Archives par mot-clé : huile

La tarte aux poivrons

Voici une bonne recette d’été, à réaliser avec des légume biens mûrs : tomates et poivrons. Le résultat est une tarte qui mélange le croustillant de la pâte avec le fondant des poivrons, le tout avec une douceur géniale en bouche. En effet, les légumes sont doucement confits ce qui confère un effet presque sucré à cette tarte. L’ajout d’un peu de parmesan ne gâche rien non plus.

tarte au poivrons 03

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 6 petits poivrons de couleurs variées (rouge, jaune, orange ou vert)
  • 1 grosse boite de tomates pelées au jus
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1/2 c à c d’origan
  • 3 branches de thym
  • sucre
  • sel et poivre
  • 2 c à s de parmesan râpé
  1. Faire chauffer le grill du four à 250°.
  2. Mettre les poivrons à griller jusqu’à ce qu’ils soient bien noircis sur toutes les faces.
  3. Les faire refroidir dans un saladier recouvert d’un film étirable.
  4. Les peler et épépiner puis les couper en lanières.
  5. Dans une poêle, faire chauffer l’huile.
  6. Ajouter les tomates concassées et les poivrons.
  7. Assaisonner puis ajouter l’ail, l’origan et le thym.
  8. Faire cuire à feu doux 1 heure et demie.
    tarte au poivrons 02
  9. A la fin de la cuisson, ajouter le parmesan râpé.
  10. Pendant ce temps, faire chauffer le four à 180°.
  11. Faire cuire la pâte à blanc (préalablement foncée dans un moule à tarte) jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
  12. Démouler et faire refroidir sur grille.
  13. Une fois que la pâte est bien refroidie, mettre le mélange poivrons / tomates dans la croûte.
  14. Servir à température ambiante avec une salade de roquette par exemple.

tarte au poivrons 01

Les champignons à la grecque

Un peu une de mes madeleines de Proust. Je mangeais ça quand j’allais au restaurant avec mon papa quand j’étais petit garçon (… je repassais mes leçons, en chantaaaaaant, arghhhhhhhh Michel sors de ce corps !!!). C’est un grand classique des buffets et des traiteurs car c’est une petite entrée simple à faire et très gouteuse. Par contre, attention car ça tâche à mort. Gare aux chemises blanches et aux cravates !!!

Ingrédients :

  • 250 g de champignons de Paris (les plus petits possibles)
  • 10 cl de vin blanc
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 petit oignon
  • le jus d’un demi citron
  • 1 c à s de concentré de tomate
  • 1 c à c de graines de coriandre
  • sel, poivre
  1. Éplucher les champignons et s’ils sont trop gros les couper en deux ou en quatre.
  2. Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans une casserole avec l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit translucide.
  3. Mettre tous les ingrédients dans la casserole et faire réduire de moitié. Un conseil : mettez les graine de coriandre dans une gaze ou une compresse bien fermées pour éviter de les retrouver sous la dents.
  4. Rectifier l’assaisonnement et corriger l’acidité avec du sucre si nécessaire (en fonction du vin utilisé).
  5. Laisser refroidir et déguster à température ambiante.

Champignons à la grecque

Pesto à la sauge et aux olives noires

J’adore le pesto, je vous l’ai déjà dit plusieurs fois. Donc, j’essaie de temps en temps de nouvelles recettes pour changer du sempiternel pesto alla genovese. Cette fois, toujours extrait du livre Pesto : Simples et bons , j’ai fait un pesto à base de sauge et d’olives noires.

Attention cœurs sensibles s’abstenir car ce sont deux ingrédients qui ont beaucoup de goût. Alors encore plus que d’habitude, goûtez beaucoup la préparation pour éviter les mauvaises surprises.

Ingrédients :

  • 40 g de noisettes en poudre
  • 2 gousses d’ail, épluchées
  • 120 g d’olives grecques dénoyautées
  • 15 g de sauge
  • 3 c a c de jus de citron
  • 3 c à s d’huile d’olive vierge extra
  • du poivre à votre goût
  • du sel, selon la quantité de sel contenue dans les olives
  1. Mettre les ingrédients hormis l’huile dans un mixer ou un mortier et réduire en une purée assez grossière.
  2. Ajouter l’huile petit à petit jusqu’à ce que la consistance soit adéquate.
  3. Goûter pour rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  4. Déguster avec de bonnes pâtes.

pesto sauge et olives noires

Le pesto alla genovese, l’original déformé

J’adore le pesto, c’est simple rapide et facile à faire. En plus, employer des herbes fraiches donne un goût inimitable aux pâtes. Celui qui est le plus connu est sans conteste le pesto alla genovese, basilic, pignons et parmesan.
Lors de mes dernières vacances, je n’avais pas de pignons alors je les ai remplacés par des noix de cajou (ma noix préférée, ça reste entre nous) et c’est très bon comme ça.

Ingrédients :

  • un beau bouquet de basilic
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de noix de cajou (ou de pignons de pin si vous êtes un puriste :-))
  • 30 g de parmesan râpé
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • sel et poivre
  1. Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un mixer et mixer (ou dans un mortier et pilonner).

    pesto genovese cajou

  2. Rectifier l’assaisonnement et la consistance en salant. poivrant et rajoutant un peu d’huile si nécessaire.

De manière traditionnelle, on utilise le pesto comme suit : on fait cuire les pâtes, puis on les égoutte en gardant un peu de l’eau de cuisson (l’équivalent de 2 ou 3 cuillères à soupe suivant la quantité de pâtes et de pesto). On « dilue » le pesto dans cette eau. Enfin on remet les pâtes dans la casserole et on fait bien adhérer la sauce.

