Archives du mot-clé PPA

TVDownloader

TVDownloader 0.7.2 est sorti

Je suis le programme depuis quelques mois maintenant (premiers épisodes ICI et ICI) et j’ai appris sur le site de TVDownloader que la version 0.7.2 était sortie mais pas moyen de l’installer sur mon Ubuntu 10.04 alors que je suis avec le PPA qui va bien.

C’est Chaoswizard qui m’a appris qu’en fait la dernière version n’était disponible que pour la 10.10 dans le PPA. Du coup, j’ai fait un upgrade de mon Revo (qui s’est super bien passé d’ailleurs) juste pour ça. Mais il est semble-t’il prévu de la rendre disponible aussi pour la LTS dans un futur proche.

Au rayon des nouveautés visibles, il y a l’ajout de W9 Replay (pas que ce soit la chaîne la plus regardable du PAF mais au moins ça a le mérite d’exister), les chargements sont plus rapides et surtout Pluzz fonctionne !!

Donc une bonne version dans l’ensemble. J’aime de plus en plus ce soft. mais il me manque encore un truc tout con, le tri par date, nom d’émission, … en cliquant sur les colonnes. Allez, je vais faire une remontée de bug.

Télécharger facilement les programmes de catchup TV avec TVDownloader

J’adore le programme Arte7+recorder, mais j’ai trouvé (via le Planet-Libre sur le blog de Devil505) un soft plus complet qui permet de télécharger la plupart des émissions proposées en catch-up TV sur France Télévision (Pluzz), Arte, M6Replay, Canal+ et RTL, Radio France et Europe1 pour des podcasts audio. Il s’appelle TVDownloader.

Il y a de tout, c’est vraiment sympa, lors de mes essais en revanche, M6Replay ne fonctionnait pas, ça moulinait dans le vide. Les podcasts ne fonctionnent que pour Radio France. Pour Europe1 et RTL, rien ne se passe quand on les sélectionne.

TVDownloader Preferences_003

L’installation se fait via un paquet deb que l’on récupère sur le site du programme. Pour les autres distributions, il faudra partir des sources ou pour Frugalware suivre les instructions de Devil505.

Depuis la version 0.5, il existe aussi un PPA, mais je n’ai pas eu le temps de tester cette version.


TVDownloader_002

TVDownloader_004

TVDownloader_005

L’utilisation du programme est très simple. On a un menu déroulant sur la gauche qui permet de choisir le site de catchup TV, un autre au milieu pour déterminer la chaine (dans le cas de Pluzz) ou le « canal approprié » et enfin un dernier sur la droite pour le type d’émission ou le nom de l’émission.
Juste en dessous, se trouve la zone d’affichage des émissions qui correspondent aux choix que l’on a effectués via les menus déroulant. On peut alors cocher celle(s) que l’on veut récupérer et on appuie sur le bouton ajouter.
L’émission est alors mise dans une file d’attente, et un clic sur le bouton « Lancer le téléchargement » suffit pour commencer le download.

Au niveau de l’interface, il y a du bien et du moins bien. Il y a trop de menus déroulants à mon goût on s’y perd un peu et ce n’est pas toujours utilisé en fonction des « chaines ». Je suppose que ça dépend justement de l’organisation de chaque site. Les icônes de la file d’attente ne sont pas toutes très explicites et il n’y a pas d’infobulle au passage de la souris. Mais ce n’est pas non plus la mer à boire. On se fait prendre une ou deux fois et après on prend le pli.

Ce qui m’a plus gêné dans la présentation, c’est l’absence des résumés des émissions (qu’il y a sur Arte7+recorder) et des images. C’est vraiment spartiate et parfois ça aide d’avoir un visuel pour faire son choix rapidement.

