Archives par mot-clé : recette du lundi

La Harira marocaine



Voici le plat que je prends toujours au moins deux ou trois fois lors de mes déplacements au Maroc. Cette soupe est à la fois, réconfortante et nourrissante.

Elle est traditionnellement servie avec un œuf dur, des dattes et un gâteau appelé chebakia (frit et trempé dans le sirop ou le miel). La soupe étant acide, le côté sucré de ces deux derniers accompagnements s’accorde parfaitement avec elle.

Ingrédients :

  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 200 g de veau (tendron ou sauté)
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 50 cl de passata de tomate
  • 1 grosse carotte
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • 1 càc de curcuma
  • 1/2 càc de cannelle
  • sel, poivre
  • 2 litres d’eau
  • Un bouillon de volaille en cube (ou 2 litres de bouillon maison)
  • 3 poignée lentilles
  • 3 poignées pâtes
  • 1/2 bocal de pois chiche
  • 2 càc de maizena
  • Un peu d’eau
  1. Hacher ensemble, l’oignon, l’ail, la coriandre et le persil.
  2. Nettoyer la viande et la couper en dés d’un centimètre.
  3. Faire chauffer une cocotte à feu vif. Y verser l’huile d’olive et faire revenir le veau jusqu’à ce qu’il soit doré.
  4. Ajouter le mélanger d’herbes, d’oignon et d’ail et faire suer pendant quelques minutes.
  5. Ajouter la carotte, les épices et la tomate. Bien mélanger.
  6. Mouiller avec l’eau et diluer le bouillon.
  7. Rectifier l’assaisonnement de sel et poivre et laisser cuire pendant 30 minutes.
  8. Ajouter les lentilles et laisser mijoter jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
  9. Avant de servir, faire cuire à part les pâtes.
  10. Diluer la maïzena dans un peu d’eau et ajouter à la soupe pour l’épaissir en laisser bouillonner à petit feu pendant quelques minutes.
  11. Ajouter les pois chiches et les pâtes pour que l’ensemble soit chaud.
  12. Servir immédiatement.

Les Arepas, délicieux petits pains sans gluten et leur accompagnement au poulet et à l’avocat



Ma fille étant intolérante au gluten, je suis toujours en recherche de recettes gouteuses et éxotique nous permettant de découvvrir de nouveaux goût tout en lui permettant demanger comme les autres.

Cette recette vénézuélienne coche toutes les cases : le petit pain (l’arepa) est à base de farine de mais et d’eau), le fourrage au poulet et délicieux et très simple à cuisiner et la sauce est vraiment délicieuse et pourra être réutilisée sur des tacos par exemple.

Bref, je vous invite à essayer, vous ne le regretterez pas. Il y a d’ailleurs dans la vidéo un deuxième accompagnement au bœuf si vous voulez quelque chose de différent du poulet.

Ingrédients :

Pour 8 Arepas

  • 550 g de farine de mais pré cuite (moi j’ai utilisé la PAN, que l’on trouve sur Amazon)
  • 600 ml eau
  • 2 càs d’huile d’olive
  • deux pincée de sel
  • huile neutre (pour la cuisson)
La pâte à arepas et la farine utilisée

Pour le poulet (Reina Pepiada)

La reina Pepiada
  • 4 blancs de poulet
  • un petit oignon
  • une gousse d’ail
  • une branche de thym
  • une feuille de laurier
  • sel et poivre
  • 2 ou 3 avocats (en fonction de leur taille)
  • un poivron rouge
  • un demi oignon
  • un piment (idéalement un jalapeno, pour moi un piment marocain)
  • un citron vert
  • un bouquet de coriandre

