Archives par mot-clé : farine

Les tortillas de maïs



Une recette ultra simple, mais surtout ultra bonne. Ca change vraiment la donne par rapport aux tortillas du commerce.

En même temps, c’est assez difficile de trouver des tortillas 100% maïs (à cause de notre allergique au gluten), donc les faire nous mêmes, c’est presque plus simple.

Les seul pré requis, c’est de trouver de la farine de maïs nixtamalisée. C’est un traitement spécial du maïs qui fait que cette farine est particulière. N’essayez pas avec de la farine « normale », ça ne donnera pas le même résultat. Maintenant, on peut trouver assez facilement cet ingrédient sur des boutiques spécialisées sur le net. J’ai acheté la mienne ici.

L’autre point d’attention est le façonnage,que j’ai résolu en utilisant deux planches à découper, un sac congélation ouvert et de l’huile de coude.

Ingrédients : pour une douzaine de tortilla

  • 350 g de farine de maïs
  • 60 cl d’eau tiède
  • un bonne pincée de sel
  • Mélanger (dans le robot pour ma part) l’eau, le sel et la farine jusqu’à obtention d’un pâte homogène. Elle doit avoir la consistance d’une pâte à modeler.
  • Faire chauffer une poêle à fond épais sur feu moyen (12 / 14 pour ma plaque vitro).
  • Prélever une boule de 3 cm de diamètre. La placer sur l’intérieur du sac plastique que vous aurez préalablement ouvert au couteau sur les côtés. Refermer le sac et faire pression avec une planche à découper, un plat , une assiette, … bref tout ustensile que vous permettra d’obtenir suffisamment de pression pour que la boule de pâte se transforme en disque. Vous pouvez finir avec un rouleau à pâtisserie si vous les trouvez trop épaisses, bien entendu.
  • Mettre la tortilla à cuire dans la poêle pendant 1 minutes sur chaque face. Le temps est à adapter en fonction de votre plaque de cuisson.
  • Réserver les tortillas sur un plat en les couvrant avec un linge pour les garder au chaud.

Via : 196 Flavors

Les Arepas, délicieux petits pains sans gluten et leur accompagnement au poulet et à l’avocat



Ma fille étant intolérante au gluten, je suis toujours en recherche de recettes goûteuses et exotiques nous permettant de découvrir de nouveaux goût tout en lui permettant de manger comme les autres.

Cette recette vénézuélienne coche toutes les cases : le petit pain (l’arepa) est à base de farine de mais et d’eau, le fourrage au poulet et délicieux et très simple à cuisiner et la sauce est vraiment délicieuse et pourra être réutilisée sur des tacos par exemple.

Bref, je vous invite à essayer, vous ne le regretterez pas. Il y a d’ailleurs dans la vidéo un deuxième accompagnement au bœuf si vous voulez quelque chose de différent du poulet.

Ingrédients :

Pour 8 Arepas

  • 550 g de farine de mais pré cuite (moi j’ai utilisé la PAN, que l’on trouve sur Amazon)
  • 600 ml eau
  • 2 càs d’huile d’olive
  • deux pincée de sel
  • huile neutre (pour la cuisson)
La pâte à arepas et la farine utilisée

Pour le poulet (Reina Pepiada)

La reina Pepiada

Pour l’effiloché de poulet

  • 4 blancs de poulet
  • un petit oignon
  • une gousse d’ail
  • une branche de thym
  • une feuille de laurier
  • sel et poivre

Pour le condiment à l’avocat

  • 2 ou 3 avocats (en fonction de leur taille)
  • un poivron rouge
  • un demi oignon
  • un piment (idéalement un jalapeno, pour moi un piment marocain)
  • un citron vert
  • une poignée de coriandre
  • une gousse d’ail