De plus, lors de mes tests, j’ai quand même rencontré pas mal de bugs :

  • quand on sélectionne plusieurs fois une chaine, le menu déroulant du milieu fait apparaitre plusieurs fois les entrées dans ce menu.
  • TVDownloader_006

  • les émissions choisies et qui sont dans la file d’attente ne se téléchargent pas automatiquement si elle sont de différentes chaines. Ce point est assez désagréable si on planifie ses téléchargement la nuit et qu’au petit matin on s’aperçoit que seuls quelques uns sont terminés.
  • Comme je l’ai dit plus haut pour certaines chaines, rien ne se passe quand on les sélectionne.
  • le chargement des émissions après la sélection du menu déroulant ad hoc est trèèèèèssss longue. C’est peut être du à ma connexion, mais là encore c’est un peu saoulant, surtout quand on doit en faire 5 ou 6 d’affilée.

Bref, vous l’aurez compris, j’aime le principe de ce programme, mais il pêche pour l’instant au niveau de la réalisation. Il est toutefois encore jeune et j’espère que la version 0.5 corrigera certaines de ces erreurs. Je vais prendre le temps de tester tout ça.

unetbootin 02

Unetbootin : comment se faire un live cd sur une clé usb en quelques clics

Unetbootin est un super petit programme multiplateforme (Linux et même Windows, c’est dire l’ouverture d’esprit ;-) qui permet de transformer une image iso de livecd en liveUSB. C’est à dire que vous allez pouvoir démarrer un livecd sur un port usb, au lieu de graver l’image sur un cd physique. Tout cela, si votre ordinateur supporte le boot sur port usb, ce qui devrait être le cas s’il a moins de trois ou quatre ans. C’est particulièrement recommandé si vous avez un netbook, qui n’a pas de lecteur de cd/dvd.

COMMENT ON L’INSTALLE

Sur le site vous avez la possibilité de télécharger diverses versions suivant votre système d’exploitation et les choix que vous désirez faire. Pour Windows, c’est un .exe classique.

Dans le cas des distributions Linux, c’est l’opulence : les sources, des paquets pré compilés (deb pour ubuntu et debian, des rpm, …) et surtout un PPA à ajouter à votre sources.list pour que le programme reste à jour. C’est cette dernière solution que je vais expliquer.

AJOUT DE UNETBOOTIN A PARTIR DU PPA

Rendez vous sur la page du PPA de unetbootin.

choisissez votre version d’Ubuntu. Dans mon cas, ce sera Jaunty.

Ajouter les lignes suivantes à votre fichier sources.lits et sauvegardez.

deb http://ppa.launchpad.net/gezakovacs/ppa/ubuntu jaunty main
deb-src http://ppa.launchpad.net/gezakovacs/ppa/ubuntu jaunty main

Faites un update, en ligne de commande dans un terminal (sudo apt-get update) ou dans Synaptic.
Installez le programme de votre manière favorite (là encore terminal ou synaptic).

CONVERSION D’UNE IMAGE ISO EN LIVEUSB

Lancez Unetbootin. Le programme demande les droits de super-utilisateur, donc vous devrez certainement rentrer votre mot de passe.

On arrive sur cette interface. Je vais détailler la procédure en partant d’une image iso déjà téléchargée, mais Unetbootin sait aller télécharger un certain nombre de distro et automatiquement faire le boulot. Je trouve plus pratique d’avoir une image à disposition et en plus on n’est pas limité dans le choix de la distribution.

Unetbootin c’est une seule interface qui permet de tout faire, c’est clair et pratique. Voilà à quoi ressemble la dernière version.

unetbootin

Comme on part d’une image iso, ici eeebuntu-3.0-standard.iso, il faut tout d’abord indiquer l’emplacement de cette image. C’est au niveau de « Image de disque » que ça se passe. Choisir le format de l’image, ici iso, et le chemin vers ce fichier.

