Archives par mot-clé : oeuf

La tarte aux oignons

Aujourd’hui, un classique de la cuisine française, la tarte à l’oignon. Finalement, c’est un genre de soupe à l’oignon dans une tarte 🙂

Comme tous les classiques (bourguignon, blanquette, pot au feu, quiche lorraine, …), chaque cuisinier a sa recette. Dans la mienne, j’ai voulu rester simple et efficace, donc c’est juste des oignons et c’est tout. On pourrait rajouter un peu de lard par exemple, mais je voulais rester fidèle à la tradition.

Ingrédients :

  • 6 ou 7 beaux oignons
  • 20 cl de crème épaisse
  • 2 œufs
  • 30 g de beurre
  • 1 pâte feuilletée
  • sel et poivre
  1. Éplucher puis couper les oignons très finement. J’utilise une mandoline pour faire ça, mais au couteau ce sera aussi bien (mais un peu plus long).
  2. Dans une poêle, faire fondre le beurre et y ajouter les oignons émincés. Les faire revenir à feu doux pendant 15 à 20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendre mais pas colorés. Assaisonner de sel et poivre.
  3. Pendant ce temps, garnir un moule à tarte d’une pâte feuilletée et mettre le four à chauffer à 180°.
  4. Dans un saladier, mélanger les œufs entiers avec la crème fraîche. Saler et poivrer.
  5. Une fois les oignons cuits, les laisser tiédir un peu et les ajouter au mélange crème et œufs.
  6. Verser dans le moule et enfourner.
  7. Laisser cuire une trentaine de minutes, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré et que la pâte soit bien cuite.

    P1040342

  8. Servir avec une bonne salade verte.

P1040344

Frittata aux pommes de terre et brocolis



Ou l’art d’accommoder les restes. quand les enfants font du nez sur de beaux brocolis, il faut bien trouver un moyen de les recycler. Mission réussie avec cette frittata, qui n’est ni plus ni moins qu’une omelette un peu améliorée. Normalement, tout devrait se trouver dans vos placards, pas besoin de faire de grosses courses pour cette recette, qui est en plus assez économique, … et calorique :-).

Ingrédients :

  • 6 œufs
  • 10 petites pommes de terre cuites
  • 1 brocoli cuit
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de crème
  • 100 g de gruyère ou mieux, de comté
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  1. Émincer finement les oignons ou les hacher, c’est selon votre goût.
  2. Dans une poêle, les faire revenir dans le mélange huile et beurre, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et commencent à dorer.
  3. Ajouter les pommes de terre coupées en gros morceaux. Laisser cuire jusqu’à ce que le tout soit bien doré.
  4. Ajouter le brocoli en petites fleurettes, l’ail passé au presse ail, et laisser encore cuire quelques minutes pour que toutes les saveurs se mélangent.
  5. Dans un grand bol, fouetter les œufs, la crème liquide, le sel et le poivre.
  6. Râper le fromage et réserver.
  7. Verser l’appareil aux œufs dans la poêle, bien répartir entre les légumes.
  8. Parsemer de fromage sur toute la surface de la frittata.

    frittata 01

  9. Laisser cuire pendant quelques minutes, jusqu’à ce que l’œuf ait bien pris. Normalement, environ 5 minutes. Attention à ne pas laisser brûler au fond (comme moi …).
  10. Si vous avez ça dans votre four et si votre poêle le permet, passer pendant quelques secondes la frittata au grill. Mais c’est optionnel. Si vous n’avez pas, laissez simplement fondre le fromage et servez.

Comme toujours avec ce type de plat, le plus amusant c’est de le transformer. On peut y mettre tous les légumes que l’on veut, comme des courgettes et des poivrons par exemple, en plus des pommes de terre. On peut ajouter aussi de la viande (du jambon, du rôti de porc, du poulet pourquoi pas). Et le fromage peut aussi être changé. Bref, amusez-vous.

Dernier conseil, la frittata doit être épaisse, ce n’est pas une omelette classique. Il faut penser tortilla.

Les escalopes panées



En matière de viande, voici un de mes régals absolu : les escalopes panées. Ma maman les réussit divinement bien et j’ai repris la tradition en collaboration avec ma chère et tendre.

Voici donc le secret de famille enfin dévoilé. Amis végétariens et / ou au régime, passez votre chemin, ce qui suit risque de ne pas vous plaire.

