Archives par mot-clé : robot

Ma pâte à pizza type pan



Cette recette est encore un trésor de famille puisque je l’ai empruntée à ma belle mère, qui l’avait elle même reprise plus ou moins des paquets de briochain …

Comme toutes les pâtes à pain, ce n’est pas bien compliquée, il suffit de respecter l’ordre d’intégration des ingrédients, de bien la pétrir et la laisser reposer. Bien sûr un robot ou une machine à pain aident, c’est plus facile. Mais à la main on peut s’en sortir également.

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 2 sachets de briochain
  • 5 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à c de sel
  • 20 cl de lait
  • 5 cl d’eau
  1. Mélanger dans un saladier la farine, le briochain, le sel.
  2. Ajouter l’huile d’olive et commencer à mélanger.
  3. Ajouter ensuite l’eau et lait tiédis.
  4. Pétrir quelques minutes.
  5. Laisser reposer dans un endroit chaud pendant 1 heure ou plus jusqu’à ce qu’elle soit bien gonflée.
  6. Utiliser ensuite classiquement pour faire un pizza.

Ce type de pâte donne une pizza de type « pan » pour reprendre la terminologie américaine.

Les muffins anglais du petit déjeuner

Jusqu’à très récemment nous achetions des muffins (la version anglaise plate et pas sucrée) que nous dégustions toastés au petit déjeuner avec du beurre et / ou de la confiture. Et bien c’est terminé, maintenant je les fais moi-même.

Je me suis inspiré d’une recette trouvée sur le forum de supertoinette (c’est la première de la liste).

Ingrédients :

  • 500 g de farine (par exemple 200 g de complète ou maïs et 300 g de T55)
  • 1 c à c de sel
  • 300 à 325 ml de lait (en fonction de la farine choisie)
  • 25 g de beurre fondu
  • 1 c à c de sucre
  • 1.5 c à c de levure sèche ou un sachet de briochin
  • un peu de semoule de maïs pour la cuisson
  1. Mettre tous les ingrédients secs dans un saladier ou un robot et rajouter les ingrédients liquides (préalablement tiédis pour favoriser la levée de la pâte). Pétrir jusqu’à obtenir un boule de pâte lisse.
  2. Faire des petites boules de pâte entre les mains et les aplatir en cercles de 1 cm de hauteur et 8 / 9 de diamètre environ. Les disposer sur une plaque et les saupoudrer de semoule de maïs des 2 côtés. Laisser lever 1 heure environ le temps que le four soit chaud.

    muffins crus

  3. Faire préchauffer le four à 200°.
  4. Enfourner les muffins et laisser cuire 5 minutes d’un côté et les retourner et laisser 8 7 minutes de plus.

EDIT : suite aux interrogations concernant la semoule de maïs, voici une photo de mon paquet de farine de maïs acheté dans mon épicerie asiatique habituelle (farine made in Italie dans une épicerie asiatique !!! Cherchez l’erreur). Malgré l’appellation farine, c’est quand même beaucoup plus grossier que de la farine de blé ou de la Maizena. Mais c’est moins gros que de la polenta.

En y réfléchissant bien, ça a la même grosseur que la farine / semoule de blé dur qu’on utilise pour faire les pâtes fraiches.

Notez au passage le prix exorbitant de 1,10 €.

Dégustez les tièdes après leur sortie du four, vous m’en direz des nouvelles.

muffin variés

EDIT 2 : j’ai modifié la quantité de liquide, en fait ça varie d’une farine à l’autre et en fonction des mélanges.

Je ne les laisse plus lever une heure non plus, maintenant, ils vont directement dans le four dès qu’il est suffisamment chaud.

Le temps de cuisson a été modifié également, car je les trouve meilleurs moins cuits, comme ça ils restent moelleux. Et de toutes façons, ils sont destinés à se faire toaster, donc …

EDIT 3 : avec 150 g de farine complète + 350 de blanche et beaucoup de pépites de chocolat (au moins 100 g ou plus), c’est très très bon !!! Presque un goût de petits pains au chocolat.

EDIT 4 : En remplacement du lait, vous pouvez mettre un yaourt ou un fromage blanc, ça marche aussi.

