Archives par mot-clé : parmesan

Risotto aux épinards et lardons

Normalement cette recette se faisait avec des feuilles de tétragone que j’ai eu dans mon panier de légumes. Mais pour être franc, je n’ai pas trop apprécié le gout de ce légume. Donc remplacement immédiat par des épinards frais. Et le résultat s’est avéré délicieux.

Ingrédients :

  • 250 g de riz rond à risotto
  • 350 g d’épinards frais
  • 1 oignon
  • 1 l de bouillon de poule
  • 4 c à s d’huile d’olives
  • 60 g de ricotta
  • 200 g de lardons
  • 4 c à s de mascarpone
  • 50 g de parmesan râpé
  • de la noix de muscade râpée
  • sel et poivre
  1. Éplucher et émincer l’oignon.
  2. Laver les feuilles d’épinard.
  3. Faire revenir dans une cocotte l’oignon et les lardons dans l’huile. Ajouter les feuilles d’épinards et laisser cuire jusqu’à ce que les feuilles se « fanent ». Réserver.
  4. Remettre de l’huile dans la cocotte. Quand elle est chaude faire revenir le riz jusqu’à ce qu’il soit translucide.
  5. Mouiller avec le bouillon petit à petit, une louche à la fois. Remuer sans arrêt. Ne rajouter du liquide qu’une fois que le riz a absorbé la dose précédente.
  6. Lorsque le riz est cuit, retirer la cocotte du feu.
  7. Ajouter alors le mélange lardons épinards, les fromages et la muscade.
  8. Mélanger pour que tout soit bien homogène. Éventuellement remettre sur le feu très doux pour que ce soit plus facile.
  9. Saler, poivrer.
  10. Servir immédiatement.

risotto-epinard-lardon-06

Avec du bon pain c’est encore meilleur.

Salade italienne à la roquette et aux champignons et sa vinaigrette balsamique

Une petite recette toute simple qui nous a servi d’entrée délicieuse pour le repas du nouvel an, et que nous avons servi avec une focaccia aux olives et au romarin.

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • 2 poignées de roquette
  • 4 champignons de paris ou des petits bronzés
  • 6 ou 8 olives
  • des copeaux de parmesan
  • sel, poivre
  • vinaigre balsamique
  • huile d’olives
  1. Placer la roquette dans deux assiettes.
  2. Émincer finement les champignons. Les placer au-dessus de la salade.
  3. Couper les olives noires en deux et les répartir dans la salade.
  4. Faire des copeaux de parmesan à l’aide d’un épluche légumes dans un bloc. Les poser délicatement au sommet de la roquette. Ne lésinez pas sur le parmesan, c’est très bon dans cette salade.
  5. Préparer une sauce avec du vinaigre balsamique, de l’huile d’olives (de la bonne), du sel et du poivre.
  6. Assaisonner au dernier moment pour ne pas tremper le parmesan.

salade roquette champignons

Bon appétit.

Cannelloni à la ricotta et aux épinards

Rien de tel que des pâtes farcies pour se faire du bien, surtout quand on fait tout soit même. Pour commencer, les cannelloni, c’est quand même ce qu’il y a de plus facile. Par contre, c’est vrai que ça demande un peu  de travail puisqu’on doit faire la pâte à pâtes, la garniture et la sauce qui va accompagner tout ça. Il s’agit donc plus d’une recette à faire quand on a le temps et pour des amis ou pour une occasion. Cela dit, toutes les occasions sont bonnes pour manger des pâtes ;-).

Ingrédients :

Pour la pâte à pâtes :

Voir la recette

Pour la garniture des cannelloni :

  • 300 g de ricotta
  • 350 g d’épinards surgelé
  • 50 g de beurre
  • 8 c à s de parmesan râpé
  • 2 œufs
  • sel et poivre

Pour la sauce béchamel :

  • 50 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 50 cl d e lait
  • sel, poivre et muscade

Pour la sauce tomate :

  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1 oignon haché
  • 50 g de beurre
  • 1 c à s d’huile d’olives
  • 1 boite de tomates entières pelées au jus
  • 6 feuilles de basilic ciselées
  • sel et poivre
  1. Faire d’abord la sauce tomate : Faire revenir les oignons et l’ail dans le beurre et l’huile.
  2. Quand ils sont transparents,  ajouter la tomate, le sel et le poivre. Laisser mijoter jusqu’à ce qu’elle soit réduite, soit environ 25 minutes.

