Archives du mot-clé micro

Nouvelle Music Man Axis Super Sport Semi Hollow

Ce n’est pas un secret, j’adore MusicMan, et d’ailleurs je suis l’heureux possesseur d’un Silhouette, donc je sais que la qualité de ces guitare est top.

Je regarde donc toujours avec curiosité les news de la marque et la dernière Axis Super Sport annoncée au NAMM 2014 m’a bien tapé dans l’œil.

music man axis super sport

Originalement basée sur le modèle Van Halen (avant qu’il change plusieurs fois de crèmerie), L’Axis a bien évolué pour s’éloigner de son illustre concepteur avec un tas de versions avec ou sans vibrato, des config micros diverses.

La Super Sport reprend le design de l’Axis mais cette fois le corps est semi creusé et porte une magnifique ouïe. L’ouïe c’est l’ouverture qui sur une guitare à caisse creuse (hollow body) permet à l’air de sortir de la caisse. Et alors que d’habitude on a droit à des formes le plus souvent en F (d’où le nom F Holes en anglais), ici c’est le M stylisé de la marque qui a été choisi pour la dessiner. Et c’est très réussi !!!

Bon, le reste de la fiche technique est à l’avenant, la table est de toute beauté, les micros sont top (dispo en humbucker DiMarzio et P90 maison de chez MM), l’accastillage c’est du solide. Bref une guitare de très grande qualité.

  • Corps en acajou sur la version Humbucking et en frêne sur la version MM90
  • Table en érable figuré
  • Manche vissé en érable (5 vis)
  • Touche en érable ou palissandre avec radius de 10”, 22 frettes medium et incrustations Dot
  • Largeur au sillet : 41.3mm (1-5/8”)
  • Diapason : 649mm (25.5”)
  • Mécaniques bloquantes Schaller M6-IND réparties en 4 + 2 avec boutons nacrés
  • 2 micros DiMarzio Custom sur la version Humbucking / 2 Music Man MM90 de style P90
  • 1 contrôle de volume, 1 de tonalité
  • Binding crème
  • Accastillage chromé
  • Finition Tobacco Burst avec éclisses et arrière Opaque Black

Il est marrant de noter que le tirant de corde (Ernie Ball bien sûr) livré avec chaque type de micro est différent : 9-42 pour le humbuckers et 10-46 pour les P90.

Bon la qualité a un prix, mais il n’est pas communiqué 🙁

Via Audiofanzine

Nouvelle Reverend GIL PARRIS II

Alors je ne pouvais pas manquer cette nouvelle. Reverend a sorti une nouvelle guitare GIL PARRIS II.

reverend Gil Parris II 01

Pas mal de nouveauté sur ce modèle et pas un simplie changement de micro. Tout d’abord, effectivement, les micros sont changés. Le Lace Sensor Burgundy laisse place à un simple maison Salnico à plot apparents et les doubles sont des special H.

Ensuite, le corps n’est plus le même. On passe à un corps à double cutaway là où ma version 1 n’en avait qu’un. Les couleurs changent également, et je dois dire que le Shoreline Gold des photos me fait craquer.

reverend Gil Parris II 02

Enfin dernière modification, un vibrato Wilkinson WVS50 IIK permet de triturer les notes à sa guise. En duo avec les mécaniques à blocage pinlock maison, ça doit bien tenir l’accord.

Bref, une mise à jour réussie de ce modèle trop peu connu de leur gamme signature.

Un résonateur dans une Fender Tele, la Reso-Tele

Encore une vieillerie que j’ai gardé du dernier NAMM. Fender y a annoncé la sortie de la Reso-Tele, une acoustique – électrique de forme Telecaster équipée d’un résonateur.

tele resonator

Il s’agit d’un vrai corps de Tele mais creusé et évidé pour y placer un résonateur (fabriqué en Europe de l’est) et une belle ouie en F( d’un F, qui veut direeeee Fenderrrrrrr). L’ensemble est propulsé par un micro Tele standard en position manche et un piezzo Fishman Powerchip pour la partie cône. Il y a un mélangeur pour obtenir toutes les couleurs possibles en mêlant ces deux micros et un volume global.

Avec ça en main, il y a presque de quoi se prendre pour Eric Sardinas.

