Archives du mot-clé italien

La quiche au riz, épinards et pancetta

Voilà une recette que je n’avais pas fait depuis une éternité et qui pourtant est délicieuse, même si très consistante … Une tarte au riz, ça ne peut pas vraiment être léger, mais bon il y a des épinards dedans alors ça rattrape. En plus, nous la servons en général avec une bonne salade verte.

tarte riz épinard pancetta 01
Ingrédients :

  • 45 g de beurre
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 1 gros oignon haché
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 125 g de pancetta émincée grossièrement
  • 220 g de riz arborio
  • 75 cl de bouillon de boeuf
  • 400 g d’épinards
  • 4 oeufs
  • 50 g de parmesan
  • poivre du moulin
  1. Préchauffez le four à 180 degrés.
  2. Dans une poêle, mettre le beurre et une cuillère à soupe d’huile d’olive à chauffer. Faire cuire 3 – 4 minutes les oignons puis ajouter l’ail et la pancetta et laisser cuire 1 minute.
  3. Ajouter le riz et remuer pour bien mélanger. Versez la moitié du bouillon, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter 8 minutes, en ajoutant progressivement le reste du bouillon au fur et à mesure de son absorption.
  4. Incorporer les épinards au riz, couvrir et laisser mijoter 2 minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Transférer dans un saladier et laisser un peu refroidir. Incorporer ensuite les oeufs, le parmesan et le poivre.
  5. Versez la préparation dans un moule préalablement beurré (sauf s’il est en silicone). Mettre au four et laissez cuire 40 à 45 minutes.
  6. Servir tiède ou à température ambiante.

tarte riz épinard pancetta 02

Le risotto paysan

Voilà une recette qui aurait du figurer sur le blog depuis fort longtemps car c’est une des favorites de la famille depuis longtemps. C’est un risotto au look printanier (ou spécial Saint Patrick), agrémenté de lamelles de jambon blanc. Mais sans ça marche aussi.

Risotto paysan 02

Ingrédients :

  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 2 branches de cèleri
  • 1 courgette
  • 125 g de petits pois
  • 350 g de riz arborio
  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 25 g de beurre
  • 125 g de jambon
  • 50 g de parmesan
  • sel et poivre
  1. Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte. Y faire revenir doucement l’oignon et le céleri finement émincés.
  2. Ajouter les courgettes en rondelles de 5 mm, les petits pois. Couvrir et laisser cuire 10 mn.
    Risotto paysan 01
  3. Ajouter le riz et cuire en remuant sans arrêter jusqu’à ce qu’il soit transparent.
  4. Verser le bouillon petit à petit en remuant régulièrement, jusqu’à ce que le riz soit cuit.
  5. Ajouter alors le beurre, le fromage et rectifier l’assaisonnement.
  6. Servir accompagné de parmesan

Un panino, des Panini

Voilà longtemps que j’avais envie de faire des panini à la maison, mais je n’étais tout simplement pas équipé. Le hasard (ou la persévérance du blogueur) a fait que la société Electronic Star m’a proposé de tester un de leurs produits et mon choix c’est naturellement porté sur un grill / plancha Koenig Up & Down GR20. Le choix était cornélien (car j’avais le choix) entre du matériel de cuisine et du matériel de musique, notamment un amplificateur sono pas cher. Mais entre l’amplificateur sono pas cher et le grill à panino, le choix a été rapide.

Je dois dire que la qualité du grill est tout à fait satisfaisante et je pense que dans les prochains jours, je vais tester des petites brochettes, car il y a une fonction bien pensée de mise à plat pour le transformer en « plancha ». Ça risque d’être bien utile pour remplacer avantageusement le barbecue en hiver.