Ensuite, il suffit d’indiquer le chemin vers le périphérique de sortie, notre clé usb. C’est la ligne qui commence par « Type ». Choisir USB évidemment et le point de montage. Attention si vous avez plusieurs clés connectées en même temps, je vous conseille de tout démonter avant de lancer le programme, sinon ça complique la tâche et augmente le risque d’effacer des données se trouvant sur un périphérique choisi par erreur.

Une fois ces deux choix validés, cliquez sur le bouton OK. Une nouvelle fenêtre s’ouvre qui vous informe de l’avancement du processus. Et c’est tout.

unetbootin

Quand c’est fini, un pop-up vous propose de redémarrer tout de suite pour tester ou plus tard, faites votre choix.

unetbootin

launchpad-logo-and-name

Un script pour réparer en une seule fois toutes les erreurs de clé des dépôts PPA

LaunchpadEn complément de mon dernier billet sur la procédure pour rajouter les clé d’authentification des PPA, voici pour les plus aventureux et anglophones (bien que ce soit assez simple à comprendre), sur ce billet, un script qui ajoute automatiquement toutes les clé manquantes des PPA de votre sources.list. Je l’ai testé et il marche très bien.

Pour faire simple, il suffit de télécharger l’archive comprenant le script, de le décompresser et de le lancer avec sudo (normalement, il devrait déjà être exécutable). Vraiment pas compliqué.

Bien sûr vous pouvez le réutiliser si après coup vous rajoutez d’autre sources PPA. Il suffit de le relancer.

tuxguitar

Installation de la dernière version de Tuxguitar sur Ubuntu

tuxguitarSi comme moi avant, vous utilisez la version des dépôts Ubuntu de Tuxguitar pour lire vos tablatures au format Guitarpro, il est possible que vous rencontriez quelques désagréments. Sur ma machine par exemple, ce sont des problèmes d’impression.  Or, il existe une version de Tuxguitar plus souvent mise à jour et qui corrige certain de ces bugs de manière plus rapide, c’est la version rzr ou snapshot. Et même si vous n’avez pas de problème, c’est toujours sympa d’avoir la version la plus à jour.
Pour l’installer, il faut ajouter de nouvelles lignes à votre fichier de sources et installer la version rzr de Tuxguitar, maintenue par Philippe Coval.

Tout d’abord, ajoutez le PPA de Philippe dans votre sources.list. Pour cela, tapez dans un terminal :

sudo gedit /etc/apt/sources.list

Ajoutez ensuite les lignes ci-dessous à la fin du fichier qui s’ouvre (je suis sous Jaunty, mais il y a des versions de ces adresses de Dapper Drake à Karmic Koala, à vous d’adapter en fonction de votre version, vous pourrez trouver sur le site du PPA).

deb http://ppa.launchpad.net/rzr/ppa/ubuntu jaunty main
deb-src http://ppa.launchpad.net/rzr/ppa/ubuntu jaunty main

Enregistrez et fermez le fichier. Puis, mettez à jour la liste des paquets. Toujours dans un terminal :

sudo apt-get update

Vous allez certainement rencontrer un message d’erreur qui vous dit que ce PPA n’est pas de confiance car vous n’avez pas de clé d’authentification associée. Pas de panique, car ça n’empêche pas d’installer des logiciels depuis ce PPA et en plus vous pouvez facilement mettre fin à ce message en suivant mon tuto sur le sujet.

Ouvrir le gestionnaire de paquets synaptic, faire une recherche sur tuxguitar. Désinstaller les paquets précédemment installés s’il y en avait. Puis choisir d’installer la version tuxguitar-snapshot  Vous pouvez aussi passer par un terminal et choisissez d’installer le paquet tuxguitar-snapshot.

tuxguitar-synaptic

Quand vous lancerez désormais Tuxguitar, c’est normalement la version à jour que vous devriez voir.

