Archives par mot-clé : firefox

[Firefox du mercredi] Tab Mix Plus

Pour ce premier billet récurrent ayant pour sujet Firefox, ses extensions et ses moteurs de recherche, enfin mes favoris, je voulais vous présenter ou représenter TabMix Plus. Comme son nom l’indique, TMP va vous aider à gérer finement la navigation avec les onglets (tab en anglais). C’est une des premières extensions que j’ai installé et c’est toujours le cas quand je refais une install de zéro (quand c’est possible, car il y a certaines incompatibilités, je ne peux pas l’utiliser sur mon eeepc par exemple, c’est un bug connu apparemment). Mon but principal c’est de n’avoir que de nouveaux onglets qui s’ouvre à chaque fois que je clique sur un lien, quel qu’il soit.

QU’EST CE QU’IL FAIT TABMIXPLUS ?

Le principe de TabMixPlus, c’est de vous permettre de gérer le plus finement possible le comportement de vos clics de souris (quel que soit le bouton d’ailleurs), l’ouverture et la fermeture des onglets, mais aussi la gestion de l’ouverture de Firefox (il retient les onglets ouverts lors de la fermeture de la session et les restaure à la prochaine ouverture).

ON LE TELECHARGE OU ?

Tout d’abord, il faut savoir que la dernière version présente sur le site des extensions de Firefox n’est pas du tout à jour. Il faut donc aller sur le forum de l’extension, à cette adresse, et télécharger la version de développement. Je n’ai pas noté lors de mes utilisations de plantage particulier avec l’utilisation de cette version.

ET IL FAIT QUOI EXACTEMENT ?

Voici un pas à pas de tous les onglets avec une présentation rapide des fonctions de chacun d’eux (celles que j’utilise en tous les cas).

On ouvre les options de TMP dans le menu Outils > Options de TMP

LIENS
TMP Liens
Dans cet onglet, toutes les ouvertures de liens sont paramétrable finement, avec une liste de choix déroulants, donnant le choix entre l’onglet courant, un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre de Firefox.

Une fonction sympathique est la possibilité d’empêcher l’ouverture d’un onglet vide lors d’un téléchargement de fichier, ce qui est inutile et particulièrement désagréable.

ACTIONS

Plusieurs sous onglets ici qui concernent l’ouverture des onglets, leur sélection, leur fermeture, fusion et leurs fonctionnalités.

  • Ouverture

TMP Liens

La fonction qui m’intéresse dans celui-ci est le fait d’ouvrir les nouveaux onglets toujours à la fin de la barre d’onglet. On fait ça en décochant la case « Ouvrir les nouveaux onglets à la suite de l’onglet courant ».

Également très utile, les cases à cocher pour choisir l’ouverture des nouveaux onglets à partir des marques pages, historique, barre d’adresse, barre de recherche et groupes de marque pages.

  • Fermeture

TMP actions fermeture
Ici on peut choisir par exemple de ne pas fermer Firefox lors de la fermeture du dernier onglet (pour les étourdis rapides dans mon genre c’est utile) ou quel est l’onglet qui va s’afficher (s’il en reste un d’ouvert) lors de la fermeture d’un autre onglet.

  • Fonctionnalité des onglets

TMP actions fonctionnalités
Ici, la possibilité de réouvrir les derniers onglets fermés est une très bonne idée. Encore une fois, quand on ferme un peu vite ses onglets, avoir cette possibilité est utile. Vous pouvez choisir le nombre d’onglets mémorisé (plus il y en a, plus la mémoire est sollicitée, alors mollo sur ce réglage si vous n’avez pas une bête de course).

Deuxième option utile, le paramétrage du Ctrl + Tab qui permet de scanner les onglets avec ce raccourci clavier et d’avoir éventuellement un petit pop-up graphique listant les onglets ouvert. Il y a une extension qui ne fait que ça. Avec TMP, vous pouvez la bazarder, elle devient inutile.

APPARENCE

  • Barre d’onglet

TMP apparence barre onglet
Dans ce menu, on peut choisir ce qui apparait ou pas dans la barre d’onglet, s’il faut la cacher, à quelle condition ou pas du tout et sa position.

  • Onglet

TMP apparence onglet.png

Dans ce sous menu, il y a des options que j’apprécie particulièrement comme le fait de « surligner » (en fait différencier) les onglets non lus et la possibilité de personnaliser ce surlignage.