Panini 01

Ingrédients :

Pour 6 panini moyens

  • 450 g de farine
  • 1.5 càc de sel
  • 2 càc de sucre
  • 1 sachet de briochain
  • 27 cl d’eau tiède
  • 4 càs d’huile d’olive
  1. Mélanger les ingrédients secs dans le bol de votre robot ou un saladier à défaut.
  2. Faire un puit et ajouter l’huile et l’eau.
  3. Mélanger puis pétrir la pâte.
  4. Laisser gonfler au moins une heure, elle doit doubler de volume.
  5. Dégazer la pâte, et former 6 pâtons rectangulaires et assez aplatis.
    Panini 03
  6. Laisser gonfler encore 20 minutes.
    Panini 04
  7. Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 200°.
  8. Enfourner pendant 10 à 12 minutes en fonction de votre four. Ils ne doivent pas être dorés mais rester blanc. Le reste de la cuisson se faisant dans le grill. D’ailleurs, la différence entre non cuit et cuit n’est pas flagrante sur les photos …
  9. Faire refroidir sur grille.
    Panini 05
  10. Fendre en deux en laissant une partie attachée.
  11. Garnir avec ce qui vous plait. ce jour là, nous avions essayé jambon (blanc et cru) avec mozzarella et tomates cerises ainsi que chèvre miel et tomate. Un délice.
  12. Mettre dans le grill préalablement préchauffé (assez fort) et aplatir. Laisser cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que les marques soient bien imprimées dans le pain et qu’il croustille. L’intérieur doit être chaud et le fromage (si vous en mettez) fondant.

Panini 02

Via Papilles on/off.

Encore merci à la société Electronic Star de m’avoir donné la possibilité de tester ce matériel. Allez faire un tour sur leur site, il y a beaucoup de choix dans tous les domaines cuisine, électronique … et pas seulement des amplificateur sono pas cher ;-).

Les escalopes à la parmesane

Attention cette recette n’est pas du tout régime !!! Du fromage, de la charcuterie, de la panure, de la fritaille … si vous êtes à la diète, fuyez. Mais si vous aimez les bonnes choses italiennes, continuez votre lecture. Le principe est simple : on prend une escalope de veau panée et on la complexifie un peu. On ajoute du parmesan dans la panure, une petite tranche de jambon cru par dessus, un topping de mozzarella, le tout déposé dans un plat passant au four sur un lit de sauce tomate. Mmmmmmm. Et bien sûr, on sert tout ça avec des pâtes (fraiches si possible mais sèches elles seront tout aussi bien mangées).

Dernier avertissement, ce n’est pas une recette que l’on décide de faire au dernier moment. Il faut un peu de préparation, même s’il n’y a rien d’insurmontable là dedans. Mais le jeu en vaut la chandelle.

escalope parmesane 02

Ingrédients:

Pour les escalopes panées

  • 3 belles escalopes de veau
  • 1 oeuf
  • 30 g de parmesan râpé
  • 2 c à s de farine
  • 6 c à s de chapelure (à adapter en fonction de la taille des escalopes)
  • sel, poivre
  • de l’huile et du beurre pour la cuisson
  • 4 tranches de jambon cru
  • 2 boules de mozzarella
Pour la sauce tomate
  • 5 tomates bien mûres
  • 1 petit oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 25 g de beurre
  • 1 feuille de laurier
  • 1 branche de thym
  • 1 c à c de concentré de tomate
  • 1 c à c de sucre (facultatif en fonction de l’acidité des tomates)
  • sel, poivre
  1. Commencer par les escalopes.
  2. Aplatir les escalopes à l’aide de quelque chose de lourd (j’ai testé le rouleau à pâtisserie, pas mal et la cocotte en fonte, super efficace mais gaffe au plan de travail s’il n’est pas bien fixé ;-)) pour qu’elles soit fines et épaisses uniformément, environ 4 mm.
  3. Préparer 3 assiettes creuses : une avec la farine additionnée de sel, l’autre avec l’oeuf battu et assaisonné et la dernière avec la chapelure additionnée du parmesan râpé.
  4. Passer les escalopes (que vous pouvez couper en deux si elles sont vraiment trop imposantes après la séance d’amincissement) successivement dans la farine, puis l’oeuf et enfin le mélange chapelure + parmesan. N’hésitez pas à aller voir la recette des escalopes panées toutes simples que j’ai déjà publié pour vous donner une idée du processus.
  5. Réserver sur une grande assiette ou un plat et mettre au frais jusqu’au moment de la cuisson.
  6. Faire ensuite la sauce tomate. Cette étape peut même se faire la veille si vous le désirez.
  7. Retirer la peau des tomates en les plongeant dans l’eau bouillante quelques secondes. L’épluchage se fera alors très facilement. Les couper ensuite en petits morceaux en ayant pris soin de les épépiner auparavant.
  8. Dans une casserole, faire fondre le beurre. Y ajouter l’oignon et l’ail haché. Faire revenir quelques minutes à feu moyen.
  9. Ajouter ensuite les tomates et remuer.
  10. Mettre le reste des ingrédients dans la sauce et laisser mijoter jusqu’à ce qu’elle épaississe. Une vingtaine de minutes devrait suffire.
  11. Une heure avant de passer à table, faire cuire les escalopes dans une grande poêle avec un mélange de beurre et d’huile (pour éviter que le beurre ne brûle). Attention, la chapelure boit beaucoup, n’ayez pas peur de rajouter de l’huile ou du beurre en cours de cuisson si nécessaire.  Retirer les escalopes de la poêle quand la panure est bien dorée. Faire plusieurs fournées si nécessaire en fonction de la taille des escalopes et de la poêle utilisée.
  12. Dans un plat allant au four, placer une bonne couche de sauce tomate. Placer les escalopes par dessus la sauce et les recouvrir d’une tranche de jambon puis de rondelles de mozzarella.
  13. Faire gratiner jusqu’à ce que la mozzarella soit fondue et commence à dorer.
  14. Pendant ce temps vous aurez fait cuire vos pâtes que vous servirez en accompagnement des escalopes. Si vous aviez fait trop de sauce, l’idéal est de la recycler dans ces pâtes.

