Archives par mot-clé : parmesan

La sauce de la salade César



Depuis que je travaille en région parisienne, il ne se passe pas une semaine sans que je vois des salades César apparaître dans les menus, et ce quel que soit le type de restaurant (sauf peut être les asiatiques quand même). C’est tendance, pas cher à produire et donc il est normal que ça apparaisse chez les professionnels.

En revanche, c’est hyper facile à faire à la maison (il n’y a que quelques ingrédient dans une salade césar). Mais ce qui va faire toute la différence, c’est la sauce.

Je me suis trouvé une bonne recette chez nos amis américains (même si elle a été inventée au Mexique), depuis je la suis religieusement car elle est délicieuse.

Ingrédients : 

  • 4 filets d’anchois à l’huile
  • 1 petite gousse d’ail
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 2 càs de jus de citron
  • ¾ càc de moutarde de Dijon
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 12 cl d’huile végétale
  • 3 càs de parmesan râpé
  • Du poivre du moulin
  1. Hacher ensemble les anchois, l’ail et une pincée de sel. En faire une pâte, en vous aidant du côté du couteau pour écraser tout ça. Le sel va servir d’abrasif pour arriver à ce résultat. Mettre dans un saladier.
  2. Ajouter à ce mélange les jaunes d’oeufs, le jus de citron et la moutarde. Fouetter pour homogénéiser le tout.
  3. Petit à petit verser l’huile d’olive tout en fouettant (comme pour une mayonnaise) et l’huile végétale ensuite. La sauce doit être lisse et épaisse.
  4. Finir en ajoutant le parmesan, le poivre et le sel (si besoin car anchois et parmesan en contiennent déjà pas mal)
  5. La sauce est prête, il n’y plus qu’à la verser sur votre salade César.

Via : Bon Appetit

Les crackers aux graines de sésame et au parmesan

Cette recette aura mis du temps à arriver car je l’ai faite pour le réveillon de Noël 2013 … Bon, ça ne l’empêche pas d’être bonne. Il faut juste contrôler la cuisson pour que les crackers ne soient pas trop sec.
Je l’ai faite avec des graines de sésame mais rien n’empêche d’y mettre d’autres graines ou mélanges de graines, des épices, des herbes, etc. C’est une bonne base pour des biscuits maison.

Ingrédients :

  • 100 g de farine
  • 35 g de parmesan
  • 15 g de poudre d’amande
  • 1/2 sachet de levure
  • 3 càs d’huile d’olive
  • Un peu d’eau
  • sel (en fonction du sel apporté par les fromages) et poivre
  • 1 càs de graines de sésame
  1. Faire chauffer le four à 200°.
  2. Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier
  3. Ajouter l’huile d’olive et mélanger. Rajouter progressivement un peu d’eau jusqu’à former une boule compacte. La laisser reposer cette pâte 10 min en la filmant.
  4. Fariner légèrement le plan de travail et étaler la moitié de la pâte au rouleau sur une épaisseur de 5 mm environ. Tailler dedans des formes (à vous de voir).
  5. Mettre chaque morceau de pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner pendant environ 15 minutes.

Via Savoir & Faire

Le risotto paysan

Voilà une recette qui aurait du figurer sur le blog depuis fort longtemps car c’est une des favorites de la famille depuis longtemps. C’est un risotto au look printanier (ou spécial Saint Patrick), agrémenté de lamelles de jambon blanc. Mais sans ça marche aussi.

Risotto paysan 02

Ingrédients :

  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 2 branches de cèleri
  • 1 courgette
  • 125 g de petits pois
  • 350 g de riz arborio
  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 25 g de beurre
  • 125 g de jambon
  • 50 g de parmesan
  • sel et poivre
  1. Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte. Y faire revenir doucement l’oignon et le céleri finement émincés.
  2. Ajouter les courgettes en rondelles de 5 mm, les petits pois. Couvrir et laisser cuire 10 mn.
    Risotto paysan 01
  3. Ajouter le riz et cuire en remuant sans arrêter jusqu’à ce qu’il soit transparent.
  4. Verser le bouillon petit à petit en remuant régulièrement, jusqu’à ce que le riz soit cuit.
  5. Ajouter alors le beurre, le fromage et rectifier l’assaisonnement.
  6. Servir accompagné de parmesan

La focaccia au fromage et ciboulette

Une soirée italienne sans pain, ce n’est pas possible. Quoi de mieux et de plus facile qu’une focaccia faite rapidos avec un peu de parmesan et quelques ciboulettes du jardin.

Ingrédients :

  • 5 g de levure sèche (ou  un sachet de briochain)
  • 1 c à c de sucre
  • 375 g de farine
  • 175 g d’eau
  • 1 c à c de sel
  • 40 g de parmesan (ou de pecorino si vous en trouvez)
  • 1 c à s de ciboulette hachée
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de farine de maïs
  • 2 c à s de gros sel marin (facultatif)
  1. Dans un petit bol mettre la levure, le sucre, une cuillère à café de farine et l’eau tiédie. Mélanger et laisser reposer couvert pendant 10 minutes jusqu’à ce que le mélange mousse.
  2. Dans un saladier (ou le bol de votre robot si vous avez la chance d’en avoir un) mélanger la farine, le sel, le parmesan et la ciboulette. Faire un puits et y verser le mélange eau + levure et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  3. Travailler la pâte pendant une dizaine de minute, jusqu’à ce qu’elle soit lisse.
  4. La mettre en boule dans un saladier légèrement huilé. Laisser reposer pendant 40 minutes dans un endroit chaud. La pâte doit doubler de volume.
  5. Préchauffer le four à 210°.
  6. Dans un moule à manqué (c’est ce qui est le plus pratique je trouve), verser la farine de maïs et la répartir uniformément.
  7. Dégazer la pâte et la retravailler 1 minute.
  8. Mettre dans le moule et l’étaler avec les mains du centre vers les bords. Attention à ne pas la trouer et à garder une épaisseur assez régulière. Piquer la pâte avec une brochette pour faire des trous réguliers sur toute la surface de la focaccia.
  9. Asperger légèrement d’eau et enfourner.
  10. Laisser cuire 10 minutes et ré asperger la focaccia avec de l’eau. Enfourner pour 10 minutes. A ce stade, passer une cuillère à soupe d’huile d’olive et remettre à cuire 5 minutes. C’est à ce moment que vous pouvez saupoudrer le sel marin.
  11. Servir chaud ou tiède. Avec une salade de roquette et parmesan par exemple.

