Archives par mot-clé : pomme de terre

Le poulet cocotte

Les plats mijotés sont mon péché mignon. On peut les préparer à l’avance (la veille même parfois) et les oublier au coin du feu ou dans le four et quand on les retrouve dans son assiette, c’est le bonheur. Roboratif et joyeux. Des plats qui filent la patate.
Et justement, de patates il est question dans ce poulet cocotte, puisque c’est l’accompagnement, la garniture de notre poulet.

poulet cocotte 02

Ingrédients :

  • 1 poulet ou 6 cuisses / haut de cuisses
  • 150g de lardons fumés
  • 1 oignon
  • 20 cl de vin blanc sec
  • 10 cl de bouillon de volaille
  • 1 poireau
  • 500g de pommes de terre grenaille ou coupées en morceaux
  • 2 branches de thym
  • 1 branche de laurier
  • 3 branches de persil
  • 30g de beurre
  • sel et poivre (à adapter en fonction du bouillon et des lardons)
  1. Couper le poulet et lui retirer sa peau.
  2. Éplucher et hacher les oignons. Laver et éplucher le poireau. L’émincer grossièrement.
  3. Faire fondre 10 grammes de beurre dans une cocotte. Y faire revenir doucement les oignons, le poireau et les lardons. Quand l’oignon est bien translucide, réserver.
  4. Laver les pommes de terre et les éplucher si vous ne supportez pas la peau.
  5. Faire fondre le reste du beurre et faire dorer le poulet sur toutes ses faces.
  6. Déglacer avec le vin et le bouillon (en fonction du poulet ajuster le liquide, ça doit tremper mais il ne faut pas trop en mettre quand même), remettre le mélange oignon, poireau, lardons, le bouquet garni et rectifier l’assaisonnement.
  7. Laisser cuire à couvert une heure, jusqu’à ce que le poulet soit tendre. Au besoin, laisser s’évaporer le jus les 15 dernières minutes.

poulet cocotte 01

Via Papilles et pupilles

Samossa aux légumes

Une des choses que je préfère dans les cuisines asiatiques au sens large (et méditerranéenne aussi d’ailleurs), c’est la profusion de petites bouchées en tous genres : dim sum, nems, rouleaux divers et variés et samossas. On retrouve ces derniers, qui sont en forme de triangle, un peu partout en Asie. La recette d’aujourd’hui est d’origine indienne.

Traditionnellement, ces bouchées sont frites, mais pour qu’elles soient moins caloriques, je le passe au four, ce qui les rend quand même plus légères.

Les proportions donnent environ 30 samossas

Ingrédients :

  • 4 càs d’huile (ou 2 càs d’huile et 2 de ghee)
  • 1 oignon haché
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 175 g de carottes coupées en petits dés
  • 225 g de pommes de terre coupées en petits dés
  • 1 poivron rouge coupé en petits dés
  • 100 g de petits pois
  • 1 càc de graines de cumin
  • 2 càc de pâte de curry (attention à bien choisir de la mild, car celles qui sont hot sont vraiment trop épicées)
  • 3 càs de chutney de mangue
  • 2 càs de coriandre ciselée
  • 16 feuilles de filo
  1. Dans une poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe de ghee ou d’huile.
  2. Faire revenir l’oignon et l’ail 1 min. Ajouter les carottes, les pommes de terre et le poivron. Remuer 5 min.
  3. Ajouter les graines de cumin et la pâte de curry. Remuer 2 min.
  4. Délayer avec 4 cuillères à soupe d’eau, couvrir et laisser mijoter 8 min à feu doux, jusqu’à ce que les légumes soient cuits.
  5. Incorporer les petits pois (que vous aurez fait cuire auparavant si ce sont des surgelés), le chutney et la coriandre. Ôter du feu.

    Samossa 02

  6. Faire préchauffer le four à 180°.
  7. Couper les feuilles de filo en deux dans la longueur.
  8. Déposer un peu de farce dans un coin et refermer en triangle.
  9. Déposer les samossas dans un plat allant au four. Les enduire d’huile d’olive au pinceau (2 cuillères à soupe devraient suffire).
  10. Faire cuire les samossas pendant 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Pas la peine de les retourner lors de la cuisson.

Samossa 01

Frittata aux pommes de terre et brocolis



Ou l’art d’accommoder les restes. quand les enfants font du nez sur de beaux brocolis, il faut bien trouver un moyen de les recycler. Mission réussie avec cette frittata, qui n’est ni plus ni moins qu’une omelette un peu améliorée. Normalement, tout devrait se trouver dans vos placards, pas besoin de faire de grosses courses pour cette recette, qui est en plus assez économique, … et calorique :-).