Un délicieux pain de mie moelleux

Une recette de pain de mie, ça faisait longtemps que je voulais en tester une. C’est l’un de mes blogs de cuisine favoris qui me l’a fournie : Papilles et Pupilles (qui est aussi une twitter junkie pour ceux qui sont sur ce réseau social, comme moi).

Et bien je ne suis pas déçu, il est excellent ce pain : moelleux, une mie bien blanche, un bon petit gout. Bref, c’est une réussite. Ajoutez lui des pépites de chocolat et il n’y a même pas besoin de le couvrir de quoi que ce soit une fois tranché.

En voici mon adaptation.

Ingrédients :

  • 500 g de farine (on peut mélanger complète et blanche, c’est délicieux aussi)
  • 20 cl de lait tiède
  • 10 cl d’eau tiède
  • 50 g de beurre mou
  • 2 c à s de sucre
  • 1,5 c à c de sel
  • 1 sachet de briochain
  1. Dans un saladier ou le bol d’un robot, mélanger les éléments secs : farine, sucre, sel et levure.
  2. Mélanger eau et lait et les faire tiédir au micro ondes.
  3. Ajouter le mélange eau + lait tiède à la farine en faisant tourner le robot ou en mélangeant à la main si vous n’avez pas la chance d’en posséder un.
  4. Ajouter ensuite le beurre mou en petits morceaux. Continuer à mélanger jusqu’à ce qu’il soit incorporé à la pâte (si vous avez déjà fait des brioches, vous savez faire).
  5. Si vous n’avez pas trop mal au bras, continuer à pétrir pendant 5 ou 10 minutes.
  6. Mettre la pâte à lever jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  7. La rabattre (chasser l’air pour la faire retomber) et la mettre dans un moule à cake.
  8. Laisser relever encore 20 minutes. Attention çà ce que ça ne déborde pas du moule.
  9. Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 220°. Mettre une petite coupelle avec de l’eau au fond du four (j’utilise en général un pot de yaourt en verre).
  10. Quand la pâte est bien gonflée, enfourner pendant environ 30 minutes. Tout dépend de la taille de votre pain et votre four. Il doit être bien doré et le fond doit sonner creux. Si vous voyez qu’il n’est pas cuit mais qu’il commence à trop se colorer, mettre une feuille d’aluminium dessus.

pain de mie 01

pain de mie 02

Adapté de la recette de Papilles

Des baguettes encore meilleures que chez le boulanger

Quand on dit que le pain ce n’est que de la farine et de l’eau, c’est vrai (ou presque). Si on ajoute du sel et de la levure, on a tous les ingrédients pour se fabriquer un pain maison délicieux. Cette recette de baguette « tradition » ne fait pas exception à la règle.
Par contre, si vous vous demandez pourquoi les boulanger se lèvent à 3 heures du matin pour que vous puissiez petit déjeuner avec du pain frais, vous allez comprendre … En gros comptez environ trois heures entre le moment où vous allez vous y mettre et la sortie du four.

P1060070

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 10 g de sel
  • 1 sachet de briochain
  • 350 g d’eau
  1. Délayer la levure dans un peu de l’eau pesée et tiédie. Mélanger et laisser reposer quelques minutes.
  2. Mélanger la farine et le sel dans un saladier (ou le bol de votre robot).
  3. Ajouter la levure délayée et l’eau.
  4. Mélanger et pétrir la pâte obtenue pendant au moins 10 minutes si vous avez un robot, et si vous le faites à la main … bon courage. La pâte est assez molle et collante, c’est normal, n’ajoutez surtout pas de farine.
  5. Laisser gonfler la pâte pendant au moins une heure en la rabattant (en la remuant pour faire sortir le gaz) toutes les 20 minutes environ.
  6. Sortir la pâte de son saladier et la poser sur un plan de travail légèrement fariné.
  7. Étaler grossièrement à la main pour obtenir un pâton assez plat que vous allez replier en trois. Laisser reposer encore 15 minutes.
  8. Répéter l’opération encore 2 fois en tournant la pâte d’un quart de tour à chaque fois (on donne un tour dans le langage des pros).

