Archives du mot-clé développement

Comment obtenir un flux RSS pour les timelines Twitter avec l’aide de Google Scripts

S’il y a bien un truc que je déteste avec Twitter, c’est que je trouve ça bordélique à suivre. Il y a trop d’information et je ne trouve pas que ce soit organisé de manière pratique. J’ai aussi essayé plusieurs clients, mais rien à faire, je ne m’y fait pas (ouais je suis un vieux con …).

Donc pour moi la façon la plus pratique et centralisée de suivre les twittos que je préfère, c’est de coller leur flux RSS dans mon agrégateur (le super Kriss Rss). Le seul problème c’est qu’il y a quelques semaine, ces abrutis de chez Twitter ont décidé de bloquer définitivement les flux RSS des timelines avec le passage à leur nouvelle API 1.1. Donc officiellement, plus de possibilité de suivre via RSS les twits. Il faut passer par un client ou par le site de Twitter. Tout ce que je déteste quoi …

Heureusement, l’imagination et l’ingéniosité humaine n’a pas de limite et il n’a pas fallu longtemps avant que des personnes ne trouve un contournement. Ce n’est pas ultra simple, mais il n’y a rien d’insurmontable, surtout si vous n’avez pas peur de laisser un peu de donnée chez Google.

J’ai honteusement pompé et traduit ce tuto chez labnol.org que je remercie infiniment au passage.

Etape 1: Créons une fausse App Twitter

Cette App Twitter servira à faire communiquer notre Google Script avec l’API Twitter.

  • Aller sur dev.twitter.com, se logguer avec son compte Twitter et créer une App Twitter. Lui donner un nom, une description, indiquer un site (‘importe quelle url) et renseigner l’adresse https://spreadsheets.google.com/macros/ dans le champ url de callback. Accepter les règles de développement, remplissez le Captcha et cliquer sur le bouton Submit.
    twitter rss 01
  • Quand l’App a été créée, notez bien votre Consumer Key et votre Consumer Secret (Key).
    twitter rss 02

Etape 2: Configurons notre Google Script

  • Utilisez ce lien pour copier le script Twitter RSS script dans votre Google drive. Renseignez le Consumer key et le Consumer Secret en lignes 28 et 30.
    twitter rss 03
  • Aller dans Fichier -> Gérer les Versions et choisissez Enregistrer une nouvelle version et cliquer sur OK.twitter rss 04
  • Aller dans Publier -> Déployer en tant qu’application Web et choisir Tout le monde, même les utilisateurs anonymes sous la rubrique Qui a accès à l’application. Cliquer sur le bouton Déployer.
    twitter rss 05

Etape 3: Déployons le générateur de flux RSS Twitter

  • Maintenant que le script est déployé, aller dans Exécuter -> Start et donner les permissions nécessaires (au script et à Twitter).
  • Une fois que c’est fait, vous devriez recevoir un email avec les liens vers des exemples de flux RSS pour Twitter.twitter rss 06

Et voilà, il ne reste plus qu’à générer vos propres flux à partir des noms d’utilisateurs Twitter par exemple en changeant simplement la valeur du paramètre « q » dans l’url du flux.

Ce script Google Script est libre d’utilisation, de modification et de distribution, si vous citez vos sources.

Merci encore labnol.org.

TabCandy: La gestion des onglets dans le futur Firefox à la manière d’Exposé

Voici une fonction que j’ai hâte de voir implémentée dans la future version 4.0 de Firefox, car elle sera bien utile. Il s’agit d’un Exposé-like pour les onglets, mais avec quelques fonctions supplémentaires bien pensées.

Le problème qui se pose quand on a trop d’onglets ouverts en même temps (j’ai entendu parlé de certaines personnes qui en ouvraient plusieurs centaines !!!), c’est que très vite, on ne s’y retrouve plus et la navigation dans tous ces onglets n’est pas ce qu’il y a de plus facile.

L’idée de Tabcandy est de pouvoir d’abord visualiser les onglets ouverts dans une nouvelle fenêtre, juste en cliquant sur un bouton, un peu à la manière d’Exposé. Mais là où ça va plus loin, c’est qu’on va pouvoir regrouper les onglets par thème (que l’utilisateur va choisir et nommer comme il l’entend) dans des « conteneurs » virtuels, simplement en les faisant glisser dans le « conteneur ». Et on pourra choisir de n’afficher que les onglets de ce « conteneur », ce qui va largement contribuer à la légèreté de l’apparence de la barre d’onglets si le travail de tri est bien fait en amont.

Attention, les onglets ne seront pas fermés, il resteront actifs, mais ne seront plus affichés. Ce ne sera pas un moyen d’alléger la consommation de mémoire de Firefox.

La vidéo expliquera le concept mieux que je ne le puis, alors je laisse place à la magie du cinéma (en anglais).