On peut également choisir d’afficher ou pas les icônes de verrouillage et protection (je ne m’en sers pas personnellement) et une barre de progression du chargement de la page dans l’onglet (comme Opera il me semble) et surtout de virer le bouton de fermeture sur chaque onglet.

Enfin, dernière possibilité que j’adore (et qui va vous rendre service si vous avez un eeepc ou que vous aimez gagner de la place), c’est de pouvoir choisir la largeur mini et maxi de l’onglet dans la barre d’onglet.

SOURIS

  • Interface gestuelle

TMP souris interface.png
Un autre truc que j’apprécie, mais qui demande un certain temps pour s’habituer, c’est la sélection automatique d’un onglet au survol du pointeur de la souris. C’est à dire que vous économisez un clic, en plaçant simplement la flèche du pointeur au dessus de l’onglet que vous voulez sélectionner. Troublant au départ et très pratique par la suite si vous devez changer rapidement et plusieurs fois d’onglet.
Je ne me sers pas des autres options dans ce menu.

  • Gestion des clics

TMP souris gestion clic

Ici, c’est l’opulence et je vais être forcé de ne pas rentrer dans les détails tant les possibilité de customisation sont nombreuses.
Pour faire court, vous pouvez choisir quelle action les double clic, clic milieu, ctrl, Maj et Alt clic auront sur les onglets et la barre d’onglet.
Ceux qui me sont le plus utiles sont :
– double clic sur un onglet pour l’actualiser
– clic milieu (la molette de votre souris si vous en avez une) pour fermer un onglet / pour rouvrir le dernier onglet fermé si clic milieu sur la barre d’onglet.
MENU

TMP menu
Vous allez pouvoir choisir afficher ou non toute la palette des action assignable aux menus contextuels ou au menu principal. Là à vous de voir, perso, je préfère quand c’est très peu chargé car sinon je m’y perds vite.

SESSION

TMP session.png

Dans ce dernier menu, vous allez pouvoir choisir entre le gestionnaire de session de FF ou celui de TMP.
Les options sont là encore nombreuses et vous pourrez paramétrer finement le comportement de FF quand il démarre, le choix de la session à afficher, comment il la restaure, s’il faut demander une confirmation, …

En prime, voici mon fichier de préférences, que vous pouvez importer si ça vous dit, afin d’avoir la même configuration que moi.

Pour celà, rien de plus simple. En bas à droite de la fenêtre d’options, vous avez un bouton Réglages. En cliquant dessus, l’option importer / exporter / restaurer les réglages par défaut sera visible.

En conclusion, TMP est une extension extrêmement utile, mais foisonnante de fonctions. Elle remplace avantageusement plusieurs autres extensions qui ne font qu’une partie de ce qu’elle accomplit. Autre point non négligeable, elle est toujours en développement actif.

Points forts :

  • très complète
  • addictive et adaptable au comportement de son propriétaire
  • fichier de préférences exportable
  • paramétrage des actions de la souris
  • gestionnaire de démarrage performant

Points faibles :

  • complexe à paramétrer si on part de zéro
  • lourde (mais remplace avantageusement plusieurs extensions)

Une nouvelle série d’articles récurrents : mes extensions et moteurs de recherche préférés dans Firefox

Firefox versus IEFirefox est un navigateur merveilleux, je n’ai pas peur des mots et je le dis bien fort, aujourd’hui je ne pourrais plus naviguer sur autre chose que Firefox. Internet Explorer n’en parlons pas. Opera est bien et très complet, Google Chrome est rapide, mais il leur manque quelques choses. En fait, il leur manque beaucoup de choses. Des milliers de choses : les extensions de Firefox.

C’est donc cette possibilité d’étendre les fonctionnalité de ce super navigateur qui fait sa force et qui n’a de limite que l’imagination des développeurs. J’en ai déjà parlé dans ces colonnes (oh le frimeur) mais je vais continuer à creuser ce sillon, car il est sans limite et très intéressant.

Un autre avantage très fort de Firefox est la possibilité d’ajouter potentiellement tous les champs de recherche du web dans sa propre barre de recherche, pour les avoir sous la main à un clic de souris ou un raccourci clavier. Et là, j’en ai une palanquée de très intéressants à vous proposer je pense.

