Archives du mot-clé praliné

Le Paris-Brest

Voilà ce que ça donne de regarder des émissions de télé réalité à la télévision. Quelques épisodes du « Meilleur pâtissier de France » et on se retrouve à avoir une furieuse envie de Paris Brest. Heureusement, on trouve facilement la recette sur le net alors, ce n’était qu’une question de temps avant que Madame ne s’y mette.

Ça vaut le coup, c’est une tuerie cette recette. Pas trop lourd, des choux aériens, une crème délicieuse. Bref, le kiff.

Ingrédients :

Pour la pâte à choux :

  • 125 g d’eau
  • 2 g de sel
  • 2 g de sucre semoule
  • 60 g de beurre
  • 80 g de farine T45
  • 125 g d’œufs entiers
  • 3 càs d’amandes effilées
  1. Chauffer le four à 180° chaleur statique.
  2. Porter à ébullition l’eau, le sel, le sucre et le beurre.
  3. Hors du feu ajouter en une seule fois la farine préalablement tamisée.
  4. Remettre la pâte sur le feu et la dessécher à feu doux et à la spatule.
  5. Hors du feu incorporer les œufs légèrement battus petit à petit. Il faut bien attendre que la pâte soit homogène entre chaque ajout.
  6. Dresser à la poche à douille et sur un papier cuisson ou une feuille de cuisson une couronne de 20 cm de diamètre et le reste en choux de 3 cm de diamètres. Parsemer la couronne d’amandes effilées (ne faites pas comme nous …).
  7. Faire cuire 35 minutes sans ouvrir le four.
  8. Laisser refroidir sur grille à température ambiante.

Pour le crémeux au praliné :

  • 1 feuille de gélatine soit 2g
  • 155 g de lait frais entier micro filtré
  • 2 jaunes d’œufs
  • 30 g de sucre semoule
  • 15 g de maïzena
  • 80 g de praliné
  • 70 g de beurre doux
  1. Faire ramollir la gélatine 15 minutes dans de l’eau très froide.
  2. Porter le lait à ébullition.
  3. Dans un saladier mélanger les jaunes, le sucre et la maïzena. Verser petit à petit la moitié du lait dessus puis remettre le tout dans la casserole. Laisser épaissir sans cesser de remuer.
  4. Hors du feu ajouter la gélatine essorée ainsi que le praliné.
  5. Remettre dans un saladier et quand la crème est tiède (entre 35 et 40 °), ajouter le beurre froid en morceaux au fouet.
  6. Filmer au contact et réserver 1 heure au réfrigérateur.
  7. Au moment de dresser, mettre la crème froide dans le bol du robot et la fouetter à vitesse moyenne 3 min.

Dressage du Paris Brest

  • sucre glace
  1. Couper la couronne dans le sens de la hauteur.
  2. Mettre une première couche de crème à la poche à douille.
  3. Placer ensuite des moitiés de choux sur cette première couche et remplir chaque coque de choux et remettre une deuxième couche de crème.P1100891P1100897
  4. Refermer la couronne et la saupoudrer de sucre glace.

P1100902

Attention, ça part très très vite !!!

Via La cuisine de Mercotte

Petits pots de crème au praliné

Voici un petit dessert sans prétention, super rapide à préparer et surtout que l’on peut varier presque à l’infini. Les variations peuvent être chocolat, vanille, crème de marron, spéculoos, lavande … Seule votre imagination est la limite.

Ingrédients :

pour 6 petits pots

  • 50 cl de lait entier
  • 75 g de pâte de praliné
  • 3 jaunes d’œuf
  • 35 g de sucre
  • 20 g de maïzena
  1. Délayer la maïzena dans 4 cuillères à soupe de lait froid et réserver.
  2. Verser le lait dans une casserole, ajoutez le praliné, mélanger puis porter à ébullition.
  3. Pendant ce temps, mélanger les jaunes et le sucre dans un saladier jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  4. Ajouter la maïzena délayée dans le lait et mélanger.
  5. Verser le lait au praliné sur le mélange aux œufs, petit à petit, tout en mélangeant à l’aide d’un fouet.
  6. Reverser  le tout dans la casserole et faire chauffer sur feu doux.
  7. Mélanger jusqu’à ce que le mélange épaississe, soit pendant environ 5 minutes, sans faire bouillir.
  8. Verser dans des petits pots puis laisser refroidir.
  9. Couvrir et mettre au frais pendant au moins 4 heures.

Vous pouvez remplacer la pâte de praliné par de la pralinoise que vous ferez fondre de la même manière dans le lait chaud.

