Archives annuelles : 2020

Le basil smash



On ne peut pas dire que nous buvions beaucoup d’alcool à la maison, mais ce cocktail que j’ai découvert lors d’un atelier organisé par le boulot m’avait beaucoup plu. Donc c’est la boisson officielle de ce réveillon de Noël.

Pour 2 verres

Ingrédients :

  • 8 feuilles de basilic
  • 5 cl de jus de citron
  • 4 cl de sirop simple
  • 10 cl de gin
  1. Mettre le basilic dans le shaker (ou un bocal en verre si comme moi, vous n’avez pas de matériel de bartender) et le froisser avec un pilon (ou une cuillère en bois par exemple).
  2. Ajouter le reste des ingrédients et mettre 5 ou 6 glaçons.
  3. Secouer vigoureusement pendant 30 secondes.
  4. Filtrer avec une petite passoire et verser dans deux verres eux-mêmes remplis de glace.

mpv – quelques raccourcis utiles



mpv est mon lecteur multimédia de prédilection sur mon installation d’Ubuntu. Par contre son interface est vraiment très limitée avec peu d’options accessibles « sous la souris » (ce qui est aussi un de ses avantages à mes yeux).

Voici donc en vrac quelques raccourcis et lignes de commandes pour son utilisation au quotidien.

En ligne de commande : 

Lancer plusieurs fichiers musicaux d’un répertoire

mpv *

La même chose en mode aléatoire

mpv –shuffle *

Et voici les quelques raccourcis claviers que j’utilise le plus souvent.

  • p ou espace : Met en pause (un autre appui reprend la lecture)
  • et * : Réduit/augmente le volume.
  •  et  : Reculer / Avancer de 5 secondes
  •  et  : Reculer / Avancer d’une minute
  • f: Bascule en mode plein-écran / revient en mode fenêtré
  • [ et ] : Diminue/accélère la vitesse courante de lecture de 10%

Vous pouvez en trouver d’autres sur linuxtricks

Si vous en voulez encore plus, cet autre site en recense beaucoup, mais les intitulés sont assez mal traduits (à la google translate vraisemblablement) : deftkey.com

Le cake au foie gras et au magret fumé



Encore un délicieux cake extrait du désormais classique livre de Sophie Dudemaine. Celui-ci est plus festif avec le foie gras et le magret. Idéal pour recycler un morceau de foie gras si jamais il vous arrive de ne pas tout manger.

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 5 cl d’huile de tournesol
  • 12,5 cl de lait entier
  • 100 g de gruyère râpé
  • 100 g de foie gras de canard ou d’oie
  • 150 g de magret de canard fumé
  • 50 g d’amandes effilées et grillées
  • 1 pincée de sel
  • 2 pincées de poivre

  1. Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6).
  2. Dans un saladier, travaillez bien au fouet les oeufs, la farine et la levure. Incorporez petit à petit l’huile, le lait chauffé, le sel et le poivre. Ajoutez le gruyère râpé. Mélangez.
  3. Découpez le foie gras en dés, le magret en lamelles, incorporez le tout à la base avec la moitié des amandes.
  4. Versez le mélange dans un moule non graissé et parsemez dessus le reste des amandes.
  5. Mettez au four pendant 45 minutes.

[vidéo] Un reportage très intéressant sur l’IA et le jeu de Go



Il y a très longtemps, j’avais laissé un de mes copains me traîner à regarder un anime sur le go (Ikaru no go pour ne pas le citer). Et je m’étais laissé prendre au jeu (c’est le cas de le dire …).

Je dois dire que depuis, je n’avais pas trop creusé la question.

Mais ce documentaire retraçant l’aventure des équipes de Google / Deepmind développant une AI spécialisée dans le Go m’a replongé dans ce jeu, souvent comparé aux échecs.

Je vous le recommande chaudement, c’est une belle aventure humaine, au delà de la prouesse technique.

