croissant et pain au chocolat 15
    Croissant et pain au chocolat 16
    Croissant et pain au chocolat 17
    Croissant et pain au chocolat 18

  9. Allonger au rouleau la pâte de trois fois sa longueur en essayant de garder autant que possible la même largeur, puis la replier en trois sur elle même afin de reformer le carré du départ.

    Croissant et pain au chocolat 20

    La faire pivoter d’un quart de tour et recommencer la manœuvre jusqu’au pliage. A ce stade, enfermer la pâte dans un film plastique et la mettre à reposer au frigo pendant 15 minutes.
    http://www.dailymotion.com/video/x91ahx_croissant-etaler-pate_lifestyle

  10. Ressortir le pâton du frigo et recommencer la manœuvre d’étalement et de pliage une nouvelle fois.
  11. Refaire pivoter d’un quart de tour et étaler pour la dernière fois en une abaisse de 2 mm.
  12. Maintenant, il faut découper les formes pour faire les croissants. Pour cela, couper dans la bande de pâte des triangles d’environ 12 cm de base.
  13. Placer ensuite les triangles, base vers vous, sur le plan de travail. Pour faire plus de tours, il est possible d’étaler un peu ces triangles, mais c’est facultatif.
  14. Rouler les croissants assez serrés mais sans les écraser et leur donner leur forme caractéristique.
    http://www.dailymotion.com/video/x91anv_croissant-faconner_lifestyle
  15. Les poser ensuite sur une tôle à pâtisserie recouverte d’un papier sulfurisé ou d’une feuille de cuisson en silicone (très pratique).

    Croissant et pain au chocolat 23
    Croissant et pain au chocolat 24
    Croissant et pain au chocolat 25

  16. Laisser lever au moins deux heures ou plus si vous pouvez. Plus ils gonflent meilleurs ils sont.
  17. Préchauffer le four à 190 °. Dorer les croissants à l’œuf entier.
  18. Enfourner pendant 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Je préfère quand les croissants ne sont pas trop cuits.

    Croissant et pain au chocolat 03
    Croissant et pain au chocolat 07

Un conseil, goûtez moi cette merveille quand ils ont juste refroidi un peu après la sortie du four. C’est top. Croquants et feuilletés avec ce bon goût, … hmm.

Mais j’ai gardé la meilleure partie pour la fin. Cette pâte peut servir à faire des pains au chocolat. Les vrais, ceux du boulanger (pas celui-ci), les chocolatines (je trouve ça trop mignon comme nom).

Pour y arriver, ce n’est pas très compliqué. Il suffit de découper la pâte en rectangles. La largeur dépend de la longueur que vous voulez donner à vos pains au chocolat.

Poser ensuite une barre de chocolat (j’ai utilisé du Nestlé dessert noir corsé) en bas de votre rectangle et rouler la pâte sur elle même avec les même précautions que pour les croissants.

Poser le pain au chocolat, soudure vers la bas sur une tôle et laisser lever de la même manière que les croissants. La cuisson est également identique.

Par contre attention, le chocolat est fondu à la sortie du four, ça coule. J’imagine que les boulangers ont du chocolat spécial.

Bon appétit, mais je crois que c’est superflu comme recommandation 🙂