Ingrédients :

  • 6 œufs
  • 10 petites pommes de terre cuites
  • 1 brocoli cuit
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de crème
  • 100 g de gruyère ou mieux, de comté
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  1. Émincer finement les oignons ou les hacher, c’est selon votre goût.
  2. Dans une poêle, les faire revenir dans le mélange huile et beurre, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et commencent à dorer.
  3. Ajouter les pommes de terre coupées en gros morceaux. Laisser cuire jusqu’à ce que le tout soit bien doré.
  4. Ajouter le brocoli en petites fleurettes, l’ail passé au presse ail, et laisser encore cuire quelques minutes pour que toutes les saveurs se mélangent.
  5. Dans un grand bol, fouetter les œufs, la crème liquide, le sel et le poivre.
  6. Râper le fromage et réserver.
  7. Verser l’appareil aux œufs dans la poêle, bien répartir entre les légumes.
  8. Parsemer de fromage sur toute la surface de la frittata.

    frittata 01

  9. Laisser cuire pendant quelques minutes, jusqu’à ce que l’œuf ait bien pris. Normalement, environ 5 minutes. Attention à ne pas laisser brûler au fond (comme moi …).
  10. Si vous avez ça dans votre four et si votre poêle le permet, passer pendant quelques secondes la frittata au grill. Mais c’est optionnel. Si vous n’avez pas, laissez simplement fondre le fromage et servez.

Comme toujours avec ce type de plat, le plus amusant c’est de le transformer. On peut y mettre tous les légumes que l’on veut, comme des courgettes et des poivrons par exemple, en plus des pommes de terre. On peut ajouter aussi de la viande (du jambon, du rôti de porc, du poulet pourquoi pas). Et le fromage peut aussi être changé. Bref, amusez-vous.

Dernier conseil, la frittata doit être épaisse, ce n’est pas une omelette classique. Il faut penser tortilla.

Poulet rôti aux pommes de terre et tomates cerises



Je n’ai aucun mérite pour cette recette, je l’ai honteusement pompée d’une émission de Jamie Oliver, Jamie’s home. Et comme souvent avec Jamie, c’est simple et efficace. Des pommes de terre, des tomates cerises, du poulet et des herbes fraîches. Combo magique et délicieux.

Ingrédients :

  • 4 hauts de cuisse de poulet
  • 15 pommes de terre de taille moyenne (à adapter selon votre appétit)
  • 500 g de tomates cerise
  • un bouquet d’herbes fraîches (persil, basilic, origan frais,… selon la saison et ce que vous avez sous la main)
  • 2 oignons rouges (facultatif)
  • huile d’olive
  • 1 c à s de vinaigre
  • sel et poivre
  1. Désosser le poulet et le couper en gros morceaux.
  2. Faire le dorer dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Assaisonner.
  3. Pendant ce temps, faire cuire les pommes de terre que vous aurez épluchées.
  4. Enlever la peau des tomates cerises en les plongeant quelques secondes dans l’eau bouillante des pommes de terre en fin de cuisson. Prenez soin auparavant de percer chaque tomate d’un petit coup de couteau pour que la peau s’en aille bien.
  5. Mettre les pommes de terre légèrement écrasées (pas en purée, il doit rester de gros morceaux, c’est pour que la sauce pénètre la patate) et les tomates épluchées dans la poêle avec le poulet. Rectifier l’assaisonnement.
  6. Dans un mortier, piler les herbes fraîches. Saler, poivrer et ajouter du vinaigre et de l’huile d’olive (la quantité va dépendre de votre goût mais aussi du volume des légumes et de la viande). Mélanger intimement.
  7. Verser l’huile aux herbes dans la poêle et mélanger.

    poulet aux pommes de terre et tomates cerises 03

  8. Verser le tout dans un plat et enfourner à four chaud (200 degrés).
  9. Laisser cuire 45 minutes, jusqu’à ce que le plat soit bien doré.

On a testé ça ce week-end et tout le monde sans exception s’est régalé (c’est assez rare pour être souligné). Si vous voulez, vous pouvez accompagner d’une bonne salade, mais tout seul, ça se suffit largement à lui-même. Très réconfortant quand il fait un froid de canard dehors.

poulet aux pommes de terre et tomates cerises 01

Les pommes de terre forestières



En ce moment, on a bien besoin de comfort food comme disent les américains. Alors quoi de mieux qu’un bon plat de pommes de terres avec des lardons et des champignons ?

P1110814

Ingrédients :

  • 1 kg de pommes de terre
  • 150 g de lardons fumés et demi sel mélangés
  • 2 oignons
  • 200 g de champignons de Paris
  • 50 g de beurre
  • 2 c à s d’huile neutre
  • 20 cl de bouillon
  • 1 branche de thym
  • sel et poivre
  • du persil (facultatif)
  1. Éplucher les pommes de terre et les couper en gros quartier de 2 ou 3 cm.
  2. Éplucher les oignons et les couper en lamelles.
  3. Nettoyer les champignons et les couper en gros morceaux (en huit par exemple).
  4. Faire revenir les oignons et les lardons dans une cocotte à fond épais, jusqu’à ce que le mélange soit doré. Réserver.
  5. Mettre la moitié du beurre et l’huile à chauffer dans la même cocotte. Y faire dorer les pommes de terre.
  6. Dans le même temps, faire revenir les champignons  dans le reste de beurre et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils dorent à leur tour. Réserver.
  7. Après 12 minutes de cuisson des pommes de terre, ajouter lardons, oignons, champignons et le thym.
  8. Arroser à hauteur avec le bouillon et rectifier l’assaisonnement.
  9. Couvrir et laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que les pommes de terre soient fondantes. Normalement, le bouillon doit être presque totalement réduit.
  10. Servir en parsemant de persil haché (facultatif)

