Archives par mot-clé : levure

Le pain à la cocotte

Voilà longtemps que je cherchais à avoir une belle croûte sur les pains que je faisais, mais sans succès 🙁
La solution est simple, il suffit d’avoir de la vapeur. Enfin, ça c’est le théorie, car j’avais beau mettre de l’eau dans mon four, jamais je n’avais réussi à faire croûter correctement mes pains. Jusqu’à la semaine dernière. En suivant un truc que j’avais déjà vu mais qui m’avait laissé dubitatif … Utiliser une cocotte !!! (Merci Alex, la vidéo ça change tout)

P1120667
Et bien ça fonctionne très très bien. Grâce à ce mode de cuisson, j’ai fait les meilleurs pains de ma modeste carrière de boulanger.

P1120661

P1120666

P1120672

Pour la recette, c’est très simple, vous allez voir (vous pouvez suivre la recette en vidéo à la fin du billet, mais elle est en anglais).

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 1 sachet de briochin
  • 10 g de sel
  • 35 cl d’eau tiède
  • du son (optionnel, c’est si vous voulez un côté plus campagne à votre pain)
  • des graines (optionnel aussi)
  1. Mettre la farine, le sel et le briochin dans la cuve du robot.
  2. Ajouter l’eau et mettre à pétrir pendant 5 minutes.
  3. Mettre dans une grande boite en plastique (c’est l’idéal) ou laisser dans le bol du robot.
  4. Laisser lever pendant 20 minutes.
  5. Rabattre la pâte et la replier sur elle même de chaque côté.
  6. Refaire la manipulation un autre fois (donc en tout vous faites pousser la pâte 3 fois 20 minutes et vous la rabattez 2 fois)
  7. Préchauffer le four à 250° et mettre une cocotte en fonte dedans pour qu’elle monte en température.
  8. Mettre le pain en forme en fonction de ce que vous désirez. Le plus simple, c’est une boule. Pour cela, il faut rabattre les côtés de la pâtes vers le dessous et le milieu afin de tendre la boule. C’est plus clair en images que de le décrire.
  9. Poser la boule sur un papier sulfurisé et la pâte dans un saladier (ça aide à garder la forme pendant la dernière levée). Laisser gonfler jusqu’à ce que votre four soit chaud et que la pâte ait gonflé.
  10. Entaillez le pain (en croix par exemple), avec une lame de rasoir ou un cutter (bien propre !!).
  11. Sortir la cocotte du four et mettre la pâte dedans. Refermer le couvercle et enfourner.
  12. Faire cuire 30 minutes à 250°, puis baisser à 230° et continuer la cuisson 30 minutes.
  13. Faire refroidir sur grille à la sortie du four.

P1120675

Une très belle vidéo sur le pain

Pas besoin de beaucoup de mots pour accompagner cette magnifique vidéo dans laquelle Peter Reinhart nous montre que la fabrication du pain, c’est très mystique. De la vie à la mort plusieurs fois dans le process de fabrication.

La vidéo est en anglais mais les sous titres français sont disponibles.

Enjoy.

La vidéo ne s’affiche pas super bien, vous pouvez aller voir sur le site de TED (et il y a un paquet de conférence sur ce site).

Une brioche très moelleuse et délicieuse



J’ai déjà présenté dans ces murs une recette de brioche, qui est bonne, mais qui à mon goût est trop tassée. Pour moi, une bonne brioche se doit d’être aérée et moelleuse, elle doit boire la confiture qu’on étale généreusement sur ses tranches. Genre brioche vendéenne quoi. Bref, ce n’était pas tout à fait le cas de la précédente que j’avais publié, donc je me suis mis en chasse d’une nouvelle recette. Je l’ai trouvée rapidement (sur le blog Je dis M), le tout étant de trouver le temps de la tester, car la brioche, mine de rien, ça ne se fait pas d’un claquement de doigts. Il faut sortir le beurre en avance, pétrir, ça lève, plusieurs fois, il faut patienter. Donc j’ai adapté un peu la recette et le résultat est plus proche de mes espérance, même si ce n’est pas encore tout à fait ça (la faute sans doute à mon impatience).