La recette n’est qu’un prétexte ou un guide car tout se fait à l’oeil et au nez. Si vous voulez plus de basilic ou de parmesan, pas de problème. Amusez-vous bien.

Poulet rôti aux pommes de terre et tomates cerises



Je n’ai aucun mérite pour cette recette, je l’ai honteusement pompée d’une émission de Jamie Oliver, Jamie’s home. Et comme souvent avec Jamie, c’est simple et efficace. Des pommes de terre, des tomates cerises, du poulet et des herbes fraîches. Combo magique et délicieux.

Ingrédients :

  • 4 hauts de cuisse de poulet
  • 15 pommes de terre de taille moyenne (à adapter selon votre appétit)
  • 500 g de tomates cerise
  • un bouquet d’herbes fraîches (persil, basilic, origan frais,… selon la saison et ce que vous avez sous la main)
  • 2 oignons rouges (facultatif)
  • huile d’olive
  • 1 c à s de vinaigre
  • sel et poivre
  1. Désosser le poulet et le couper en gros morceaux.
  2. Faire le dorer dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Assaisonner.
  3. Pendant ce temps, faire cuire les pommes de terre que vous aurez épluchées.
  4. Enlever la peau des tomates cerises en les plongeant quelques secondes dans l’eau bouillante des pommes de terre en fin de cuisson. Prenez soin auparavant de percer chaque tomate d’un petit coup de couteau pour que la peau s’en aille bien.
  5. Mettre les pommes de terre légèrement écrasées (pas en purée, il doit rester de gros morceaux, c’est pour que la sauce pénètre la patate) et les tomates épluchées dans la poêle avec le poulet. Rectifier l’assaisonnement.
  6. Dans un mortier, piler les herbes fraîches. Saler, poivrer et ajouter du vinaigre et de l’huile d’olive (la quantité va dépendre de votre goût mais aussi du volume des légumes et de la viande). Mélanger intimement.
  7. Verser l’huile aux herbes dans la poêle et mélanger.

    poulet aux pommes de terre et tomates cerises 03

  8. Verser le tout dans un plat et enfourner à four chaud (200 degrés).
  9. Laisser cuire 45 minutes, jusqu’à ce que le plat soit bien doré.

On a testé ça ce week-end et tout le monde sans exception s’est régalé (c’est assez rare pour être souligné). Si vous voulez, vous pouvez accompagner d’une bonne salade, mais tout seul, ça se suffit largement à lui-même. Très réconfortant quand il fait un froid de canard dehors.

poulet aux pommes de terre et tomates cerises 01

La sauce tomate à pizza

Voici une recette de base qui vous permettra de faire de délicieuses pizza, que ce soient des pan ou des classiques fines à l’italienne. Plus simple que ça tu meurs, et en plus vous pouvez en faire en masse et ça se congèle sans aucun problème.

Ingrédients :

  • 1 oignon
  • une boite de tomates en conserve
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de concentré de tomate
  • 1 c à c de sucre
  • sel et poivre
  1. Hacher l’oignon.
  2. Couper les tomates en petits morceaux.
  3. Faire revenir l’oignon dans une casserole pendant 2 minutes avec l’huile d’olive.
  4. Ajouter le reste des ingrédients.
  5. Faire cuire à feu doux pendant 2 heures.

Et voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Et ça donne ça sur un pizza :

pizza pate fine 05

Les accras de morue

Dans la lignée de notre série antillaise, voici le grand classique que tous les métros connaissent, les accras de morue. Ce petit beignet est souvent servi comme apéro / hors d’œuvre, mais de plus en plus il est payant dans les restaurants, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Quoi qu’il en soit, c’est délicieux, même si je préfère nettement la version aux légumes.

Attention, comme tous les beignets, à la cuisson, ça va sentir l’huile et en prime le piment et la morue. Si vous pouvez faire ça à l’extérieur dans une friteuse (dont vous changerez l’huile pour les prochaines frites !!), n’hésitez pas.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 verre d’eau (20 cl environ)
  • 1 càc de levure
  • sel, poivre
  • 1 oignon
  • 100 g de morue désalée et cuite à l’eau
  • 5 oignons verts
  • 1 gousse d’ail
  • 1 branche de thym
  • 1 petit bouquet de persil
  1. Délayer la farine dans l’eau.
  2. Hacher la morue, l’oignon et les herbes. Les ajouter à la pâte.
  3. Ajouter ensuite les 2 jaunes d’œufs. assaisonner avec sel et poivre (et piment si ça vous tente).
  4. Juste avant de cuire les accras, ajouter la levure dans la pâte ainsi que les deux blancs montés en neige.
  5. Faire chauffe l’huile dans une poêle ou la friteuse.
  6. Lorsque l’huile est bien chaude, y mettre la pâte cuillère à café par cuillère à café.
  7. Les accras sont cuits lorsqu’ils sont bruns et croustillants.
  8. Les servir immédiatement dans un petit panier sur un lit de papier absorbant, pour éponger le trop plein d’huile. Éventuellement, saler un peu.