Je vous conseille la lecture de la documentation et l’abonnement au thread du forum Ubuntu qui peut être utile quand on a des soucis de paramétrage.

ubuntu-logo

Importer la clé d’authentification d’un PPA dans GNOME ou XFCE

Il vous est certainement arrivé de rencontrer une erreur en rafraichissant vos sources de paquet qui vous disait que la clé d’authentification d’un PPA était manquante. C’est assez énervant, mais il est simple d’y remédier. J’ai rencontré notamment le problème en installant la version snapshot de Tuxguitar dont le dépôt est hébergé sur un PPA. Nous allons le prendre comme exemple pour la suite.

Ce billet est une traduction de l’explication donnée sur les pages des PPA, je ne réinvente pas l’eau chaude.

  1. Aller sur Launchpad et se rendre sur la page du PPA qui pose problème, ici le PPA de Philippe Coval. Vous pouvez le trouver en faisant une recherche dans un moteur de recherche avec la clé qui pose problème quand vous mettez vos sources à jour.public key PPA Philippe Coval
  2. Cliquer sur le n° de la clé OpenPGP, ici 1024R/81C6B219. Elle se trouve après « The repositoy is signed with ». La page suivant apparait.public key PPA
  3. Cliquer une nouvelle fois sur la fin de la zone se trouvant sous  « bits/keyID », dans notre cas 81C6B219. Une dernière page s’ouvre affichant le corps de la clé OpenPGP.
  4. public key PPA

  5. Faire un copier coller de la zone se trouvant entre « BEGIN PGP PUBLIC KEY BLOCK » et « END PGP PUBLIC KEY BLOCK » dans votre éditeur de texte favori. Enregistrer le fichier.
    Ça doit ressembler à ça :
    —–BEGIN PGP PUBLIC KEY BLOCK—–
    Version: SKS 1.0.10

    mI0ESXSdxgEEANcBkkyLFNjHlcoM8GeV9ogr/9kAqa17JRmHOfTE8k26C8FhlsNQJ9nhi2AG
    P3pcMG7m/DX6ijMdgDAjDT0pxcAOM3hRSjv4a/5Ox6rMKgeFedDBld1HVbsAYLHYiVHM/x2T
    Nb/ZXx6hOHaQheKcodNUfoPTW3UKtaaOneg8ixUVABEBAAG0IExhdW5jaHBhZCBQUEEgZm9y
    IFBoaWxpcHBlIENvdmFsiLYEEwECACAFAkl0ncYCGwMGCwkIBwMCBBUCCAMEFgIDAQIeAQIX
    gAAKCRDgLoffgcayGS/zA/9z5sMEmxNbNyHgGqxIG3p1FUD8RN7W6HGZkA6XRUhQbUYIy2vy
    jeFmU13+4vC9UDlZbVHbq5eKUlXWrfgscw3Oh5nHxeU3MHNi5T07XetcMYCudL+GsuvtDLN3
    EemSk1h9QJevCu6F6tim1+av2ZOzyZIakg+UDyrcHbamaas4MA==
    =v4wC
    —–END PGP PUBLIC KEY BLOCK—–

  6. Ouvrir Système > Administration > Sources de logiciels et cliquer sur l’onglet Authentification.
  7. Cliquer sur « Importer la clé » et choisir le fichier enregistré à l’étape 4.

Si vous faites un update de votre liste de paquets (sudo apt-get update), vous ne devriez plus avoir d’erreur pour ce PPA. Il faut bien sûr renouveler l’opération pour chaque PPA ajouté dans votre fichier sources.list.

Je pense qu’il y a d’autres façons de faire, mais celle-là a pour moi le mérite de la simplicité et je comprends ce que je fais.

EDIT : suite au commentaire de LordPhoenix, voici la version en ligne de commande :

La version ligne de commande, beaucoup plus rapide à faire :
sudo apt-key adv –recv-keys –keyserver keyserver.ubuntu.com id_clef

en remplaçant id_clef par ce qui se trouve après le / dans le n° de clef openpgp (ie le 1024R/xxxxxxxx)

Merci LordPhoenix pour la précision.