Ingrédients :

  • 335 g de farine
  • 1 sachet de levure boulangère ou 10 g de levure fraiche
  • 3 œufs
  • 50 g de lait
  • 40 g de sucre
  • 100 g de beurre (à sortir 2 ou 3 heures à l’avance)
  • 5 g de sel
  1. Faire tiédir le lait (de manière générale quand je fais des pâtes levées, je fais toujours tiédir le liquide de manière à activer la levure plus rapidement).
  2. Dissoudre la levure dans un peu de liquide et attendre quelques minutes (10 ou 15, qu’elle commence à mousser).
  3. Mélanger les éléments secs, farine, sucre et sel. Creuser un puit au centre.
  4. Battre les 3 œufs ensemble.
  5. Ajouter les liquides (lait + œufs battus) au mélange sec.
  6. Commencer à pétrir, d’abord doucement pour incorporer correctement toute la farine et obtenir une pâte homogène. Accélérer en suite et laisser tourner le robot (si vous en avez un, sinon, à la main) pendant 5 ou 10 minutes.
  7. A ce stade, la pâte doit être bien lisse. Ajouter alors le beurre coupé en morceaux petit à petit. La pâte va devenir plus molle au début mais lorsque tout le beurre est incorporé, elle va être beaucoup plus élastique et encore plus lisse et brillante qu’avant. Ne pas hésiter à corner de temps en temps pour ramener la pâte en boule pour que tout l’appareil profite de l’apport de beurre.
  8. Laisser ensuite lever dans un endroit si possible assez chaud (pas trop quand même pour ne pas tuer la levure) et à l’abri des courants d’air, pendant au moins une heure ou deux. Rabattre la pâte plusieurs fois pendant cette levée.
  9. Une fois la levée terminée, normalement la pâte doit passer une nuit au frigo pour lever lentement. J’ai passé cette étape pour tout mettre dans mon moule.
  10. Une fois la brioche dans son moule ou façonnée (tresse ou boules par exemple), la laisser encore lever une dernière fois. Le temps va dépendre de la forme que vous lui avez donnée. Entre 15 minutes et une heure je dirais.
  11. Préchauffer le four à 190 °.
  12. Avant d’enfourner, dorer la brioche avec du lait ou un œuf battu. Ne pas le faire trop en avance, car ça a tendance à faire retomber la pâte.
  13. Enfourner pendant 30 minutes si votre brioche est moulée. Elle doit être bien dorée et sonner creux en dessous, comme un pain. Si elle n’est pas assez cuite mais qu’elle brunit trop, n’hésitez pas à la couvrir avec un papier aluminium pour le temps restant.
  14. Démouler et laisser refroidir sur grille, enfin si vous arrivez à vous retenir d’entailler de grosses tranches tièdes.

Brioche 02

Via le blog Je dis M (que je vous conseille chaudement de suivre).

Les accras de morue

Dans la lignée de notre série antillaise, voici le grand classique que tous les métros connaissent, les accras de morue. Ce petit beignet est souvent servi comme apéro / hors d’œuvre, mais de plus en plus il est payant dans les restaurants, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Quoi qu’il en soit, c’est délicieux, même si je préfère nettement la version aux légumes.

Attention, comme tous les beignets, à la cuisson, ça va sentir l’huile et en prime le piment et la morue. Si vous pouvez faire ça à l’extérieur dans une friteuse (dont vous changerez l’huile pour les prochaines frites !!), n’hésitez pas.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 verre d’eau (20 cl environ)
  • 1 càc de levure
  • sel, poivre
  • 1 oignon
  • 100 g de morue désalée et cuite à l’eau
  • 5 oignons verts
  • 1 gousse d’ail
  • 1 branche de thym
  • 1 petit bouquet de persil
  1. Délayer la farine dans l’eau.
  2. Hacher la morue, l’oignon et les herbes. Les ajouter à la pâte.
  3. Ajouter ensuite les 2 jaunes d’œufs. assaisonner avec sel et poivre (et piment si ça vous tente).
  4. Juste avant de cuire les accras, ajouter la levure dans la pâte ainsi que les deux blancs montés en neige.
  5. Faire chauffe l’huile dans une poêle ou la friteuse.
  6. Lorsque l’huile est bien chaude, y mettre la pâte cuillère à café par cuillère à café.
  7. Les accras sont cuits lorsqu’ils sont bruns et croustillants.
  8. Les servir immédiatement dans un petit panier sur un lit de papier absorbant, pour éponger le trop plein d’huile. Éventuellement, saler un peu.

Un délicieux pain de mie moelleux

Une recette de pain de mie, ça faisait longtemps que je voulais en tester une. C’est l’un de mes blogs de cuisine favoris qui me l’a fournie : Papilles et Pupilles (qui est aussi une twitter junkie pour ceux qui sont sur ce réseau social, comme moi).