Pour la sauce d’accompagnement

  • 1/2 avocat
  • 1 poignée de coriandre
  • 1 poignée de persil
  • 1 demi petit oignon
  • 1/2 piment (à adapter en fonction de votre tolérance)
  • 1/2 poivron rouge
  • 1/2 poivron vert
  • 1 petite gousse d’ail
  • le jus d’un citron vert
  • 1 càs de vinaigre blanc
  • 1 càc de sucre
  • sel et poivre
Les arepas natures
  1. Dans une casserole, mettre le poulet, l’ail, l’oignon entier, le thym, le laurier et de l’eau froide pour recouvrir. Saler et poivrer.
  2. Porter à ébullition et laisser mijoter 5 mn. Vous pouvez retirer l’écume qui se forme si vous voulez garder le bouillon (pour une soupe par exemple). Arrêter le feu et laisser tiédir à couvert.
  3. Une fois les blancs manipulables, en faire une chiquetaille grossière et réserver.
  4. Pendant ce temps, préparer la sauce. Mettre tous les ingrédients dans un blender ou une moulinette et blitzez jusqu’à obtenir la consistance désirée. Rectifier l’assaisonnement et réserver.
  5. Pour les arepas, mélanger l’eau, l’huile et la farine de mais petit à petit jusqu’à obtenir une consistance de pâte à modeler qui ne colle plus aux mains.
  6. Former des pains de la taille d’un muffin anglais (environ 10 cm de diamètre et un à deux cm d’épaisseur).
  7. Faire chauffer une poêle à fond épais à feu vif avec une cuillère à soupe d’huile. Mettre aussi le four à chauffer à 160°.
  8. Faire frire les arepas 5 à 6 mn de chaque côté pour développer une croûte. Réserver jusqu’à ce que tous les arepas soient cuits.
  9. Les mettre ensuite au four pour 10 ou 15 mn pour terminer la cuisson. Ils doivent sonner creux quand on les tapote (comme pour un vrai pain).
  10. Pendant la cuisson au four des pains, préparer la reina pepiada. Mélanger l’avocat en purée avec le jus du citron vert, le poivron rouge, l’oignon et le piment en petits cubes ainsi que l’ail râpé et la coriandre. Rectifier l’assaisonnement et ajouter le poulet et mélanger intimement. Vous pouvez ajouter un peu de citron si l’ensemble reste un peu sec. Dans la recette « traditionnelle », il y a aussi de la mayonnaise, j’ai testé, c’est très bon également pour allonger la sauce si vous n’avez pas assez d’avocat.
  11. Tous les éléments sont prêts, il ne reste plus qu’à fendre un arepa pour le fourrer avec la garniture et l’arroser de sauce avant de l’avaler goulûment. Enjoy.
Miam … avec la garniture au boeuf de la vidéo ci-dessous

Via Pro Home Cooks

Voici le minutage des recettes dans la vidéo pour ceux qui n’aiment pas lire 🙂

Arepas : 11 min 06 dans la vidéo

Garniture Reina Pepiada : 6 min 06

Salsa : 14 min 30

La blanquette de veau à l’ancienne



Un souvenir d’enfance, il s’agit d’un des plats que ma maman me cuisinait le mieux. Je me devais de faire honneur à la tradition et sa mémoire.

Ingrédients :

Préparation du veau

  • 700 g de morceaux de veau à blanquette
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 blancs de poireau
  • 1 petite branche de céléri
  • 2 clous de girofle
  • Sel et poivre
  • Eau

Préparation des champignons de Paris

  • 150 g de champignons de Paris
  • 1 citron jaune
  • 20 g de beurre
  • 1 pincée de sel

Préparation de la sauce

  • 30 g de farine
  • 40 g de beurre
  • Sel et poivre
  • 50 cl du bouillon
  • 20 g de crème fraîche épaisse
  • 1 jaune d’œuf
  1. Couper la viande en cubes et la mettre dans une cocotte. Recouvrir d’eau froide et porter à ébullition. Maintenir l’ébullition 5 minutes, puis égoutter la viande dans une passoire et la rincer à l’eau froide. Nettoyer également la cocotte pour se débarrasser de toutes les impuretés qui sont remontées pendant l’ébullition.
  2. Éplucher l’oignon et le piquer avec les clous de girofle. Couper les carottes en 2 ou 3 morceaux. Fendre le poireau dans la longueur et laver sous l’eau froide pour ôter toute trace de terre.
  3. Remettre la viande dans le faitout. Ajouter l’oignon, les carottes, le poireau, le céleri. Recouvrir une nouvelle fois d’eau froide, saler et poivrer.
  4. Porter à ébullition et écumer si nécessaire. Couvrir et laisser mijoter au moins une heure à feu doux.
  5. Pendant ce temps, nettoyer les champignons de Paris et les couper en 2 ou en 4 en fonction de leur taille.
  6. Les mettre dans une petite casserole avec 20 g de beurre, un verre d’eau et le jus du citron plus une pincée de sel. Faire cuire à petit feu pendant 10 minutes. Égoutter à l’aide d’une écumoire et réserver les champignons et leur jus de cuisson dans 2 récipients différents.
  7. Une fois que le veau est cuit, pêcher les morceaux de viande et les réserver au chaud. Garder 50 cl du bouillon dans le quel il a cuit.
  8. Dans une autre casserole, faire fondre les 40 grammes de beurre et y verser la farine pour faire un roux. Mélanger et cuire 2 minutes sans cesser de remuer au fouet. Ajouter petit à petit 50 cl du bouillon de cuisson ainsi que le jus des champignons en remuant au fouet. Faire cuire quelques minutes, jusqu’à obtention d’une sauce épaisse. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  9. Mettre la viande dans une cocotte, y verser la sauce et les champignons. Faire chauffer quelques minutes sur feu doux en mélangeant.
  10. Mélanger dans un bol la crème fraîche épaisse et le jaune d’œuf.
  11. Retirer la cocotte du feu et y verser cette liaison. Mélanger et réchauffer sur feu doux.