Via Audiofanzine

Tabernacle, vla un beau Caribou chez Duesenberg

Nouveauté chez Duesenberg qui sort la Caribou, une nouvelle guitare avec une forme plutôt originale, un corps creux avec une ouïe et un vibrato Tremola (ou un chevalet fixe si vous préférez). Elle est équipée de deux micros Duesenberg Single Twin à simple bobinage (créés spécifiquement pour ce modèle et anti ronflette) et d’un humbucker Grand Vintage. Ce qui en fait une guitare polyvalente en plus d’être jolie.

Les couleurs et le type de vibrato ne laissent pas de place à l’interprétation, on sait qu’on rôde plutôt dans les eaux californiennes que celles du Saint Laurent (pourtant avec ce nom …). Il s’agit d’une guitare rock vintage. Amateur de graouh, passez votre chemin.

Petite originalité électronique, un potentiomètre gère le volume du micro central permettant de multiples combinaisons avec seulement un switch 3 positions. Bonne idée.

duesenberg caribou

Voici les spécifications détaillées :

[unordered_list style= »tick »]

  • Corps massif en aulne avec une ouïe
  • Table plane
  • Manche collé en une pièce d’érable avec profil en D
  • Touche en palissandre indien avec radius de 12″, 22 frettes jumbo et incrustations Dot nacrées
  • Largeur au sillet : 1.67″
  • Diapason : 25.6″
  • tête de manche noire plaquée
  • Binding de couleur crème
  • Mécaniques Duesenberg Z-Tuners avec boutons « Art Diego »
  • 2 micros Duesenberg Single Twin simple bobinage au manche et au centre, un humbucker Duesenberg Grand Vintage au chevalet
  • 1 contrôle de volume, 1 de tonalité, sélecteur de micro à 3 positions de type lame
  • 3 types de chevalet au choix : wraparound (DCB-NB), standard à pontets en acier (DCB-CG) ou Deluxe Tremola avec vibrato (Tremolo DCB-CG)
  • Accastillage nickel
  • Plaque de protection custom dorée
  • Finition Cyan Green et Narvik Blue
  • Flight case en option

[/unordered_list]

Le prix public annoncé est de 1590€, pas donné, mais qualité allemande.

duesenberg caribou 2

duesenberg caribou 3

Et une petite vidéo. Merci Jipes.

Via Audiofanzine

Nouvelles configurations de micros et de couleurs pour les Line6 Variax James Tyler

Line6 étend sa gamme de guitares James Tyler Variax en ce qui concerne les finitions et les configurations de micros.

Sont désormais disponibles les finitions Goldtop et noire avec micros P90 pour la JTV59 (Les Paul like) sous le délicieux nom JTV-59P.

Quand aux JTV-69S (Strat like), les finitions sont au nombre de 4 (Sunburst 3 couleurs, Black, Shoreline Gold et Olympic White) avec une configuration très classique de 3 simples bobinages.

Yeahh j’en veux une, une JTV69S en Shoreline Gold. Petit papa Noël, si tu m’entends …

Via Line6com

J’adore !! La nouvelle Fender Cabronita Telecaster MIM

Depuis fort longtemps, j’adore les Telecasters. Ce mélange de guitare très roots et un design intemporel en même temps, ça me plait. Un pote m’avait même dit un jour que la Tele c’était la guitare qu’il me fallait. Là je suis moins sûr, mais bon.
En tous les cas, la Tele est une page blanche sympa pour la customisation et l’évolution. On peut tout faire : lui ajouter des micros un, deux, trois, simple, p90, humbucker, un Bigsby, améliorer le confort de jeu (ce n’est quand même qu’une planche sans découpe de confort en fait), changer les bois… Bref, il suffit de regarder les différences entre une Vintage 52 et une Jim Root par exemple pour voir ce que j’entends par là.

Un bon exemple est la Cabronita (la petite conne si je traduis correctement …). Finalement, c’est une Tele assez standard, mais on lui a collé des micros Filtertron et là, ça change tout. Ces micros, que l’on trouve surtout sur des guitares de type Gretch, ne sonnent pas tout à fait comme des humbuckers classiques mais pas non plus comme des simples. Ils ont une personnalité propre. Et ça s’ajoute à celle déjà bien trempée de la Tele.

Les premiers modèles de Cabronita ont été produits par le Custom Shop de Fender (il y a deux ans je crois) et ce fut un tel succès qu’un modèle est désormais produit par l’usine mexicaine de la marque (MIM = Made In Mexico).