Pour la sauce

  • 1/2 avocat
  • 1 poignée de coriandre
  • 1 poignée de persil
  • 1 demi petit oignon
  • 1/2 piment (à adapter en fonction de votre tolérance)
  • 1/2 poivron rouge
  • 1/2 poivron vert
  • 1 petite gousse d’ail
  • le jus d’un citron vert
  • 1 càs de vinaigre blanc
  • 1 càc de sucre
  • sel et poivre
Les arepas natures
  1. Dans une casserole, mettre le poulet, l’ail, l’oignon entier, le thym, le laurier et de l’eau froide pour recouvrir. Saler et poivrer.
  2. Porter à ébullition et laisser mijoter 5 mn. Vous pouvez retirer l’écume qui se forme si vous voulez garder le bouillon (pour une soupe pas exemple). Arrêter le feu et laisser tiédir à couvert.
  3. Une fois les blancs manipulables, en faire une chiquetaille grossière et réserver.
  4. Pendant ce temps, préparer la sauce. Mettre tous les ingrédients dans un blender ou une moulinette et blitzez jusqu’à obtenir la consistance désirée. Rectifier l’assaisonnement et réserver.
  5. Pour les arepas, mélanger l’eau, l’huile et la farine de mais petit à petit jusqu’à obtenir une consistance de pâte à modeler qui ne colle plus aux mains.
  6. Former des pains de la taille d’un muffin anglais (environ 10 cm de diamètre et un à deux cm d’épaisseur).
  7. Faire chauffer une poêle à fond épais à feu vif avec une cuillère à soupe d’huile. Mettre aussi le four à chauffer à 160°.
  8. Faire frire les arepas 5 à 6 mn de chaque côté pour développer une croûte. Réserver jusqu’à ce que tous les arepas soient cuits.
  9. Les mettre ensuite au four pour 10 ou 15 mn pour terminer la cuisson. Ils doivent sonner creux quand on les tapote (comme pour un vrai pain).
  10. Pendant la cuisson du four, préparer la reina pepiada. Mélanger l’avocat en purée avec le jus du citron vert, le poivron rouge, l’oignon et le piment en petits cubes ainsi que l’ail râpé et la coriandre. Rectifier l’assaisonnement et ajouter le poulet et mélanger intimement. Vous pouvez ajouter un peu de citron si l’ensemble reste un peu sec. Dans la recette « traditionnelle », il y a aussi de la mayonnaise, j’ai testé, c’est très bon également pour allonger la sauce si vous n’avez pas assez d’avocat.
  11. Tous les éléments sont prêts, il ne reste plus qu’à fendre un arepa pour le fourrer avec la garniture et l’arroser de sauce avant de l’avaler goulûment. Enjoy.
Miam … avec la garniture au boeuf de la vidéo ci-dessous

Via Pro Home Cooks

Voici le minutage des recettes dans la vidéo pour ceux qui n’aiment pas lire 🙂

Arepas : 11 min 06 dans la vidéo

Garniture Reina Pepiada : 6 min 06

Salsa : 14 min 30

Les cookies au beurre de cacahuète



Je ne me lasse pas des cookies et les enfants non plus. Ni mes collègues. Ni ma femme. Enfin, qui n’aime pas les cookies ????

Cookie + beurre de cacahuètes, c’est un combo gagnant, donc cette recette sur le Pétrin m’a fait de l’œil immédiatement. Ça tombait bien j’en avait un pot qui traînait 🙂

Ingrédients :

