Archives par mot-clé : curry

Le laksa malais aux fruits de mer



Ces derniers temps, je suis pas mal sur Youtube pour trouver des recettes à faire et via le Foodchannel de Jamie Oliver (qui est rempli de têtes à claques, il faut bien le dire comme MyVirginKitchen par exemple), les gars du site SortedFood sont ceux qui me plaisent le plus. Les recettes sont simples, ça donne envie et les cuistots sont très sympathiques et n’ont pas la grosse tête. Bien sûr, il faut parler anglais, mais bon on peut s’en sortir avec un petit Google translate.

La recette d’aujourd’hui est donc extraite de chez eux. Vous avez sûrement déjà remarqué que j’adore la cuisine asiatique, je rajoute donc une bonne recette à mon répertoire avec ce laksa malais (de Malaisie). Très bonne soupe, avec plein de protéines, que l’on peut adapter en ajoutant ou retirant certains ingrédients (les œufs ou les moules par exemple, et nous avions rajouté du poisson pour les enfants dans le nôtre). Et rien que la façon d’accommoder les crevettes est une recette valable à elle toute seule, car accompagnées d’un bon riz blanc elles seraient délicieuses telles quelles.

Je vous la conseille donc chaleureusement.

Laksa malais 02

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 1 échalote
  • 2 gousses d’ail
  • une poignée de noix de cajou
  • un morceau de gingembre de 3 cm
  • 1 piment vert
  • 1 tige de citronnelle
  • 1 càc de sauce de poisson

Pour le reste de la recette

  • 1 càs de poudre de curry
  • 1 càs d’huile d’arachide
  • 200 g de grosses crevettes crues
  • 400 g de poisson blanc
  • 4 oeufs
  • 400 g de moules dans leurs coquilles
  • une boîte de 400 ml de lait de coco
  • 400 ml de bouillon de poulet
  • 200 g de nouilles de riz
  • une poignée de germes de soja
  • une poignée de coriandre fraîche, hachée
  • 1 citron vert
  1. Faire une pâte avec l’échalote, l’ail, la moitié des noix de cajou, le gingembre, le piment vert, la citronnelle et la sauce de poisson dans une moulinette ou dans un mortier.
  2. Frotter avec 1/3 de cette pâte d’épices les crevettes (épluchées) et laisser mariner au réfrigérateur au mois 2 heures ou mieux, toute la nuit.
  3. Faites bouillir une casserole d’eau et faire cuire les œufs pendant 7 minutes. Ils doivent être presque durs mais encore un peu coulant. Les faire refroidir dans de l’eau fraîche et les peler.
  4. Mettre les nouilles de riz dans un saladier et verser de l’eau bouillante dessus. Laisser reposer pendant quelques minutes. Les nouilles doivent être al dente, car elles cuisent encore un peu dans le bouillon. Les égoutter et les réserver.
  5. Chauffer un wok ou une cocotte et verser l’huile. Faire revenir le reste de la pâte d’épices jusqu’à ce que les saveurs ressortent. Puis ajouter les moules, la poudre de curry, le lait de coco et le bouillon de poulet, et porter à ébullition.
  6. Couvrir et laisser cuire 2-3 minutes jusqu’à ce que la vapeur fasse s’ouvrir les moules.
    Laksa malais 03
  7. Répartir les crevettes marinées sur une plaque à pâtisserie. Préchauffer le grill à la plus haute température possible et faire cuire les crevettes pendant une minute ou deux de chaque côté. Attention à ne pas les sur cuire.
  8. Ajouter les nouilles, le poisson, les germes de soja et le jus du citron vert dans le wok.
  9. Servir un bol de soupe. Couper les œufs en quartiers et disposer sur le dessus du bol avec les crevettes. Éparpiller également les noix de cajou concassées et un peu de coriandre fraîche hachée et servir chaque bol avec un quartier de citron vert.

Laksa malais 01

Attention toutefois aux moules qui peuvent dégorger dans le bouillon à la cuisson et laisser un peu de sable en souvenir. Il faut vraiment bien les nettoyer avant de les cuisiner.