Voici la vidéo du test de l’une d’elle par James Ryan, une vidéo bien rock n roll où l’on sent bien le caractère teigneux de la bête.

Via Guitarnoize

[Traduction] 5 astuces pour s’enregistrer avec un super son de guitare en studio

Encore une traduction d’un article plein de bon sens (après l’interview de Paul Gilbert), cette fois ci d’une personne qui a beaucoup d’expérience dans le domaine de la musique en général et de la production en particulier : Bobby Owsinski. Ce monsieur a travaillé avec des centaines de pointures sur des milliers de disques. Alors quand il prend le temps de donner 5 conseils pour avoir un bon son de guitare en studio, on écoute.

Triple Mic
Triple Mic de Alex Lefler, sur Flickr

Voici ce que nous dit Bobby :

Il y a quelque chose que j’ai appris à la dure et que j’ai souligné dans plusieurs livres comme « The Recording Engineer’s Handbook » et « The Ultimate Guitar Tone Handbook ». Mettez les pédales de côté et branchez la guitare directement dans l’ampli, puis foutez le au max. Pour avoir un super son de guitare vous devez non seulement bouger de l’air, mais aussi mettre l’ampli suffisamment fort pour que l’étage de préamp et celui de puissance commencent à distordre un peu, si vous jouez sur un ampli à lampes.

Mais ça s’applique aussi aux modèles peu chers à modélisation qui ont inondé le marché. Même si le son d’un ampli à transistor (un ampli non lampe, sans rentre r dans les détails) est plutôt clair avant d’y ajouter de l’overdrive, le son peut bénéficier beaucoup d’un peu de distorsion en provenance du haut-parleur.

Cela dit, il y a quelques petites choses à garder en mémoire :

1) Les amplis de faible puissance marchent beaucoup mieux en studio, ce qui explique qu’il y ait maintenant beaucoup de petits amplis entre 5 et 20 watts disponibles. Un Marshall 100 watts (ou de n’importe quelle marque d’ailleurs), est beaucoup trop puissant dans 95% des cas en studio, et vous obtiendrez un son qui sera aussi gros avec un 10 watts, sans que tout le monde doivent mettre des bouchons.

2) Que ce soit avec un ampli à lampes ou à transistors, faites le sonner aussi bien que vous pouvez en son clair (autant que possible) avant d’ajouter la moindre distorsion, qu’elle provienne de l’ampli ou d’une pédale. Vous verrez que vous n’avez pas besoin d’autant de crunch que ça et le son s’intégrera mieux dans la piste et le mix.

3) Soyez toujours judicieux avec la distorsion et les effets quand vous enregistrez. En général, ce qui sonne bien pour vous dans la cabine est trop pour la chanson, le son de la guitare devient plus confus et se distingue moins bien dans le mix. Ça ira toujours mieux si vous enregistrez avec trop peu, car on peut toujours ajouter a posteriori, mais on ne peut pas en enlever une fois que c’est enregistré.

4) Ne collez pas le micro contre la grille du haut parleur. Reculez le de 30 cm à peu près (ce qui est la manière « old school » de faire) et vous verrez que vous aurez plus la signature du HP parce que le son peut se développer, et vous attraperez aussi un peu de la pièce.

5) Bougez un peu le micro. Bougez le long du haut parleur qui sonne le mieux de votre ampli ou cabinet pour trouver la meilleure combinaison entre définition et rondeur du son. Plus près du centre vous aurez plus d’aigus et plus vous irez vers le bord du cône plus le son aura de corps. D’habitude, c’est entre les deux que l’on trouve la meilleure combinaison, mais n’ayez pas peur de faire des essais et d’expérimenter. Essayer cette astuce avant de toucher à l’égalisation. Vous serez surpris de voir comme ça fonctionne bien !

Je remercie encore Bob de m’avoir donné la permission de reprendre et traduire ses propos ici. Thanks Bob.

N’hésitez pas à visiter son site, c’est une mine. J’aime en particulier toutes le analyses de chansons qui lui donnent un éclairage « technique », sur la structure, les sons utilisés, la balance entre les instruments. Bref si vous parlez anglais et que vous êtes intéressés par la production, abonnez-vous, vous ne le regretterez pas.

Via Bobby Owsinskis Blog