    Canneloni épinard et ricotta 02

  3. Hors du feu, ajouter le basilic.
  4. Pour les pâtes fraîches, suivez la recette que j’ai déjà détaillée.
  5. Détailler la pâte en carrés de 15 cm de côté.
  6. Pour la farce aux épinards : bien faire sécher les épinards dans une casserole  sur feu doux, jusqu’à ce qu’il n’y ai plus d’eau.
  7. Dans une poêle, faites fondre la moitié du beurre et y faire revenir les épinards.
  8. Dans un saladier, mélanger les épinards revenus avec la moitié du parmesan, la ricotta et les oeufs.

    Canneloni épinard et ricotta 07

  9. Préparer une béchamel en suivant ces recommandations.
  10. Remplir les carrés de pâtes avec une bonne dose de farce aux épinards et le rouler.

    Canneloni épinard et ricotta 10

  11. Dans le plat de cuisson, déposer une fine couche de béchamel et déposer les cannelloni les uns à côté des autres en une seule épaisseur.

    Canneloni épinard et ricotta 09

  12. Napper les cannelloni avec alternativement de la sauce tomate et de la béchamel.

    Canneloni épinard et ricotta 11

  13. Saupoudrer avec le reste de parmesan et disposer des noisettes de beurre.
  14. Enfourner à 200 ° jusqu’à ce que le dessus soit bien gratiné.

    Canneloni épinard et ricotta 12

C’est une recette un peu compliquée, mais ça vaut vraiment le coup car c’est excellent.

canneloni ricotta epinard 01

Le lapin fondant et sa polenta

On ne cuisine pas assez le lapin à mon goût. C’est pourtant une viande assez maigre, goûteuse et qui se prête à de multiples préparations. Aujorud’hui, c’est une recette en cocotte, qui est la aussi une de mes façons favorites de préparer les viandes.

Cette recette est issue du livre de Sophie Dudemaine « La cuisine de Ducasse » qui est littéralement rempli de bonnes recettes du célèbre cuisinier et adaptées pour pouvoir être réalisées par le commun des mortels avec un matériel non professionnel.

Ingrédients :

Pour le lapin

  • 1.5 kg de lapin (cuisse de préférence)
  • 200 g de lardons nature
  • 2 oignons émincés
  • 20 olives noires dénoyautées
  • 12 tomates confites
  • 4 tomates fraiches en cubes
  • 1/2 bouteille de vin blanc sec
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 50 cl de bouillon de poule
  • 20 g de beurre
  • 6 gousses d’ail en chemise
  • 1 bouquet garni (1 branche de thym, 1 feuille de laurier, 1 bouquet de persil et 1 zeste d’orange)
  • sel, poivre

Pour la polenta

  • 125 g de polenta précuite
  • 50 cl de lait
  • 60 g de parmesan râpé
  • 80 g de beurre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • sel, poivre du moulin

Préparation et cuisson du lapin

  1. Préchauffez le four à  160 °C.
  2. Dans une grande cocotte passant au four, faites chauffer l’huile.
  3. Faites dorer les lardons puis égouttez-les dans une passoire en laissant le gras de cuisson dans la cocotte.
  4. Dans le gras des lardons, faites dorer les épaules de la même manière.
  5. Réservez avec les lardons.
  6. Toujours dans la même cocotte, mettez une noisette de beurre.
  7. Ajoutez les oignons émincés, le bouquet garni et les gousses d’ail. Assaisonnez.
  8. Laissez revenir sur feu doux en remuant avec une spatule en bois, jusqu’à ce que l’ensemble prenne une légère coloration blonde.
  9. Remettez les épaules et les lardons dans la cocotte.
  10. Versez le vin blanc et le bouillon de poule.
  11. Portez à ébullition, couvrez et mettez au four pendant 1 h 30.
  12. Sortez la cocotte du four et laissez reposer 10 minutes.
  13. Ôtez les épaules de la cocotte et maintenez-les au chaud.
  14. Ajoutez au jus restant les tomates confites coupées en deux et les olives.

Préparation de la polenta

  1. Faites bouillir le lait et versez-y la semoule en pluie en remuant. Faites cuire à feu doux pendant 5 minutes en tournant constamment. Hors du feu, incorporez le beurre puis le parmesan râpé puis l’huile d’olive.
  2. Assaisonnez.

Répartissez la polenta sur les assiettes et disposez les épaules de lapin dessus. Nappez de sauce et régalez-vous.

Lapin à la polenta fondante

La soupe de courgettes aux croutons

Je dois dire que nous ne faisons plus beaucoup de soupes depuis un certain temps mais celle-ci est un succès assuré à chaque fois. En plus, une soupe de courgette c’est assez original, ce n’est pas un légume que l’on mange forcément de cette manière. Et quand en plus, on l’accompagne de petits croutons maison … hmmm c’est top.