Via SORTEDFOOD

Le poulet à la cardamome

Voici une recette indienne super simple, pratique et rapide à faire, pourvu que l’on ai le temps de faire mariner toute la nuit, ce qui ne devrait pas poser de problème dans un week end.
Le yaourt fait en sorte d’attendrir la viande et rend la sauce crémeuse (bien aidé par le lait de coco).

poulet cardamome 02

Les proportions sont pour 4 personnes.
Ingrédients :

  • 4 morceaux de poulet (cuisse haut de cuisse par exemple)
  • 12 gousses de cardamome
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1.5 cm de gingembre frais
  • 2 yaourts natures au lait entier
  • 1/2 c à c de poivre noir moulu
  • le zeste d’un demi citron râpé
  • 1 c à s de ghee ou d’huile
  • une boite de lait de coco
  • 2 ou 3 piment verts
  • 1 c à s de feuilles de coriandre fraîche
  • le jus d’un demi citron vert
  1. Mettre le gingembre, les gousses d’ail et le yaourt dans un mixer et réduire en purée.
  2. Retirer les graines des gousses de cardamome et les passer au pilon pour les réduire en poudre.
  3. Ajouter les graines pilées au mélange yaourt gingembre ail, ainsi que le poivre et le zeste de citron. Mélanger intimement.
  4. Recouvrir le poulet de cette préparation et bien mélanger.
  5. Laisser mariner toute la nuit au frais.
  6. Le lendemain, faire fondre le ghee dans une cocotte.
  7. Faire revenir les morceaux de poulet jusqu’à ce qu’ils dorent.
  8. Ajouter le reste de yaourt, le lait de coco et donner un bouillon.
  9. Mettre enfin les piments (que vous aurez auparavant piqués à l’aide d’une fourchette) et les feuilles de coriandre hachées. Saler.
    poulet cardamome 01
  10. Laisser mijoter 45 minutes à une heure.
  11. Au moment de servir, rectifier l’assaisonnement et ajouter le jus du demi citron vert.

Vous pouvez accompagner ce curry au goût subtil avec un riz aux épices.

Le porc tikka

Pour changer un peu, voici cette semaine une recette de porc indienne. Elle est bien épicée à la base, mais elle peut très bien se réaliser sans piment ou très peu. Au final, la sauce est très crémeuse et elle se mélange à merveille avec un bon riz basmati tout simple. Grâce au yaourt, la viande reste très tendre et pas sèche du tout.

porc tikka 02

Ingrédients :

Pour la marinade

  • 1 oignon haché
  • 3 gousse d’ail hachées
  • 5 cm de racine de gingembre haché
  • 1/2 càc de cumin en poudre
  • 1 càc de coriandre en poudre
  • 1/2 càs de garam masala
  • 1/4 de càc de piment en poudre
  • 1 pincée de poivre noir moulu
  • 25 cl de yaourt épais (un yaourt grec dans mon cas)
  • 500 g de porc en cubes de 3 cm

Pour la sauce

  • 1 gros oignon rouge haché
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 2.5 cm de racine de gingembre haché
  • 1/2 piment vert haché
  • 25 g de feuilles de coriandre
  • 120 ml d’huile
  • 1 càc de garam masala
  1. Mélanger dans un saladier l’ail, l’oignon et le gingembre hachés avec les épices et le yaourt.
  2. Ajouter les morceaux de porc et laisser mariner au moins 3 heures, ou mieux toute la nuit dans le frigo. Couvrir le saladier dans ce dernier cas, sinon votre frigo risque de sentir fort à la prochaine ouverture.
  3. Au moment de lancer la cuisson, hacher l’ail, l’oignon rouge, le gingembre, le piment et la coriandre dans un robot, pour obtenir une pâte épaisse.
  4. Dans une cocotte, mettre l’huile à chauffer.
  5. Quand elle est chaude, y faire revenir les ingrédients de la sauce et les faire cuire 2 minutes à feu doux en remuant sans arrêt (attention à ne pas brûler l’ail).
  6. Augmenter le feu et ajouter le porc ainsi que la marinade. Saler.
  7. Cuire 5 minutes en remuant fréquemment, puis laisser cuire au moins 45 minutes à feu doux jusqu’à ce que la sauce soit bien épaisse. Encore une fois, surveiller bien la cuisson car les épices ont tendance à accrocher facilement.
  8. Au moment de servir, ajouter le garam masala, remuer et laisser cuire 2 minutes.
  9. Servir avec un bon riz basmati.

porc tikka 01

Le curry de boeuf de Goa

La variété des « curries » ne cessera jamais de m’étonner. Les variations sur les mêmes épices donne toujours des résultats différents et délicieux. Au final, on retrouve presque toujours les mêmes ingrédients dans un éternel recommencement, mais ce n’est jamais le même plat qui se retrouve dans les assiettes.

