Archives par mot-clé : thai

Les fish cakes façon Thai



Voilà une façon originale de préparer du poisson, sans que ça ressemble à du poisson. Comme on est très cuisine asiatique à la maison, elle nous va bien cette recette, mais elle peut se transformer très facilement, il suffit de changer la garniture et les épices.

De plus, c’est extra simple comme recette, on met tout dans une moulinette, on blitze et c’est tout, il n’y a plus qu’à cuire.

P1110274

Pour 8 fish cakes

Ingrédients :

  • 250 g de poisson blanc (sans arête)
  • 1 càs de sauce poisson
  • 1 oeuf
  • une grosse poignée de feuilles de coriandre grossièrement hachée
  • 1 càc de pâte de crevette
  • 1/4 de càc de pâte de piment
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cm de gingembre frais pelé
  • le zeste et le jus d’un demi citron vert
  • 4 oignons verts coupés en gros morceaux
  • 4 càs d’huile végétale
  1. Vérifier que le poisson n’a aucune arête.
  2. Mettre tous les ingrédients sauf l’huile dans une moulinette ou un robot avec une lame. Mixer jusqu’à obtenir une pâte assez grossière avec des morceaux réguliers.
  3. Former les fish cakes. Grosso modo comme un pancake de 1 cm ou 1,5 cm d’épaisseur et 10 cm de diamètre.
  4. Faire chauffer l’huile dans une grande poêle à feu vif. Ajouter les fish cakes et faire cuire sur chaque face pendant 3 ou 4 minutes. Le fish cake doit prendre une belle couleur dorée, mais attention à ne pas le faire brûler.
  5. Servir avec une belle salade.

P1110268

P1110270

Via Donal Skehan

Un excellent restaurant thailandais à Paris : Le Thai Spices

Depuis fort longtemps, nous ne nous étions pas fait une sortie sur Paris et un resto encore moins (ben ouais, 3 enfants ça occupe un brin …).
Alors nous avons sauté sur l’occasion quand nous avons eu l’occasion de revoir un couple d’amis et nous nous sommes mis d’accord sur un restaurant thaï. La cuisine thaïe est l’une des plus raffinée du sud est asiatique et quand elle est bien cuisinée, c’est vraiment mémorable. Après quelques recherches, car il y en a finalement un paquet sur Paris, nous avons fixé notre choix sur le Thaï Spices qui est une petite échoppe sise rue de l’Avé Maria dans le Marais.

Quand je dis petit, il doit y avoir en tout et pour tout 30 couverts, donc la réservation est indispensable si vous ne voulez pas vous casser les dents. La décoration est simple et charmante avec de belles tables bien dressées, et ces boules de verre qui descendent du plafond. Simple et classe. On est loin du chinois de base avec ambiance karaoké et aquarium rempli de carpes …

P1040277

P1040276

Nous avons tous pris une formule entrée plat et dessert (à 32 euros) et le hasard a fait que nous nous sommes tous répartis les plats du menu. Presque aucun doublon ce soir là. Et autant vous le dire tout de suite, ce fut un sans faute car tous les plats sans exception étaient délicieux.

En entrée nous nous sommes partagés des assiettes de dégustation, une salade de papaye verte, Som Tam et des Sam Kume, une assiette de dégustation. Les bouchées proposées dans l’assiette dégustation étaient variées. Des won-ton fourrés avec une farce verte délicieuse et indéterminée, un petit rouleau croustillant et tout aussi indéterminé et des satays de poulet divins, tendre et gouteux accompagnés bien entendu d’une sauce cacahuètes.

P1040279

La salade était également très gouteuse et ce n’est pas un plat que l’on peut réaliser facilement à la maison. Le crabe qui l’accompagnait était très frais et dans l’ensemble les portions étaient copieuses.

P1040281

En plat de résistance, j’avais jeté mon dévolu sur des coquilles Saint Jacques accompagnées de tagliatelles aux herbes et là encore, que du bonheur. Très bon assaisonnement et surtout des goût que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer et qui sont vraiment très exotiques. Le tout étant très frais que ce soit pour les Saint Jacques que pour les herbes.