Bon appétit.

escalope parmesane 06

escalope parmesane 05

Les escalopes de veau au marsala

Cette recette est un de mes premiers et meilleurs souvenirs de cuisine italienne, hors pizza et pâtes. Les italiens sont également très bons quand il s’agit d’accommoder une viande comme une simple escalope. Ici il s’agit de veau mais en ces temps de crises, on peut tout à fait faire cette recette avec du poulet ou de la dinde ou pourquoi pas du porc. Finalement ce qui compte c’est la sauce !!

Et la sauce justement, parlons-en. ce qui va lui donner son bon goût ici, c’est le Marsala. Ce n’est pas un joueur de foot, mais un vin doux un peu sucré. Je cite Wikipedia qui fait ça mieux que moi : Marsala est le nom d’un vin à Dénomination d’origine contrôlée produit dans la région de la ville italienne Marsala en Sicile. « Vin de liqueur », le Marsala tel qu’il est consommé aujourd’hui est issu d’une exposition au soleil similaire à celle utilisée pour le Xérès en Espagne : les raisins sont récoltés en pleine maturité puis exposés au soleil pendant un ou deux jours pour concentrer le sucre.

Bref c’est un vin plein de saveurs et je peux vous assurer que vous allez finir et nettoyer votre assiette.

escalope au marsala 01

Ingrédients :

  • 4 escalopes de veau
  • 80 g de beurre
  • 1 gousse d’ail
  • 50 cl de bouillon
  • 8 cl de Marsala
  • 2 c à c de farine
  • 3 c à s de crème liquide
  • 2 c à c de sauce Worcestershire
  1. Aplatir les escalopes pour qu’elles aient toutes approximativement la même épaisseur.
  2. Faire fondre 20 g de beurre dans une poêle. Y faire revenir les escalopes jusqu’à ce qu’elles soient dorées.
  3. Réserver dans un plat recouvert d’aluminium et mettre au four à 70°.
  4. Retirer la gras de la poêle. Mettre le beurre restant à fondre avec la gousse d’ail préalablement écrasée. Laisser revenir 2 minutes. attention à ne pas faire brûler le beurre.
  5. Ajouter le bouillon, le Marsala, mélanger et laisser réduire de moitié, ce qui devrait prendre environ 10 minutes.
  6. Dans un grand bol, mélanger au fouet la farine, la sauce Worcestershire et la crème liquide. Bien fouetter pour qu’il n’y ait pas de grumeau.
  7. Une fois que le liquide a réduit de moitié, mettre 2 cuillères à soupe du liquide chaud dans le mélange farine, crème et délayer un peu, puis verser dans la poêle et remuer constamment pour que le mélange épaississe. Laisser bouillonner une à deux minutes. Rectifier l’assaisonnement.
  8. Servir immédiatement le escalopes nappées de sauce.

escalope au marsala 02

Ce plat s’accompagne très bien de pâtes fraiches, ou de riz au champignons.