Ouvrez vos shakras, préparez le pilon et en avant.

curry de boeuf de Goa

Ingrédients :

  • 8 gousses de cardamome
  • 1 c à c de graines de fenouil
  • 8 clous de girofle
  • 2 bâtons de cannelle
  • 1/2 c à c de graines de fenugrec
  • 1/2 c à c de poivre noir moulu
  • 3 c à c de graines de coriandre
  • 3 c à c de graines de cumin
  • 125 ml d’huile
  • 2 oignons finement hachés
  • 6 gousses d’ail finement hachées
  • 10 cm de gingembre râpé
  • 1 kg de boeuf à braiser (nous avons pris du bourguignon) en dés de 3 cm
  • 1/2 c à c de curcuma en poudre
  • 1 pointe de couteau de piment (ou plus en fonction de votre désir de feu)
  • 300 ml de lait de coco
  1. Retirer les graines des gousses de cardamome. Les mettre dans un pilon (faites un peu de préparation physique avant) ou dans un moulin à épices avec les graines de fenouil, les clous de girofle, les graines de fenugrec, le poivre noir, les graines de cumin et de coriandre. Piler jusqu’à ce que le mélange soit réduit en poudre.
  2. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile. Y faire revenir (si besoin en plusieurs fois) la viande jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Réserver.
  3. Baisser le feu jusqu’à feu doux. Ajouter dans la cocotte l’ail, l’oignon et le gingembre et faire revenir doucement jusqu’à ce que le mélange commence à changer de couleur.
  4. Remettre le boeuf, les épices moulues et en poudre, les bâtons de cannelle et laisser cuire une minutes. Attention ça risque d’accrocher.
  5. Ajouter le lait de coco, saler et laisser cuire à couvert pendant 1h30. N’ayez pas peur de rajouter un peu d’eau si la viande ne vous semble pas assez couverte ou que ça risque d’accrocher.
  6. Si la sauce est trop liquide, laisser  cuire à découvert pendant le dernier quart d’heure.

Ce plat se mariera à merveille avec un riz blanc ou aux épices ou encore avec un  chou du Punjab.

Samossa aux légumes

Une des choses que je préfère dans les cuisines asiatiques au sens large (et méditerranéenne aussi d’ailleurs), c’est la profusion de petites bouchées en tous genres : dim sum, nems, rouleaux divers et variés et samossas. On retrouve ces derniers, qui sont en forme de triangle, un peu partout en Asie. La recette d’aujourd’hui est d’origine indienne.

Traditionnellement, ces bouchées sont frites, mais pour qu’elles soient moins caloriques, je le passe au four, ce qui les rend quand même plus légères.

Les proportions donnent environ 30 samossas

Ingrédients :

  • 4 càs d’huile (ou 2 càs d’huile et 2 de ghee)
  • 1 oignon haché
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 175 g de carottes coupées en petits dés
  • 225 g de pommes de terre coupées en petits dés
  • 1 poivron rouge coupé en petits dés
  • 100 g de petits pois
  • 1 càc de graines de cumin
  • 2 càc de pâte de curry (attention à bien choisir de la mild, car celles qui sont hot sont vraiment trop épicées)
  • 3 càs de chutney de mangue
  • 2 càs de coriandre ciselée
  • 16 feuilles de filo
  1. Dans une poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe de ghee ou d’huile.
  2. Faire revenir l’oignon et l’ail 1 min. Ajouter les carottes, les pommes de terre et le poivron. Remuer 5 min.
  3. Ajouter les graines de cumin et la pâte de curry. Remuer 2 min.
  4. Délayer avec 4 cuillères à soupe d’eau, couvrir et laisser mijoter 8 min à feu doux, jusqu’à ce que les légumes soient cuits.
  5. Incorporer les petits pois (que vous aurez fait cuire auparavant si ce sont des surgelés), le chutney et la coriandre. Ôter du feu.

    Samossa 02

  6. Faire préchauffer le four à 180°.
  7. Couper les feuilles de filo en deux dans la longueur.
  8. Déposer un peu de farce dans un coin et refermer en triangle.
  9. Déposer les samossas dans un plat allant au four. Les enduire d’huile d’olive au pinceau (2 cuillères à soupe devraient suffire).
  10. Faire cuire les samossas pendant 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Pas la peine de les retourner lors de la cuisson.

Samossa 01

Le murgh masala

J’adore la cuisine indienne. C’est en général une cuisine facile à faire si on a les ingrédients sous la main. Et surtout elle permet de se concentrer sur ses invités car généralement ce sont des plats mijotés, donc qu’on peu laisser sur le coin du feu. Celui d’aujourd’hui est dans cette veine, il s’agit d’un curry doux de poulet, aux saveurs délicates.