    Baguette de boulanger 02

  9. Laisser reposer une dernière fois et diviser en portions égales. En 2 pour 2 belles baguettes ou en 6 si vous voulez des petits pains individuels.
  10. Façonner les baguettes et les poser sur une plaque farinée. Laisser détendre 5 minutes. La pâte va s’étaler, c’est normal.
  11. Préchauffer le four à 220°.
  12. Enfourner les baguettes lorsque le four est chaud pendant environ 15 à 20 minutes. Le pain est cuit lorsqu’il sonne creux en dessous. Après si vous l’aimez plus cuit, laissez le encore un peu.

Et voilà le résultat.

J’ai testé cette recette plusieurs fois, et la qualité de la farine est importante. Prenez une bonne farine (j’ai testé avec de la bio et c’était nettement meilleur qu’avec la premier prix que j’utilise d’habitude).

P1060068
P1060065
P1060066

Vue sur le blog, Je dis M

De bons croissants dorés et croustillants pour le week end

Depuis quelques mois, j’ai commencé à adorer travailler la pâte à pain sous toutes ses formes. Pain blanc, complet, pain de mie, au maïs, aux céréales et j’ai élargi au pain au chocolat, à la brioche. Mais, il me restait encore un bastion qui me semblait imprenable : la viennoiserie. Et bien, encore un mythe qui s’effondre !!! Les croissants et les pains au chocolat, ce n’est pas si compliqué à faire. Long, certes, mais pas compliqué.

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 3 g de levure sèche (ou 10 g de levure fraiche)
  • 5 g de sel
  • 30 g de sucre en poudre
  • 16 cl de lait
  • 100g de beurre (à température ambiante, le sortir au moins 3 ou 4 heures avant)
  1. Mettre la farine dans un saladier (ou le bol du robot) avec le sel et le sucre.
  2. Délayer la levure dans le lait. L’ajouter au mélange de farine et commencer à pétrir.
  3. Continuer à pétrir jusqu’à ce que la boule se détache des parois du saladier et que toute la farine soit incorporée.
  4. Façonner une boule et la laisser lever de la moitié de son volume.
  5. Une fois que la pâte est levée, la couvrir avec un fil étirable et la mettre pendant au moins 6 heures au réfrigérateur.
  6. Sortir la pâte du frigo et l’étaler en forme de carré de 1.5 cm d’épaisseur.

    Croissant et pain au chocolat 12

  7. Placer le beurre sur un grand morceau de papier sulfurisé. L’enfermer dans ce papier, l’abaisser en une épaisseur de 1 cm et le façonner en carré. Il faut faire un carré plus petit que celui de la pâte, de manière à pouvoir le positionner en quinconce sur celle-ci.

    Croissant et pain au chocolat 10

  8. Placer le beurre en quinconce sur la pâte et rabattre le bords de la pâte pour le recouvrir totalement, à la manière d’une enveloppe. (humidifier légèrement au pinceau les bords de la pâte aide à ce que la soudure sois efficace). Cette étape est importante car il faut que le beurre soit étroitement enfermé dans la pâte.

    Croissant et pain au chocolat 15
    Croissant et pain au chocolat 16
    Croissant et pain au chocolat 17
    Croissant et pain au chocolat 18

  9. Allonger au rouleau la pâte de trois fois sa longueur en essayant de garder autant que possible la même largeur, puis la replier en trois sur elle même afin de reformer le carré du départ.

    Croissant et pain au chocolat 20

    La faire pivoter d’un quart de tour et recommencer la manœuvre jusqu’au pliage. A ce stade, enfermer la pâte dans un film plastique et la mettre à reposer au frigo pendant 15 minutes.
    http://www.dailymotion.com/video/x91ahx_croissant-etaler-pate_lifestyle

  10. Ressortir le pâton du frigo et recommencer la manœuvre d’étalement et de pliage une nouvelle fois.
  11. Refaire pivoter d’un quart de tour et étaler pour la dernière fois en une abaisse de 2 mm.
  12. Maintenant, il faut découper les formes pour faire les croissants. Pour cela, couper dans la bande de pâte des triangles d’environ 12 cm de base.
  13. Placer ensuite les triangles, base vers vous, sur le plan de travail. Pour faire plus de tours, il est possible d’étaler un peu ces triangles, mais c’est facultatif.
  14. Rouler les croissants assez serrés mais sans les écraser et leur donner leur forme caractéristique.
    http://www.dailymotion.com/video/x91anv_croissant-faconner_lifestyle
  15. Les poser ensuite sur une tôle à pâtisserie recouverte d’un papier sulfurisé ou d’une feuille de cuisson en silicone (très pratique).