Les belles miches tressée de Kay Scarpetta

Désolé pour le titre du billet, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je vous rassure, rien de porno cette fois, pas de sextoy en vue, simplement de la boulange.
Pour ceux d’entre-vous qui ne connaissent pas l’œuvre de Patricia Cornwell (quoi ? Il y en a qui ne connaissent pas, précipitez vous), Kay Scarpetta est l’un des personnages fétiches de l’auteur. Elle est médecin légiste, d’origine italienne et adore cuisiner. On a donc à chaque fois droit à des passages où Kay pour se calmer fait la cuisine. Et elle est douée. Si bien que l’idée en est venue à Patricia Cornwell de compiler les recettes énumérées dans ses premiers romans dans un livre de cuisine, illustré des extraits en rapport avec les recettes. Et ça donne un très bon bouquin de cuisine. Duquel est extrait cette recette de pain tressé d’influence italienne.

Ingrédients :

  • 400 g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger type Briochain
  • 1 c à c de sel
  • 175 g de lait
  • 60 g d’eau
  • 2.5 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de miel
  1. Mettre le miel, le lait, l’eau et l’huile à chauffer. Le miel doit être dissous et le mélange tiède.
  2. Dans un saladier, faire un puits avec la farine, le sel et la levure.
  3. Ajouter le liquide dans le mélange farine, sel levure. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui se détache des parois.
  4. Pétrir ensuite pendant une dizaine de minutes.
  5. Couvrir le saladier avec un film alimentaire et laisser lever jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.
  6. Remettre la pâte sur le plan de travail. La dégazer et repétrir légèrement.
  7. Partager le pâton en trois portions égales. Les former en boudins d’un trentaine de centimètres.
  8. Souder d’un côté les extrémités des trois boudins et tresser. Souder les extrémités quand la tresse est terminée. Tresse Scarpetta 01
  9. Laisser gonfler de nouveau pendant une demie heure.
  10. Préchauffer le four à 190°.
  11. Dorer le pain avec un peu de lait. Si vous voulez, vous pouvez mettre du sésame ou du pavot sur le dessus.
  12. Enfourner pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que la tresse soit dorée et que le dessous sonne creux.
  13. Faire refroidir sur grille et déguster de préférence avec un plat italien.

La tresse de Kay Scarpetta 03

La tresse de Kay Scarpetta 02

La tresse de Kay Scarpetta 01

Tresse Scarpetta 03

Tresse Scarpetta 02

Larousse.fr – 21 super dictionnaires en ligne

Que ce soit au travail ou à la maison, quand il faut que je consulte un dictionnaire, français ou de langues étrangères, je n’ai plus à me demander vers quel site me tourner, je n’en ai plus qu’un seul : celui de Larousse.

J’utilise toujours un peu Google translate pour des mots simples mais 95% de mes recherches se font désormais sur ce site.

Tout d’abord, il est très complet en termes de langues avec des dictionnaires en anglais, espagnol, italien et allemand (en ce qui me concerne, je n’utilise que les anglais et espagnol). Ils ont même ajouté il y a peu deux dictionnaires Français – Chinois et Français – Arabe.

larousse

Mais les dictionnaires en eux-même sont également très exhaustifs, puisqu’il est très rare que je ne retrouve pas un mot que je cherche, même avec du vocabulaire un peu technique (ça ne va pas jusqu’à la recherche atomique non plus hein).
Et il y a des petits plus bien sympathiques, comme la prononciation de chaque mot, les conjugaisons des verbes (dans les deux langues) d’un seul clic sur un bouton (très utile), les nombreuses signification des mots (comme dans un dico classique quoi), les expressions qui comprennent ce mot (dans le corps de la définition, mais aussi en barre latérale, ce qui est un bon plus quand on commence à parler la langue pour l’utiliser de suite).

En prime, sur la page d’accueil de chaque dico, on a un petit mémo de culture générale sur des sujets différents à chaque fois, de quoi travailler la langue et s’enrichir un peu de la culture du pays.

On trouve également un traducteur automatique dans la lignée de celui de Google, c’est à dire basique et pas particulièrement transcendant.

Et comme autre bonne idée, il y a des mini guides de conversation à télécharger au format mp3.

Quand en prime on voit qu’il y a également sur les autres parties du site des recettes de cuisine, des accès à des encyclopédies en ligne et des dictionnaires thématiques, il y a de quoi faire.

Bonne culture.