Ingrédients :

  • 4 belles escalopes de veau tranchées fines
  • 100 g de farine
  • 5 œufs
  • 250 g de chapelure (j’utilise la Tipiak qui est assez grossière et qui fonctionne super bien)
  • sel et poivre
  • 100 g de beurre (pour la cuisson)
  • un peu d’huile d’arachide (pour la cuisson également)
  1. Étaler les escalopes entre 2 grandes feuilles de papier sulfurisé. Les aplatir sans pitié à l’aide d’un rouleau à pâtisserie (pas trop violemment quand même) jusqu’à ce qu’elles soient d’épaisseur homogène et surtout très fines.
    Escalopes panées
    Avant affinage au rouleau
    Escalopes panées
    Après affinage au rouleau
  2. Battre les œufs dans un saladier et assaisonner de sel et poivre.
  3. Mettre la farine dans une assiette plate et la saler. Bien mélanger.
  4. Verser la chapelure dans un plat ou une grande assiette creuse.
  5. Enduire entièrement les escalopes de farine et les tapoter gentiment pour enlever le surplus.

    P1010318

  6. Les passer rapidement dans l’œuf battu. Elles doivent être entièrement enduites.

    P1010319

  7. Les enduire généreusement de chapelure. Là aussi, il ne doit pas rester une trace de viande visible.

    P1010320

  8. Les réserver sur un grand plat et les faire reposer pendant une ou deux heures (ou jusqu’à une heure avant le moment de les faire cuire).
  9. Une heure avant la cuisson, les sortir du frigo et les repasser dans l’œuf battu et la chapelure. Tout le secret réside dans cette double panure. Un peu comme les frites et les deux bains de cuisson.

    P1010330

  10. Remettre au frigo.
  11. Faire chauffer 50 g de beurre et une cuillère à soupe d’huile d’arachide dans une poêle à feu vif.
  12. Quand la matière grasse est bien chaude, y mettre les escalopes.

    P1010332

  13. Elles sont cuites lorsque la panure est bien dorée et l’escalope « rigide ». Il ne faut pas avoir peur de rajouter du beurre si la poêle manque de gras. Ça risquerait de faire brûler la panure.
  14. Servir avec des petits pois carottes (la tradition) ou n’importe quel légume vert pour alléger un peu. Ceci dit si vous voulez vous faire une bonne purée ou des frites avec, go ahead !!

P1010337

A chaque fois que je fais cette recette, ça me fait penser à l’escalope viennoise que j’ai dévorée … à Vienne. Un truc énorme qui ne tenait pas  sur une assiette standard. La finesse de l’escalope et de la panure étaient exceptionnels. Un grand souvenir.

Les financiers, les vrais



J’ai déjà publié une recette de gâteaux façon financiers, voici la recette à laquelle je me tiens désormais et qui est parfaite à tous points de vue : facile, rapide et elle me permet de recycler des blancs d’œufs qui me restent quand je fais de la crème pâtissière ou des cannelés.

Ingrédients :

  • 50 g de farine (de riz pour une version sans gluten)
  • 50 g de poudre d’amande
  • 150 g de sucre
  • 75 g de beurre
  • 4 blancs d’œufs
  • 1 pincée de sel
  • extrait de vanille
  • extrait d’amande amère
  1. Préchauffer le four à 190°.
  2. Mélanger dans un saladier les ingrédients secs : poudre d’amande, farine, sel et sucre.
  3. Faire fondre le beurre dans un bol au micro onde.
  4. Pendant ce temps, ajouter les blancs d’œuf au mélange sec. L’appareil doit être homogène.
  5. Une fois le beurre fondu, le rajouter dans le saladier.
  6. Enfin, incorporer les extraits de vanille et d’amande amère.
  7. Remplir les moules avec la préparation (je mets une bonne cuillère à soupe de pâte par financier dans les miens qui mesurent 75 x 30 mm dans le fond). Il y a approximativement 1 cm de pâte dans chaque moule.
  8. Faire cuire 18 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés sur le dessus.
  9. Démouler et faire refroidir sur grille.

financiers 04

financiers 05

Bien entendu, les moules que j’utilise sont en silicone, pas besoin de matière grasse supplémentaire et surtout ça se démoule impeccablement bien.

Les galettes bretonnes au sarrasin



Vous avez déjà eu droit aux crêpes de la Chandeleur, cette fois c’est leur contrepartie salée, les galettes au sarrasin, dites galettes bretonnes.