P1040284

Ma chère et tendre avait quand à elle tentait un curry rouge de crevettes accompagné d’un riz frit au crabe. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’était pas trop fort (en fait c’est le curry vert qui arrache le plus), mais très parfumé encore une fois et vraiment réussi.

P1040285

En parlant de curry qui arrache, notre amie avait choisi un curry vert de poulet. Il était très réussi mais par contre, très hot.

P1040286

Enfin, le dernier plat était un phad thai (un sauté de nouille thaï, le grand classique). Vraiment très bien exécuté et copieux.

P1040288

Et pour finir la soirée comme il se doit, nous avons bien entendu pris une petite douceur. Des riz gluant au lait de coco avec une mangue fraiche. L’acidité et la fraicheur de la mangue contraste bien et complète la douceur et la richesse du riz gluant. une bonne idée à refaire à la maison.

P1040290

Nos amis quant à eux ont partagé un riz gluant fourré à la banane (ça déchirait aussi ça si on aime la banane et le riz gluant bien entendu) et des nems au chocolat. Bon le nem au chocolat, je pense que c’est très adapté pour les palais occidentaux, mais c’était très bon malgré tout.

P1040293

Donc dans l’ensemble une très bonne soirée, gastronomiquement parlant. Le seul bémol que je pourrais apporter c’est que j’avais choisi un thé au jasmin pour accompagner mon repas et il était quand même très cher (plus de 5 euros le thé, même Mariages Frères, c’est cher. On en a 100 g en boutique pour ce prix là).

Mais je vous recommande quand même très chaudement d’aller vous faire plaisir chez Thaï Spices, le service est très agréable et prévenant (mais pas trop) et on n’a pas l’impression de se faire pousser dehors pour faire de la place pour le deuxième service.

Nouilles asiatiques à ma façon

Rien de meilleur pour aller avec un bœuf aux oignons qu’un plat de nouilles. Oui, mais pas n’importe quelles nouilles, les nouilles thaï à ma façon.

A la base, je me suis inspiré d’une recette de nouilles Chiang Maï trouvée dans un livre d’Anne Wilson, Plats de nouilles asiatiques aux éditions Könemann (je vous conseille cette collection d’ailleurs, ils ne sont pas chers et les recettes sont en général très bien). Je l’ai adaptée en retirant certains ingrédients comme la viande (ça fait doublon en accompagnement) et j’en ai rajouté d’autres. C’est ça aussi la cuisine, de l’improvisation.

nouilles asiatiques sautées

Ingrédients :

  • 350 g de nouilles de blé sèches (si possible goût crevette, je sais ça a l’air dégueu comme ça, mais en fait ça va super bien avec)
  • un poivron rouge
  • 2 belles carottes
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 5 oignons verts
  • 1 c à s de pâte de curry (j’utilise la Patak’s Mild et elle bastonne déjà pas mal)
  • 1 c à s de sucre roux
  • 2 c à s de sauce poisson
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  1. Faire cuire les nouilles dans une grande quantité d’eau légèrement salée (suivez les indications du paquet, ça ne cuit pas très longtemps en général).
  2. Émincer très finement le poivron, râper les carottes, hacher les échalotes et l’ail, ainsi que le blanc des oignons et émincer grossièrement le vert.
  3. Faire chauffer le wok sur feu vif et y verser l’huile. Quand elle fume, ajouter la pâte de curry et remuer quelques secondes sans arrêt jusqu’à ce que les saveurs se soient bien dégagées. Ajouter les échalotes, l’ail et le blanc des oignons. Laisser cuire 2 minutes. Ajouter ensuite tous les autres légumes sauf le vert des oignons et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
  4. Ajouter les nouilles, la sauce poisson, le sucre et le vert des oignons et bien mélanger le tout.
  5. Servir bien chaud.

Vous pouvez ajouter des germes de soja frais si vous arriver à en trouver, ça donne un croquant agréable. Bien entendu, vous pouvez mélanger les légumes que vous désirez, du moment qu’ils puissent cuire assez rapidement dans le wok. Et si vous voulez quand même des protéines il y a toujours possibilité de rajouter de la viande ou des crevettes déjà cuites (ça recycle un petit reste).

Enfin, cette préparation se congèle très bien, ce qui peut s’avérer utile car la dose que je préconise est largement pour 6 personnes.