Le pain à la cocotte

Voilà longtemps que je cherchais à avoir une belle croûte sur les pains que je faisais, mais sans succès 🙁
La solution est simple, il suffit d’avoir de la vapeur. Enfin, ça c’est le théorie, car j’avais beau mettre de l’eau dans mon four, jamais je n’avais réussi à faire croûter correctement mes pains. Jusqu’à la semaine dernière. En suivant un truc que j’avais déjà vu mais qui m’avait laissé dubitatif … Utiliser une cocotte !!! (Merci Alex, la vidéo ça change tout)

P1120667
Et bien ça fonctionne très très bien. Grâce à ce mode de cuisson, j’ai fait les meilleurs pains de ma modeste carrière de boulanger.

P1120661

P1120666

P1120672

Pour la recette, c’est très simple, vous allez voir (vous pouvez suivre la recette en vidéo à la fin du billet, mais elle est en anglais).

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 1 sachet de briochin
  • 10 g de sel
  • 35 cl d’eau tiède
  • du son (optionnel, c’est si vous voulez un côté plus campagne à votre pain)
  • des graines (optionnel aussi)
  1. Mettre la farine, le sel et le briochin dans la cuve du robot.
  2. Ajouter l’eau et mettre à pétrir pendant 5 minutes.
  3. Mettre dans une grande boite en plastique (c’est l’idéal) ou laisser dans le bol du robot.
  4. Laisser lever pendant 20 minutes.
  5. Rabattre la pâte et la replier sur elle même de chaque côté.
  6. Refaire la manipulation un autre fois (donc en tout vous faites pousser la pâte 3 fois 20 minutes et vous la rabattez 2 fois)
  7. Préchauffer le four à 250° et mettre une cocotte en fonte dedans pour qu’elle monte en température.
  8. Mettre le pain en forme en fonction de ce que vous désirez. Le plus simple, c’est une boule. Pour cela, il faut rabattre les côtés de la pâtes vers le dessous et le milieu afin de tendre la boule. C’est plus clair en images que de le décrire.
  9. Poser la boule sur un papier sulfurisé et la pâte dans un saladier (ça aide à garder la forme pendant la dernière levée). Laisser gonfler jusqu’à ce que votre four soit chaud et que la pâte ait gonflé.
  10. Entaillez le pain (en croix par exemple), avec une lame de rasoir ou un cutter (bien propre !!).
  11. Sortir la cocotte du four et mettre la pâte dedans. Refermer le couvercle et enfourner.
  12. Faire cuire 30 minutes à 250°, puis baisser à 230° et continuer la cuisson 30 minutes.
  13. Faire refroidir sur grille à la sortie du four.