Un autre avantage que je vois à ce système, c’est pour gagner en productivité, afin de ne plus avoir les sites « perturbateurs » comme Gmail, Google Reader ou Twitter, sous le nez quand on se met sur une autre tâche. On pourra regrouper ses tâches par groupe et ainsi être plus efficace.
Alternativement, on pourra aussi tricher au bureau … 😉 mais bon, pas bien de surfer au bureau.

Pour le moment, cette fonction n’est disponible que dans une version spéciale de Firefox, et pas dans les versions de développement, donc pour la télécharger et l’essayer, il faut se rendre à cette adresse et installer le fichier.
Les versions disponibles couvrent Windows, Mac et Linux, en 32 et 64 bit, et même maemo et android. que l’embarras du choix.

Sous Linux, téléchargez l’archive, l’extraire et double cliquer sur le fichier « firefox » (pas « firefox-bin »). Aucun installation n’est requise.

Via Web Upd8.

Parcelitte ne sera plus maintenu

Le développeur du projet a annoncé sur son site début avril que le développement de Parcelitte, ce super petit programme de gestion de presse papier sous GNU/Linux était arrêté, car il en a marre tout simplement.

La version 0.9.2 (qui est celle figurant dans les dépôts de Lucid Lynx) sera donc la dernière disponible pour l’installation. A moins qu’une ou plusieurs bonne âmes ne reprennent le code ou le forke.

Parcelitte n’est pas parfait, mais il a le mérite d’exister, car l’offre sous Linux est vraiment beaucoup, beaucoup plus faible que celle sous Windows dans ce segment de logiciels.

Malgré tout, c’est un des programmes que j’installe toujours en premier et qui démarre en même temps que ma session, preuve qu’il m’est indispensable.

RIP Parcelitte

Le développement dans le public, c’est facile.

Je regarde un peu les annonces d’emploi en ce moment dans le secteur IT et internet et je viens de tomber sur une perle dans une offre d’un organisme public (dont je tairais le nom par pure bonté d’âme).

Pour ce poste de rédacteur pour site internet institutionnel, au rayon des compétences, on demande la maitrise des outils de programmation. Pas con pour de la maintenance de site, oui mais voilà je ne suis pas sûr que le rédacteur de l’annonce soit très compétent lui-même, ou dans le public, on n’utilise pas les outils de la même façon. Je vous laisse juger :

– maîtrise des logiciels et des outils de programmation (Word, Excel, PowerPoint, Acrobat…)

Le site ne doit pas être très conforme aux spécifications W3C …

Les chaînes, j’adore ça

Grâce (ou à cause) d’Yves, je me retrouve pris au piège d’une chaine. Heureusement, elle est quand même beaucoup moins frivole que la majorité de celles que l’on voit trainer sur le Net.

Le principe est simple, il suffit de prendre le livre que l’on est en train de lire et d’en recopier la cinquième phrase de la page 123, ainsi que les trois suivantes, puis de tagger quatre autres blogueurs.

Comme Yves cependant, mes lectures du moment sont plutôt des flux RSS et des forums que de vrais livres en papier. Ça m’a donc forcé à entamer un bouquin que j’avais acheté depuis quelques mois et qui prenait la poussière sur une étagère. Il s’agit de « Une tête bien faite » de Tony Buzan.

C’est un livre qui m’a été conseillé lors d’une formation que j’ai suivi dans le cadre du boulot sur le suivi de projet, mais lors de laquelle nous avons aussi abordé la gestion de son temps, le développement personnel et les mind maps.

Je dois dire que je ne suis pas arrivé vierge de toute connaissance sur ce sujet puisque je suis régulièrement le blog d’Argancel.

Bon rentrons dans le vif du sujet avec une autre page que celle préconisée, car dans mon livre c’est une page blanche. Ce sera donc la page 125 qui traite des techniques et applications des mind maps.

« Perfectionnement de la technique de prise de notes

Étant donné que le cerveau traite l’information beaucoup plus facilement si celle-ci est prête à être intégrée, et étant donné ce qui a été dit sur la nature multidimensionnelle de la pensée, il s’ensuit que, si les notes sont prises sous forme « holographique » et créative, elles seront beaucoup plus claires, accessibles et faciles à retenir.

Nous avons de nombreux moyens pour obtenir des notes de ce type.

Les flèches

Elles peuvent servir à montrer comment les idées qui apparaissent à différents endroits du schéma peuvent être reliées entre elles. La flèche peut être unique ou à tête multiple. Elle peut indiquer deux orientations, avant ou arrière. »

Voilà, maintenant vous savez que je suis un geek, linuxophile, guitariste et qui essaie de se développer personnellement. Personne n’est parfait.

Pour me venger, je tagge Netgui, Stéphane, Lefty et Matt