Et bien je ne suis pas déçu, il est excellent ce pain : moelleux, une mie bien blanche, un bon petit gout. Bref, c’est une réussite. Ajoutez lui des pépites de chocolat et il n’y a même pas besoin de le couvrir de quoi que ce soit une fois tranché.

En voici mon adaptation.

Ingrédients :

  • 500 g de farine (on peut mélanger complète et blanche, c’est délicieux aussi)
  • 20 cl de lait tiède
  • 10 cl d’eau tiède
  • 50 g de beurre mou
  • 2 c à s de sucre
  • 1,5 c à c de sel
  • 1 sachet de briochain
  1. Dans un saladier ou le bol d’un robot, mélanger les éléments secs : farine, sucre, sel et levure.
  2. Mélanger eau et lait et les faire tiédir au micro ondes.
  3. Ajouter le mélange eau + lait tiède à la farine en faisant tourner le robot ou en mélangeant à la main si vous n’avez pas la chance d’en posséder un.
  4. Ajouter ensuite le beurre mou en petits morceaux. Continuer à mélanger jusqu’à ce qu’il soit incorporé à la pâte (si vous avez déjà fait des brioches, vous savez faire).
  5. Si vous n’avez pas trop mal au bras, continuer à pétrir pendant 5 ou 10 minutes.
  6. Mettre la pâte à lever jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  7. La rabattre (chasser l’air pour la faire retomber) et la mettre dans un moule à cake.
  8. Laisser relever encore 20 minutes. Attention çà ce que ça ne déborde pas du moule.
  9. Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 220°. Mettre une petite coupelle avec de l’eau au fond du four (j’utilise en général un pot de yaourt en verre).
  10. Quand la pâte est bien gonflée, enfourner pendant environ 30 minutes. Tout dépend de la taille de votre pain et votre four. Il doit être bien doré et le fond doit sonner creux. Si vous voyez qu’il n’est pas cuit mais qu’il commence à trop se colorer, mettre une feuille d’aluminium dessus.

pain de mie 01

pain de mie 02

Adapté de la recette de Papilles

Les pancakes du dimanche matin



Parfois le dimanche, c’est pancakes, la récompense d’une dure semaine de labeur :-))
En plus, c’est super facile à faire et rapide. Le plus long, c’est de les faire cuire.

Pour une douzaine de pancakes de 10 cm de diamètre

Ingrédients :

  • 1 oeuf
  • 185 g de farine
  • 2 c à soupe de sucre
  • 2 c à café de levure chimique
  • 1/2 c à c de sel
  • 25 cl de lait
  • 1 c à s d’huile
  • 1 càc d’extrait de vanille
  1. Mélanger d’un côté tous les ingrédients secs (farine, sucre, sel et levure) et de l’autre tous les ingrédients liquide (œuf, lait et huile).
  2. Ajouter le liquide au solide et mélanger au fouet jusqu’à ce que tout soit uniforme et sans trop de grumeaux (il ne faut pas travailler la pâte plus de 10 secondes !!).
  3. Faire chauffer une poêle à feu vif. Une fois chaude mettre environ deux c à s de pâte que vous étalez jusqu’à former un disque d’environ 10 cm de diamètre (après vous faite la taille que vous voulez, si vous voulez une pizza pancake, it’s your choice). Quand le pancake commence à buller et que les trous ne se referment plus, il est temps de le retourner. Laisser cuire la deuxième face 30 secondes jusqu’à ce que ce soit doré.

P1040448

P1040444

Dégustez ça avec du sirop d’érable, du beurre d’érable, de la confiture ou du Nutella.
Pour varier les plaisirs vous pouvez ajouter des rondelles de bananes (délicieux avec le Nutella) ou des bleuets (des myrtilles) ou n’importe quel fruit d’ailleurs, du moment que ça ne rende pas beaucoup d’eau.

De bons croissants dorés et croustillants pour le week end

Depuis quelques mois, j’ai commencé à adorer travailler la pâte à pain sous toutes ses formes. Pain blanc, complet, pain de mie, au maïs, aux céréales et j’ai élargi au pain au chocolat, à la brioche. Mais, il me restait encore un bastion qui me semblait imprenable : la viennoiserie. Et bien, encore un mythe qui s’effondre !!! Les croissants et les pains au chocolat, ce n’est pas si compliqué à faire. Long, certes, mais pas compliqué.