Les macarons c’est bon et c’est super tendance

Depuis quelques années, le macaron fait un retour en force, grâce notamment à des personnalités comme Pierre Hermé ou les grands gourous de chez Ladurée. Par contre, à faire à la maison, c’est pas de la tarte … De l’avis même des professionnels, c’est vraiment un petit gâteau de professionnels, il faut pas mal de matériel spécifique et il y a des difficultés que l’on ne peut contourner qu’avec du doigté et une très bonne connaissance.

Malgré tout on peut quand même faire de délicieux macarons à la maison, et je vais essayer de vous guider grâce au stage que ma chère moitié a suivi il y a quelques mois avec un chef pâtissier. Ceux que nous vous présentons sont à la vanille et ganache au chocolat et ils sont délicieux.

Ingrédients :

Pour les macarons :

  • 200 g de sucre glace
  • 200 g de poudre d’amandes
  • 150 g de blanc d’œuf
  • 200 g de sucre semoule
  • 2 gousses de vanille

Pour la ganache de garniture (à préparer la veille)

  • 200 g de crème fraiche liquide
  • 250 g de chocolat noir
  • 40 g de beurre à température ambiante

Pour la préparation des biscuits ou gerbets :

  1. Faire le tant pour tant : mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace.

    Macarons 03

  2. Réaliser un meringue française, montée en bec d’oiseau : faire mousser les blancs dans un robot à vitesse maxi, incorporer ensuite le sucre et les graines de vanille, robot arrêté. Puis remettre le robot vitesse maxi pour monter la meringue. Celle-ci doit être ferme et former comme une corne en bec de perroquet lorsqu’on sort le fouet.

    Macarons 04

    Macarons 05

  3. Incorporer le tant pour tant à la maryse dans la meringue, en soulevant le mélange sans casser les blancs d’œufs. Pour tester la consistance, prendre un peu de pâte à l’aide de la maryse et la laisser tomber d’un coup dans le mélange. La pâte doit s’écraser lentement et la base ne doit pas s’étaler. Si la pâte est trop dure, c’est à dire qu’elle ne s’écrase pas lentement, il faut battre le mélange avec la maryse pour casser les blancs. Si c’est trop liquide, dommage, il faut recommencer …

    Macarons 06

  4. Remplir une poche à douille munie d’un embout non cannelé de 10 mm avec de la pâte.

    Macarons 07

  5. Sur une tôle garnie de papier sulfurisé, faire des petits tas de pâte de 25 mm placés en quinconce grâce à la technique suivante. Poser l’embout de la poche sur la tôle en formant un angle de 45 degrés. Presser pour faire sortir la pâte, arrêter de presser puis soulever l’embout en remontant.

    Macarons 09

  6. C’est à la cuisson que l’on reconnait si la consistance était bonne. Si la pâte est trop molle, le macaron est  tout plat et ne monte pas comme il faut. Si elle est trop dure, le macaron garde une petite corne apparente et forme une coque creuse. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de procéder à la cuisson de quelques exemplaires pour se faire la main et vérifier la qualité de sa pâte.
  7. Dans notre four, nous avons chauffé à 160 degrés, chaleur tournante et la tôle au milieu du four. Le macaron doit monter en restant bien plat sur le dessus et en faisant le pied, c’est à dire qu’il se forme comme une base mousseuse caractéristique (cf. photo). Le biscuit est cuit lorsqu’il ne bouge plus lorsqu’on le prend entre le pouce et l’index et qu’on le remue de droite à gauche.

    Macarons 17

Pour la ganache au chocolat et le garnissage des macarons :

  1. Couper le chocolat en petits morceaux dans un saladier.
  2. Faire bouillir la crème fraiche liquide et la verser sur le chocolat.
  3. Remuer pour obtenir une sauce onctueuse.

    Macarons 10

  4. Ajouter le beurre à température ambiante.
  5. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur toute la nuit.
  6. Après la cuisson des gerbets, émulsionner la ganache à l’aide d’un robot ou d’un fouet à pleine vitesse. Vous pouvez réchauffer très rapidement le cul du saladier avec un chalumeau par exemple. Le mélange doit être léger et onctueux.

    Macarons 11

  7. A l’aide d’une poche à douille, déposer une dose de ganache sur un gerbet et assembler le macaron en en collant un deuxième.

    Macarons 12

    Macarons 13

Ne mangez pas tout de suite vos œuvres d’art car il faut qu’ils reposent pendant au moins 24 heures au réfrigérateur afin de prendre l’humidité et devenir bien fondants. Cela peut prendre jusqu’à 3 ou 4 jours suivant la météo et votre frigo.

Voici le produit fini avant réfrigération et dévorage.

Macarons 16

Sur la photo ci-dessous, les macarons sont à la noisette avec un fourrage au praliné, délicieux également.

Macarons 02

Bon appétit.