Archives du mot-clé raccourci

Adios Google Reader, Adios Feedly, Hello KrISS Feed Reader

Ce n’est pas une nouvelle fraîche, Google Reader va fermer ses portes numériques en juillet. Nous les gentils utilisateurs avons été prévenus 3 mois à l’avance, on ne va pas se plaindre, nous avons eu le temps de nous retourner. Reste que le choc fut rude, car sans mon agrégateur, je me sens tout nu et démuni devant mon PC. Pire que si on me privait d’email, c’est dire.

Donc la question du remplaçant est cruciale (n’ayons pas peur des mots). Je me suis tout d’abord tourné comme beaucoup vers Feedly. Il faut bien dire que c’est vraiment bien foutu, c’est beau, c’est gratuit, il y a les raccourcis claviers qui vont bien (j’adore les raccourcis claviers). La période d’adaptation a été rapide. Je dois dire que j’aurai pu rester un moment sur Feedly, même si subsiste toujours l’incertitude de savoir que ça peut prendre fin d’un jour à l’autre. Si Google ferme ses services, les autres sont d’autant plus susceptibles de le faire. A l’époque, je n’avais pas trop pensé à gérer ça sur mon serveur perso, car je pensais que ce serai bien trop compliqué à maintenir.

Jusqu’à ce que je tombe sur KrISS feed Reader. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, ce logiciel est le fruit du travail d’un petit gars français. Il s’agit d’un lecteur de flux RSS auto hébergeable remplit de fonctionnalités, qui dans mon cahier des charges les remplit aussi bien que Google Reader (et Feedly).

  • Import / export des flux –> check
  • raccourcis clavier –> check
  • Visualisations multiples des flux (titre seulement ou tout le flux) –> check
  • Simple à installer –> double check
  • Simple à maintenir –> chek
  • Rapide –> check
  • Options de customisation des menus (sans mettre les mains dans des fichiers de configuration) –> check
  • Changement de l’interface (via des fichier css mis à disposition par des utilisateurs) –> check

Kriss interface

Bref, je suis conquis. Une fois passée la phase d’apprentissage des raccourcis clavier (qui sont un poil différents de ceux de Google Reader et Feedly), ça roule tout seul et c’est du plaisir de scroller rapidement pour visionner ses flux.

kriss raccourcis clavier

L’affichage et la réactivité sont vraiment au top, même sur mon eeepc qui n’est pourtant pas un foudre de guerre. Sur une bécane plus récente, c’est encore plus rapide.

Il y a aussi une option de partage sur les réseau sociaux, normalement faite pour Shaarli, mais que l’on peut adapter pour utiliser Twitter (entre autres). Ci dessous, voici l’url que j’utilise pour faire ça (je ne l’ai trouvée nulle part, alors je partage) :

https://twitter.com/intent/tweet?text=${title} ${url}

De manière générale, je vous conseille d’aller triturer les configuration pour que ça colle à votre utilisation au maximum, il y a pas mal de paramètres, ça laisse de la place pour une utilisation par tout le monde je pense.

Kriss configuration

Donc pour résumer, Google Reader est mort, vive KrISS Feed Reader. SI vous avez un serveur web, je vous enjoins à l’installer (un simple upload d’un seul fichier) et à le tester (ça ne prend pas longtemps). Je pense que vous ne le regretterez pas.

[WordPress] Les raccourcis claviers de l’éditeur WordPress

La souris, c’est bien mais le clavier c’est mieux. Enfin, c’est mon sentiment. Il permet d’aller plus vite et d’être plus efficace, sans mouvement inutile et évite de se faire mal au poignet. C’est ce que j’applique au boulot tous les jour et il n’y a pas d e raison que dans mon activité de blogueur il n’en soit pas de même.

Voilà pourquoi, il est fort utile de connaitre les raccourcis clavier de mon moteur de blog favori, j’ai nommé WordPress.

En pressant le bouton en forme de point d’interrogation qui se trouve dans la barre d’édition, on a déjà accès à pas mal  de chose pour l’écriture des billets.

raccourcis clavier wordpress

Finalement, ce n’est pas différent de ce qu’on peut faire dans un traitement de texte, les raccourcis sont assez standards pour les copier, coller, gras, italique, … ce qui est une bonne chose.

