Archives du mot-clé torpedo

[Test] Two Notes Torpedo C.A.B ou la prise de son sans prise de tête

J’ai reçu de la part de la société Two Notes un exemplaire de test de leur Torpedo C.A.B, qui est un excellent simulateur de haut parleur au format pédale.

Si l’utilité d’un « simple » simulateur de haut parleur peut paraître quelque chose de superflu pour un guitariste standard, que celui qui a déjà essayé de brancher un casque sur un ampli ou un multieffet (voire une pédale) en étant satisfait du résultat se fasse connaitre … C’est bien ce que je pensais. Tout d’abord laissez moi vous présenter le Torpedo C.A.B.

P1090490

C’est un boitier robuste tout en métal qui est grosso modo large comme 2 pédales standard ou une wah-wah. C’est important à noter car ce modèle a été créé avec l’idée d’être intégré à un pedalboard, ce qui facilitera le branchement du guitariste moderne, que ce soit sur la sono en direct ou en parallèle de son setup habituel, avec un ampli en bout de chaîne.

P1090486P1090485

Les utilisations de cette boite magique sont multiples. On peut donc le brancher pour envoyer un son retraité en sortie de pedalboard ou ampli vers la sono ou sa carte son pour enregistrement. C’est aussi un simulateur de luxe pour jouer au casque (demandez à Pierre Journel de La Chaine Guitare).

Dans mon cas, je suis le possesseur d’un Blackstar HT5, qui est pourvu d’une sortie avec simulateur de HP. Quand je fais la comparaison entre le son retraité par cette sortie et celui du C.A.B, le son est bien meilleur en sortie du C.A.B. Ça n’a rien à voir.

Autre cas, le branchement directement sans ampli, « au cul » de pédales. Là encore, on trouve facilement un son extrêmement utilisable et ce rapidement en partant des nombreux presets fournis avec le C.A.B.

P1090482

Et justement, la facilité d’utilisation est bien là. Même sans lire le manuel (pas bien, je sais), on arrive facilement à naviguer dans les menus à l’aide de la connectique fournie. Il faut dire qu’elle est simple et efficace : deux switchs et deux boutons à rotation infinie (j’adore) et un bouton … et c’est tout.

Et avec ça, on arrive à gérer et modifier une tripotée de paramètres. Car ce n’est pas parce que la boite est assez petite et les boutons peu nombreux  que les possibilités sont limitées. C’est plutôt le contraire.

P1090477P1090483

 En fait avec un son de base et en bidouillant un poil tous les presets qui sont à disposition, on arrive à se fabriquer des masses de sons différents. Et quand je dis différents, c’est vraiment différent à l’oreille, pas genre équalisation subtile seulement discernable par des spécialistes de l’audiophilie (c’est pas une déviance sexuelle hein!!).

Il y a donc des heures d’amusement en perspective pour se trouver LE son, et je ne pense pas qu’un type de matériel ne puisse pas s’adapter au C.A.B. D’ailleurs, on trouve désormais des guitaristes de tout poil qui ne jurent plus que par Two Notes pour leur prise de son, du métal au rock, en passant par le blues et le jazz.

Mais si le C.A.B existe, ce n’est pas que pour rester en studio. Il a été créé spécialement pour trouver sa place dans un pedalboard et l’utilisation live est possible (et recommandée).

A ce niveau, pas de souci, la connectique d’entrée / sortie est fournie et permet de faire face à tous les cas : un switch  de niveau d’entrée (line ou guitare), un autre de sortie (line ou ampli), un jack d’entrée et un de sortie, plus une sortie casque et une midi In. Et enfin, on a droit à une prise USB pour brancher son Torpedo C.A.B sur son PC ou son Mac pour charger de nouveaux modèles d’enceintes.

P1090481

Bref, vous l’avez compris, j’ai vraiment aimé ce Torpedo C.A.B. C’est un boite à outil pour le guitariste moderne, à la fois utile en studio ou pour le home studio, en live ou simplement pour jouer au casque avec une qualité professionnelle. Reste que le prix (499 € TTC prix public) ne le met pas à la portée de toute les bourses, mais si vous voulez LE son, c’est le prix à payer.

Le premier Apéro Riff était un succès

Je me suis rendu le 30 mai au premier Apéro Riff organisé par mes compères Pierre Journel (alias Mister CEO de La Chaine Guitare) et Sémi (de Muzicosphere, Gas A Gogo et Guitar Fail) dont le cadre était La Maison Bistrot dans le 10ème arrondissement de Paris.