C’est pourquoi à partir de la semaine prochaine, vous aurez droit le mercredi à l’un de ces éléments qui font que Firefox est pour moi le meilleur navigateur du monde.

A mercredi prochain

Gestion et sauvegarde des plugins de recherche de Firefox

Firefox IESi vous avez des plugins de recherche sur différents ordinateurs (et même sur plusieurs OS d’ailleurs, ça marche aussi) avec Firefox 3 et que vous voulez uniformiser la liste de temps en temps, il faut en récupérer la liste et les fichiers.

Pour cela, il suffit d’aller dans le dossier de stockage des informations personnelles de votre installation de Firefox et trouver le dossier des plugins de recherche (searchplugins en anglais).

Chez moi, ça donne par exemple sous Windows:

C:\Documents and Settings\agatzebluz\Application Data\Mozilla\Firefox\Profiles\5k0y13qf.default\searchplugins

Et sous Linux :

/home/agatzebluz/.mozilla/firefox/3q2qoxxx.default/searchplugins

Une fois dans ce dossier, vous copiez les fichiers xml qui vous intéressent (avec les noms ce n’est pas difficile de s’y retrouver) et vous les collez sur un périphérique de stockage pour comparaison avec ceux de vos autres sessions/OS/ordinateurs par exemple.

En ce qui me concerne, j’utilise FEBE pour des sauvegardes régulières de mes différents profils, donc il est plus simple d’aller fouiller dans le dossier où il les met. Le seul souci, c’est que le format de sauvegarde est en extension .fbu.
J’ai découvert qu’il s’agit simplement d’une archive. Il suffit donc, pour pouvoir accéder aux données, de renommer le fichier en .zip, .rar ou .gz (c’est ceux que j’ai essayé, libre à vous d’en trouver d’autres) et de le décompresser avec votre application favorite.

Voilà, comme ça vous allez pouvoir faire le ménage.

Au fait vous l’utilisez beaucoup le champ de recherche de Firefox 3 ? Vous avez combien de moteurs dans la liste ? Pour moi ça tourne autour de 30, qui sont utilisés assez régulièrement.

Quelques bonnes pratiques pour organiser votre Google Reader

Google Reader vient de changer de peau, il est comme ça plus lisible à mon goût. Mon extension favorite Better Greader a été également mise à jour, donc je n’ai plus aucun problème d’affichage. Je me suis donc dit que c’était peut être le moment de faire un petit point sur la manière dont j’utilisais cet outil de veille et d’information et sur lequel je passe pas mal de temps quotidiennement.

S‘organiser

Pour ça, rien de tel que de créer des dossiers, des sortes de tags. Ce qu’il y a de bien avec ces dossiers, c’est qu’on peut en assigner plusieurs à un seul flux, qui apparaitra donc virtuellement dans plusieurs dossiers. Utile, si votre liste est tellement longue que vous avez plusieurs tiroirs dans lesquels ranger les flux en fonctions de votre lecture quotidienne (par exemple, un tag informatique et un autre favoris, ce qui permet à la fois de classer par thématique et par urgence de lecture).

Voici par exemple ma liste de dossiers :

Mes dossiers GR

Ne pas hésitez à chambouler l’ordre par défaut

Je crois que GR classe par défaut les dossiers par ordre de création et les flux par ordre alphabétique. En aucune manière cela ne doit vous forcer à conserver ce classement arbitraire. Les dossiers dans mon GR vont par ordre d’importance de lecture du haut vers le bas (ceux que je lis le moins souvent en bas, pour être clair). Et pareil dans les flux, je classe mes préférés vers le haut des dossiers, ou bien ceux qui regroupent le plus d’articles (comme les planet linux par exemple) pour faire baisser le nombre de non lus le plus vite possible.

C’est d’autant plus facile à faire pour les dossiers qu’un simple glisser déposer suffit. Pareil pour les flux à l’intérieur d’un dossier.

En revanche, c’est plus contraignant, si on veut changer un flux de dossier, il faut le faire un par un à l’intérieur du flux et choisir le ou les dossiers dans lesquels classer, comme dans la copie d’écran ci-dessous.