    Croissant et pain au chocolat 23
    Croissant et pain au chocolat 24
    Croissant et pain au chocolat 25

  16. Laisser lever au moins deux heures ou plus si vous pouvez. Plus ils gonflent meilleurs ils sont.
  17. Préchauffer le four à 190 °. Dorer les croissants à l’œuf entier.
  18. Enfourner pendant 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Je préfère quand les croissants ne sont pas trop cuits.

    Croissant et pain au chocolat 03
    Croissant et pain au chocolat 07

Un conseil, goûtez moi cette merveille quand ils ont juste refroidi un peu après la sortie du four. C’est top. Croquants et feuilletés avec ce bon goût, … hmm.

Mais j’ai gardé la meilleure partie pour la fin. Cette pâte peut servir à faire des pains au chocolat. Les vrais, ceux du boulanger (pas celui-ci), les chocolatines (je trouve ça trop mignon comme nom).

Pour y arriver, ce n’est pas très compliqué. Il suffit de découper la pâte en rectangles. La largeur dépend de la longueur que vous voulez donner à vos pains au chocolat.

Poser ensuite une barre de chocolat (j’ai utilisé du Nestlé dessert noir corsé) en bas de votre rectangle et rouler la pâte sur elle même avec les même précautions que pour les croissants.

Poser le pain au chocolat, soudure vers la bas sur une tôle et laisser lever de la même manière que les croissants. La cuisson est également identique.

Par contre attention, le chocolat est fondu à la sortie du four, ça coule. J’imagine que les boulangers ont du chocolat spécial.

Bon appétit, mais je crois que c’est superflu comme recommandation 🙂

La bonne brioche toute chaude

Depuis que je me suis mis à faire du pain et tous ses dérivés, j’hésitais à me lancer dans la viennoiserie. J’ai donc voulu commencer doucement avec la brioche. Et grand bien m’en a pris car ce n’est finalement pas si compliqué. Un peu d’organisation et du repos, mais rien d’insurmontable si on a déjà l’habitude du pain.

Ingrédients :

  • 125 g de beurre
  • 3 œufs
  • 275 g de farine
  • 5 g de sel
  • 2 g de levure déshydratée (ou 10 g de levure fraiche)
  • 25 g de sucre
  1. Mettre à température ambiante le beurre et les œufs en les sortant une bonne demie heure avant de commencer.
  2. Verser les deux tiers de la farine dans un saladier (ou dans le bol du robot si vous en utilisez un) et creuser un puits au centre. Y verser la levure délayée dans 35 g d’eau tiède. Couvrir avec le reste de la farine et laisser reposer environ 20 minutes.
  3. Ajouter alors les œufs au dessus de la farine, le sucre et le sel. Battre doucement si vous avez un robot ou mélanger du bout des doigts. Augmenter le rythme jusqu’à ce que la pâte se détache des parois.
  4. Incorporer alors le beurre petit à petit, la pâte devant être au final bien lisse. Il m’arrive de rajouter de la farine à ce moment car la pâte peut être trop liquide et ne forme pas une boule. Cela doit dépendre de la taille des œufs (ma recette d’origine préconisant des œufs de 55 g …).
  5. Façonner alors une boule à la main (la pâte est très molle, c’est normal) et la fariner très légèrement.
  6. La mettre à lever dans un endroit tiède et sans courant d’air. Si comme moi vous avez une position étuve sur votre four, c’est le moment de l’utiliser. La pâte doit au moins doubler de volume.
  7. Quand la levée est terminée, dégazer la pâte à l’aide d’un coup de poing au foie, et la refaçonner en boule en la pliant deux ou trois fois sur elle même.
  8. La mettre au frigo pour 10 ou 12 heures (toutes la nuit c’est l’idéal).
  9. A la sortie du frigo, il faut la dégazer une nouvelle fois. Vous pouvez alors la façonner comme vous le souhaitez. Personnellement, pas de prise de tête, je la mets dans un moule à cake en silicone. Comme ça pas besoin de rajouter du beurre pour que ça ne colle pas.
  10. Laissez lever encore jusqu’à ce que la brioche affleure le bord du moule.
  11. Préchauffer le four à 190 °.
  12. Dorer la pâte au pinceau avec un œuf battu ou plus simple du lait.
  13. Enfourner pendant 25 minutes, puis baisser à 180° et laisser cuire encore 15 minutes.

brioche-01

brioche-02

Délicieuse au petit déjeuner comme au goûter, cette brioche récompensera vos efforts.

