Archives par mot-clé : agneau

Un curry indien à l’agneau, façon bunha

Aujourd’hui, une recette de curry indien doux avec une marinade au yaourt. J’avais envie d’un curry d’agneau depuis des semaines, c’est fait.
Mon truc pour ne pas galérer avec l’agneau, c’est d’acheter des gigots quand ils sont en promotion (comme en ce moment, vive l’agneau pascal) et de les désosser et débiter en cubes, puis direction le congélateur. Comme ça, quand l’envie d’un curry ou d’un navarin me prend, pas de problème, il suffit de décongeler un sac de ces cubes de viande.

Ingrédients :

  • 500 g d’agneau désossé en cube de 1 à 2 cm
  • 1 c à c de sel
  • 250 g de yaourt nature (2 yaourts)
  • du piment rouge (selon votre convenance)
  • ½ c à c de curcuma
  • 1 c à c ½ de graine de pavot
  • 2,5 cm de gingembre frais
  • 3 clous de girofle
  • 1 c à c de coriandre moulue
  • 2 bâtons de cannelle ou 1 c à c de cannelle en poudre
  • 4 gousses de cardamome verte
  • 3 ou 4 gousses d’ail (selon votre convenance)
  • 3 c à s d’huile végétale ou de ghee
  • 2 oignons coupés en rondelles fines
  1. Mélanger le sel et le yaourt dans un saladier. Y ajouter le piment, le curcuma et l’agneau. Laisser mariner 15 mn.
  2. Agneau Bunha 02

  3. Pilez au mortier (ou réduire en purée avec un mixer ou une moulinette) le pavot et le gingembre. Pilez également les clous de girofle, la cannelle, la coriandre, les cardamomes (sans oubliez de sortir les graines des gousses avant !!) et l’ail.
  4. Agneau Bunha 05

  5. Faire chauffer l’huile dans un faitout et y faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils dorent.
  6. Agneau Bunha 06

    Agneau Bunha 07

  7. Rajouter les épices et laisser cuire 2 ou 3 mn. Attention à ne pas laisser brûler.
  8. Ajouter l’agneau et la marinade. Faire cuire à feu doux au moins 30 mn, jusqu’à ce que la viande s’attendrisse et que la sauce s’assèche.

Agneau Bunha 09

Agneau Bunha 11

Si vous préférez avec plus de sauce, ne laissez pas la sauce réduire trop et cuisez à couvert
Servir avec un riz blanc, aux épices ou au lait de coco.

Le navarin d’agneau

Dans la série des grands classiques de la cuisine française, voici le Navarro d’Hanin, … euh non le navarin d’agneau !!!

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 800 g d’agneau coupé en gros dés (du gigot désossé par exemple)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 6 carottes
  • 6 petits navets
  • 6 pommes de terre
  • 6 tomates
  • 200 g de petits pois surgelés
  • 50 g de beurre
  • 2 c à s de farine
  • 50 cl de bouillon de bœuf
  • 1 bouquet garni
  1. Éplucher, laver les légumes et les couper en morceaux assez gros (2 cm environ). Peler les tomates et hacher grossièrement la chair.
  2. Faire fondre le beurre dans une cocotte allant au four.
  3. Faire dorer la viande et les oignons hachés. Saupoudrer de farine.
  4. Ajouter le bouillon et délayer jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Ajouter tous les légumes (sauf les petits pois), l’ail et bien mélanger. Si nécessaire, rajouter un peu de liquide, mais il ne faut pas que ça « baigne » trop.
  6. Rectifier l’assaisonnement et insérer le bouquet garni. Mettre au four pendant 2 heures.
  7. Au bout d’une heure 15, rajouter les petits pois.
  8. Sortir du four et servir bien chaud. Pas besoin d’accompagnement.

navarin d'agneau 05

Ce plat se réchauffe très bien et n’en est même que meilleur. Vous pouvez donc le préparer en avance et le mettre au four à 180° pendant un quart d’heure au moment de le servir. De plus, c’est une manière agréable de manger pas mal de légumes en une seule fois.