En gros un œuf donne 6 galettes sur ma grande crêpière en fonte. Je vous laisse adapter les proportions en fonction de vos convives ou votre appétit.

galette bretonne 01

Ingrédients :

  • 125 g de farine de sarrasin
  • 1 œuf
  • 1 c à s d’huile d’arachide
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1/4 de litre d’eau
  • 1/8 de litre de lait
  1. Dans un saladier, mélanger la farine le sel et l’huile.
  2. Ajouter l’œuf et bien remuer.
  3. Ajouter le lait petit à petit pour bien délayer. Normalement, jamais de grumeaux avec la pâte à galettes.
  4. Finir en ajoutant l’eau et bien remuer.

galette bretonne 02

Pour la cuisson, je vous renvoie à ma vidéo des crêpes sucrées, ce n’est pas foncièrement différent, la pâte est juste un peu plus épaisse.
Allez, pour le plaisir, je vous la remet quand même.

Avec ces galettes, à vous les complètes, les savoyardes, … C’est un délice et en général j’en fais plus, comme ça on a des restes dans la semaine !!!

Le soufflé aux épinards



Voilà une manière délicieuse de manger des épinards. En général, les enfants adorent (enfin les miens oui ;-)). En plus, ça démystifie un peu le soufflé, ce n’est pas si compliqué que ça finalement.

Ingrédients :

  • 40 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 40 cl de lait
  • 70 g de gruyère râpé
  • 500 g d’épinards hachés surgelés
  • 4 œufs
  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Faire sécher les épinards dégelés à la casserole. Presque toute l’humidité doit s’évaporer. Saler et poivrer.
  3. Faire une béchamel. Faire fondre le beurre et ajouter la farine. Laisser cuire quelques minutes en remuant et ajouter le lait (chauffé). Laisser épaissir en remuant sans arrêt.
  4. Séparer les blancs et les jaunes des œufs.
  5. Monter les blancs en neige bien ferme.
  6. Hors du feu, ajouter dans la béchamel les jaunes d’œufs un par un.
  7. Ajouter ensuite le gruyère et quand il est fondu, mélanger aux épinards.
  8. Incorporer à la sauce aux épinards les blancs petit à petit en prenant garde de ne pas les casser.
  9. Beurrer un plat allant au four. Le mien est rectangulaire et fait environ 20 x 30 cm.
  10. Verser l’appareil dans le plat et enfourner pendant 25 minutes environ.
  11. Les 5 dernières minutes, vous pouvez augmenter la température du four pour faire dorer le dessus.

Bon appétit.

soufflé aux épinards 02

soufflé aux épinards 05

Le riz cantonais

Encore un classique, mais des restaurants asiatiques cette fois, le riz cantonais. Il va avec un peu tous les plats, c’est bien pratique quand on ne sait pas trop quoi faire comme accompagnement.

Longtemps, quand j’essayais de faire un riz cantonais, je me retrouvais avec un amas informe de riz trop cuit, impossible à réchauffer au wok et qui au final n’était qu’un paquet de colle avec des petits pois, du jambon et de l’œuf. En fait, le secret d’un bon riz frit tient dans 2 recommandations : faire cuire le riz à frire la veille (si possible à la vapeur) et utiliser du gras, beaucoup de gras.

Ingrédients :

  • 300 g de riz blanc cuit la veille
  • une tranche de jambon assez épaisse (au moins 5 mm) taillée en dés
  • 2 œufs
  • 100 g de petits pois surgelés
  • 3 c à s d’huile
  • un oignon haché
  • sauce soja light (au goût de chacun)
  • huile de sésame
  1. Faire une omelette avec les œufs et la tailler en lanière. Autre solution, en faire des œufs brouillés. Réserver.
  2. Faire cuire les petits pois surgelé comme indiqué sur le paquet (le micro ondes est très pratique dans ce cas).
  3. Faire chauffer le wok. Quand il est chaud, verser l’huile.
  4. Quand elle est bien chaude, faire revenir l’oignon 30 secondes à une minute.
  5. Ajouter le riz, et remuer jusqu’à ce que tous les grains se décollent les uns des autres. Ajouter un peu d’huile si nécessaire.
  6. Ajouter les autres ingrédients et remuer pour que tout soit uniformément réparti dans le riz.
  7. Ajouter la sauce soja pour assaisonner et quelques gouttes d’huile de sésame.

Dégustez avec un bœuf aux oignons par exemple.