  • 115 g de beurre mou
  • 130 g de beurre de cacahuète  lisse ou chunky
  • 80 g de sucre en poudre
  • 75 g de vergeoise
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 1 œuf
  • 200 g de farine
  • ½ càc de bicarbonate de sodium
  • ½ càc de levure chimique
  • 50 g de cacahuètes torréfiées
  • 150 g de pépites de chocolat
  • 1 càc de sel
  1. Dans un saladier, mélanger le beurre avec le beurre de cacahuète jusqu’à obtenir un appareil homogène.
  2. Verser ensuite les 2 sucres et mélanger pour avoir au final une crème lisse et sans grumeaux.
  3. Incorporer l’oeuf et la vanille.
  4. Tamiser la farine, le bicarbonate, le sel et la levure dans un bol puis l’ajouter à l’appareil. Mélanger juste assez pour que la farine disparaisse. Il ne faut pas trop travailler la pâte.
  5. Ajouter ensuite les cacahuètes concassées et les pépites. Encore une fois mélanger juste assez pour que la répartition soit homogène.
  6. Personnellement, je mets toujours ma pâte au froid pour faciliter le façonnage des cookies, mais si vous voulez vous pouvez cette étape et préparer vos plaques directement.
  7. Sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, mettre des boules de pâte de 4 cm de diamètre (ce qui donne des cookies de 7 cm environ).
  8. Enfourner dans un four préchauffé à 180°C et laisser cuire 11 minutes.
  9. Mettre sur grille le temps de les tiédir (je n’ose dire refroidir) avant de les dévorer.

Via Le pétrin

La sauce de la salade César



Depuis que je travaille en région parisienne, il ne se passe pas une semaine sans que je vois des salades César apparaître dans les menus, et ce quel que soit le type de restaurant (sauf peut être les asiatiques quand même). C’est tendance, pas cher à produire et donc il est normal que ça apparaisse chez les professionnels.

En revanche, c’est hyper facile à faire à la maison (il n’y a que quelques ingrédient dans une salade césar). Mais ce qui va faire toute la différence, c’est la sauce.

Je me suis trouvé une bonne recette chez nos amis américains (même si elle a été inventée au Mexique), depuis je la suis religieusement car elle est délicieuse.

Ingrédients : 

  • 4 filets d’anchois à l’huile
  • 1 petite gousse d’ail
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 2 càs de jus de citron
  • ¾ càc de moutarde de Dijon
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 12 cl d’huile végétale
  • 3 càs de parmesan râpé
  • Du poivre du moulin
  1. Hacher ensemble les anchois, l’ail et une pincée de sel. En faire une pâte, en vous aidant du côté du couteau pour écraser tout ça. Le sel va servir d’abrasif pour arriver à ce résultat. Mettre dans un saladier.
  2. Ajouter à ce mélange les jaunes d’oeufs, le jus de citron et la moutarde. Fouetter pour homogénéiser le tout.
  3. Petit à petit verser l’huile d’olive tout en fouettant (comme pour une mayonnaise) et l’huile végétale ensuite. La sauce doit être lisse et épaisse.
  4. Finir en ajoutant le parmesan, le poivre et le sel (si besoin car anchois et parmesan en contiennent déjà pas mal)
  5. La sauce est prête, il n’y plus qu’à la verser sur votre salade César.

Via : Bon Appetit

Le poulet à la citronnelle



Le sentiment de plaisir indicible que m’a procuré cette recette lorsqu’elle est sortie du four … je ne peux que vous exhorter à l’essayer. C’est comme au restaurant (en mieux car c’est fait à la maison). En plus, si vous avez de la citronnelle au congélateur (c’est un excellent moyen de la conserver si vous en avez acheté un gros paquet), tous les ingrédients font partie du fond d’épicerie asiatique habituel, donc pas de course à faire mis à part le poulet.

Ingrédients :