D’ailleurs, le terme curry est inexact puisque ce que nous appelons un curry est comme le montre le titre de la recette, un masala. Cette petite erreur corrigée, au boulot.

P1060165

Ingrédients :

  • 1,5 kilos de cuisse ou de blancs de poulet sans peau
  • 2 c à c de cumin en poudre
  • 2 c à c de coriandre en poudre
  • 1,5 c à c de garam massala
  • 1/4 de c à c de curcuma en poudre
  • 4 gousse d’ail hachées
  • 2 oignons hachés
  • 5 cm de gingembre râpé
  • 2 tomates pelées et concassées
  • 3 c à s de ghee (ou d’huile d’arachide à défaut)
  • 5 clous de girofle
  • 5 gousses de cardamome
  • 1 bâton de cannelle
  • 10 feuilles de curry
  • 150 ml de yaourt nature épais
  1. Dégraisser et retirer si besoin les restes de peau du poulet.
  2. Mélanger dans un saladier le cumin, la coriandre, le garam massala et le curcuma. Enrober le poulet de cette préparation et laisser reposer.
    P1060156
  3. Dans le bol de votre blender ou robot de cuisine, mettre les tomates, l’ail et le gingembre, ainsi que la moitié des oignons. Mixer jusqu’à obtenir un pâte homogène.
    P1060159
  4. Faire chauffer le ghee ou l’huile dans un faitout.
  5. Quand la matière grasse est bien chaude, y faire revenir le reste de l’oignon, la cardamome, la cannelle les clous de girofle et les feuilles de curry.
    P1060155
    P1060158
  6. Quand l’oignon est bien doré, incorporer la pâte à base de tomates et laisser cuire 5 minutes.
  7. Assaisonner et ajouter le poulet et le yaourt. Bien mélanger.
  8. Laisser mijoter à couvert pendant 50 minutes, jusqu’à ce que l’huile ressorte de la sauce. Comme tous les curry, remuer de temps à autre et bien faire attention à ne pas le laisser attacher.
    P1060163
  9. Si la sauce est trop liquide, laisser cuire quelques minutes à découvert.
  10. Servir avec un riz blanc ou aux épices et un chou du Punjab par exemple

La recette est issue de l’excellent livre intitulé Inde : Saveurs du bout du monde
, une très bonne collection dont j’ai acquis également les versions thaïlandaise, chinoise et italienne.

Le chou du Punjab

Quand on pense indien, on pense d’abord à des choses très pimentées, au riz (blanc ou avec des épices). Mais en fait en guise d’accompagnement, la cuisine indienne est assez variée et ils utilisent pas mal de légumes différents. Pour la recette du jour (que j’ai tirée de l’excellent livre Inde : Saveurs du bout du monde), nous allons mettre à profit un chou blanc. Ça change du riz et surtout c’est délicieux. En plus, c’est une recette assez rapide à faire puisque le chou ne cuit pas plus d’un quart d’heure.

Ingrédients :

  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 morceau de gingembre de 2,5 cm
  • 1 ou 2 piments verts épépinés (très important !!)
  • 4 c à s d’huile
  • 1 c à c de graines de cumin
  • 1 c à c de curcuma en poudre
  • 500 g de chou blanc finement émincé (à la mandoline c’est l’idéal)
  • 1 c à c de sel
  • 1/2 c à c de poivre noir moulu
  • 2 c à c de cumin en poudre
  • 1 c à c de coriandre en poudre
  • 1/4 de c à c de piment en poudre
  • 20 g de beurre
  1. Hacher finement l’oignon, l’ail, le gingembre et les piments. Attention, ne pas en faire une purée.
  2. Dans un faitout, faire chauffer l’huile à feu doux. Y faire revenir le mélange à base d’oignon, jusqu’à ce qu’il soit tendre. Ne pas le laisser dorer.
  3. Ajouter les graines de cumin et le curcuma et faire revenir pendant une minute.
  4. Incorporer le chou et bien remuer pour qu’il soit enrobé de la sauce.
  5. Ajouter le sel, le poivre, le cumin en poudre, la coriandre et la poudre de piment. Mélanger.
  6. Laisser cuire 10 minutes à mi couvert jusqu’à ce que le chou soit tendre et en remuant de temps en temps pour que ça n’attache pas. Éventuellement, ajouter un petit peu d’eau si la sauce disparaît.

    P1020313

  7. Juste avant de servir incorporer le beurre et bien mélanger.

Ca va très bien avec un agneau bunha par exemple.

P1020321