P1120675

Les cookies sans gluten

Le problème du sans gluten pour les petits gâteaux, c’est qu’on peine à retrouver la consistance de la farine de blé. C’est souvent sec et « poussiéreux » dans la bouche. Avec cette recette, la texture est vraiment proche de l’original. A refaire, souvent …

Pour 30 cookies environs

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 150 g de sucre de canne
  • 1 pincée de sel
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 200 g de farine : riz (70 %) + châtaigne (30%)
  • 25 g de farine de maïs
  • 1/2 sachet de levure
  • 125 g de beurre
  • 100 g de pépites de chocolat
  1. Préchauffer le four à 160°.
  2. Mélanger l’oeuf, le sucre et l’extrait de vanille en battant vigoureusement.
  3. Ajouter la farine de riz + châtaigne, la farine  de maïs, la levure et le sel puis mélanger jusqu’à obtenir d’un sable grossier.
  4. Ensuite, incorporer le beurre pommade puis les pépites de chocolat.
  5. Former des boules de la taille d’une noix et aplatissez-les légèrement sur la plaque du four recouverte de papier.
  6. Enfourner pour 10 à 12 minutes.
  7. Laissez refroidir les cookies sur une grille avant de les dévorer.

Via Aux rendez-vous gourmandises

La pâte brisée



Je m’aperçois que je n’ai jamais posté ici la recette de ma pâte brisée, qui pourtant est une des recettes les plus basiques et une des premières que j’ai apprise (en EMT en 3ème, oui je suis un vieux con), alors que j’avais posté la pâte sablée.

On peut faire de tout avec cette pâte, aussi bien du sucré que du salé, la preuve :

Ingrédients :

  • 250 g de beurre froid
  • 500 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 verre d’eau froide
  1. Couper le beurre en carrés d’un centimètre de côté.
  2. Les mettre dans un saladier avec la farine et le sel. Travailler rapidement du bout des doigts jusqu’à obtenir un sable assez fin. Personnellement, je fais ça dans mon robot, mais je l’ai fait des années à la main, ça fonctionne aussi, c’est juste un peu plus long.
  3. Ajouter la moitié de l’eau, puis le reste petit à petit jusqu’à ce qu’une boule se forme. C’est tout le secret de la pâte brisée, il ne faut pas qu’elle soit trop sèche, mais surtout pas trop mouillée non plus. Ça dépend pas mal de la farine utilisée. Il faut le sentir sous les doigts. Quoi qu’il en soit, il ne faut surtout pas la travailler trop longtemps, sinon le beurre va se réchauffer et commencer à fondre. Il faut donc aller assez vite.
  4. Couper le pâton en 3 parts égales, que vous pouvez utiliser après les avoir fait reposer au moins une demie heure au frigo.

Comme je ne mange pas de tarte plusieurs fois par semaine, j’en congèle en général 2 pâtons. Il suffit de sortir la pâte quelques heures avant de s’en servir pour qu’elle soit comme il faut pour pouvoir l’étaler.

Les blinis à la farine de blé noir



Si vous voulez épater vos amis (n’est ce pas Delphine ?), j’ai la recette qu’il vous faut. En plus, pas besoin de matériel extravagant ou d’avoir une connaissance pointue de la cuisine moléculaire. Savoir faire des crêpes ou des pancakes suffit amplement, sans que ce soit même indispensable.

Une fois que ces blinis seront faits, vous pourrez les garnir de saumon fumé, de tarama, de rillettes de poisson, … The sky is the limit.

blinis 02

Les proportions pour une quarantaine de blinis
Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 1 yaourt nature de 125 g
  • 100 g de farine blanche + 75 g de farine de blé noir (sarrasin) (ou pour une version sans gluten 75 g de farine de riz + 50 g de farine de tapioca + 50 g de farine de sarrasin)
  • 1 sachet de levure chimique
  • 7 cl de lait
  • sel
  1. Mélanger dans un saladier les farines, une pincée de sel et la levure chimique. Faire un puits.
  2. Ajouter les œufs et mélanger.
  3. Délayer avec le yaourt puis avec le lait. Mélanger bien pour obtenir une pâte assez épaisse.
  4. Pour la cuisson, on procède exactement de la même manière qu’avec les pancakes. Dans une poêle chaude et anti adhésive de préférence (sinon huilée), verser une bonne cuillère à café de pâte et laissez cuire à feu moyen. Lorsque de petites bulles apparaissent et que la pâte commence à être cuite sur les côtés, il est temps de tourner le blini. Laissez cuire quelques secondes de plus sur l’autre face et c’est prêt.

Je vous laisse le choix pour la garniture, mais le saumon sur un lit de Saint Morêt fait le plaisir des grands et des enfants.

blinis 01
Via Les recettes de Céci.