Archives du mot-clé mezze

Le caviar d’aubergines

Le caviar d’aubergine est un plat classique de tout le pourtour médiaterranéen, mais c’est principalement la version libanaise que j’apprécie. Partie intégrante du mezze, un bon repas libanais ne saurais faire l’impasse sur ce délice. Ce serait d’autant plus dommage de ne pas y goûter qu’il est très facile à réaliser.

caviar d aubergine

Ingrédients :

  • 2 aubergines
  • 2 grosses gousses d’ail
  • 6 branches de thym
  • 4 càs d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 càs de jus de citron
  • 1 càs d’huile de sésame
  1. Préchauffer le four à 200°C.
  2. Rincer les aubergines, enlever le pédoncule et les fendre en 2 dans le sens de la longueur.
  3. Les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Les inciser profondément (sans percer leur peau), saler, poivrer et recouvrir avec l’ail en petits dés, le thym effeuillé une petite goutte d’huile d’olive (une cuillère à café chaque).
  4. Mettre au four et laisser cuire 30 à 40 minutes. Un couteau doit s’enfoncer dans la chair de part en part sans résistance. Sortir et laisser tiédir.
  5. Une fois que les aubergines sont tièdes, à l’aide d’une cuillère, retirer la chair des aubergines et la mixer avec le jus de citron, l’huile de sésame et l’huile d’olive. Rectifier la consistance en ajoutant plus ou moins d’huile. Ne mettez pas tout d’un coup. Pour finir, Goûter et rectifier l’assaisonnement.

Bien entendu, je ne saurais trop vous conseiller de goûter ce caviar avec des pains pita maison, accompagné d’un peu de houmous et de tzatziki.

Via Papilles et pupilles

Le pain pita à la poêle

Pour aller avec le houmous, rien de tel que des pains pita maison. La préparation est un peu longue, mais cette recette (honteusement pompée sur Le Pétrin) est délicieuse. De plus, elle a l’immense avantage de faire faire la cuisson des pains à la poêle. Les proportions sont pour une dizaine de petits pita.

P1080017

Ingrédients :

  • 450 g farine T55
  • 2 càc de levure sèche instantanée
  • 2 càc sel
  • 27 g d’huile d’olive
  • 300 ml d’eau
  1. Dans un saladier, mélanger 425 g de farine avec le sel et la levure.
  2. Verser ensuite l’huile d’olive et l’eau. Former une pâte et la travailler jusqu’à ce qu’elle forme une boule molle.
  3. Transvaser la pâte sur le plan de travail fariné avec un peu des 25 g de farine restante. Pétrir pendant 5 minutes. Si la pâte est vraiment trop collante, vous pouvez rajouter le reste de farine petit à petit (ce qui fut le cas pour moi).
  4. Laisser ensuite la pâte reposer en posant le saladier à l’envers sur la boule pendant 20 minutes.
  5. Découvrir la pâte et recommencer à pétrir pendant 5 à 10 minutes, jusqu’à ce qu’elle devienne souple et lisse et à peine collante au toucher (le doigt adhère à la pâte sans l’arracher).
  6. Mettre la pâte dans un saladier légèrement enduit d’huile d’olive et en badigeonner sa surface également. Couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer pendant minimum 1h30.
  7. Transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. La diviser en 10 morceaux de même poids. Façonner ensuite chaque pâton en boule puis l’écraser en un disque épais. Laisser détendre 20 minutes couverts avec un linge (dans mon cas, je n’ai pas laissé détendre, j’ai attaqué tout de suite l’étape suivante car je manquais de temps).
  8. Préchauffer une poêle à fond épais sur feu vif (sur une plaque vitro céramique. Sur du gaz, il sera peut être bon de mettre moins fort).
  9. Pendant ce temps, étaler au rouleau un ou deux pâtons (en fonction de la taille de votre poêle) de manière à former un disque ovoïde d’environ 0,8 cm d’épaisseur (correspond à un ovale d’environ 15 cm x 12 cm). N’hésitez pas à fariner la surface de la pâte et de la retourner 2 ou 3 fois pendant l’étalement.
  10. Dès que la poêle est très chaude, la huiler légèrement (ou pas si c’est de l’anti adhésif) et y déposer rapidement une (ou deux) pita (en évitant de mettre de la farine). Laisser cuire 30 secondes, le temps de voir apparaître quelques bulles et retourner  avec une large spatule. La pita au bout d’une petite minute doit buller, gonfler et se transformer en mignon petit ballon (ça c’est la théorie, chez moi elle n’a jamais fait le ballon. Elle a gonflé, mais point de baballe). La retourner encore et laisser dorer quelques secondes. L’opération de cuisson de la pita à la poêle ne devrait pas excéder 3 min par pita.

Même si elles n’ont pas autant gonflé que prévu (peut être dû à un manque de repos de la pâte), le pain était délicieux pour aller avec le hoummous.

P1080012