foccacia ail et ciboulette 01

foccacia ail et ciboulette 02

La tarte aux poivrons

Voici une bonne recette d’été, à réaliser avec des légume biens mûrs : tomates et poivrons. Le résultat est une tarte qui mélange le croustillant de la pâte avec le fondant des poivrons, le tout avec une douceur géniale en bouche. En effet, les légumes sont doucement confits ce qui confère un effet presque sucré à cette tarte. L’ajout d’un peu de parmesan ne gâche rien non plus.

tarte au poivrons 03

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 6 petits poivrons de couleurs variées (rouge, jaune, orange ou vert)
  • 1 grosse boite de tomates pelées au jus
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1/2 c à c d’origan
  • 3 branches de thym
  • sucre
  • sel et poivre
  • 2 c à s de parmesan râpé
  1. Faire chauffer le grill du four à 250°.
  2. Mettre les poivrons à griller jusqu’à ce qu’ils soient bien noircis sur toutes les faces.
  3. Les faire refroidir dans un saladier recouvert d’un film étirable.
  4. Les peler et épépiner puis les couper en lanières.
  5. Dans une poêle, faire chauffer l’huile.
  6. Ajouter les tomates concassées et les poivrons.
  7. Assaisonner puis ajouter l’ail, l’origan et le thym.
  8. Faire cuire à feu doux 1 heure et demie.
    tarte au poivrons 02
  9. A la fin de la cuisson, ajouter le parmesan râpé.
  10. Pendant ce temps, faire chauffer le four à 180°.
  11. Faire cuire la pâte à blanc (préalablement foncée dans un moule à tarte) jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
  12. Démouler et faire refroidir sur grille.
  13. Une fois que la pâte est bien refroidie, mettre le mélange poivrons / tomates dans la croûte.
  14. Servir à température ambiante avec une salade de roquette par exemple.

tarte au poivrons 01

Fusilli à la tomate et à la ricotta

Il n’est pas très habituel dans ma façon de faire des sauces pour les pâtes de mélanger les tomates avec les produits laitiers, enfin en grande quantité en tous les cas. Il m’arrive régulièrement de faire des sauces avec un peu de mozzarella ou de fromage de chèvre, mais rien qui ressemble à cette recette. Le mélange de la tomate crue et de la ricotta est très doux et agréable en bouche. On sent bien les ingrédients, surtout qu’il y en a peu et à plus forte raison s’ils sont goûteux et de bonne qualité. Le secret de cette recette réside avant tout dans de bonnes tomates. J’ai utilisé celles du jardin, c’était une merveille, rien à voir avec celles du commerce.

Ingrédients :

  • 4 belles tomates bien mures
  • 250 g de ricotta
  • 50 g de parmesan fraichement râpé
  • sel et poivre
  • quelques feuilles de basilic
  1. Plonger les tomates dans l’eau bouillante 30 secondes et les éplucher.
  2. Les hacher grossièrement et les faire égoutter le temps de faire chauffer l’eau des pâtes.
  3. Mélanger dans un bol la ricotta et le parmesan râpé. Assaisonner.

    IMG_4304

  4. Ciseler grossièrement le basilic.
  5. Lorsque le pâtes sont cuites, ajouter aussitôt les tomates, le mélange de fromages et le basilic.
  6. Mélanger pour que la sauce recouvre bien les pâtes.

Pates à la tomate et ricotta 02

  1. Servir aussitôt.

Le risotto au gigot et aux tomates séchées

Voici une recette ramenée de Guadeloupe et fournie gracieusement par mon beau frère. Idéale pour recycler un reste de gigot pascal.
Le riz carnaroli pour ceux qui seraient ignorants comme moi, c’est la rolls du riz à risotto, environ 15 euros le kilo.

Ingrédients :

  • 400 g de riz carnaroli
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 4 c à s de tomates séchées
  • 3 ou 4 tranches de gigots d’agneau
  • 1 gros oignon
  • 20 cl de vin blanc
  • 1 litre de bouillon de volaille
  • 200 g de parmesan
  • 50 g de beurre
  1. Éplucher et émincer les oignons.
  2. Couper le gigot et les tomates séchées en petits morceaux.
  3. Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse à fond épais.
  4. Y faire revenir les oignons quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils soient tendre.
  5. Ajouter le riz. Faire revenir jusqu’à ce qu’il soit bien enrobé par la matière grasse.
  6. Ajouter le vin blanc et laisser le riz le « boire », tout en remuant.
  7. Ajouter ensuite le bouillon de volaille, louche par louche, sans cesser de remuer (c’est du boulot le risotto).
  8. A la moitié de votre litre de bouillon, mettre le gigot dans la sauteuse.
  9. Quand tout le bouillon est ajouté, normalement le riz est cuit. Il doit être à la fois fondant et toujours un peu al dente.
  10. Finir en ajoutant le beurre, puis les tomates séchée et enfin le parmesan.
  11. Servir bien chaud.

risotto tomates sechées et gigot