Au fait, Alphago tourne sur Ubuntu 🙂

Le pain au lait



J’aime bien les vidéos de Mike de Pro Home Cooks. Il est spécialement à l’aise dans tout ce qui est pain. Il vous envoie d’ailleurs un ebook dédié au sujet si vous vous abonnez à sa newsletter. C’est de ce recueil qu’est extraite cette recette de pain au lait, qui est à mie-chemin (humour !!) entre la pain de mie et la brioche.

Une mie bien aérée et appétissante

Il a eu un grand succès à la maison. Je ne sais pas si c’est l’usage du tangzhong (une première en ce qui me concerne) mais la mie est très moelleuse et aérienne et le goût est spot on, comme ils disent là bas. Je pense que je vais tester encore d’autres recettes car ce premier essai est très prometteur !!!

J’ai laissé les valeurs en cups pour ceux qui sont équipés.

Ingrédients :

Pour le tangzhong

  • 1/3 cup / 42 g de farine
  • 1/2 cup / 125 ml de lait

Pour le reste de la pâte

  • 2,5 cups / 320 g de farine
  • 1/2 cup / 125 ml de lait
  • 1 sachet de briochin
  • 1/4 cup / 50 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 càc de sel
  • 60 g de beurre
  1. Activer la levure en la mettant dans un bol avec le lait tiède et le sucre. Mélanger et laisser pendant environ 10 minutes jusqu’à ce que des bulles apparaissent.
  2. Pour le tangzhong, mettre 1/3 cup de farine et 1/2 cup de lait dans une casserole et faire chauffer à feu moyen. Mélanger très régulièrement pendant 5 minutes. Vous devez obtenir une consistance de béchamel. Le mettre de côté et laisser refroidir légèrement. Pour ne pas tuer la levure, il faut que ce soit tiède.
  3. Dans un saladier (dans le bol du robot pour moi), ajouter le mélange avec la levure, l’œuf battu, la farine et le tangzhong, ainsi qu’un peu de sel. Mélanger jusqu’à ce que tout cela forme un ensemble homogène.
  4. Pétrir ensuite pour avoir une belle pâte lisse. La laisser reposer 15 minutes pour que le gluten se détende.
  5. Ajouter ensuite le beurre que vous allez incorporer petit à petit (comme pour une brioche). Pétrir pendant encore 5 minutes. A ce stade, la pâte est vraiment lisse et luisante (de gras).
  6. Laisser pousser pendant environ une heure, jusqu’à ce qu’elle double de volume.
  7. Remettre la pâte sur le plan de travail fariné. Couper en 3 parties que vous allez façonner en boules.
  8. Graisser un moule à cake (sauf si comme moi vous avez un moule en silicone) et placer les trois boules les unes à côté des autres dans le moule en laissant suffisamment de place pour la dernière levée.
  9. Laisser pousser encore une heure et mettre le four à préchauffer à 180°.
  10. Dorer le pain avec un oeuf ou du lait et mettre au four pour 20 à 30 minutes jusqu’à ce qu’il prenne un belle couleur dorée.
  11. Laisser refroidir sur grille.
Cuisson dans mon moule à cake en silicone. Notez la levée de malade !!

Les ribs Memphis-Style



Encore une recette d’America’s Test Kitchen, cette fois ci ce sont des ribs. Avant, j’avais un peu peur de cette recette car ça cuit assez longtemps, il faut faire attention à ne pas les brûler, il faut de la sauce barbecue. En fait, rien de bien méchant dans tout ça si on suit leur recette.

On a un spice rub, une cuisson à la cocotte minute et un petit passage sous le grill du four. Sachant qu’avec un peu d’habitude, la partie cuisson peut se faire en moins d’une heure. Easy peasy.