Classement des flux dans Google Reader

Un classement, ça se fait dès le début

Si vous ne vous astreignez pas dès le départ à classer (même simplement) vos flux, rapidement vous obtiendrez un amalgame qui sera illisible, car sans queue ni tête et / ou mal classé. Et même si vous le lisez régulièrement, vous perdrez pas mal de temps à naviguer de l’un à l’autre. Si vous mettez ça en place pour une veille, ce sera contre productif de n’avoir aucun classement.

De plus, comme je le disais plus haut, reclasser dans les bons dossiers une grande quantité de flux peut être très rébarbatif … c’est du vécu.

Ce qui ne veut pas dire que de temps en temps, il ne faille pas faire le ménage. Tout classement n’est qu’un perpétuel tâtonnement et recommencement si on désire que tout soit parfaitement ordonné et efficace.

Gagner en lisibilité

Pour cela, il ne faut pas hésiter à fermer l’arborescence des dossiers qui ne servent pas pour gagner de la place (à l’aide de la croix ou du moins se trouvant devant le nom du dossier, comme dans un explorateur de dossiers) et ne pas être dérangé par les autres sollicitations visuelles.

De la même manière, j’ai choisi de n’afficher que les titres dans la partie de droite afin de voir rapidement en scannant les titres, ce qui m’intéresse et ce qui ne m’intéresse pas. Je peux donc marquer comme lu ces derniers et ne garder que le plus important pour le lire de suite ou le pour le sauver pour plus tard.

Même chose avec les listes de partage (dont je ne me sers pas) et la fenêtre d’accueil. Gagner un peu de place en affichage, sur un petit écran ou un netbook, c’est très utile pour le confort.

Être concis pour s’y retrouver

Renommer et tronquer les noms des flux pour bien voir le nombre de billets non lus, ça peut rendre service. Je l’ai fait récemment et ça aussi c’est plus du confort qu’autre chose mais c’est agréable.

C’est aussi très long à faire quand on en a un certain nombre. Je vous conseille donc de le faire dès le départ.

Apprendre les raccourcis clavier

C’est une évidence, mais apparemment pas pour tout le monde. Celui qui maitrise son clavier est le roi du monde. La souris nécessite des déplacements qui peuvent être évités grâce aux raccourcis clavier et GR n’échappe pas à cette règle. J’ai fait un billet sur le sujet, vous pouvez y piocher ce qui vous servira pour votre usage.

Personnellement, je ne me sers pas de tous, mais quand on maitrise la navigation en une touche dans les billets, c’est dur de revenir en arrière et surtout qu’est ce qu’on perd comme temps !!

Utiliser Better Greader

Et last but not least, l’utilisation de cette superbe extension Firefox fera de vous le roi de l’ajout aux flux RSS et de la propreté de l’interface. Je ne vais pas vous refaire l’article, allez lire le billet d’origine et essayer la, c’est gratuit !!

Et vous, quels sont vos trucs et astuces avec G Reader, ou Netvibes si on peut les transposer.

Better Greader passe en version 0.5.1

Après la mise à jour de Google Reader de la semaine dernière, Gina Trapani n’a pas attendu pour mettre à jour son extension pour Firefox, Better GReader pour matcher le nouveau look et les nouvelles fonctions.

C’est réussi, puisque le seul « bug » que je voyais a été résolu, c’est à dire que je n’ai plus un grand espace vide qui me faisait perdre de la place lorsque je masquais le bandeau de recherche (raccourci clavier W pour les intimes), cf. copies d’écran ci-dessous.

Avant

Après

après better Greader 0.4

Je suis assez content de la mise à jour de Google Reader, pour tout dire, je n’ai toujours pas trouvé de raison de me plaindre depuis que j’utilise cette nouvelle version. Le fond blanc et la police rendent le site très lisible (mais tout le monde n’est pas de cet avis apparemment), dans l’ensemble, c’est agréable.

Et pour vous, est-ce que la nouvelle version à changé les choses en bien ou en mal dans votre utilisation quotidienne (même si d’après mes stats, c’est Netvibes qui tient largement la tête ).

Quelques raccourcis Firefox utilisant la molette centrale de la souris

FirefoxVoici quelques raccourcis pour Firefox que vous pouvez utiliser en vous servant de la molette de votre souris (ou en appuyant en même temps sur les deux boutons de votre touchpad si vous avez un portable).