Soupe de courgette


Ingrédients :

Pour la soupe :

  • 40 g de beurre
  • 1 oignon
  • 500 g de courgettes (soit 3 courgettes de taille moyenne)
  • 1,2 l de bouillon de volaille (maison ou préparé avec deux cubes type Maggi)
  • 2 petits œufs
  • 2 c à s de parmesan râpé
  • 1 c à s de persil
  • sel et poivre

Pour les croûtons :

  • 1 demie baguette
  • de l’huile d’olives
  • sel
  1. Faire fondre le beurre dans une cocotte. Y faire revenir les oignons émincés.
  2. Quand ils sont colorés, ajouter les courgettes découpées en tranches fines et faire colorer également (attention à ce que ça ne brûle pas tout de même).

    soupe de courgettes 01

  3. Ajouter le bouillon, porter à ébullition et réduire à feu doux. Laisse cuire à couvert pendant une vingtaine de minutes (jusqu’à ce que les courgettes soient cuites).
  4. Passer la soupe au mixer. Gouter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire (attention au sel, car le bouillon du commerce est salé et il y a encore du parmesan à ajouter ensuite qui l’est également).

    soupe de courgettes 05

  5. Hacher le persil et le mélanger dans le plat de service de la soupe avec les œufs battus, le parmesan et le poivre.

    soupe de courgettes 03

    soupe de courgettes 04

  6. Verser la soupe sur ce mélange et remuer rapidement (au fouet de préférence) afin que tout se mélange bien sans faire de grumeau.
  7. Servir immédiatement avec les croûtons (que vous pouvez préparer un peu en avance)

Pour préparer des croutons, c’est très simple.

  1. Couper la baguette en dés réguliers que vous mettrez dans un saladier.
  2. Arroser d’un peu d’huile pour que chaque dés en soit un peu recouvert (il n’en faut pas tant que ça, et c’est plus digeste si on n’a pas la main trop lourde). Saler à votre gout.
  3. Étaler sur une plaque ou dans un moule et passer à four chaud jusqu’à ce qu’ils soient dorés de tous les côtés.
  4. Retournez les de temps en temps. Restez bien à côté du four, sinon vous risquez de n’avoir que des bouts de charbon ( c’est du vécu).

D’expérience, ces croutons sont nettement moins gras et moins salés que ceux du commerce, et ils sont aussi bien meilleurs.

Le pesto, vous connaissez ?

Le pesto, c’est une purée composée de divers ingrédients et qui est principalement utilisée comme garniture dans les pâtes par nos amis transalpins.

Traditionnellement, c’est le basilic et les pignons de pin qui sont utilisés comme ingrédients principaux, dans le fameux pesto alla genovese (enfin quand on ne le transforme pas). Et bien, la semaine dernière, comme j’avais à disposition dans le jardin de la coriandre et je me suis dit que le pesto à la coriandre et aux noix de cajou, ça allait déchirer. Et bien j’avais raison. Deux tests en une semaine me l’ont confirmé.

Bon, j’en ai marre de me répéter et de dire que les recettes sont simples, mais là plus facile ce sera dur.

Ingrédients :

  • 1 belle botte de coriandre fraiche
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c à s de parmesan râpé
  • 2 c à s de noix de cajou non salées
  • de l’huile d’arachide
  1. Laver la coriandre et bien l’essorer pour qu’il ne reste plus d’eau dans les feuilles (enfin presque plus, pas la peine que ce soit super sec non plus)
  2. Prélever les feuilles. (je ne fais plus ch… maintenant, je tords le bouquet au niveau du début des feuilles et je mets avec les tiges qui sont quand même très tendres et qui ont aussi ce bon gout de coriandre. Comme ça on ne gâche rien). Les mettre dans un blender ou un mixer.
  3. Rajouter par dessus l’ail coupé grossièrement, le parmesan et les noix de cajou.
  4. Arroser avec deux cuillères à soupe d’huile et faire tourner le mixer.
  5. Vous devez obtenir une purée homogène et assez épaisse, … mais pas trop. Rajouter de l’huile si nécessaire pour faciliter le mixage. Normalement quatre cuillères ce serait le maxi pour un beau bouquet de coriandre.
  6. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire (ça dépend du parmesan) et poivrez si vous voulez.

Et voilà, votre pesto est prêt.

Le truc pour le rajouter aisément aux pâtes, c’est qu’au moment de les égoutter, il faut laisser un peu d’eau de cuisson dans la casserole et délayer le pesto dedans. De cette manière, les pâtes et le pesto se mélangeront beaucoup plus facilement.

Pour tester cette recette, je me suis servi de nouilles au sarrasin, dont je vous avais parlé dans ce billet. Et bien, elles sont délicieuses comme ça !!