Bon appétit.

Le braisé d’agneau aux deux olives

Une recette de la grand mère de ma moitié, excellente qui plus est (la recette, pas la grand mère). Des parfums méditerranéens (les olives) avec du vin blanc et des carottes, font que ce plat est très équilibré et pas trop riche.

Les proportions sont pour 6 personnes.

Ingrédients :

  • 1.2 kg d’agneau dans l’épaule
  • 200 g de lard demi sel
  • 1 c à s de farine
  • 5 cl d’huile d’olives
  • 2 gousses d’ail
  • 2 gros oignons
  • 750 g de carottes
  • 20 cl de vin blanc
  • 2 tomates épluchées et égrainées
  • 2 branches de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 150 g d’olives vertes
  • 75 g d’olives noires
  • sel et poivre
  1. Découper la viande en morceaux de 4-5 cm. Couper le lard en lardons.
  2. Éplucher les carottes et les couper en rondelles de 5 mm. Éplucher les oignons et les émincer. Éplucher l’ail.
  3. Saupoudrer la viande de farine et enlever l’excédent.
  4. Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Ajouter la viande et laisser la dorer. Égoutter et réserver.

    braisé d'agneau aux olives02

  5. Dans l’huile chaude ajouter les oignons, l’ail, les carottes et le lard. Mélanger et laisser cuire 15 minutes. Remettre la viande dans la cocotte, saler et mélanger.

    braisé d'agneau aux olives04

  6. Ajouter le vin blanc, la tomate, le thym et le laurier. Couvrir et laisser cuire doucement une heure et demie.

    braisé d'agneau aux olives06

  7. Avant de servir, ajouter les olives et laisser les réchauffer et rectifier l’assaisonnement.

    braisé d'agneau aux olives11

Vous pouvez servir ce plat avec des pommes de terre, de la semoule ou de la polenta. Bref des féculents.

braisé d'agneau aux olives18

Tajine d’agneau aux abricots

Le tajine est à la fois le plat et le contenant servant à le cuisiner. Ce plat est en terre cuite en forme de cône assez caractéristique. C’est un grand classique de la cuisine d’Afrique du Nord, juste derrière le couscous, dont je vous ai présenté la recette dans un précédent billet.

On laisse cuire la viande à l’étouffée avec sa garniture de légumes et d’épices. Ce qui est sympa avec ce plat, c’est que l’on peut y mettre un peu tout ce qu’on veut (poulet, agneau, abricots, poires, pruneaux, dattes …).

La recette que je vous présente ici est à base d’agneau et d’abricot. La patate douce amène une épaisseur à la sauce qui est très agréable en bouche. Bref, l’essayer c’est l’adopter.

Ingrédients :

  • 250 g d’abricots secs
  • 180 ml de jus d’oranges
  • 125 ml d’eau bouillante
  • 4 c à s d’huile d’olives
  • 900 g de filet d’agneau en morceaux
  • 2 poivrons rouges grossièrement coupés
  • 2 patates douces en gros cubes
  • 3 gousses d’ail pilées
  • 1 c à c de canelle moulue
  • 1 c à c de cumin moulu
  • 2 c à c de coriandre moulue
  • 25 cl de vin rouge sec
  • 1 litre de bouillon de volaille
  • 2 c à s de miel
  • 80 g de feuilles de coriandre fraiche
  1. Mélangez les abricots, le jus d’oranges et l’eau dans un bol. Laissez reposer pendant 45 minutes, le temps que les abricots regonflent.
  2. Faites chauffer la moitié de l’huile dans un grand faitout et y faire revenir l’agneau pour qu’il dore de tous les côtés, en plusieurs fois si nécessaire. Réservez la viande.
  3. Faites chauffer le reste de l’huile dans le même faitout et y faire revenir les poivrons, l’oignon, les patates douces, l’ail et les épices jusqu’à ce que l’oignon blondisse et que les épices exhalent leurs odeurs. Versez le vin et portez à ébullition. Baissez ensuite le feu et faites réduire de moitié.
  4. Remettez l’agneau dans le faitout et ajoutez également les abricots avec le liquide de trempage, ainsi que le bouillon et le miel. Laissez mijoter environ une heure à petit frémissement, jusqu’à ce que la viande soit tendre.
  5. Au dernier moment, incorporez la coriandre fraiche hachée grossièrement.