J’en connaissais quelques uns, mais d’autres m’étaient inconnus. J’espère que ça pourra aussi vous rendre service.

  • Avancer et reculer dans l’historique

Laissez appuyée la touche Shift  et bougez la molette de la souris. Vous naviguerez de cette manière dans l’historique de la page affichée dans l’onglet en cours.

  • Fermer un onglet

Pour simplement fermer un onglet, même si vous n’êtes pas situé dedans, il suffit de positionner le pointeur au dessus de cet onglet et de cliquer sur la molette. Bye bye l’onglet.

  • Ouvrir un lien dans un nouvel onglet

Pour ouvrir un lien dans un nouvel onglet, cliquer simplement sur le lien avec la molette et il s’ouvrira dans un onglet en arrière plan.

  • Descendre ligne à ligne une page que l’on est en train de lire

En laissant appuyée la touche Alt tout en faisant descendre ou monter la page avec la molette de la souris, la page descendra ligne par ligne.

  • Zoomer et dézoomer une page

Utilisez la touche Ctrl + la molette vers le haut ou le bas pour zoomer ou dézoomer sur une page. Pratique quand la résolution de votre écran est insuffisante (sur un eeepc par exemple) ou qu’un détail d’une photo est trop petit.

  • Naviguer dans les onglets

Si vous avez ouvert beaucoup d’onglets, au point de voir s’afficher à l’extrême droite de la barre d’onglet la petite flèche permettant d’avancer ou reculer dans les onglets, alors vous pouvez accélérer le processus en utilisant la molette. Placez simplement le pointeur sur un onglet et actionnez la molette pour afficher les onglets précédent ou suivant dans la barre.

  • Ouvrir un dossier de favoris d’un seul clic

Vous avez la possibilité de créer des dossiers dans lesquels vous pouvez organiser vos favoris (vous pouvez même les afficher sur votre barre personnelle pour un accès encore plus rapide). Un clic sur un de ces dossier à l’aide de la molette ouvrira tous les favoris situés dans le dossier en une seule fois et dans des onglets différents.

  • Faire remonter ou descendre la page

La fonction la plus connue de la molette de la souris, mais qui peut être utile (et qui fonctionne dans d’autres logiciels, word par exemple). Appuyer sur la molette de la souris dans un page web va afficher une double flèche qui va permettre de monter ou descendre dans la page en bougeant la souris.

Tous ces raccourcis ne fonctionnent bien entendu que si vous n’avez pas d’autres extensions qui utilisent ces combinaisons de touches.

Si vous voulez en faire encore plus avec votre molette et les onglets, je vous conseille d’installer l’extension TabMixPlus qui vous permettra d’aller encore plus loin (par exemple, rouvrir les derniers onglets fermés d’un clic de la molette dans un endroit vide de la barre d’onglet, c’est très pratique quand on ferme ses onglets un peu vite). Vous pouvez aussi télécharger la dernière version build sur le forum qui garantit une plus grande compatibilité avec les dernières versions de Firefox.

Source : Tech Dreams

Ajouter le moteur de recherche de votre site dans Firefox

Ça me trottait dans la tête depuis un moment et un billet de Maigret sur son (excellent) blog m’a fait sauter le pas. J’avais envie d’avoir à ma disposition dans Firefox le moteur de recherche de mon blog. Quand on rédige des billets et que l’on veut faire des liens internes, il n’est pas très aisé de passer par l’interface d’administration de WordPress pour retrouver ses articles précédents. En général, j’utilisais Google, mais ça me faisait faire des clics inutiles et ouvrir plusieurs onglets.

Heureusement, une sympathique extension pour Firefox 3 existe qui va vous permettre de rajouter n’importe quel moteur dans la barre de recherche de notre navigateur préféré.

SE Michtoblog

Cette extension s’appelle Add to search bar et je vous engage à la télécharger.

Son utilisation est très simple. Il suffit de cliquer droit dans le champ de recherche du moteur qui vous intéresse (par exemple celui du blog qui se trouve en haut et à droite de la page) et de choisir « Ajouter à la barre de recherche ».

Ajouter à la barre de recherche

Et voilà, plus d’excuse pour ne pas retrouver ce que vous cherchez.

Le seul inconvénient que j’ai rencontré est que sous windows les favicons des sites ne sont pas pris en compte. Sous Linux, ça fonctionne par contre.