  • 8 hauts de cuisse de poulet ou 4 cuisses / hauts de cuisse
  • 2 tiges de citronnelle (partie blanche / bulbe finement hachée)
  • 1 piment oiseau rouge ou vert épépiné, finement ciselé
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 1 échalote hachée
  • 2 càs de nuoc mam pur
  • 1 càs de sauce soja
  • 1 càs de vinaigre de riz
  • 2 càs de sucre
  • 4 càs d’eau
  1. Séparer les cuisses et les hauts de cuisse si ce n’est pas déjà fait. Nettoyer le poulet en enlevant la graisse et la peau en surplus. Il est important de laisser de la peau qui va donner du croustillant à ce plat. D’habitude, je ne suis pas fan de la peau de poulet, mais là, ça apporte vraiment un plus.
  2. Enlever les premières couches des tiges de citronnelle (une ou deux). N’utiliser que la partie claire (le bulbe) à environ une dizaine de centimètres à partir de la base. La hacher ensuite très finement.
  3. Peler et hacher l’échalote. Presser l’ail.
  4. Épépiner et hacher le piment si vous l’utiliser.
  5. Dans un bol, verser le nuoc mam, la sauce de soja, le sucre, le vinaigre de riz et l’eau. Mélanger. Ajouter la citronnelle, l’échalote et l’ail ainsi que le piment. Bien mélanger jusqu’à dissolution du sucre.
  6. Verser la marinade sur les morceaux de poulet et mettre au frais pendant au moins 2 heures. L’idéal est de le faire la veille au soir pour le midi suivant. Le plus pratique pour ce type de marinade est un sachet plastique refermable de type Ziplok.
  7. Préchauffer le four à 240°C.
  8. Disposer les morceaux de poulet dans un plat, côté peau au dessus. Verser la marinade sur le poulet. Enfourner à mi-hauteur, et baisser la température à 210°C.
  9. Laisser cuire pendant 40 minutes et arroser le poulet avec la sauce toutes les 10 ou 15 minutes. Allonger avec un peu d’eau chaude en cours de cuisson si nécessaire. Dans mon cas, je l’avais même fait dès que j’ai enfourné mon poulet car la marinade ne me semblait pas assez importante pour tenir toute la cuisson. En fin de cuisson, les morceaux de poulet doivent être bien dorés, grillés, avec une peau croustillante. Attention à bien surveiller à partir de 30 minutes car les échalotes ont tendance à brûler, il faut bien contrôler, quitte à baisser la température du four.
  10. Servir avec du riz blanc parfumé.

Via : La kitchenette de Miss Tâm

Les cookies de Bernard aux noisettes



Je suis toujours à la recherche de recettes de cookies, c’est plus fort que moi. Je pense avoir trouvé LA recette en ce qui concerne le cookie aux pépites de chocolat, mais quand j’ai vu cette recette chez Bernard avec des noisettes, il a fallu que je l’essaie.

Bonne pioche, ce sont d’excellents cookies. J’ai un peu adapté la recette en diminuant le sucre et torréfiant les noisettes.

Elle est extrêmement facile à réaliser, si ce n’est la contrainte de peser l’œuf. Je n’ai pas essayé, mais je pense qu’en doublant les proportions, on doit arriver à un oeuf entier 😉

Recette pour une douzaine de cookies:

Ingrédients :

  • 75 g de cassonade
  • 35 g de sucre semoule
  • 105 g de beurre
  • 4 bonnes pincées de sel
  • 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille
  • 25 g d’œuf
  • 150 g de farine
  • 1/3 de cuillerée à café de levure chimique
  • 60 g de pépites de chocolat
  • 40 g de noisettes (si possible torréfiées) hachées grossièrement
  1. Mélanger les sucres, le beurre, le sel et la vanille jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
  2. Ajouter l’œuf préalablement pesé. 
  3. Quand le mélange est homogène, verser la farine et la levure.
  4. Une fois la pâte formée, ajouter le chocolat et les noisettes.
  5. Enrouler la pâte en un boudin de 6 cm de diamètre dans un film plastique.
  6. Laisser reposer au frais le temps que la pâte soit un peu plus dure, 15 minutes devrait suffire. Faire ensuite des boules de pâte de 4 cm environ.
  7. Faire cuire sur une plaque entre 16 minutes à 180°C. Commencez à regarder la couleur des biscuits à partir d’une douzaine de minutes, car en fonction du four, le temps de cuisson peut varier. Laissez-les ensuite refroidir sur grille.