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 3 g de levure sèche (ou 10 g de levure fraiche)
  • 5 g de sel
  • 30 g de sucre en poudre
  • 16 cl de lait
  • 100g de beurre (à température ambiante, le sortir au moins 3 ou 4 heures avant)
  1. Mettre la farine dans un saladier (ou le bol du robot) avec le sel et le sucre.
  2. Délayer la levure dans le lait. L’ajouter au mélange de farine et commencer à pétrir.
  3. Continuer à pétrir jusqu’à ce que la boule se détache des parois du saladier et que toute la farine soit incorporée.
  4. Façonner une boule et la laisser lever de la moitié de son volume.
  5. Une fois que la pâte est levée, la couvrir avec un fil étirable et la mettre pendant au moins 6 heures au réfrigérateur.
  6. Sortir la pâte du frigo et l’étaler en forme de carré de 1.5 cm d’épaisseur.

    Croissant et pain au chocolat 12

  7. Placer le beurre sur un grand morceau de papier sulfurisé. L’enfermer dans ce papier, l’abaisser en une épaisseur de 1 cm et le façonner en carré. Il faut faire un carré plus petit que celui de la pâte, de manière à pouvoir le positionner en quinconce sur celle-ci.

    Croissant et pain au chocolat 10

  8. Placer le beurre en quinconce sur la pâte et rabattre le bords de la pâte pour le recouvrir totalement, à la manière d’une enveloppe. (humidifier légèrement au pinceau les bords de la pâte aide à ce que la soudure sois efficace). Cette étape est importante car il faut que le beurre soit étroitement enfermé dans la pâte.

    Croissant et pain au chocolat 15
    Croissant et pain au chocolat 16
    Croissant et pain au chocolat 17
    Croissant et pain au chocolat 18

  9. Allonger au rouleau la pâte de trois fois sa longueur en essayant de garder autant que possible la même largeur, puis la replier en trois sur elle même afin de reformer le carré du départ.

    Croissant et pain au chocolat 20

    La faire pivoter d’un quart de tour et recommencer la manœuvre jusqu’au pliage. A ce stade, enfermer la pâte dans un film plastique et la mettre à reposer au frigo pendant 15 minutes.
    http://www.dailymotion.com/video/x91ahx_croissant-etaler-pate_lifestyle

  10. Ressortir le pâton du frigo et recommencer la manœuvre d’étalement et de pliage une nouvelle fois.
  11. Refaire pivoter d’un quart de tour et étaler pour la dernière fois en une abaisse de 2 mm.
  12. Maintenant, il faut découper les formes pour faire les croissants. Pour cela, couper dans la bande de pâte des triangles d’environ 12 cm de base.
  13. Placer ensuite les triangles, base vers vous, sur le plan de travail. Pour faire plus de tours, il est possible d’étaler un peu ces triangles, mais c’est facultatif.
  14. Rouler les croissants assez serrés mais sans les écraser et leur donner leur forme caractéristique.
    http://www.dailymotion.com/video/x91anv_croissant-faconner_lifestyle
  15. Les poser ensuite sur une tôle à pâtisserie recouverte d’un papier sulfurisé ou d’une feuille de cuisson en silicone (très pratique).

    Croissant et pain au chocolat 23
    Croissant et pain au chocolat 24
    Croissant et pain au chocolat 25

  16. Laisser lever au moins deux heures ou plus si vous pouvez. Plus ils gonflent meilleurs ils sont.
  17. Préchauffer le four à 190 °. Dorer les croissants à l’œuf entier.
  18. Enfourner pendant 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Je préfère quand les croissants ne sont pas trop cuits.

    Croissant et pain au chocolat 03
    Croissant et pain au chocolat 07

Un conseil, goûtez moi cette merveille quand ils ont juste refroidi un peu après la sortie du four. C’est top. Croquants et feuilletés avec ce bon goût, … hmm.

Mais j’ai gardé la meilleure partie pour la fin. Cette pâte peut servir à faire des pains au chocolat. Les vrais, ceux du boulanger (pas celui-ci), les chocolatines (je trouve ça trop mignon comme nom).

Pour y arriver, ce n’est pas très compliqué. Il suffit de découper la pâte en rectangles. La largeur dépend de la longueur que vous voulez donner à vos pains au chocolat.

Poser ensuite une barre de chocolat (j’ai utilisé du Nestlé dessert noir corsé) en bas de votre rectangle et rouler la pâte sur elle même avec les même précautions que pour les croissants.

Poser le pain au chocolat, soudure vers la bas sur une tôle et laisser lever de la même manière que les croissants. La cuisson est également identique.

Par contre attention, le chocolat est fondu à la sortie du four, ça coule. J’imagine que les boulangers ont du chocolat spécial.

Bon appétit, mais je crois que c’est superflu comme recommandation 🙂