La tartiflette

Attention, alerte au cholestérol !!! C’est gras la tartiflette, mais qu’est-ce que c’est bon … Tout ce qu’il faut pour un bon repas d’hiver : du lard, des patates et du fromage. Un régal.

Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 1,3 kg de pommes de terre
  • 5 échalotes
  • 400 g de lardons (200 g de salés et 200 g de fumés)
  • 30 g de beurre
  • 1/2 reblochon
  • sel, poivre
  1. Éplucher les pommes de terre. Les tailler en dés de 1 cm de côté. Les mettre dans une passoire et les rincer abondamment à l’eau froide.
  2. Éplucher et hacher les échalotes.
  3. Mettre le beurre à fondre dans une (grande) poêle.
  4. Quand il est fondu et grésille, y jeter les échalotes et les lardons.
  5. Laisser revenir sur feu vif jusqu’à ce que toute l’eau se soit évaporée et que les lardons commencent à dorer.

    tartiflette 03

  6. Ajouter alors les pommes de terre et laisser cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elles soient cuites.

    tartiflette 04

  7. Enlever la croûte du reblochon. Le couper en longues lanières. Réserver.
  8. Une fois les pommes de terre cuites, verser le mélange dans un plat creux allant au four. Idéalement, la couche ne doit pas être trop fine, donc choisir un plat pas trop grand.
  9. Étaler au dessus les lanières de reblochon pour que le fromage se répartisse également dans le plat.
  10. Mettre au four sous le grill et laisser simplement le fromage fondre.

    tartiflette 05

  11. Servir immédiatement.

Bon appétit.

La potée auvergnate



Encore un grand classique de la cuisine française, qui fait du bien en plein milieu de l’hiver. Sans compter que finalement, ce n’est pas si gras, simplement de la viande et des légumes bouillis (c’est sûr ça fait tout de suite moins envie comme ça …).

Question matériel, pour les proportions de la recette, prévoyez un faitout style couscoussier parce que ça fait beaucoup de viande et beaucoup de légumes (miam, miam), un plat idéal pour une bouffe en famille ou entre potes.

Ingrédients :

  • 1 palette de porc
  • 750 g de lard demi sel
  • 500 g de plat de côtes
  • 3 saucisses de Montbéliard (pour un bon gout de fumé)
  • 1 choux vert frisé
  • 8 carottes
  • 15 pommes de terre
  • 2 oignons
  • 4 clous de girofle
  • 1 c à s de saindoux
  1. Éplucher les oignons et les piquer avec les clous de girofle.
  2. Rincer la viande et la mettre dans le faitout (sauf les saucisses) en la recouvrant largement d’eau froide (environ 10 cm au dessus de la viande). Mettre les oignons et porter à ébullition.

    potee auvergnate 01

  3. Écumer le bouillon jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’écume qui se forme (ce n’est pas le moment que je préfère).

    potee auvergnate 05

  4. Pendant ce temps, préparer les choux en le coupant en 4, les lavant et en enlevant les cœurs. Les faire blanchir 5 minutes dans l’eau bouillante (ou les passer 10 ou 15 minutes au cuiseur vapeur ça fait moins de vaisselle).

    potee auvergnate 03

  5. Éplucher les carottes et les couper en deux et les pommes de terre.

    potee auvergnate 02

  6. Après 10 minutes de cuisson de la viande, ajouter les carottes, le choux et le saindoux. Laisser cuire une heure et demie.
  7. Au bout de ce temps, ajouter les  saucisses et les pommes de terre (coupées assez grosses pour qu’elles ne partent pas en purée) et laisser de nouveau cuire 20 minutes.

    potee auvergnate 04

    potee auvergnate 06

  8. Servir en séparant la viande et les légumes.

Ce qu’il y a de bien avec la potée c’est que ça permet de faire plusieurs repas. On mange bien sûr la viande et les légumes, on en remange éventuellement, mais il y a souvent des restes. Nous congelons donc la viande restante et l’utilisons pour faire de la viande hachée qui servira à confectionner des tomates farcies ou du hachis parmentier. Le bouillon quand à lui peut être utilisé tel quel comme potage avec des vermicelles ou alors comme liquide pour un pho (si on aime le gout de fumé assez fort que donne les Montbéliard).

Quoi qu’il en soit, bon appétit.