Pour le Spice Rub

  • 1,5 kg de travers de porc
  • 2 càs de paprika
  • 1 càs de sucre brun (type cassonade)
  • 1 càs de sel
  • 2 càc d’ail en poudre
  • 2 càc d’oignon en poudre
  • 1 càc de poivre noir

Pour la sauce barbecue

  • 3/4 cup de ketchup (environ 225 g)
  • 6 càs (10 cl) de jus de pomme
  • 2 càs de mélasse (si vous trouvez, j’ai remplacé par de la sauce barbecue qui traînait dans mon frigo)
  • 2 càs de vinaigre de cidre
  • 2 càs de sauce Worcester
  • 1 càs de moutarde jaune américaine (remplacé par 1 càc de moutarde de Dijon)
  • 1 càc de poivre noir moulu
  • 1 peu de fumée liquide (si vous trouvez, j’ai fait sans)
  • 1 càs de notre spice rub réservé
  • Mélanger les épices et le sucre pour confectionner un dry rub. En conserver une cuillère à soupe pour la sauce barbecue maison.
  • Sécher les ribs avec un papier absorbant pour aider le dry rub à coller. Le répartir uniformément et faire un bon petit massage pour que les épices soient appliquée sur la viande des 2 côtés.
  • Laisser « mariner » pendant au moins deux  heures. Idéalement toute la nuit.
  • La recette originale utilise une mijoteuse. Comme je n’en ai pas, j’ai  utilisé ma cocotte minute, ce qui est l’exact opposé 🙂 Mais ça a fonctionné à merveille.
  • Mettre le minimum d’eau au fond de votre cocotte minute (la viande va en rendre, pas de panique) et placer les ribs sur le côté avec la viande vers l’extérieur et la partie la plus charnue vers le bas. Mettre à cuire en pression pendant 30 minutes.
Un escargot de ribs dans la cocotte minute
  • Une fois la cuisson terminée, mettre les ribs côté viande vers le haut sur une grille posée au dessus d’une plaque à four (recouverte de papier alu pour faciliter la vaisselle plus tard) et les laisser refroidir et sécher pendant une dizaine de minutes.
Les ribs après la cuisson et avant application de la sauce barbecue
  • Pendant ce temps, faire la sauce barbecue qui va les napper. Dans une casserole, mettre tous les ingrédients de la sauce et les mélanger. Mettre sur le feu et la laisser mijoter 10 minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe.
  • Mettre le four à chauffer en mode grill à 220°. Pendant ce temps, appliquer la moitié de la sauce sur les ribs et les mettre le plus près possible du grill pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement grillés. Attention, ça peut brûler rapidement avec tout la sucre qu’il y a dans la sauce.
Allez, à table !!!

La contrepèterie fait partie du patrimoine culturel français



Voilà une particularité de la langue française que souvent les gens ont du mal à appréhender, mais qui me fait toujours bien rire.

Pour paraphraser Wikipédia, la contrepèterie est est un jeu de mots consistant à permuter certains phonèmes ou syllabes d’une phrase afin d’en obtenir une nouvelle, présentant souvent un sens indécent masqué par l’apparente innocence de la phrase initiale.

Bref, une cochonnerie cachée sous l’apparence d’une phrase normale que l’on révèle en inversant certaines parties de mots. Un des exemples les plus connus, « il arrive à pied de la Chine » qui devient « il arrive à chier de la pine ».

Pas fin, mais ça fait fonctionner les méninges.

Et je suis tombé il y a quelques temps sur un site spécialisé dans la contrepèterie, alors je ne pouvais pas ne pas le partager avec vous, chers lecteurs : https://lapoulequimue.fr

Rien que le titre, ça vaut le coup d’oeil (il faut oser quand même).

Et il a une boutique avec quelques items qui valent aussi leur pendant en cacahuète. Personnellement, j’aime le sweat ou le mug « j’ai une panne de micro » ou le tablier, « mon flan est bien goutu ».

Je vous laisse vous creuser la tête (ou faire une recherche sur le site).