Comme tous les tajines, je les accompagne avec de la semoule, mais ce n’est pas obligatoire, les légumes du plat pouvant suffire.

Le couscous ou plutôt mon couscous



Voici une recette que tout le monde devrait avoir dans sa besace, tellement c’est un succès garanti à tous les coups. On ne présente plus ce plat qui est désormais presque un classique de la cuisine française (!!), avec sa semoule, sa viande et ses légumes. Il a en plus la bonne idée d’être assez diététique si on prend bien soin de retirer la plus grande partie de la graisse de la viande.

Pour 8 personnes

Ingrédients :

  • 1,6 kg de collier d’agneau
  • 1 poule
  • 1,5 kg de semoule de couscous moyenne
  • 4 c à c de sel
  • 1 bocal de pois chiche
  • 2 gros oignons
  • 1/2 tête d’ail
  • 500 g de carottes
  • 300 g de navets
  • 2 branches de céleri
  • 500 g de courgettes
  • 1 boite 4/4 de tomates
  • 4 poivrons
  • 15 cl d’huile d’olive
  • 1 c à s de coriandre moulue
  • 1 c à s de gingembre moulu
  • 1 c à s de cumin moulu
  • 1 c à s de cannelle moulue
  • 1 c à s de paprika
  • 2 clous de girofle
  1. Mettre la semoule dans un grand saladier et lui ajouter 10 cl d’huile d’olive et 4 c à café de sel fin. Travailler la en la frottant entre les deux mains et en la soulevant. Ajouter peu à peu ½ litre d’eau et travailler de nouveau la semoule jusqu’à ce que les grains se séparent. (1 litre d’eau pour 1,5 kg de semoule)
  2. Mettre la semoule dans le couscoussier dans lequel vous aurez préalablement versé 1,5 l d’eau. Portez à ébullition et laisser cuire 20 minutes.
  3. Pendant ce temps, éplucher les légumes et couper en dés réguliers. Hacher séparément l’oignon et l’ail.
  4. Couper le poulet en morceau et nettoyer le mouton. Dégraisser la viande.
  5. Une fois que la semoule est cuite, mettez la de côté dans son couscoussier.
  6. Dans la marmite (vidée de l’eau qui a servi à cuire la semoule), mettre 2 c à s d’huile d’olive à chauffer et faire revenir en plusieurs fois le poulet et le mouton jusqu’à ce que les morceaux soient colorés.
  7. Remettre la viande dans la marmite et ajouter l’oignon que l’on laisse suer en attendant que l’eau s’évapore. Ajouter l’ail, une c à s de chaque épice (paprika, coriandre, gingembre, cumin et cannelle) et 2 clous de girofle. Arroser avec de l’eau jusqu’à affleurement, saler et poivrer puis porter à ébullition.
  8. Ajouter les légumes.
  9. Replacer le couscoussier sur la marmite et laisser cuire 30 minutes.
  10. Servir tous les éléments à part dans un plat différent et mélanger les pois chiches au bouillon.

Vraiment délicieux et gouteux, ce plat est en plus relativement diététique puisque ce n’est que de la viande bouillie avec des légumes finalement. Si elle est bien dégraissée, ce n’est pas très gras non plus.
Bref à essayer de toute urgence.

couscous