Ce qui est intéressant (toujours pour moi), c’est l’insertion de listes numéroté ou pas avec Alt + Shift + O ou U. Ça va me faire gagner du temps. En revanche, ça ne fonctionne pas si on est dans l’éditeur html, mais seulement dans le Visuel. Idem pour l’insertion d’image avec Alt + Shift + M, c’est pratique.

Celui qui ne fonctionne pas c’est justement celui qui permet de basculer en mode html … Dommage, car j’y passe du temps aussi.

Voici deux autres astuces qui fonctionnent également mais qui ne sont pas dans la liste :

Aller à la fin du billet : Ctrl + Fin

Aller au début du billet : Ctrl+ Début

Bonne écriture de billets sous WordPress.

Via wpmu.org

Comment modifier la vue des fichiers dans Nautilus avec le clavier

S’il y a bien un truc qui m’horripile avec Nautilus, c’est qu’il change le mode d’affichage des fichiers quand on change de dossier. Alors, certes c’est aussi un avantage de se dire que tel ou tel dossier sera toujours affiché en miniature ou en liste, mais parfois aussi c’est extrêmement gonflant.
Et comme, j’ai assez horreur également de me servir de la souris pour changer ça et que pour en rajouter une couche je suis 90% du temps en mode double fenêtre (raccourci F3 et ça c’est SUPER), il fallait que je trouve un moyen rapide de switcher au clavier entre chaque mode.

Bon ce ne sont que 2 minutes de recherche sur le Net pour trouver (ou alors si on n’est pas un gros benêt comme moi, si si, on regarde dans le menu Affichage et on applique le raccourci clavier indiqué) :

Ctrl + 1 : Affichage en mode Icônes
Ctrl + 2 : Affichage en mode Liste
Ctrl + 3 : Affichage en mode Compact

Tout ça c’est bien gentil, mais au final, ça ne marche pas !!! Si vous appuyez en même temps sur la touche Control et la touche 1 (que ce soit celle du pavé numérique ou celle qui se trouve au dessus des lettres), rien ne se passe.

La solution est toute simple, il faut appuyer sur Shift en même temps, ce qui est logique finalement, puisque c’est le fait d’appuyer sur cette touche qui fait que c’est bien un 1 que l’on produit. Donc le raccourci réel est le suivant :

Ctrl + Shift + 1 : Affichage en mode Icônes
Ctrl + Shift + 2 : Affichage en mode Liste
Ctrl + Shift + 3 : Affichage en mode Compact

Voici si c’est un truc qui vous botte aussi, une liste de raccourcis clavier (traduits par mes soins) que vous pourrez utiliser avec Nautilus. Je ne les ai pas tous testés, donc je ne garantis pas qu’ils fonctionnent, surtout s’il y a le même genre d’astuce à appliquer que celle que je viens de présenter.

Recherche
Commencer à taper Sélectionner le 1er fichier ou dossier correspondant à la saisie
CTRL+F Chercher le nom de fichier et le contenu des fichiers indexéss
CTRL+S Sélectionner tous les fichiers ou dossiers correspondant matching a pattern
Affichage et gestion des fenêtres
CTRL+N Ouvrir une nouvelle fenêtre de Nautilus
CTRL+W Fermer une fenêtre de Nautilus
CTRL+SHIFT+W Fermer toutes les fenêtres de Nautilus
CTRL+1 Affichage en mode Icônes
CTRL+2 Affichage en mode Liste
F9 Afficher / Cacher le panneau latéral
Gestion des fichiers
CTRL+H Afficher les fichiers cachés
CTRL+SHIFT+N Créer un nouveau dossier
CTRL+T or Del Supprimer le fichier ou dossier et mettre à la corbeille
Shift+Del Supprimer complètement le fichier ou dossier sans le mettre à la corbeille
F2 Renommer le fichier ou dossier sélectionné
Alt+Enter Voir les propriétés du fichier ou dossier sélectionné
Déplacement
CTRL+L Se positionner dans la barre d’emplacement
Alt+HOME Aller dans le dossier $HOME
* ou + ou Flèche Droite Développer le dossier sélectionné en mode Liste
– ou Flèche Gauche Refermer le dossier sélectionné en mode Liste
ALT+ Flèche Gauche Équivalent de la flèche gauche (répertoire suivant)
ALT+ Flèche Droite Équivalent de la flèche droite (répertoire précédent)
ALT+ Flèche Haut Se déplacer dans le répertoire parent
ALT+ Flèche Bas Ouvre le dossier ou fichier sélectionné
Accessibility
CTRL++ Augmenter le Zoom
CTRL+- Diminuer le Zoom
CTRL+0 Zoom Normal