Bon appétit.

La confection des pâtes fraiches



Voilà le grand moment de la première recette … et pas des moindres puisqu’il s’agit de faire des pâtes fraiches. Vous vous dites certainement que je suis fou et que c’est trop difficile et que le jeu n’en vaut pas la chandelle puisqu’on en trouve au rayon frais du supermarché du coin pour 2 fois rien. Et bien je dis non !!! Les pâtes fraiches maison, c’est délicieux, c’est facile (pour peu qu’on soit outillé, je le concède) et c’est pas cher.

J’ai utilisé pour cette séance de façonnage de pâtes, des œufs, de la farine de blé dur (semola de grano duro en italien dans le texte) … et c’est tout. Côté matériel une machine à pâtes et mes petites mains.

pate fraiche 01

Ingrédients : (pour 2 / 3 personnes)

  • 200 grammes de farine de blé dur
  • 2 œufs
  1. Mettez la farine en puits sur un plan de travail ou dans un saladier.
  2. Cassez les œufs un par un dans un ramequin (pour voir s’ils ne sont pas immangeables avant de se retrouver dans le saladier) et les ajouter à la farine.
  3. Mélanger les un peu et commencez à incorporer la farine des bords du saladier vers les œufs jusqu’à obtenir une boule de pâte souple et ne collant pas aux doigts. Comme d’habitude avec ce genre de pâte, si elle est trop molle, on rajoute un peu de farine et si elle est trop sèche un peu d’eau.
  4. Travaillez la ensuite pendant quelques minutes (5 suffiront). En ce qui me concerne, j’utilise un robot ménager Kenwood pour faire cette préparation, avec un crochet pétrisseur, donc je pense que vous pouvez tenter le coup avec un moulinex ou du même genre en y allant doucement.
  5. Mettre la pâte dans un film alimentaire et la faire reposer au frigo pendant 30 minutes à une heure.
  6. C’est alors que les choses sérieuses commencent. Une fois sortie du frigo, coupez au coup par coup des morceaux de pâte que vous allez façonner en bandes. Avec 200 grammes de farine je fais environ 8 bandes à peu près égales, donc prenez un huitième de votre pâton à chaque fois.
  7. Roulez votre morceau de pâte, puis aplatissez le et saupoudrez le de farine. Passez le alors dans la machine à pâtes à la plus grande largeur une première fois, puis repliez le et repassez le, et repliez le une dernière fois avant de le repassez encore une fois (ceci afin de donner une forme correcte à votre bande). Ensuite, repassez votre bande dans la machine en diminuant l’épaisseur d’un cran à chaque fois et en la farinant tous les deux passages.
  8. Mettez votre bande à sécher un peu sur un manche à balai posé entre 2 chaises (notez les chaises à trou spéciales pâtes fraiches).
  9. pate fraiche 03

  10. Recommencez jusqu’à ce que vous n’ayez plus de pâte.
  11. Reprenez alors votre première bande et nous allons commencer la découpe. J’avais choisi ce jour là des fettuccine, mais il existe différentes « tailles » pour la découpe.
    Insérez le bout de votre bande dans l’outil de découpe en tournant doucement la manivelle. Quand la coupe est amorcée, vous pouvez poser la bande et tourner la manivelle en douceur, elle suivra comme aspirée.
  12. pate fraiche 04

    pate fraiche 02

  13. Vous vous retrouvez alors avec un nid de fettuccine que vous allez enrouler autour de votre main et poser sur un plateau (ou comme moi la lèchefrite du four) et saupoudrer de farine (encore) afin d’éviter qu’elles collent.
  14. pate fraiche 06

    pate fraiche 05

  15. Voilà il ne reste plus qu’à les cuire dans un grand volume d’eau bouillante salée, trois quatre minutes maximum afin de les déguster comme là bas. Puis vous ajoutez la sauce que vous voulez et à table (ce soir là nous avions choisi une simple sauce tomate avec des bouts de fromage de chèvre).