Via lacuisinedebernard.com

Le boeuf Loc Lac



Le Bo Bun est un des best sellers de la maison. Les enfants nous le réclament tout le temps quand on leur demande s’ils ont une idée de ce qu’ils veulent manger. Et bien je pense que cette recette vietnamienne a de bonne chance d’être un successeur ou au moins une bonne alternative au Bo Bun.

Je n’en avais mangé qu’une fois au restaurant et j’avais vraiment aimé. Je ne suis pas déçu par cette version maison.

Ingrédients :

Marinade du bœuf :

  • 2 gousses d’ail haché
  • 1 càs de sauce de soja
  • 1 càs de nuoc mam
  • 1 càs d’huile d’arachide
  • 2 càc de sucre en poudre
  • Poivre

Pickle d’oignon rouge :

  • 1 oignon rouge
  • 2 càs de vinaigre blanc de riz
  • 1 càs de sucre en poudre
  • une pincée de sel

Sauce d’accompagnement pour le bœuf :

  • 1 citron vert
  • Poivre

Pour le reste de la recette :

  • 600 g de bœuf tendre (dans le faux-filet pour moi)
  • 2 oignons jaunes ciselés grossièrement
  • 1 càs de sauce d’huître
  • quelques càs d’huile d’arachide
  • quelque feuilles de salade
  • 1 tomate en quartier
  • 300 g de riz Thaï
  • 2 càs bombées de concentré de tomate
  • 1 càs de Nuoc mam
  • poivre

Marinade du boeuf :

  1. Dégraisser puis découper le bœuf en cubes de 1,5 à 2 cm.
  2. Dans un petit saladier, mélanger la sauce de soja, le nuoc mam, le sucre, le poivre noir et l’ail haché.
  3. Faire mariner le bœuf dans ce mélange et laisser reposer entre au moins 30 minutes.

Pickle de l’oignon rouge :

  1. Peler puis émincer le plus finement possible l’oignon rouge.
  2. Le mettre dans un bol et ajouter le vinaigre de riz, le sucre et le sel.
  3. Mélanger et laisser mariner.

Riz rouge :

  1. Rincer le riz jusqu’à ce que l’eau coule transparente.
  2. Le faire cuire selon votre méthode favorite. Pour moi mélanger un volume d’eau pour un volume de riz dans une casserole avec une bonne pincée de sel. Porter à frémissement, remuer et couvrir. Laisser cuire à feu très doux pendant 12 minutes. Porter hors du feu et laisser reposer une dizaine de minutes.
  3. Peler et couper les oignons jaunes en petits dés. Réserver.
  4. Pendant que le riz cuit, faire revenir les oignons dans une grande poêle avec un peu d’huile à feu moyen. Ils doivent devenir moelleux et translucides.
  5. Ajouter encore un peu d’huile et faire revenir le riz quelques minutes.
  6. Ajouter ensuite le concentré de tomates que vous aurez dilué dans un peu d’eau chaude. Continuer la cuisson 5 minutes puis ajouter la sauce poisson et faire revenir encore 5 minutes.
  7. Réserver au chaud.

Sauce au citron :

  1. Presser le jus du citron
  2. Ajouter le poivre et mélanger.
  3. Réserver dans de petits ramequins pour pouvoir y tremper la viande.

Garniture :

  1. Couper les tomates en quartier ou en rondelle.
  2. Laver et / ou préparer la salade

Cuisson du bœuf :

  1. Remettre la poêle ayant servi à cuire le riz sur feu vif avec trois cuillères à soupe d’huile.
  2. Y faire revenir le reste de l’oignon brièvement, puis saisir le bœuf avec sa marinade. Laisser cuire à feu vif pendant 3 ou 4 minutes en remuant régulièrement.
  3. Ajouter 1 cuillère à soupe de sauce d’huître et continuer la cuisson jusqu’à ce que la viande soit cuite comme vous l’aimez (plus ou moins saignante).

Servir le bœuf avec le riz rouge et une petite salade de tomate et de pickle d’oignon.

Via la kitchenette de Miss Tam