Ce genre de manifestation est toujours une agréable façon de rencontrer IRL des collègues et amis ou voir des têtes plus ou moins connues, et on peut dire que j’ai été gâté.

P1080638
Judge doit filmer pour repiquer les plans de Brice Delage ? 😉
P1080628
Brice bidouille

Outre les MC de la soirée, Sémi et Pierre, j’ai eu le bonheur de casser la croûte avec Guillaume Pille de chez Two Notes, Sébastien des Guitares Delta et Sophian, une des deux moitiés visibles de Touche Ton Manche, ainsi que Steve, grand guitariste devant l’éternel (et possesseur de rien moins que 3 huit cordes !!!).

Après un réconfortant burger (et une somation fort peu sympathique de se mettre à l’ouvrage par un guitariste venu là « pour essayer des guitares et pas nous voir manger »), nous voici à l’étage pour voir ce que la soirée nous réserve comme douceur pour les oreilles.

Et bien le menu est très intéressant avec les guitares Magneto (j’ai enfin pu poser mes papattes sur une Sonet, mais il y avait à disposition trois Sonet, une T-Wave et une Velvet, des guitares de grande classe), les guitares Delta, les pédales Heptode, la Gperc en démonstration, et le stand Two Notes avec comme ampli de référence un clone de Marshall JTM 45 très réussi de chez Tornade MS Pickups (qui avait aussi apporté des répliques de Strat et Tele équipées de ses micros et elles déboitaient ces grattes).

P1080625
Les pédales Heptode en test
P1080645
Une guitare Delta
P1080644
Les guitares Delta rendent zinzin

Il y avait donc largement de quoi s’amuser et de quoi s’en mettre plein les mirettes, d’autant plus qu’il y avait un paquet de bons gratteux, y compris mister Brice Delage (passer après lui sur le stand Two Notes, c’était assez dur …) et le Judge Fredd, pour essayer tout ça (même si bien sûr tout était c’était en libre service, d’ailleurs votre serviteur est en attente sur la photo ci dessous, courtesy of Sémi et Pierre).

AperoRiff1

De mon côté, je n’ai testé que les Magneto (enfin une Sonet) avec Fred (co chroniqueur de la Chaine Guitare) qui avait jeté son dévolu sur la Velvet. C’est ce pour quoi j’étais venu et je suis  assez content de mon essai, même si les conditions ne sont pas idéales (casque avec un Torpedo CAB et une pédale Heptode Heavy Tone, qui ne m’a pas fait forte impression, certainement à cause du set up car elle sonnait bien un peu plus loin).

Fred en pleine action avec un Velvet de chez Magneto
Fred en pleine action avec un Velvet de chez Magneto
P1080640
Une T Wave de chez Magneto
P1080619
La très bonne Sonet de chez Magneto que j’ai essayé

J’ai eu également une très bonne conversation avec Marc Aimar qui est la personne derrière Tornade MS sur sa vision du marché de l’ampli à lampes et des micros et ce que les grandes marques (Fender, Gibson, Marshall) font actuellement. En gros, il est lui persuadé que rien ne vaut les circuits originaux et que même les reissues sorties actuellement ne valent pas du tout ces originaux (pas aux mêmes prix non plus on est d’accord). En fait, tout est une question de composants, car les fournisseurs originaux (par exemple pour les fils des bobines des micros) existent toujours. Il leur serait donc possible de faire les micros, comme dans le temps … mais à quel prix. Toujours est-il que les micros de ce monsieur sonnent et ne sont pas proposés à des prix complètement délirants. Si vous êtes en recherche d’un bon ampli ou que vous voulez remplacer vos micros par un bon set, allez jeter un coup d’oeil sur son site.

En fin de soirée, j’ai aussi pu serrer la pince de Charly (accompagné de Gertrude), venu pour tester un poil de Gperc. Il y a encore un peu de boulot, mais c’est intéressant comme projet. D’ailleurs si vous êtes intéressés, vous pouvez mettre quelques euros dans le nourin pour soutenir la sortie en production de cet accessoire et financer la R&D sur Ulule (plus d’info bientôt).

P1080650
Le Gperc en action

P1080647

En bref, une bonne soirée, des rencontres intéressantes, du matos sympa. Une seule question me brûle donc les lèvres : à quand la deuxième édition ?