Via Opensuse-tutorials.com

[Firefox du mercredi] Favicon Picker

Simple mais indispensable dans certains cas. C’est dans cette catégorie qu’il faut ranger l’extension pour Firefox Favicon Picker 3.

ON LA TROUVE OU ?

Comme d’habitude sur le site des extensions de Firefox.

CA FAIT QUOI ?

Tout simplement, ça permet de choisir facilement d’associer une image à un favori ou un raccourci qui est dépourvu de favicon (cette petite image que l’on voit sur la gauche des liens). De cette manière, c’est visuellement plus joli et ça permet de choisir soi-même ce qu’on veut voir.

Dans mon cas, j’avais créé des raccourcis dans la barre de lien de FF vers des documents sur mon disque et forcément, ils n’avaient pas de favicon.

COMMENT ON S’EN SERT ?

Pas très compliqué, les options se résument à deux choix :

  • empêcher les pages de mettre en place et remplacer leur propre favicon.
  • empêcher Firefox de chercher et remplace les favicons.

Dans mon cas, rien n’est coché car je ne l’utilise que si un favicon est absent.

Pour utiliser l’extension, on clique droit sur un raccourci de lien de manière à rentrer dans ses propriétés et on arrive sur l’image ci-dessous.

Là, on remarque que la zone « Icon » en bas à gauche est vide. Pour choisir une image, on clique sur « Browse » et on va choisir sur son disque le fichier que l’on veut en guise de Favicon.

Attention, il vaut quand même mieux choisir une image de petite taille, sinon le rendu risque de ne pas être terrible. Le mieux étant d’avoir un fichier de favicon.

On valide et on apprécie le résultat.

C’est aussi simple que ça.

[Firefox du Mercredi] Quel affichage choisir dans Google Reader avec Better Greader

Depuis un bon moment maintenant, j’utilise toujours la super extension Better Greader de Gina Trapani. En fait, elle concatène des script greasemonkey qui permettent de changer l’apparence ou de rajouter des fonctionnalités à mon lecteur de news favori.

J’ai découvert récemment que les nouvelles versions de cette extension (on en est à la 0.8 à ce jour) comporte des skins intéressantes pour modifier l’apparence de Google Reader.

Par défaut, l’organisation de GR n’est pas si mal, mais on peut largement améliorer l’ergonomie et gagner de la place. Voici la présentation par défaut, avec mes autres options de Better Greader en place.G Reader sans script

Avant j’utilisais la skin Minimalistic qui cache tous les champs autres que la barre latérale, et maximise ainsi la surface pour voir le titre des entrées et leur texte. On peut faire apparaitre plus d’info en tapant simplement sur la touche W. Pratique sur mon Eeepc pour avoir le plus possible d’espace disponible pour de l’information et pas des boutons qui ne servent qu’une fois de temps en temps (surtout que j’utilise pas mal les raccourcis clavier).

Minimalistic non toggled

minimalistic non toggled

Minimalistic toggled

minimalistic toggledOn a aussi d’autres skins, comme Helvetireader, qui est très jolie.

Helvetireader

helvetireaderOu Air Skin qui est pas mal également.

Air Skin

Air SkinOu bien encore Optimized, qui comme son nom l’indique optimise pas mal l’espace d’affichage.

Optimized

optimized

Mais après avoir testé toutes les autres, je suis tombé d’accord avec moi-même pour utiliser Absolutely Compact. Alors attention, il faut de bon yeux car la police est diminuée pas mal. Par contre, on affiche plus d’entrées et on gagne en largeur car les favicons de la barre latérale sont masquées. Au final, je vois plus de choses avec cette skin qu’avec toutes les autres, et c’est ce que je voulais.

