Archives du mot-clé pulse audio

Retrouver un son correct avec ZSNES sous Ubuntu 12.04

Depuis que je suis passé sous Ubuntu 12.04, j’ai un problème récurrent avec un de mes programmes favoris, l’émulateur de Super Nintendo (ou Super Nes ou SNES) ZSNES (disponible dans les dépôts). Le son est abominable, ça grésille, ça sature, à tel point que je me suis vu obligé de jouer avec le son coupé, ce qui n’est ni très immersif ni très drôle, surtout quand comme dans Super Mario Kart, on s’en sert pour faire les départs canon.

Bref, aucun de mes bidouillages n’avait eu l’effet escompté dans les options de ZSNES, donc ce devait être lié aux options du son cachées et particulièrement au choix de gestionnaire de son. Heureusement, une petite recheche sur le forum Ubuntu a eu raison de ce souci en deux minutes.

D’abord on tape de ligne de commande :
zsnes --help

Ça donne la liste et le code des pilotes audio disponibles (entre autres). Chez moi voici la sortie

Usage : zsnes [-d,-f #, ... ]
Eg : zsnes -s -r 2 game.sfc

-1 #/-2 # Select Player 1/2 Input :
0 = None 1 = Keyboard/Gamepad
-ad <> Select Audio Driver :
auto = Automatically select output
null = Null output
nas = NAS output
oss = OSS audio driver output
alsa = Advanced Linux Sound Architecture (ALSA) output
esd = ESounD output
pulse = PulseAudio Output
sdl = Simple DirectMedia Layer output

Ensuite, toujours en ligne de commande, on demande à modifier le fichier de config de ZSNES :
gedit ~/.zsnes/zsnesl.cfg

On choisit le pilote audio adéquat, chez moi ce fut pulse (entre guillemets). J’ai testé oss (que j’utilise pour Gtick), mais je n’ai pas de son.
La ligne du fichier de config ressemble à ça :

; libAO driver to use. Use zsnes --help to see valid list.
; However "auto" (to automatically pick best one), and "sdl" should
; always be available.
libAoDriver="pulse"

via Le forum Ubuntu

Enregistrer un flux audio en sortie de carte son sous Linux

Dans le billet que j’ai fait pour vous montrer le fonctionnement de yatm, j’ai dû procéder à une petite illustration sonore. Le problème c’est qu’au départ, je ne savais pas comment capturer le flux audio qui sortait dans mes hauts parleurs. Une petite recherche plus loin, j’ai trouvé la solution avec le duo de programmes pavucontrol et Audacity. Voici comment procéder.

Le premier pré requis est tout d’abord d’utiliser PulseAudio, ce qui devrait être le cas si vous fonctionnez avec une des dernières versions d’Ubuntu (depuis la 9.04). Il faudra ensuite installer pavucontrol, de la manière que vous préférez, en ce qui me concerne en ligne de commande.

sudo apt-get install pavucontrol

On retrouve pavucontrol sous le nom de « Contrôle de volume » dans la catégorie Audio et Vidéo des programmes.

Pour enregistrer votre flux audio, il vous faut un enregistreur, Audacity est de loin celui qui est le plus répandu et complet à mon goût. A installer donc, si vous ne l’avez pas déjà fait. Mais ça devrait fonctionner de la même manière avec l’enregistreur de son qui est par défaut dans les logiciels d’Ubuntu (Son et Vidéo > Enregistreur de sons).

Dans les préférences d’Audacity, il faudra choisir ALSA en hôte et défaut en lecture et enregistrement.

Préférences d'Audacity

Lancer ensuite les deux logiciels, plus votre source audio (dans mon cas yatm).

Dans l’interface de pavucontrol, il y a deux onglets qui vont nous intéresser, ce sont Enregistrement et Lecture.

Dans Lecture vous retrouvez toutes les applications utilisant pulseaudio pour générer du son, dont yatm.

pavucontrol lecture

Dans enregistrement, vous verrez votre logiciel d’enregistrement, ici Audacity à partir du moment où vous avez lancé l’enregistrement.En cliquant sur le gros bouton comportant les interfaces disponibles, vous allez pouvoir choisir celle vers laquelle vous voulez router le flux audio à enregistrer. Dans mon cas, il s’agit de Monitor of Audio Interne Analog Stereo, mais le vôtre sera certainement différent. Il faut essayer et vous verrez tout de suite si ça fonctionne ou pas car le dessin du flux audio enregistré dans Audacity passera de plat à complètement affolé.

enregistrement avec Audacity

Et voilà, après il ne reste plus qu’à retravailler un peu l’audio dans Audacity si nécessaire et exporter le fichier.