Absolutely Compact

absolutely compact

Je vous engage donc, si ce n’est pas déjà fait à installer Better GReader, ou si vous avez du temps Grease Monkey et des script pour GR car il y a de la matière pour améliorer cet outil. N’ayez pas peur de fouiller dans les options, c’est comme ça qu’on trouve des trucs et astuces pour rendre son expérience du net plus agréable.
D’ailleurs, avez-vous des outils pour Google Reader à nous conseiller ?

Lancer un programme au démarrage de Puppy Linux 4.2

puppy linux 4.2 desktop bureauEn fait, pour permettre à un programme de se lancer au démarrage avec la nouvelle version de Puppy Linux (et peut être les anciennes, je n’ai pas vérifié ce point), il suffit de faire un raccourci dans un répertoire du dossier root qui s’appelle startup, soit démarrage en anglais.

Donc, on ouvre deux fenêtres de l’explorateur de fichiers, qui par défaut s’appelle Rox Filer, et on se place dans le dossier contenant les applications (le plus dur c’est de le trouver …). Dans l’autre, on ouvre le fameux dossier /root/Startup.

Ensuite, il ne reste pus qu’à faire glisser les applications d’une fenêtre à l’autre en choisissant de faire un symbolic link.
Et voilà, au prochain démarrage, vos applications pourront s’ouvrir automatiquement.

La ligne de commande sous Windows : un raccourci pratique

Depuis que je suis passé à Linux, il est un outil qui est devenu incontournable dans ma vie de tous les jours, c’est le terminal. La ligne de commande, je l’ai détestée au début car elle me faisait peur et petit à petit, j’en viens à l’adorer car elle a des gros avantages, dont le premier est la rapidité d’utilisation et d’exécution.

Et voilà qu’au bureau sous Windows, je me suis retrouvé confronté à un problème tout bête de concaténation de fichier csv ou txt. C’est mon boss qui m’a donné la solution, il suffit d’utiliser la ligne de commande.

Le plus compliqué dans tout ça, c’était de taper le chemin vers les fichiers, car on ne peut pas dire que la simplicité soit le maitre mot de l’organisation des disques durs sous Windows. Et en fait le plus simple, c’est de ne rien taper mais de se créer un raccourci vers l’invite de commande dans une barre de raccourci quelconque ou sur le bureau et de remplir le champ « Démarrer dans ».

Pour cela, rien de plus simple :

  1. Menu Démarrer > Programmes > Accessoires
  2. On clique gauche sur l’invite de commande et on la fait glisser où l’on veut.
  3. Puis on clique droit sur le raccourci que l’on vient de créer et dans l’onglet Raccourci (ça fait beaucoup de raccourci tout ça) on choisi le dossier dans lequel on veut que l’invite de commande démarre. Dans la copie d’écran ci-dessous, c’est mon Bureau (Desktop).

Il y a plein d’autres options à tripatouiller si vous voulez, comme par exemple la couleur du fond et de la police.

Globalement, je trouve quand même que le terminal Linux est plus sympa, mais bon question de goût après.

ET CETTE COMMANDE POUR CONCATENER ?

Ah, oui, au fait, la commande pour concaténer des fichiers csv ou txt. C’est vraiment simple.

copy fichiers-à-concaténer.XXX fichier_de_sortie.XXX

  • copy : c’est le nom de la commande. Ça copie le contenu du (des) fichier(s)
  • fichiers-à-concaténer.XXX : nom des fichiers à concaténer. Le plus simple est d’utiliser un joker. Par exemple si tous vos fichier sont des txt et sont dans le même dossier (celui rentré dans l’invite de commande bien entendu) *.txt sera la bonne solution
  • fichier_de_sortie.XXX : nom du fichier de sortie. L’extension XXX étant à adapter en fonction de ce que vous voulez. Par contre, xls, ça ne fonctionne pas 😉

Voilà dans la copie d’écran ci-dessous ce que ça donne avec des fichiers d’entrée nommés « nouveau fichier.txt », « nouveau fichier2.txt » et « nouveau fichier3.txt ». Le fichier de sortie est « test_resultat.txt ».

Pour info, la commande DIR permet de lister les fichiers et dossiers présents dans le dossier (commande ls sous Linux).

windows cmd2